[Découverte] Edguy - Rocket Ride

Discussion dans 'Musique' créé par kaRma, 15 Juin 2006.

Statut de la discussion:
Fermée.
  1. Offline
    kaRma Drink Fast Corp.
    [IMG]


    [IMG]

    "Edguy is the greatest band in the world. Epic, intelligent, good-looking, bombastic, heavy, seriously hard rocking and nevertheless quite entertaining.
    They are one of a kind in melodic heavy music. Edguy kick major ass and if you give them a chance they will tear you a second asshole!!! Now go and buy their
    albums! All of them, 20 copies of each. Hurry up before they sell out!"

    Voila comment se décrit Edguy sur leur site (ici), histoire de donner le ton : surtout ne pas se prendre au sérieux !

    Le groupe voit le jour en 1992 dans une petite ville allemande : Fulda. Le nom même du groupe viendrait d'une parodie d'un de leur enseignant Edgar. Ce n'est alors qu'une bande d'adolescent de 14 ans jouant sur des instruments pas toujours adaptés (Tobias Sammet, le chanteur et leader charismatique du groupe jouait à l'époque de l'orgue avec son ami Jens Ludwig à la guitare électrique). Quelques années, 2 démos et un disque ("Savage Poetry" qu'ils réenregistreront en 2000) plus tard ils signent avec leur premier label : AFM Records. Leur premier véritable album "Kingdom of Madness" sort en 1996. Tobias Sammet connait alors de beau jours avec Edguy comme avec Avantasia, son projet personnel de rock opéra. En octobre 2003, la formation continue sur sa lancée et signe avec Nuclear Blast. Certains qualifient Edguy de métal festif, car le groupe souhaite avant tout transmettre sa bonne humeur et son goût du second degré sur leurs albums mais aussi sur scène. Après 6 albums studio, ils nous reviennent avec leur nouvelle galette : "Rocket Ride


    [IMG]

    [IMG]

    Pour moi, grand fan de power métal (et donc de Edguy, incontournable), la chronique aurait du être vite bouclée : riffs speed, refrains entrainants, du tout bon comme d'habitude ... et bien non !

    Ce nouvel opus va en déconcerter plus d'un pris au piège de la 1ère écoute pas toujours significative et quelques fois même un peu décevante. Pourtant l'effort de composition est réel. Le son est canon et l'entame de "Sacrifice", le 1er morceau est incroyable de riffs et de puissance. Même si l'apparition des claviers peut surprendre, elle rend ce titre absolument somptueux. Il y a ici plus de travail en profondeur et si ce "Rocket Ride" n'est pas à proprement parler une bombe immédiate, il retiendra peu à peu votre attention par sa pureté, sa dynamique propre et ces guitares toujours imposantes "Wasted time" et "Catch of the Century" en regorgent). Il s'agit bien là de musique mélodique et retentissante comme sait si bien le faire Edguy. Nos allemands prouvent qu'ils savent s'adapter et évoluer, tout en restant fidèles à leurs principes de base : faire plaisir en se faisant plaisir.

    Un point toujours bien présent : la beauté et la clarté du chant assené avec conviction et puissance par ce petit démon de Tobias, diablement affûté et qui donne une impulsion forte à ces titres certes moins appréhendables au premier abord mais efficaces à 100 %. Le bonhomme se permet même un titre de pures facéties, le très surprenant "Trinidad", sans oublier le hit déjà présent sur le EP sorti en septembre dernier, le divin "Superheroes".
    Ainsi, les lignes vocales vous rentreront souvent dans le crâne bien que l'on puisse déplorer que les couplets soient assez semblables. En dehors de cela, l'album ne propose rien de très marquant et se contente de faire sa mixture habituelle avec un professionnalisme indéniable. Edguy déroule mais a encore assez d'envie pour ne pas sombrer dans un album convenu et sans âme.

    Rocket Ride est tout de même une petite déception pour ceux qui suivent le groupe depuis leurs débuts. Ne bénéficiant ni de l'insouciance de "Theater Of Salvation" ni de l'inspiration de "Hellfire Club", ni de la puissance de "Savage Poetry" il laisse un arrière gout de relâchement en terme de puissance et de rapidité. Sans tombé dans la rapidité d'un DragonForce, on était en droit de s'attendre à quelque chose d'un brin plus métal, moins pop. Heureusement, l'album est travaillé et après une ou deux écoutes, difficile de ne pas se mettre à bouger la tête au rythme diabolique leurs riffs.

    Malgré la crainte d'une glissade vers le pop, sans doute pour se rendre plus accessible, la formation clownesque nous sert un excellent album. Il est tout de même dommage d'assister à la loi du marché même jusque dans les bacs heavy ...

    Des morceaux sont dispo sur myspace : http://myspace.com/edguy


    [IMG]


    [IMG]

    Description

    Origine : Fulda, Germany
    Style : Power metal
    Label : Nuclear Blast


    Rocket Ride

    01. Sacrifice
    02. Rocket Ride
    03. Wasted Time
    04. Matrix
    05. Return to the Tribe
    06. The Asylum
    07. Save Me
    08. Catch of the Century
    09. Out of Vogue
    10. Superheroes
    11. Trinidad
    12. Fucking with Fire (Hair Force One)

    Line Up

    - Tobias Sammet (chant)
    - Dirk Sauer (guitare)
    - Jens Ludwig (guitare)
    - Tobias Exxel (basse)
    - Felix Bohnke (batterie)

    http://www.edguy.nu/



    Lien Chronique : http://forum.ardrock.be/viewtopic.php?t=375
    Lien site : www.ardRock.be
    kaRma, 15 Juin 2006
    #1
Statut de la discussion:
Fermée.