Démantèlement d'un réseau qui échangeaient des films piratés

Discussion dans 'Actualité' créé par H@des, 22 Juillet 2003.

Statut de la discussion:
Fermée.
  1. Offline
    H@des ex membre
    Démantèlement d'un réseau d'internautes qui échangeaient des films piratés

    PARIS (AP) - La gendarmerie a démantelé un réseau d'échange illégal de films contrefaits entre internautes, procédant à l'arrestation de 110 personnes dans toute la France et à la saisie de plus de 36.000 copies de films, a-t-on appris samedi auprès de la section de recherche de la gendarmerie d'Amiens.

    Les gendarmes ont procédé à ces interpellations entre le 7 et le 18 juillet, après avoir identifié les internautes qui fréquentaient un site internet "facilitant l'échange et la vente de contrefaçons de films réalisées à partir de DVD", a précisé à l'Associated Press le lieutenant Jean-Luc Sauvage, qui a dirigé les investigations.

    Cent quinze personnes faisaient figurer sur ce site la liste des films piratés en leur possession, et proposaient de les échanger, ou parfois de les vendre. Le propriétaire du site a été interpellé en Provence-Alpes-Côte-d'Azur.

    Les suspects participaient à ce réseau "pour collectionner des films, parfois très récents", et procédaient "à des ventes à petite dose", faute de trouver des partenaires d'échange, ou "pour couvrir leur frais, comme l'achat des disques vierges", a précisé le gendarme. Dans la plupart des cas, les gendarmes ont retrouvé à leur domicile une vidéothèque garnie de quelques centaines de films piratés, gravés sur des CD.

    Les l10 personnes ont été interpellées dans toute la France, placées en garde à vue ou entendues comme témoins, en attendant les mises en examens éventuelles qui devraient être prononcées par le parquet de Laon (Aisne). Quarante-six autres personnes sont toujours recherchées dans cette affaire, dont neuf suspects qui se trouvent dans des pays européens.

    La valeur totale des 36.000 contrefaçons saisies, qui comprennent également quelques logiciels ou disques musicaux, a été évaluée à un million d'euros. La contrefaçon est un délit passible de deux ans d'emprisonnement et de 150.000 euros d'amendes, sans compter les dommages et intérêts élevés qui peuvent être demandés par les éditeurs de films. AP
    H@des, 22 Juillet 2003
    #1
  2. Offline
    K@ra SiouperSlapz0r
    C'est passé aux infos la semaine passée et on en a déjà causé ici...

    H@des t'as hiberné une partie de l'été toi ou koi? ;)
    K@ra, 22 Juillet 2003
    #2
  3. Offline
    H@des ex membre
    ah désolé j'avais pas vu :oops:
    H@des, 22 Juillet 2003
    #3
  4. Offline
    K@ra SiouperSlapz0r
    Y'a pas de mal, on avait pas encore eu droit à l'article correct (juste du "j'ai entendu aux infos que bla bla bla)...
    K@ra, 22 Juillet 2003
    #4
  5. Offline
    K@ra SiouperSlapz0r
    K@ra, 22 Juillet 2003
    #5
  6. Offline
    Havane Funky fresh Masta
    :shock:

    mm sur les board on est pu protègé...
    Havane, 23 Juillet 2003
    #6
  7. Offline
    euskadi ex membre
    va falloir commencer à se méfier sec.......... :twisted: i nou z'auront po quand même.
    euskadi, 23 Juillet 2003
    #7
  8. Offline
    Carambar He once forgot how to cry
    A partir du moment où de l'argent rentre dans l'équation la police peut devenir très méchante.
    Carambar, 23 Juillet 2003
    #8
Statut de la discussion:
Fermée.