[Ciné] Le nouveau monde

Discussion dans 'Cinéma' créé par MaRTIaL, 14 Février 2006.

Statut de la discussion:
Fermée.
  1. Offline
    MaRTIaL Dayvan Cowboy
    [IMG]

    Après avoir réalisé La ligne rouge en 1998, La moisson du ciel en 1979 et La balade sauvage en 1974, Terrence Malick nous revient.


    [IMG]

    Synopsis:

    En avril 1607, trois bateaux anglais accostent sur la côte orientale du continent nord-américain. Au nom de la Virginia Company, ils viennent établir "Jamestown", un avant-poste économique, religieux et culturel sur ce qu'ils considèrent comme le Nouveau Monde.
    Même s'ils ne s'en rendent pas compte, le capitaine Newport et ses colons britanniques débarquent au coeur d'un empire indien très sophistiqué dirigé par le puissant chef Powhatan. John Smith, un officier de l'armée, est alors aux fers pour insubordination. Déstabilisés, les Anglais préfèrent combattre plutôt que de s'adapter.
    En cherchant de l'aide auprès des Indiens, John Smith découvre une jeune femme fascinante. Volontaire et impétueuse, elle se nommée Pocahontas, ce qui signifie "l'espiègle". Très vite, un lien se crée entre elle et Smith. Un lien si puissant qu'il transcende l'amitié ou même l'amour...

    [IMG]

    Casting:

    - Colin Farrel - [IMG]

    - Christian Bale - [IMG]

    - Q'orianka Kilcher - [IMG]


    [IMG]

    Petits plus du tournage

    Vous prendrez bien un peu d'histoire?
    Les premiers immigrants anglais, sur la côte est, furent des aventuriers ou commerçants mandatés par le roi, ainsi que des repris de justice condamnés à l'exil; car le territoire n'avait rien d'un eldorado. Les rigueurs du climat et les tensions avec les Indiens y rendaient la vie très dure. On ne compte pas les expéditions décimées ni les campements disparus en un hiver. En 1603, lors de son accession au trône d'Angleterre, James Stuart (Jacques 1er) entend bien asseoir sa position grâce à la religion anglicane. Les persécutions contre les catholiques et les puritains commencent, et ces derniers, en quête de vie plus conforme à leur croyance, émigrent en masse vers le "Nouveau Monde", constituant le coeur des futures colonies. C'est dans ce contexte que John Smith , en avril 1607, à bord du Susan Constant, arrive dans un territoire qui deviendrait plus tard l'état de Virginie.

    John Smith, pionnier du Nouveau Monde
    Aventurier aguerri, soldat dans plusieurs guerres, capturé en Transylvanie et vendu comme esclave aux Turcs avant qu'il ne réussisse à s'échapper à travers la Russie et la Pologne, John Smith fut enrôlé par la Virginia Company dans un plan de colonisation de la Virginie. Il avait 28 ans et Pocahontas, 11 ou 12 lors de leur rencontre en 1607. Il raconte avoir été "capturé" par une tribu Algonquin à son arrivée à Jamestown. Sur le point d'être battu à mort (en fait, lors d'un rite cérémonial), il aurait été sauvé par une petite fille... Pocahontas. Les deux devinrent amis, et ambassadeurs de leurs camps respectifs, aidant à cultiver une entente cordiale. Mais la situation entre Anglais et Indiens finit par se déteriorer, les visites de Pocahontas se firent plus rares, et en octobre 1609, John Smith fut gravement bléssé dans l'explosion d'un baril de poudre, qui l'obligea à retourner en Angleterre pour se faire soigner. Après un autre aller-retour au nouveau monde, vers la région du Maine, il fut jugé par la Couronne anglaise trop impétueux pour continuer ses voyages, il passa le reste de sa vie à écrire sur ses expériences passées, avant de mourir en 1631, à 51 ans.

    Pocahontas, un destin tragique
    John Smith décrit Pocahontas, fille de Powhatan, chef indien, comme une jeune fille joyeuse et vivace, qui avait l'habitude de déambuler nue, et n'hésitait pas à jouer à faire la roue avec les garçons. Elle venait souvent au camp anglais converser avec Smith. A ce que l'on sait, Pocahontas épousa un Indien en 1610, tout en continuant à entretenir des relations fructueuses avec le camp de Jamestown. Ce qui ne l'empêcha pas de se faire capturer par un capitaine anglais avide de rançon. Elle fut emmenée dans le camp d'Henrico, où elle commenca son éducation chrétienne et rencontra celui qui allait devenir son second époux, John Rolfe. Il se marièrent en 1614 après le baptème de Pocahontas, rebaptisée Rebecca. Elle avait 19 ans. Ils s'embarquèrent tout deux sur une expédition en Angleterre destinée à recolter des fonds supplémentaires de la Virginia Company, et impressionner la famille royale avec des récits du Nouveau Monde. Pocahontas retrouva John Smith, qu'elle croyait mort. D'après Smith, elle s'adressa à lui comme à un père, très émue, et regretta qu'il refuse de retourner en Virginie. Touchée par une pneumonie ou la tuberculose, elle eut le temps de donner naissance à un enfant, mais ne survécut pas au voyage du retour. Elle fut enterrée en Angleterre.

    Vous avez dit Algonquin?
    Afin d'atteindre à une plus grande véracité historique, la production a engagé un expert de la langue Algonquin pour apprendre la langue à tous les acteurs incarnant des Indiens de Virginie, et traduire de larges portions des dialogues du script en Algonquin. Cette langue est quasiment morte depuis 1780.

    En pellicule 65mm !
    Bien que le coût d'un tel procédé ne soit pas considéré comme rentable, Terrence Malick est le premier, depuis Kenneth Branagh avec Hamlet, à tourner un film entièrement avec de la pellicule 65mm. Utilisé notamment pour Oklahoma, West Side Story, Spartacus, Ben-Hur et Blade runner, le procédé consiste en fait à tourner sur des négatifs en 65mm puis à les tirer pour la projection en 70mm. La qualité de l'image et du son ainsi obtenue est à ce jour inégalée. A titre indicatif, le tirage d'une copie 70mm coûte près de 15 000 euros, quand celui d'une copie 35mm (format standard) coûte dix fois moins cher.

    [IMG]

    Bandes annonces : Click !


    [IMG]


    Ma critique:

    voilà, j'ai été le voir hier, et j'ai vraiment adoré. Le style de Malick ne s'essoufle pas (au contraire de Tarantino selon moi), 4 films en 30 ans, des acteurs prêt à le payer ou à ne recevoir qu'un dollar ( Sean Penn) pour jouer dans sous sa direction. Aucune conférence de presse, la dernière photo du bonhomme remonte à presque 10 ans... Il sait entretenir son mythe et prendre le temps de réaliser et écrire ses oeuvres.

    Le film est une poésie, une comtemplation, des images superbes , une bande originale qui restitue bien les images ( Mozart's Piano Concerto #23 et Wagner's Das Rheingold - Vorspiel, qui ne sont pas sur le cd de la bo du film...). Mais il faut rentrer dedans, se laisser porter.

    Si vous n'avez pas accrocher des films comme Danse avec les loups, le derniers des mohicans, Little big men, La forêt d'émeraude ou que tout simplement vous n'avez pas appréciez les précedents films de Malick ( Badlands, Les moissons du ciel, La ligne rouge), je ne pense pas que vous vous laisserez emporter.

    Voici donc une histoire d'amour à la Malick doublé d'un choc entre deux civilisations. Vous connaissez la suite, le scénario est le même qu'en Amérique du Sud, la peur , la cupidite et bien d'autres maux ont eu raison des "naturels". On peut voir ce que notre civilisation, à l'époque (encore maintenant?), qualifiée de supérieure a donné comme résultat aujourd'hui. Quelle civilisation était supérieure? Y-a-t-il une civilisation supérieure? Le mérite des "naturels" était au moins de pouvoir vivre durablement.

    Je suis baigné dans le sujet (mes études), j'ai lu divers ouvrages concernant cette période ( vous pouvez lire ma critique de "Quand la terre pleurera" ici&tag=gamebe-21)
    Le film de Malick pose la question, et y répond...

    Le jeu des acteurs est convenable, j'étais un peu sceptique pour Farrel ( pas vraiment accrocé dans Alexandre) mais il s'en sort bien. Beaucoup de mots sont dépassés dans les regards, les gestes intervenant là où la parole est superflue.

    Simple, magnifique, poétique, mélancolique, je vous le recommande.


    Remarque: Pocahantas n'est jamais appellée par son prénom durant tout le film.
    MaRTIaL, 14 Février 2006
    #1
  2. Offline
    Janemba 1337 de campagne
    je l'ai vue et me suis vite endormi :p
    Janemba, 14 Février 2006
    #2
  3. Online
    ttt3566 ex membre
    si colin farrel a autant de prestance que dans alexandre, ça sera clairement sans moi! :pfiou:
    ttt3566, 14 Février 2006
    #3
  4. Offline
    luciano L*3*3*T
    Moi personnellement ça ne me dit vraiment rien :?
    luciano, 14 Février 2006
    #4
  5. Offline
    shqrku romy
    ca à l'air...nul
    shqrku, 14 Février 2006
    #5
  6. Offline
    DocShirok ...
    La ligne rouge etant un gros navet :/
    DocShirok, 14 Février 2006
    #6
  7. Offline
    _m0uli Mouscron
    jpeux vous dire qui est très bof , je deconseille !
    _m0uli, 14 Février 2006
    #7
  8. Offline
    MaRTIaL Dayvan Cowboy
    faut aimer le style de Malick, la ligne rouge était long mais interessant, plus psychologique que saving private ryan

    en général le style de malick on accroche ou on accroche pas, diffcile d'être entre les deux
    MaRTIaL, 14 Février 2006
    #8
  9. Offline
    prozax Bite my shinny metal ass
    :shock: :shock: :shock:
    prozax, 14 Février 2006
    #9
  10. Offline
    vohmpire Bouhh!
    c'est Pocahontas en film :shock: mais c'est sur que si il joue comme dans Alexandre sans moi non plus.
    vohmpire, 14 Février 2006
    #10
  11. Online
    elciolid ex membre
    Il sort d'où celui là ?? La ligne Rouge un navet ... Tu ferais mieux d'un peu mieux revoir tes classiques.

    Pour ma part je crois en effet que l'histoire d'amour, déjà omniprésente, prendra une place bien trop importante dans le film. Qu'à cela ne tienne, j'irai le voir ...
    elciolid, 15 Février 2006
    #11
  12. Offline
    elmymapex Elite
    C'est ce que je m'étais dit :?
    elmymapex, 15 Février 2006
    #12
  13. Offline
    MaRTIaL Dayvan Cowboy
    wé, mais le niveau de Malick est pas comparable à ce lui de Disney..
    MaRTIaL, 15 Février 2006
    #13
  14. Offline
    Babel Elite
    C'est loin d'être un gros navet à mes yeux ..
    Babel, 15 Février 2006
    #14
  15. Offline
    zoheir cvm.mangaleet()
    Christian Bale sera faire l'affaire niveau prestance :cool:
    zoheir, 15 Février 2006
    #15
  16. Offline
    bloups Touriste
    ça me dit pas grand chose :?
    bloups, 15 Février 2006
    #16
  17. Offline
    ronz0 Touriste
    aaaah ben merde... :pfiou:
    ronz0, 24 Février 2006
    #17
  18. Offline
    Oubi All Shook up !!!
    ca faisait longtemps que je m'etais pas autant emmerdé pendant un film, a la fin de la séance, la moitié de la salle a réveillé l'autre moitié qui s'était endormie.. et tout le monde s'est marré...
    pas d'action, beaucoup de discours indirect assez pénible.. bref, je n'ai pas aimé...
    Oubi, 27 Février 2006
    #18
  19. Offline
    Kaman Elite
    On n'a pas dû voir le même film... :?
    Kaman, 27 Février 2006
    #19
  20. Offline
    MaRTIaL Dayvan Cowboy
    VOilà, j'ai écrit ma critique, le style de film à voir sur très grand écran.
    MaRTIaL, 9 Mars 2006
    #20
Statut de la discussion:
Fermée.