comité de soutien a Ras Natty Baby CHANTEUR ENGAGER

Discussion dans 'Musique' créé par Guest, 25 Octobre 2003.

Statut de la discussion:
Fermée.
  1. Online
    Guest ex membre
    Paris le 24/10/2003


    Comité de soutien à Ras Natty Baby


    LE SORT de RAS NATTY BABY

    Depuis 6 mois, le chanteur Mauricien RAS NATTY BABY est en prison à l’Ile Maurice pour complicité de trafique d’héroïne malgré ses protestations d’innocence et l’absence totale de preuves a son encontre.
    Ras Natty baby est un rasta et un chanteur de seggae très populaire à Maurice et dans l’Océan indien en général.

    Par ses textes revendicatifs et son attitude, il est devenu un porte-parole des populations défavorisées, notamment de la communauté créole d’origine africaine.
    Le seggae est une musique récente qui marie le séga local et le reggae jamaïquain. Il est devenu le vecteur par lequel la communauté noire de l’Océan indien exprime son quotidien fait surtout de discriminations économiques et sociales et de rejet de sa culture issue directement de l’Afrique.
    Dans sa déposition au juge d’instruction, Ras Natty Baby a reconnu fumer de l’herbe en harmonie avec sa philosophie et son art de vivre rasta. Il plaide pour la dépénalisation de la consommation de l’herbe mais a toujours condamné le trafic et la consommation de drogues dures. Ce faisant, il tombe sous le coup de la loi mauricienne qui sanctionne durement la consommation de gandja.
    Ce dossier n’est pas sans nous rappeler l’affaire Kaya, autre artiste mauricien, inventeur du seggae, décédé en 1999 dans des circonstances non élucidées au cours de son incarcération pour avoir fumé un joint lors d’un concert.
    Kaya était un symbole pour de nombreux Mauriciens et sa mort a déclenché des émeutes dans toute l’île, faisant 2 autres victimes connues, Berger Agathe et Désiré François, le chanteur du groupe Cassiya touché par une balle de la police.

    Un comité de soutien à Ras Natty Baby s’est aussitôt créé en France.
    Dès les premiers jours, son but a été d’alerter l’opinion publique en rétablissant la vérité sur les affabulations d’une certaine presse mauricienne et d’agir pour garantir l’intégrité physique de Ras Natty Baby en prison afin de le protéger contre d’éventuelles brutalités policières (cf. affaire Kaya)
    Apres plusieurs lettres aux pouvoirs publics mauriciens et l’organisation de manifestations, le comité a appelé les amis de l’île Maurice et de Ras Natty Baby à le rejoindre pour obtenir sa libération et la tenue d’un procès fondé sur le principe du droit à la justice pour tous ! Rasta ou pas !
    Ses moyens de communication : le Web, les radios locales, les forums Internet, les tracts…
    Le comité est une petite structure sans grands moyens, animée par des amis et des fans de Ras Natty Baby, supportée financièrement et logistiquement par le jeune label français du chanteur emprisonné, « OKPROD ».
    C’est pour cette raison que nous faisons appel à tous ceux -personnes, media et organisations- qui sont susceptibles de mettre en œuvre tout ou partie de leurs moyens pour contribuer à libérer un innocent, par ailleurs artiste majeur de l’Océan indien.

    Le comité de soutien à RAS NATTY BABY

    Pour plus d’infos : sur le Web : www.rasnattybaby.net Email : soutien@rasnattybaby.net

    Tel : 06 21 29 03 30
    Guest, 25 Octobre 2003
    #1
  2. Offline
    DoC 2000 Elite
    bah tu veux qu on fasse quoi ??

    qu on lui envois la config de CS defaut ??


    pour ton premier message c est cool encore

    bon je vais aller zieuter le site poster un truc et puis voila
    DoC 2000, 25 Octobre 2003
    #2
  3. Offline
    DoC 2000 Elite
    bah deja le site i va pas
    DoC 2000, 25 Octobre 2003
    #3
  4. Offline
    DoC 2000 Elite
    site officiel

    http://www.rasnattybaby.net/

    Lors d’une fête chez un particulier de l’île Maurice, Jerry Rava-le fournisseur de gandja depuis une année de Ras Natty Baby-lui demande de l’amener à Grand-Baie afin de le dépanner en herbe pour la soirée.

    Or Jerry Rava profita de cette occasion et de la naïveté de baby pour prendre livraison d’un colis contenant 750 Grs d’héroïne.


    Précisons que Baby ne savait pas que Rava trempait dans un trafic d’héroïne
    DoC 2000, 25 Octobre 2003
    #4
  5. Offline
    DoC 2000 Elite
    Extrait d un journal local( enfin je crois)


    De Antoine Hansley et Nadine Bernard
    S’il est trouvé coupable d’avoir facilité, avec l’aide de la passeuse ougandaise Ann Willis Kayina, de Denis Rava, et de Didier Mars, l’importation de 750 grammes d’héroïne d’une valeur marchande de Rs 7,5 millions, le chanteur Ras Natty est passible, sous la Dangerous Act, d’une peine de prison n’excédant pas 20 ans et d’une amende de Rs 1 million.

    L’argent a tenté Ann Willis Kayina à tel point qu’elle a délibérément oublié le risque de se faire attraper par les autorités mauriciennes. Arrivée à Maurice lundi matin par un vol d’Air Mauritius en provenance de Nairobi, cette chanteuse ougandaise de 30 ans a été soumise à une fouille. Dans l’un de ses bagages, les douaniers de faction ce matin-là ont découvert un pot de vaseline, une crème lubrifiante.
    Cette découverte a tout de suite éveillé l’attention des douaniers sur la possiblité que cette étrangère soit une passeuse de drogue. Questionnée sur l’utilité de cette crème trouvée dans ses affaires, la jeune chanteuse devait balbutier une histoire qui n’a guère convaincu les douaniers. Leurs suspicions devenant plus fortes, les douaniers se sont mis à inspecter son sac de voyage. À l’aide d’un ‘cutter’, ils ont coupé le double fond et ont découvert deux sachets d’héroïne.
    Ann Willis Kayina ne peut plus nier à cet instant précis. Elle avoue à la police que c’est la première fois qu’elle vient à Maurice et qu’elle transporte de la drogue. Les policiers de l’Anti-Drug and Smuggling Unit de l’aéroport, sous la supervision de l’inspecteur Joonraj, décident de procéder à une fouille corporelle. Cependant, la jeune Ougandaise, paniquée à l’idée de ce que les limiers vont retrouver dans ses parties intimes, s’y refuse. Puis, elle est contrainte à se dévêtir. “Comme la policière la fouillait, elle a vu un paquet qui dépassait de son vagin. Elle l’a retiré. Il y avait des préservatifs qui contenaient une certaine quantité de cette drogue ”, déclare un des enquêteurs. La drogue saisie pèse 750 grammes et sa valeur marchande est de Rs 7,5 millions. Les policiers ont aussi retrouvé une somme de Rs 13 500, en dollars américains, sur elle.
    Interrogée sur le cerveau de cette importation de drogue, Ann Willis Kayina a avoué aux enquêteurs de l’ADSU que c’est un couple d’Ougandais qui l’a chargé de délivrer cette drogue à Maurice. En échange, il lui avait promis une forte récompense à son retour en Ouganda. La passeuse a balancé l’identité du couple aux officiers de l’ADSU. Ces derniers ont contacté Interpol et lui ont demandé de procéder à l’arrestation du couple. Ils lui ont également demandé de vérifier si la jeune chanteuse n’a pas d’antécédents policiers.

    Le portable sonne
    Durant son interrogatoire, l’Ougandaise a reçu sur son portable un appel du couple, lui demandant si tout s’était bien déroulé après son arrivée. “Avant cet appel, elle nous avait signifié son intention de collaborer pour tendre un piège à celui qui viendrait prendre livraison de la drogue. Elle a joué le jeu et elle a dit à son interlocuteur au téléphone qu’aucun pépin ne s’était produit ”, nous révèle un des enquêteurs. Outre l’argent remis (les Rs 13 500 en dollars, ndlr), le couple avait réservé une chambre pour la jeune femme dans un hôtel à Grand-Baie pour une semaine. “Toute cette affaire a été dirigée en Ouganda. Nous croyons que cette drogue provient du Nairobi, l’axe habituel”, explique un des enquêteurs.

    Mardi dernier, toujours sous étroite surveillance de l’équipe de l’ADSU, Ann Willis Kayina reçut un appel du couple lui indiquant qu’un contact mauricien viendrait récupérer la drogue à son hôtel.

    Toujours selon une source policière, quelques minutes avant, Jerry Rava, 27 ans, qui était à une fête à Grand-Gaube chez un dénommé Patrice, avait reçu un appel, lui indiquant qu’il pouvait se rendre à Grand-Baie pour récupérer le colis. Jerry Rava devait demander à Ras Natty Baby, qui serait son ami, de l’y emmener. Me Jean-Claude Bibi, l’avocat du chanteur de seggae, précise : “Jerry a dit à mon client qu’il devait récupérer un colis à Grand-Baie. Mon client a accepté et lui a demandé de mettre Rs 100 d’essence, étant donné qu’il n’y en avait pas suffisamment dans le réservoir de sa voiture. Donc, mon client a simplement donné un lift ”. Didier Mars, 32 ans, en apprenant que les deux hommes s’en allaient, a également demandé un ‘lift’.

    La voiture prend alors la direction d’un hôtel à Grand-Baie. “En arrivant là-bas, Jerry Rava a dû se renseigner pour savoir où se trouvait l’hôtel indiqué. Il est descendu et les deux autres sont restés dans la voiture. En attendant son retour, Ras Natty Baby est sorti de sa voiture pour fumer une cigarette et Didier Mars est resté sur la banquette arrière”, raconte l’homme de loi de Ras Natty Baby. Quelques minutes après, Jerry Rava est revenu, menottes aux mains, et escorté par des policiers. “Surpris, Ras Natty a demandé ce qui s’était passé; les policiers lui ont répondu qu’ils étaient tous les trois en état d’arrestation pour une affaire de drogue”, ajoute Me Bibi. Celui-ci nous a confié que son client n’avait rien à voir dans cette affaire d’héroïne. “Il est confiant, à mesure que l’enquête va progresser, qu’il sera prouvé qu’il n’est pas concerné par cette histoire ”. Une charge provisoire de ‘causing to import drug’ a été retenue contre Joseph Nicolas Émilien, 49 ans, dit Ras Natty Baby, Didier Mars et Jerry Rava. Ils sont poursuivis sous la Section 30.1(b) (voir hors texte) de la ‘Dangerous Drug Act’. Ann Willis Kayina est poursuivie sous la même section.

    Nous avons appris que des recherches sont actuellement en cours sur les antécédents judicaires de Jerry Rava. Ce dernier a retenu les services de Mes Rama Valayden et Gavin Glover.

    À hier après-midi, les quatre suspects n’avaient pas encore consigné leurs dépositions. “Jerry Rava a demandé un temps de réflexion à la police avant de consigner sa déposition”, nous a confié Me Rama Valayden. Quant à l’Ougandaise, elle a rencontré un représentant du consul de son pays, hier matin. Pour sa part, l’avocat de Ras Natty Baby, Me Bibi, se rend aujourd’hui en Belgique pour un mois et les arrangements nécessaires seront faits quand son client consignera sa déposition.
    DoC 2000, 25 Octobre 2003
    #5
  6. Offline
    DoC 2000 Elite
    des images du gars


    [IMG]


    [IMG]



    [IMG]
    DoC 2000, 25 Octobre 2003
    #6
Statut de la discussion:
Fermée.