[Débat] Enseignement : Un seul réseau d'enseignement ?!

Discussion dans 'Actualité' créé par L@rgo_XIII, 19 Mai 2010.

  1. Offline
    L@rgo_XIII G33K
    J'ai lu dans les journaux que le CEDEP (Centre d'étude et de défense de l'école publique) propose de relancer l'enseignement en y faisant de profondes réformes et notamment essayer d'aller vers un réseau d'enseignement unique.

    Qu'en pensez vous ? Trouvez-vous que c'est une bonne idée ? Doit-on au contraire avoir un enseignement "à plusieurs niveaux" ? Est-ce réalisable ?



    Merci de rendre le débat constructif et enrichissant.


    Quelques sources :

    Source : Lesoir.be

    Autres sources :

    Actua24 : Relancer l'enseignement par le réseau unique
    L@rgo_XIII, 19 Mai 2010
    #1
  2. Offline
    L@rgo_XIII G33K
    Le but de ce sujet est de débattre et d'échanger des opinions.

    Merci d'élever la qualité du débat de la manière suivante :

    - Soignez votre orthographe et votre présentation
    - En cas de citation, merci de préciser vos sources
    - Restez poli et courtois
    - Évitez les "quotes de porc"
    L@rgo_XIII, 19 Mai 2010
    #2
  3. Offline
    POUR la fusion des réseaux.

    Le Pacte scolaire n'a plus de raison d'être, le clivage confessionnel n'intéresse plus personne. On est en 2010, bordel, une école se choisit parce qu'elle offre un enseignement de qualité et plus parce qu'elle a ou non un crucifix qui pend au-dessus du tableau.

    Réformons totalement notre système éducatif, remettons en cause son fonctionnement de A à Z. L'école actuelle n'est pas à la hauteur de ce qu'on peut attendre d'elle (ou de la thune qu'on investit dedans), elle crée des inégalités, des frustrations, elle dévalorise profs et élèves ; c'est pas tenable.

    Le chantier est énorme et ça va pas être facile, mais qu'on arrête avec les mesurettes halakon qui sont juste un pansement collé sur un autre pansement, pour donner un os à ronger aux électeurs à l'approche des échéances politiques.




    Bon, c'est que mon avis, à la grosse louche et pas très argumenté, mais en gros, voilà. :-D
    Mr Jones, 19 Mai 2010
    #3
  4. Offline
    Tarouk Homo Sapions
    Perso, je m'en cogne qu'il y ait deux réseaux et qu'il y ait même une concurrence entre eux: c'est, pour moi, de nouveau un faux-débat. Un débat où on supprime quelque chose qui n'est foncièrement pas un problème puisque toutes les écoles sont tenus d'avoir un même programme, en tous cas jusqu'au premier cycle du secondaire (voir le décret Missions).

    Je verrais d'un meilleur oeil l'arrêt du nivellement par le bas et la modification profonde du système éducatif qui ne devrait non plus être basé sur la réussite à tout prix, mais bien sur l'acquisition de compétences absolument obligatoires à la fin de chaque échéance (cycle par exemple). Quelque chose qui soit quantifié à l'échelon national ou régional, qui soit en tous cas jugeable sur le base de critères objectifs et pas de la popote interne à chaque école (qui fait que chaque école fait un peu ce qu'elle veut, fait réussir qui elle veut malgré x échecs, etc).

    Un système français avec passage du baccalauréat serait pour moi une bonne chose, sauf qu'on pourrait carrément pousser le système encore plus loin. Tous les 3 ans, et ce dès la première primaire, des tests standardisés seraient une bonne solution: avec malgré tout des examens par école pour voir où les élèves se situent, avec échec et redoublement possible bien entendu.

    Mais bon, avant ça, je verrais aussi une refont complète des compétences à acquérir à intervalles réguliers ainsi que des méthodes pédagogiques qui ne devraient pas être laissé au libre choix des écoles normales et des écoles primaires et secondaires. Quand je vois la manière d'apprendre à lire de mon filleul, putain ça me fait peur: JAMAIS je ne mettrai mon gosse dans une école pareille. Avec ce système, je demande une entrevue avec le directeur pour qu'on m'explique les buts et méthodes pédagogiques avant d'y inscrire mon gosse. Et quand je vois les méthodes pédagogiques préconisées dans certaines écoles normales, putain ça fait peur.

    Bref, au final, ce que j'aimerais voir est tout à fait envisageable avec deux réseaux distincts, peut-être plus facile avec un (j'en sais rien) mais ce n'est pas la fusion des réseaux qui va arranger quoi que ce soit en tant que tel. Ce sont les mesures pédagogiques qui vont faire avancer le schmilblick parce que fusionner sans avoir de projets à long-terme ni de réforme de fond, c'est clairement une coquille vide à mes yeux.

    Maintenant, la coquille se remplit avec des pistes comme "le dépistage précoce des difficultés de l’élève, la suppression du redoublement, une remédiation personnalisée, ou encore un soutien accru aux élèves maîtrisant mal le français."
    Perso, je kiffe le "pour contrer l'échec, abolissons le redoublement". C'est pas parce que ça marche en Finlande que ça marchera ici: c'est une question de mentalité. Alors, autant la mentalité scandinave et le système éducatif font que les enfants sont épanouis et "prédisposés" à réussir leurs études, autant nous avons du mal avec une bonne partie de la population, souvent défavorisée où les parents abandonnent l'éducation de leurs gosses, etc.
    Maintenant, pour les autres pistes, je suis plutôt d'accord que ça sonne bien mais on risque de se retrouver face à un problème de taille: le manque de personnel qualifié. Bein oui, les heures supplémentaires de remédiation, de soutien scolaire, faut les prester: et pour les prester, faut des enseignants.
    En secondaire, il y a une pénurie de profs (maths, sciences, langues et français au moins, ça situe l'état du chantier). Pour le primaire, ça semble bouché mais ça mettrait en service actif ceux qui sont sur le carreau.
    Ensuite, on attaque le second problème: quand on voit les concessions que l'on demande aux régions, aux communautés ainsi qu'au fédéral, je me demande comment on va trouver le budget pour mettre en place ces réformes NECESSAIRES, mais aussi très coûteuses (sachant que l'enseignement en prend systématiquement dans les gencives quand il s'agit de faire des coupes budgétaires).
    Tarouk, 19 Mai 2010
    #4