Aller à l'université après la professionnelle

Discussion dans 'Etudes' créé par anthony29011995, 20 Avril 2014.

  1. Offline
    Akabane The Chemical Stig

    En même temps les compétences d'un bachelier et d'un master sont radicalement différentes... C'est pas vraiment une question d'économiser de l'argent, mais de s'assurer que le travail sera fait correctement. Même si ta société dispose d'une manne d'argent infinie, engager un master pour faire le travail d'un bachelier c'est tout aussi idiot que d'engager un boucher pour faire le travail d'un ouvrier...

    Charkzul : ouais c'est sur qu'en 1e c'est bourré de glandus qui connaissent rien à rien mais je t'assure qu'au fur et à mesure que l'écrémage se fait, y'en a de moins en moins... autant en 1e quand tu regardes les gens essayer de faire une colonne chromatographique tu rigoles bien, autant si tu vas en master ils te font ça les yeux bandés (enfin non même là il reste un fameux paquet de glands mais bon...).
    Akabane, 17 Septembre 2014
  2. Offline
    titoum GMZ Crew optc 970.342.646

    un peu comme ceux qui croient tous savoir et pet plus haut que leur luc? :rolleyes:

    anyway chacun ses choix en âme et conscience.
    a l'époque j'avais été aux portes ouverte de l'unif de liège pour l'info => :burp:

    j'ai fait l'inpress, 3ans de labo/bouffer des syllabus et ca m'a bcp plus mais je savais bien que l'unfi ca allait me faire "chier".
    Pas voulu faire de passerelle pcq j'en voyait pas la nécessité ou la valeur ajoutée.

    Des potos ont fait la passerelle => au final plus enmerdé pour trouver pcq vu leur master fallait payer plus et donc les boites preferaient des bac+3.

    Au final j'ai été "confronté" avec des gens avec de l'xp et sortie d'université qui se posait pas 1/3 des questions que je me posait pour la définition de produit alors que pour moi ca semblait des choses évidentes.

    Les études aident mais ne définissent pas les compétences d'une personne .|
    titoum, 17 Septembre 2014
  3. Offline
    Tkzkzar Le flairant

    Ah, c'est sur, ça dépend des gens. On trouve des demi-cuits dans les deux mondes. Au boulot on va bientôt avoir un stagiaire de HE, Paul Lambin, sensé être réputée pour la qualité de formation... Bac chimie avec finalité biotech et le type il a jamais fait d'ELISA de sa vie et y connait pas trop le principe. En dernière année, c'est un peu chaud. Mais quelque part, j'ai plus l'impression d'avoir moins d'explications à donner à un type de HE qu'à un universitaire.
    Tkzkzar, 17 Septembre 2014