Etudes de physique à l'UCL/ULB

Discussion dans 'Etudes' créé par Renobmubo, 6 Septembre 2015.

  1. Offline
    Renobmubo Fanatique
    Bonjour à tous,

    Je suis nouvelle sur le forum mais j'aimerais apporter mon témoignage afin que les gens évitent de vivre ce que j'ai vécu.

    Je suis plus que passionnée par la physique et cette année, arrivée en Physique à l'UCL, j'étais plus que motivée, je faisais tous les exercices à l'avance dans toutes les matières, je posais une tonne de questions. Mais le conte de fée (s'il y a eu) s'est arrêté là.
    1) Premier jour de cours, le professeur de physique m'a gentiment remballée lorsque je lui ai posé une question à l'inter-cours sur une convention de notation. C'était le premier jour, donc j'ai laissé couler. (Il avait pourtant dit de poser autant de questions qu'on le voulait).
    2) Lors d'un test en physique en octobre, je faisais partie des miraculées à avoir réussi une intégrale, sauf que je l'ai fait en une page et non en deux lignes comme le prof. Il a eu un malin plaisir à prononcer ces mots, que je n'oublierai jamais, devant un auditoire entier et en me visant "Tous les moyens mènent à Rome mais il y a des chemins plus courts". Je n'ai pas du tout aimé le ton (très provocateur) et surtout, je ne comprenais pas pourquoi il me visait moi. Mais j'ai laissé passer encore, en me disant que je me faisais des idées sûrement.
    3) Lors d'un rapport de laboratoire, j'ai eu l'audace d'essayer de démontrer une formule en physique. L'assistant m'a rendu le rapport corrigé en disant "Tu as voulu faire ta maligne ?".
    4) En séances d'exercices, quand je lui demande de corriger mes exercices, il ne le faisait jamais. Ou bien c'était simplement "Ce n'est pas ça." puis il me laissait en plan. De plus, lorsque dans mes rapports, tout est correct (tant au niveau théorique qu'au niveau expérimental), il trouvait toujours des petites choses pour enlever des points "vous n'avez pas le même résultat que les autres groupes" (c'est normal, on n'a pas utilisé la même masse), etc.
    5) Un jour, en séances d'exercices, j'ai posé une question. C'était un exercice sur un ascenseur. Dans une des sous-questions, on nous demandait de représenter le câble qui soutenait l'ascenseur. Je trouvais cela bizarre de demander de faire ça et j'ai donc demandé à l'assistant si le système de câble avait quelque chose de spécial (poulie ?) pour que ça fasse l'objet d'une sous-question. Il m'a "gentiment" répondu "Un câble. Tu connais ?", je répondis "Oui." et il m'acheva par "Voilà. Tu as d'autres questions comme ça encore ?" (sous-entendu stupide, cela a choqué plus d'un en cours). Ça a été l'un des moments les plus humiliants. Je suis partie en pleurant.
    6) Lors d'un projet non-obligatoire, j'ai eu la motivation de le faire avec 3 de mes camarades, le jour de la présentation orale. Je vous laisse imaginer toutes les pires humiliations que j'ai pu subir avec le professeur en question. Encore une fois, il m'a attaquée sur une intégrale que j'ai résolu non pas comme lui.
    7) Si j'ai fait des études de physique, c'est pour éviter justement qu'on me conditionne à raisonner d'une certaine manière. J'aime la créativité scientifique (tant qu'elle répond à des conditions de rigueur mathématiques évidemment) mais j'étais très déçue de voir que malheureusement à l'UCL (je ne connais pas ailleurs et je ne veux en aucun cas généraliser). J'aimerais comprendre comment chaque scientifique a cherché pour arriver à ses résultats. Mais au final, j'étais arrivée dans un endroit où on me faisait une liste, un protocole d'étapes à suivre pour résoudre un problème. Je connaissais plein de gens qui avaient 18-20 en algèbre… Mais au final, ils étaient incapables d'appliquer ce qu'ils avaient appris en géométrie parce qu'on leur a tellement tendu la main avec les "étapes à suivre dans la résolution d'un problème" qu'une fois sorti du contexte, ils sont incapables de raisonner.
    Et plusieurs fois, j'ai essayé de résoudre par moi-même, mais la foudre s'est abattue sur moi car je n'ai pas fait "comme eux". Sur ce, quand je raconte mon histoire, je pense souvent à l'histoire du baromètre de Bohr.

    Mais au final, mon rêve est encore là, enfouie mais toujours présent. Je décide cette rentrée de tenter l'aventure à l'ULB. Honnêtement, je ne fais plus d'illusion, je ne pense pas que cela sera mieux mais j'aimerais juste éviter de revoir ces personnes qui m'ont détruite. Je ne demande rien, si ce n'est qu'on me laisse apprendre.

    Merci pour votre lecture. Si des personnes ont été à l'ULB, je suis preneuse de conseils et de commentaires.
    Renobmubo, 6 Septembre 2015
    #1
  2. Offline
    Dieu Bisounours a.k.a FFS
    Désolé, j'ai ri. Tu te prends juste énormément la tête et c'est tout ce qu'il se passe. Tu veux faire plus que les autres, fais le mais ne t'attend à rien. Tu cherches clairement l'approbation des gens et tu es mal tombée à l'Université. C'est fini les secondaires; on s'en branle de tes efforts quand tu tentes de les montrer. Si tu es douée, tu as de grande chance de te faire remarquer naturellement. Stop de forcer les choses :)

    C'est l'Univ', c'est cool et ça demande une adaptation.
    Dieu Bisounours, 6 Septembre 2015
    #2
  3. Offline
    Renobmubo Fanatique
    C'est gentil de rire :)
    Et non, je demandais absolument pas l'approbation de quiconque, c'est justement là le souci mais bon, tout le monde n'a pas les capacités de comprendre cela et on voit toujours chez les autres ce qu'on aimerait voir :p
    Renobmubo, 6 Septembre 2015
    #3
  4. Offline
    Renobmubo Fanatique
    J'ai fait ces études pour moi et je m'en fous de ce que les autres pensent. Mais je n'accepte juste pas qu'on puisse rabaisser quelqu'un pour son plaisir. J'ai fait autre chose avant Physique et cela n'avait aucun souci mais dans un groupe plus restreint, il faut toujours chercher la tête à claque quelque part. Et c'est davantage jouissif quand c'est une fille dans un milieu masculin sans doute.

    Après un an à côtoyer des assistants de Physique (avant d'entamer ces études), j'ai entendu un discours qui m'a mis la puce à l'oreille. Les assistantEs (toutes à l'unanimité) me prévenaient que ça allait être très dur au niveau pression sociale lorsqu'on est une fille dans un tel milieu. Qu'ensuite, on te vendait mondes et merveilles pour que tu fasses ces études mais la réalité est tout autre chose. Tu n'es qu'un appât de l'université pour recevoir de l'argent de la communauté française.
    Mais de nature très têtue, j'étais persuadée que je pouvais surmonter cela et j'avoue, avoir quelque peu, idéalisé ces études.
    Renobmubo, 6 Septembre 2015
    #4
  5. Offline
    Dieu Bisounours a.k.a FFS
    Oulah, tu es mal tombée avec moi. Je m'en branle complètement de faire le malin aux TP ou autres (pourtant, j'ai eu énormément de 19/20 à mes TP), je fais mon travail et je vois ce que ça donne, point. Tu as voulu te faire remarquer, tu assumes. D'ailleurs, dans tes histoires, je ne vois rien de dramatique mais tu en fais toute une histoire. T'inquiète, à l'ULB, ça sera la même.

    T'as réussi ta première ? Si oui, faut arrêter de se plaindre. Si ce n'est pas le cas, c'est que tu avais un souci d'adaptation à l'université.
    Dieu Bisounours, 6 Septembre 2015
    #5
  6. Offline
    Renobmubo Fanatique
    On s'en fout des notes, j'avais les notes à la hauteur de mon travail mais c'est le comportement à côté. Parce que c'est "à l'université" alors on se permet de tout ? Alors on se permet de prendre les gens pour de la merde ?
    Si c'est vraiment ça, c'est triste pour un endroit qui est censé former des citoyens. Mais apparemment avec tes réponses, on voit ce que ça donne. C'est bien triste. Mais bon, c'est "l'unif" comme tu dis :)

    J'ai été à Saint-Louis, et je peux te dire que là, il y a une vraie tolérance de l'étudiant. C'est vraiment un argument bateau de dire "C'est l'unif". Généraliser pour le plaisir de généraliser, voilà un raisonnement bien primitif. Mais bref
    Renobmubo, 6 Septembre 2015
    #6
  7. Offline
    Anewone Elite
    Pourquoi ne pas poser tes questions sur des forums spécialisés ?
    Futura-sciences -- si tes questions ne sont pas trop complexes, et autres forums communautaires plus ciblés sur ces sujets. Pas de risque d'humiliation publique.

    Mon opinion est que tu ne dois pas trop t'attendre à recevoir une formation personnalisée à l'université en bachelier-- à ton plus grand malheur, je le conçois.

    Les professeurs t'enseignent leurs cours qu'ils connaissent par cœur à force de le donner. Parfois il arrive qu'ils agissent avec un ostracisme apriori sur ta personne en associant ta question avec des questions similaires posées par d'autres élèves avant toi, en extrapolant le fait que parce que eux ont raté le cours de physique en posant ce genre de question pendant l'année, toi aussi tu allais le rater.

    Je crois que tu devrais aller au cours pour assimiler les concepts généraux, et étudier la suite en profondeur avec les bouquins de références (tu peux même poursuivre l'apprentissage avec la bibliographie des bouquins de référence).
    Les assistants lambdas ne sont là que pour réexpliquer les concepts généraux, et ne cherchent pas à pousser l'explication plus en profondeur.

    Mais je ne veux pas moi non plus cataloguer tous les assistants et professeurs dans le même sac, j'ai plus souvent rencontré d'excellents professeurs et assistants pédagogues que l'inverse.


    En conclusion, si tu penses que l'ambiance à l'ULB sera meilleure, fonce. Mais imho, tu rencontreras encore souvent des aigris au cours de ton cursus et de ta vie professionnel, et tu devrais dès à présent apprendre à vivre avec.
    Anewone, 6 Septembre 2015
    #7
    Renobmubo aime ça.
  8. Offline
    Dieu Bisounours a.k.a FFS
    J'ai été à l'UCL et j'ai eu l'impression que le corps académique et les administratifs étaient très à l'écoute. C'est donc subjectif comme raisonnement et c'est bien ce que je dis : c'est l'Unif et il faut s'adapter. Saint-Louis a la particularité de fonctionner encore différemment qu'une université comme ULB/UCL/ULG.
    Dieu Bisounours, 6 Septembre 2015
    #8
  9. Offline
    Renobmubo Fanatique
    Merci encore pour vos réponses.
    Bien évidemment, comme je l'ai dit, c'était en particulier dans un cours. Et les professeurs en question ayant une grande carrière (l'un d'eux a le sang d'un certain George en eux), leur parole a forcément plus de force qu'un simple étudiant de bac 1. J'ai été déléguée, et j'avoue que le corps académique était à l'écoute mais toutes nos remarques sont passées au final à côté lors de la "confrontation" avec les professeurs en question. Ils se justifiaient par leur 10 ou 30 ans de carrière. On s'est un peu consolé avec un des assistants qui nous disait que c'était un peu peine perdue. Il m'a dit "Ça fait 4 ans que je le connais et il n'en fait qu'à sa tête", il nous a conseillé comme l'a dit Anewone d'étudier dans des bouquins de référence et qu'il comprenait qu'on puisse être perdu à leur cours.
    Si certaines personnes sont compréhensives, malheureusement
    face à la hiérarchie du corps académique, nos remarques sont inexistants. C'est dommage mais c'est ainsi.

    C'était vraiment lié aux cours de Physique parce qu'en maths (la première année étant commune pour les deux études à l'UCL), l'enseignement est globalement plus classique. Mise à part, le manque de "créativité scientifique" mais j'imagine (enfin j'espère) que c'est différent dans les années à venir.

    Je me répète, je ne pense pas que l'ULB soit fondamentalement mieux mais cela me permet de reprendre avec une autre base en faisant moins me remarquer comme dirait Dieu Bisounours (sans rancune) ;)

    Sinon encore un merci pour vos réponses
    Renobmubo, 7 Septembre 2015
    #9
  10. Offline
    Imladris Elite
    J'ai tendance à être plutôt d'accord avec Dieu Bisounours... En fait, le prof est là pour vérifier si tu assimiles sa matière et si tu l'appliques comme lui te l'a enseignée. Arriver au même résultat en prenant un "chemin" différent ne compte pas à ce niveau d'études : il y a trop d'étudiants à l'université pour que les profs aient le temps de s'adapter afin de corriger un exercice/examen présenté différemment de ce qu'ils ont fait en cours. D'ailleurs, la majorité des exams sont des QCM pour que la correction soit plus rapide.
    Il faut se fondre dans un moule. C'est dommage, c'est certain, mais c'est comme ça.
    J'espère que tu pourras repartir sur de bonnes bases à l'ULB. Au pire, applique le conseil de Anewone : fonds-toi dans le décor durant les cours et continue à apprendre ce qui t'intéresse vraiment par toi-même. Tu obtiendras ton diplôme (c'est le principal) et ensuite, tu pourras appliquer la physique comme tu le voudras (et peut-être même devenir enseignante pour un peu faire bouger les choses :)).
    Bon courage.
    Imladris, 7 Septembre 2015
    #10
  11. Offline
    Renobmubo Fanatique
    Je sais, j'ai vécu ça quand j'étais dans le secteur de la santé… Des examens avec des centaines de QCM… Mais cela se justifiait par la pluralité des étudiants or dans le secteur des sciences et en particulier en maths et physique, on est une cinquantaine à tout casser…

    Enfin merci à tous pour vos conseils, je tâcherai de les appliquer :p
    Renobmubo, 7 Septembre 2015
    #11
  12. Offline
    am2004 Elite
    Je cite "J'ai tendance à être plutôt d'accord avec Dieu Bisounours... En fait, le prof est là pour vérifier si tu assimiles sa matière et si tu l'appliques comme lui te l'a enseignée. Arriver au même résultat en prenant un "chemin" différent ne compte pas à ce niveau d'études : il y a trop d'étudiants à l'université pour que les profs aient le temps de s'adapter afin de corriger un exercice/examen présenté différemment de ce qu'ils ont fait en cours. D'ailleurs, la majorité des exams sont des QCM pour que la correction soit plus rapide.
    Il faut se fondre dans un moule. C'est dommage, c'est certain, mais c'est comme ça. "

    Et bien non ce n'est pas normal dans une section de faculté des Sciences, on est pas dans une faculté où il s'agit d'assimiler une matière "par coeur".
    J'ai eu des enseignants de ce type-là à l'université mais c'est juste parce qu'ils étaient mauvais comme chercheur et ils repétaient ce qu'ils avaient appris sans se poser de question (ou un livre), éventuellement avec les erreurs, dans les cours et dans leur recherche. Alors je ne veux pas juger mon collègue à l'UCL puisque je n'ai pas assisté aux démélés de cette étudiante avec ce professeur et certains assistants, mais il ne faut surtout pas dire que c'est une situation normale dans une université, même en BA1.
    am2004, 8 Septembre 2015
    #12
    Renobmubo aime ça.
  13. Offline
    Renobmubo Fanatique
    Salut am2004,

    Merci beaucoup pour ta remarque, je partage totalement ce que tu dis mais je ne pense pas que ce soit totalement en désaccord avec imladris. Il décrit la situation de certains professeurs, cela ne veut pas dire qu'il est d'accord avec le système en question d'où son "C'est dommage, c'est certain, mais c'est comme ça.". Enfin je me trompe sans doute…

    Mais merci de ta remarque… Ça me fait penser au premier jour de cours, j'avais fait une remarque à mon prof pendant l'intercours à propos de la convention sur les erreurs absolues… J'avais appris avec mon prof de physique dans le secteur de la santé un an auparavant qu'il ne fallait prendre qu'un seul chiffre significatif (cette remarque avait fait l'objet d'une question d'examen) et ici, il nous enseignait qu'on pouvait écrire autant de chiffres significatifs qu'on voulait. Face à cette contradiction, je lui ai donc posé la question… Il m'a remballée en me disant "Bah Monsieur ******* a tord et j'ai raison." Très surprise et toujours embêtée par cette contradiction, j'ai finalement fait des recherches de mon côté et j'ai appris qu'il s'agissait de plusieurs conventions possibles…
    Le cours suivant, il s'est ramené avec un article sur le boson de Higgs, est venu me voir dans les rangs de l'auditoire et m'a donné cet article… Dessus, il y avait un résultat avec une erreur écrite avec plusieurs chiffres significatifs… Tout souriant, il me dit "Tu as vu, j'avais raison".

    Il ne s'agissait là que de la première semaine de cours… Mais ça aurait du me mettre la puce à l'oreille.
    En tout cas, merci de ta remarque am2004
    Renobmubo, 8 Septembre 2015
    #13
  14. Offline
    Renobmubo Fanatique
    Une autre anecdote assez drôle… Dans un de mes rapports de laboratoire, j'avais écrit "Voici les équations horaires"… L'assistant m'a rendu la copie en me disant "Je n'ai jamais entendu parler d'équations "horaires", on appelle équations du mouvement mais pas équations horaires". Résultat, tout est bon mais à cause de cette appellation, j'ai eu des points en moins. En soi, ce n'est pas dramatique la note mais c'est juste que cette appellation existe bel et bien et se faire pénaliser pour quelque chose comme ça, c'est injuste…
    Renobmubo, 8 Septembre 2015
    #14
  15. Offline
    Imladris Elite
    Je n'ai pas spécialement parler d'apprendre "par coeur". Rien ne m'insupporte plus que les gens qui viennent me dire : "Ah t'es en fac de droit ? C'est facile le droit, c'est juste du par coeur !" :rolleyes:
    J'ai également fait suffisamment de sciences en secondaire pour savoir que là non plus on n'apprend pas "par coeur".
    Je ne visais pas le cours tel quel, mais la façon de raisonner, la manière dont on doit apporter une solution à un problème posé par les professeurs. Ils ont leur façon de construire un raisonnement et c'est celui-là qu'il faut suivre.
    Pour donner un exemple concret, notre assistant de droit romain nous a appris, lors des séances de travaux pratiques, à résoudre les casus selon un schéma bien déterminé : on liste les faits, on identifie les règles de droit applicables à ces faits et ensuite on conclut en appliquant les règles aux faits. Pas question, dans ce cas là, de m'amener au TP avec une réponse rédigée sous forme de dissertation : il voulait une énumération, je la lui donnais.
    Cela n'a rien à voir avec du "par coeur".

    Et pour ceux qui auraient encore des doutes : je suis une fille...:D
    Imladris, 10 Septembre 2015
    #15
  16. Offline
    Althend Digital Marketer
    Je crois qu'attendre de la pédagogie de la part de l'Unif, c'est une illusion qu'il vaut mieux oublier :)
    Althend, 10 Septembre 2015
    #16
    Imladris aime ça.
  17. Offline
    Anewone Elite
    Si par pédagogie tu sous-entends qu'ils doivent nous prendre par la main, je suis d'accord.

    A l'inverse, si tu sous-entends qu'on ne trouve pas des professeurs soucieux de leur manière d'enseigner leurs cours pour optimiser la compréhension du cours, je ne le suis pas.

    Chaque professeur a ses propres priorités, et donc j'en reviens à ce que je disais au commentaire précédent, c'est à l'élève de s'y adapter et pas au professeur, aussi malheureux que cela puisse paraître.
    Anewone, 10 Septembre 2015
    #17
  18. Online
    Sig le Troll Vî Troll
    Vu les anecdotes, j'ai l'impression que tout n'est pas raconté dans les histoires. Ou alors la blessure narcissique est énorme sur des événements anodins.

    Ca me fait penser qu'il y avait aussi des "avides de connaissances" (pour ne pas dire autre chose) et, qu'années après années, au bout d'un moment ça finit par saouler les profs et les assistants ... surtout quand ça n'apporte rien à l'enseignement de la matière et / ou de la méthode. Oui, parfois c'est plus une méthode de travail, de présentation, etc., qui importe, pas la matière à laquelle elle s'applique (pour reprendre l'exemple du baromètre ; oui, la solution n'est pas fausse mais il faut voir le raisonnement qui était recherché derrière, l'application des connaissances enseignées).

    J'ai aussi fait ça pour le fun lors d'un exercice à un séminaire. Tout ce qui n'est pas interdit dans l'énoncé est possible. Je suis sorti complètement du but de la démarche, pour le fun, avec qqch de possible et donnant un résultat ... mais ça a juste fait chier le conférencier et c'est contre-productif avec ce qu'il a voulu nous transmettre comme connaissances.
    Maintenant, je n'ai pas fait les "sciences dures", p-e que c'est totalement différent.

    Sinon, tu fais comme un de mes amis, un recours au Conseil d'Etat (et à raison) contre un prof (pas de bol, conseiller au Conseil d'Etat lui-même) et tu doubles chaque année. Ou un autre, qui n'a jamais voulu mettre d'eau dans son vin, et même quand on n'est pas d'accord, un peu brosser le prof dans le sens du poil. Et tu mets le double d'années également.
    Et oui, il faut aussi savoir ménager les égos des profs ... et de ses supérieurs (tips pour plus tard dans la vie). Quand tu seras le boss, tu pourras te permettre d'imposer ta vision des choses. Certaines personnes qu'on ne peut pas confronter de face sous peine de les braquer, d'autres qui n'accepteront jamais leurs erreurs, etc.
    Sig le Troll, 10 Septembre 2015
    #18
    Imladris aime ça.
  19. Offline
    Althend Digital Marketer
    Savoir s'adapter aux personnalités (bonnes ou mauvaises) des professeurs/assistants fait parti de la formation universitaire ^__^
    Althend, 10 Septembre 2015
    #19
    Akabane et Imladris aiment ça.
  20. Offline
    Renobmubo Fanatique
    Bonjour à tous !

    Merci pour vos réponses et remarques !
    Alors je peux totalement comprendre qu'on doive s'adapter un minimum aux professeurs, ça, il n'y a pas de souci pour tous les autres cours. Mais ce qu'il m'insupporte c'est qu'on puisse pénaliser une personne ou un groupe de personnes parce qu'ils ont utilisé d'autres termes non sans prétention ou un autre raisonnement. Il pouvait très bien dire "Le raisonnement est bon mais cela sort du cadre du cours donc je préfère que vous utilisiez ma méthode". Là, c'était juste mauvais…

    Certains professeurs disent qu'on peut utiliser d'autres outils qu'on a appris à condition qu'on les démontre, ok. Mais dire juste que c'est mauvais ou faux parce qu'il n'est pas au courant ou parce que ça sort du cadre de son cours, ça me semble un poil excessif.

    Un autre exemple plus concret, les axes d'un système de coordonnées, on peut les appeler comme on veut mais ici, il nous oblige à utiliser I1, I2, I3… Je trouve ça débile d'obliger à se conformer à cette notation… Pourquoi ne pas appeler x, y, z. Ou encore, a, b, c.

    Je ne demande plus rien à ce prof et à ses assistants donc pas de recours etc. Je ne vois pas l'intérêt, je vais juste repartir sur de meilleures bases maintenant que je suis prévenue qu'il existe ce genre de personnes. Je serai plus vigilante et avec ce post, j'aimerais juste prévenir certaines personnes aussi. Qu'on évite les mêmes réactions que moi :p
    Renobmubo, 10 Septembre 2015
    #20