Belgique, un roi sans pays.

Discussion dans 'Actualité' créé par Wallabix, 7 Mai 2011.

  1. Offline
    Wallabix Touriste
    "Un Roi sans pays", un Roi nu, aussi

    Loin de "Place Royale" ou "C'est du belge", Steven Samyn et Martin Buxant proposent un ouvrage sur la monarchie qui risque de provoquer pas mal de réactions. Le colloque singulier n'est plus qu'un lointain souvenir. Et le prince Philippe n'y est guère présenté sous son meilleur jour.

    Martin Buxant et Steven Samyn, l'un francophone, l'autre Flamand, sont deux journalistes responsables d'une série d'articles publiés l'an dernier par leurs journaux respectifs (La Libre Belgique et De Standaard, Steven Samyn ayant depuis rejoint De Morgen) et intitulée "Le pouvoir de la Couronne".

    Ces papiers avaient obtenu le soutien financier du Fonds Prince Philippe et révélaient déjà un quasi consensus politique : il faut faire évoluer la monarchie, qu'elle devienne plus protocolaire, "scandinave". Cet assentiment général est toujours présent. Et dans les discussions autour de la sixième réforme de l'Etat, nul doute que l'un des chapitres les moins compliqués de la négociation aura trait à cette évolution de la monarchie.

    Car si Albert II est très apprécié du personnel politique interrogé dans cette enquête, on a presque envie d'écrire que la méfiance entre les "politiques" et Philippe est comparable à celle entre certains partis du nord et du sud du pays...

    Philippe: une classe politique "préoccupée"

    Difficile de trouver des supporters du prince héritier. Les propos tenus par les personnalités politiques sont très durs : "Tout le monde se demande s'il aura l'intelligence et l'humilité de son père. Nous sommes préoccupés. Et si le Parlement pouvait choisir, il ne fait aucun doute que nous choisirions immédiatement la princesse Astrid qui est beaucoup plus encline au compromis que son frère."

    Steven Samyn et Martin Buxant reviennent largement sur la trajectoire du fils aîné du roi Albert II, sa déception quand son père a succédé à Baudouin, ses missions économiques à l'étranger, son entourage, son caractère. Le portrait est peu flatteur, à l'inverse de celui de son père, très apprécié par ses interlocuteurs. Féru d'économie, mais bon vivant, jamais avare d'un bon mot, d'une blague, même devant Bart De Wever...

    Lorsque le moment sera venu, il est certain qu'Albert II sera regretté par toute la classe politique belge, qui, dans le livre, n'assène que des louanges au Roi pour sa gestion de ces dernières années de crise politique...

    Albert II, un roi nu

    L'un des éléments les plus prégnants à la lecture de cet ouvrage, c'est la fin "officielle", pourrait-on dire, du colloque singulier, ce rendez-vous au sommet de l'Etat belge.

    Les deux journalistes ont interrogé toutes les personnalités qui ont eu affaire au Roi au cours de ces deux dernières années. Et tout le monde a parlé. Certains éléments rapportés le sont à visage découvert (Philippe Moureaux, Alexander De Croo, Johan Vande Lanotte, par exemple), d'autres - les plus croustillants - le sont de façon anonyme. Mais l'observateur (très) avisé n'aura pas trop de peine à remonter le fil des discussions, au gré des dates, des contextes où les propos ont été tenus.

    Ainsi, selon les auteurs, Albert II a balayé toutes velléités de convoquer à nouveau l'électeur aux urnes : "(...) Je ne signerai jamais pour aller à de nouvelles élections, je n'autoriserai pas cela ! C'est hors de question !"

    Sire, le colloque singulier n'est plus. Le Palais l'a confirmé ce jeudi, en regrettant "que la discrétion du colloque singulier ne soit pas respectée". Non sans relever des inexactitudes dans les propos rapportés, dont ceux relatifs au refus du roi de tenir de nouvelles élections...


    Himad Messoudi

    "Belgique, un Roi sans pays", de Martin Buxant et Steven Samyn, éditions Plon

    Source: RTBF.be

    J'ai commencé à le lire et je dois dire qu'il y a des passages croustillants!
    Wallabix, 7 Mai 2011
    #1
  2. Offline
    Tarouk Homo Sapions
    Toi peut-être, moi pas: pas besoin de généraliser ;)
    Tarouk, 8 Mai 2011
    #2
  3. Offline
    RentaHero Eviscérateur de castors
    En même temps ça fait des mois (si pas des années) qu'on nous rabâche toujours les mêmes choses.
    Au début c'était préoccupant, mais maintenant à force d'entendre ça au moins une fois par semaine on finit par s'en foutre complètement étant donné que ça ne change rien à notre vie quotidienne.
    RentaHero, 8 Mai 2011
    #3
  4. Offline
    Tarouk Homo Sapions
    On a encore passé un cap avec la divulgation de propos tenus par le roi au cours de colloques singuliers. Même si ils ont été très positifs vis-à-vis du roi, les politiciens savent qu'il ne sera pas éternel.

    Et étant donné que tous semblent d'accord à propos de Philippe, une monarchie constitutionnelle sans confiance à l'encontre du futur roi est vouée à un cuisant échec. C'est déjà Albert II qui tient la baraque pour le moment parce que justement il est respecté et écouté, quand ce sera Philippe, ce sera le bordel x1000.
    Tarouk, 8 Mai 2011
    #4
  5. Offline
    Wallabix Touriste
    Le problème est que le sujet du livre en question (Et même les articles qui en parlent) n'est pas du tout ce que tu entends chaque semaine...

    Je n'ai pas encore lu les passages où l'on parle de Philippe, mais il parait qu'il ne fait pas du tout l'unanimité au sein des politiciens.
    Wallabix, 8 Mai 2011
    #5
  6. Offline
    RentaHero Eviscérateur de castors
    En effet, mais c'est toujours le même domaine: "pas de gouvernement", "la Belgique désunie", tout ça.

    C'est tellement casse-bonbons qu'au bout d'un moment même quand ça ne concerne pas directement l'absence de gouvernement on finit par s'en battre les couilles. Triste mais c'est comme ça.
    RentaHero, 8 Mai 2011
    #6
  7. Offline
    .MalixXx ex membre
    C'est quoi l'utilité d'un tel livre ?
    .MalixXx, 8 Mai 2011
    #7
  8. Offline
    Sigmund Philololologue

    le vendre, pour des €€€€€€€
    Sigmund, 8 Mai 2011
    #8
  9. Offline
    0megear CHAROGNARD
    Je suis du même avis que toi. Au début je suivait le débat avec attention ( l'année dernière quoi )... A l'heure actuel quand je vois nos """"""""" politiciens """""""""" qui bavardent a longueur de journée a la télé " et gnigni et gnagnagna, on avance pas, on patauge, des compromis, et blabla et blabla no gouvernement" je sent une lassitude ééénnooorrme.

    Je suis dix fois plus intéressé par la politique française que ce qui se fait en Belgique. La Belgique, GROS ZERO, GROS CACA TOUT MOU. C'est d'un MOU exaspérant. Tout ce que je vois c'est des politiciens totallement inutiles, qui s'engraissent tranquillou au resto avec leurs potes de la NVA aprés avoir fait la gue-guerre a la télé. Toujours les même discours moisis et vides de solutions.

    Tain de Belgique useless

    [IMG]
    0megear, 9 Mai 2011
    #9
  10. Offline
    Clown come on belgium
    C'est quoi le colloque singulier ?
    Clown, 9 Mai 2011
    #10
  11. Offline
    Arnpsyke Charlatan
    un genre de coloscopie mais en moins douloureux
    Arnpsyke, 9 Mai 2011
    #11
  12. Offline
    koraz Tiède
    c'est quoi "moins douloureux"?
    koraz, 10 Mai 2011
    #12
  13. Offline
    RentaHero Eviscérateur de castors
    ça fait moins mal, quoi.


    :)mrgreen:)
    RentaHero, 10 Mai 2011
    #13