[Album] Technasia – Popsoda

Discussion dans 'Musique' créé par Elian, 4 Mai 2006.

Statut de la discussion:
Fermée.
  1. Offline
    Elian Techno Mofo
    Equipe GamerZ.be
    [IMG]

    Second album du duo sino-français, Popsoda est un ensemble de 18 pistes, plus une glissée discrètement en plus sur la version Asiatique. Le tout formant une invite au voyage de près de 79 minutes. Pour suivre la présentation en musique, je vous propose de passer sur cette page web afin d’y avoir des extraits sonores de chaque piste.


    Pour ceux qui sont pressés ou qui n'aiment pas trop la lecture, venons-en directement à la conclusion : Oui, Popsoda est un album que tout amateur du courant techno se doit d'écouter, si pas d'acheter. Car oui, il est bon. Il est très bon.


    Après une longue plage d’introduction « Eternity is almost forever » de qualité fort correcte et à la sonorité fort engageante, le premier titre de l’album se lance à l’aide d’un gros kick. Certains reconnaitront le remix « Let’s go let’s go » du morceau Way of life de Dave Clarke. Ce remix avait beaucoup fait parlé de lui lors de sa sortie, son air funky ayant eu un retentissant succès. Mais cela reste malgré tout un morceau déjà entendu, tout comme 2 autres titres présents également sur l’album. Mais j’y reviendrai plus tard, car déjà Eclipse Café, la piste 3 se lance.

    Eclipse Café, track bien plus calme, introduit le son Technasia qui va suivre pour le restant de l'album. Des rythmes 4/4 entraînant aux multiples couches de cymbales, encadrant à chaque fois une mélodie tantôt lancinante, tantôt survoltée, mais qui touche à chaque fois une émotion bien précise.

    Tropicalia 1 et 2, track en deux parties donc. La première part reste sur le même ton que Eclipse café : joyeuse, relaxante. Le genre de musique qu’on écoute volontiers en marchant dans la rue quand il fait beau, le genre de musique qui vous colle un sourire béat sur le visage et dont vous n’arrivez pas à vous débarrasser. Puis d’un coup, tout cesse et quelques accords graves prennent d’assaut les tympans. Le même thème musical revient, mais l’ambiance a totalement changée. Au revoir la petite mélodie joyeuse, on plonge dans un son plus sombre, plus proche d’une track oriente dance-floor. Le rythme s’est également acceléré. Et Dominado s’ensuit.

    Différente, elle a une personnalité bien a elle grâce aux multiples sons « bip boup » injectés aux quatres coins de l’atmosphère, en plus de l’air principal qui semble tout droit sorti d’une plaque electro de la fin des années 80. L’ambiance y est clairement relax, joyeuse, une invitation à la fête. Le jeu de percussion est fort marqué, de longues pauses ou la mélodie revient progressivement jusqu’à l’éclatement final.

    Un petit grésillement caractéristique introduit le titre suivant, « For we are all children of earth ». Depuis quelques jours, je l’ai vite assimilé à « Plaisir de 4 minutes mais trop court quand même. » Cette track m’a fait ressentir les mêmes choses que la mythique Jaguar de Rolando. On tient un son clairement influencé par Detroit, très mélodieux et qui vogue entre tristesse et espoir. Rien que cette track justifie l’achat du cd / lp. Si, j’vous assure, elle est fabuleuse. Mais ô combien trop courte, j’espère qu’une version rallongée verra le jour, elle le mérite amplement. La preuve elle est déjà terminée et l’intro de 2 the floor retenti.

    Voici donc la piste qui a été lancée comme premier EP de l’album, la track qui fait tchici tchici boum bouge ton p’tit popotin. Ah ça, on peut dire qu’elle joue bien son rôle de Dancefloor killer. Ca remue, ça bouge, l’air général est simple et la partie vocale colle bien à l’ensemble. Mais c’est la version album, elle s’arrête après trois petite minutes afin de faire place aux autres pistes de l’album et ce n’est pas plus mal, car l’album n’est clairement pas, pour Technasia, un moyen d’alligner les tracks dancefloors, comme ils l’ont prouvés avec leur premier (Future Mix).

    Ghett-O-freak est une piste plutôt différente des autres, une nappe acide englobe le tout, elle est très « automate », on y ressent clairement le côté machine répétitive qui caractérisait l’esprit techno des débuts. Mais à quoi s’attendre d’autre lorsqu’on signe une piste en collaboration avec Dj Godfather et Dj Omega, deux membres de la scène de Detroit.

    Depuis quelques pistes, depuis 2 the floor en fait, l’album alligne des pistes rythmées (138bpm+-) aux sons très rapides. Et ce n’est pas fini, car voici LE morceau qui a cartonné il y a quelques années. Enfin, il s’agit ici d’une version rmaniée. "Final Quadrant" a été un des gros morceau de l’année 2003, et la version proposée ici, le "Cosmic blast remix" est celle jouée depuis un peu plus d’un an par Charles dans ses set. La mélodie est moins en avant, avec des rythmes rajoutés, je pense notamment à l’éclat metallique qui s’étale en 2/4. La piste y gagne en intensité et présente un aspect plus industriel.

    La suite se calme quelque peu, avec à nouveau un remix d’un morceau qui avait fait les beaux jours du groupe : "Acid Storm". Si la version originale est très rapide, ici est elle grandement ralentie et se voit dotée d’une partie vocale basique (d’où tire son nom le remix, Wet wet wet wet wet wet…) On a l’impression que le morceau a été pitché à -8 mais une fois un petit temps d’adaptation passé, on se retrouve a fredonner wet wet wet en rythme. Cette nouvelle mouture apporte donc un petit quelque chose.

    S’ensuit le morceau qui m’a le moins séduit, Sentient. Axé autour d’un va et vient d’une ligne simili-acide, le morceau se veut très nerveux de par le jeu de percussion. Mais passons vite pour s’attaque à la face B du premier EP disponible…

    A thing of beauty is a joy for ever” est la piste la plus clairement orientée Detroit. Ambiance mélancolique et très agréable. « Le plus beau morceau de l’album » selon le gars de frootybootymoviegoomiezoonie. J’suis assez d’accord avec lui !

    88 est une track concoctée avec le petit protégé de Technasia, le hollandais élu de mon cœur, j’ai nommé Joris Voorn. Track très calme, nostalgique et reposante, voilà de quoi souffler encore un peu après le répit qu’offrait la piste précédente.

    "Life Cycles"Le charme de l’orient revient avec cette piste où Fei Wang prête sa voix. Encore une piste à l’air rêveur, une atmosphère tristounette flotte et la voix légère n’arrange pas les choses. Encore une piste qu’on s’écoute volontiers. Mais mine de rien on approche de la fin. Sans doute cela que l’air y est triste ?

    The Steppin’ Show est un interlude basé sur un sample de la track Blunt, paru sur le label Steppin’Show (label géré par nos deux lascars de Technasia, évidement).

    On approche de la fin donc, mais ce n’est pas pour autant que la qualité va faire défaut a ce qu’il reste comme temps imparti. Ainsi, "Birth of a hero " vient nous taquiner les oreilles avec son intro éthérée, sa mélodie accrocheuse, son atmosphère nichée quelque part entre le Nirvana et les tropiques. Les basses y sont cotonneuses, tendres, la mélodie relaxante malgré un rythme rapide. Encore le genre de piste parfaite pour aller s’éclater sur les routes en vélo lorsque le soleil tape.

    Et ce climat ne nous quittera pas avant la fin du cd car la dernière piste, Sounds of solar oscillation est une parfaite outro’ pour redescendre sur terre. Une descente en douceur, un atterissage parfait. Merci aux pilotes, mais il est temps de débarquer. J’espère que pour vous le retour sur terre ne sera pas trop difficile. Pour ma part, le voyage m’a changé.

    J’attendais cet album depuis longtemps, je savais qu’il ne serait pas mauvais, car jamais Technasia ne m’a déçu. Et une fois de plus, je suis conquis. Un très bon album au final (quadrant ? :D ), et même si ce n’est pas ici que la techno subira une révolution, elle peut être fière d’avoir engendré pareil rejeton. Car ceci est un très bon exemple d’atmosphères que ce courant musical peut créer. Une furie dévastatrice qui peut se retrouver tout à coup remplacée par une douceur infinie, une tristesse profonde.


    Plus d’infos :
    Petite critique sur frootylootybootymoviegooniezoonie

    Interview sur Higher Frequency (en anglais)
    Interview sur HK Clubbing(en anglais)

    Site officiel du duo : http://www.technasia.com et http://www.technorient.com
    Elian, 4 Mai 2006
    #1
  2. Offline
    _gilles Elite
    Tu vas les voir au Fuse !?
    _gilles, 4 Mai 2006
    #2
  3. Offline
    Elian Techno Mofo
    Equipe GamerZ.be
    meme avec un bras en moins, j'rate pas ça. Même si on sait qu'il y aura du peuple. Po graf.
    Elian, 4 Mai 2006
    #3
Statut de la discussion:
Fermée.