Goodbye Eltsine !

Discussion dans 'Actualité' créé par Mr Jones, 23 Avril 2007.

Statut de la discussion:
Fermée.
  1. Offline
    L'ancien président russe Boris Eltsine est mort, a annoncé un responsable du Kremlin. Il avait 76 ans. Selon des sources médicales, sa mort est due à un brusque arrêt cardiaque.


    Le chef du centre médical de l'administration présidentielle russe, Sergueï Mironov, a attribué le décès à une insuffisance cardiovasculaire. Le décès, constaté à 15h45 heure de Moscou, à l'Hôpital-Clinique central de la capitale, « a été causé par une insuffisance cardiovasculaire polyorganique évolutive », a-t-il déclaré à l'agence de presse russe Itar-Tass.

    Durant sa présidence (juin 1991-décembre 1999), Eltsine avait déjà souffert de graves problèmes cardiaques.


    Quelques minutes seulement après l'annonce du décès, le premier message de condoléances est venu de Mikhaïl Gorbatchev, qui lui a rendu un hommage plutôt mitigé. Le dernier président soviétique dit garder de Boris Eltsine le souvenir d'un chef d'Etat « sur les épaules duquel reposent à la fois de grandes actions pour le pays et de graves erreurs ».


    Boris Eltsine avait été le premier président de la Russie après l'effondrement de l'Union soviétique. Il avait démissionné le 31 décembre 1999, plusieurs mois avant le terme prévu de son mandat. Après cette démission, c'est son Premier ministre d'alors, Vladimir Poutine, qui est devenu président par intérim avant d'être élu à ce poste au printemps 2000.


    Né le 1er février 1931 à Sverdlovsk dans l'Oural, Boris Eltsine rejoint le parti communiste relativement tard, à 30 ans, après une carrière dans le bâtiment. Son ascension sera rapide et, en 1985, le chef de l'URSS Mikhaïl Gorbatchev le nomme à la tête du PC moscovite.

    Trop critique envers les conservateurs du parti, l'« enfant terrible de la Perestroïka » est limogé en novembre 1987. Mais, sa popularité le fait élire au Parlement soviétique en mars 1989. Deux ans plus tard, en juin 1991, il remporte la première élection présidentielle russe au suffrage populaire.

    Au mois d'août de la même année, il fait échec à la tentative de coup d'Etat de la frange dure du Parti communiste (18-21 août) et émerge comme le plus puissant homme politique du pays. En décembre, le président russe signe l'effondrement de l'URSS, proclamant la Communauté des Etats indépendants (CEI) avec l'Ukraine et la Belarus. M. Gorbatchev cède sa place.

    Boris Eltsine s'attaque à mettre en pièce 75 ans de communisme, introduisant les principes démocratiques et libéralisation d'économie de marché. Dans le même temps, il envoie les chars en octobre 1993 pour réprimer l'opposition des plus radicaux des parlementaires russes.

    En décembre 1994, il demande à l'armée d'étouffer l'indépendance tchétchène. Ce conflit long et sanglant qui fera 50.000 morts entame fortement sa popularité. Malgré les difficultés de la population qui paie les frais de la libéralisation de l'économie, Boris Eltsine parvient à se faire réélire président le 3 juillet 1996.
    A partir de 1987, les problèmes de santé de Boris Eltsine et son penchant pour la boisson font parler d'eux. Le 5 novembre 1996, il subit un quintuple pontage coronarien. Les deux années qui suivent, il est hospitalisé ou envoyé en maison de repos à plusieurs reprises : grippe, fatigue, pneumonie, ulcère hémorragique enfin en janvier 1999.

    La situation économique empire et une profonde crise, qui voit le rouble en chute libre, éclate à la fin de l'été 1998. Dans l'année, Boris Eltsine limoge par deux fois le gouvernement, alors que l'opposition réclame sans cesse le départ d'un président qui semble de moins en moins dans l'état de gouverner.


    Poutine et Chirac présentent leurs condoléances

    Le président russe Vladimir Poutine, ancien dauphin et successeur du premier président russe Boris Eltsine, décédé lundi, a présenté ses condoléances à sa famille, a annoncé le service de presse du Kremlin. « Le président russe a téléphoné aujourd'hui à Naïna Eltsine (NDLR : l'épouse de Boris Eltsine) et a présenté ses condoléances les plus sincères à elle et à tous les proches du premier président de Russie après son décès », a précisé le Kremlin.

    Jacques Chirac a rendu hommage lundi à Boris Eltsine, qui « a su faire triompher la liberté et engager la Russie sur la voie de la démocratie ». Dans une lettre adressée à l'épouse de M. Eltsine, Naïna, et rendue publique par l'Elysée, le président français fait part de sa « profonde émotion ». « Ses compatriotes et le monde garderont du président Eltsine la mémoire d'un homme qui, par son courage, sa ténacité et son sens politique, a su faire triompher la liberté et engager la Russie sur la voie de la démocratie », écrit-il.

    « Au-delà de l'homme d'Etat particulièrement attentif au développement des relations franco-russes, Boris Eltsine restera dans ma mémoire l'ami chaleureux que j'avais tant de plaisir à rencontrer », ajoute M. Chirac.

    Dans une autre lettre adressée au président russe Vladimir Poutine, le chef de l'Etat estime qu'il « avait mis toute son énergie, toute sa générosité, toute sa volonté à engager la transformation de la Russie afin de construire un Etat démocratique moderne, de rétablir les droits de l'Homme et la liberté, de reconstruire l'économie ». « Attaché à la paix, il restera aussi dans les mémoires comme l'homme d'un nouveau partenariat avec l'Europe », selon Jacques Chirac.


    Le Soir, d'après AP & AFP
    Mr Jones, 23 Avril 2007
    #1
  2. Offline
    Gouja comique
    ah punaise, faisait longtemps qu'on entendait plus parler de lui :-s
    Gouja, 23 Avril 2007
    #2
  3. Offline
    L'image d'un président gaffeur et facétieux


    [IMG]

    L'Histoire retiendra très certainement de Boris Eltsine, mort lundi à l'âge de 76 ans, l'image du combattant qui défiait les putschistes communistes du haut d'un char, mais aussi celle d'un président gaffeur et facétieux, esclave de la vodka et victime de crises de dépression.


    Tout au long des neuf années de sa présidence, son caractère imprévisible et son goût pour le coup de théâtre ont transformé ses voyages à l'étranger en un cauchemar pour son entourage. En Russie, les pressions du Kremlin ont fait en sorte que pendant les premières années de sa présidence, très peu de médias ont osé rendre compte de ses faux pas.

    En septembre 1994, à Berlin, pendant la cérémonie marquant le retrait des dernières troupes russes d'Allemagne, Eltsine se substituait au directeur de l'orchestre de la police pour faire étalage de sa maîtrise des baguettes de tambour.

    L'humiliation nationale a atteint son apogée dans l'automne 1994, quand Eltsine, rentrant à Moscou de Washington, ne s'est pas présenté à une visite protocolaire prévue à l'occasion de l'escale en Irlande. Le Premier ministre irlandais Albert Reynolds avait dû quitter l'aéroport de Shannon sans avoir rencontré son hôte. De retour à Moscou, Eltsine avait expliqué qu'il avait fait la grasse matinée et il s'en était pris à ses assistants pour ne pas l'avoir réveillé.

    Puis le vice-premier ministre Oleg Soskovets avait affirmé que le président était malade, et le chef des gardes du corps qu'il avait été victime d'une attaque cardiaque. Ses détracteurs soupçonnaient une autre réalité: Eltsine était tout simplement ivre mort. "Croyez moi, Boris Nikolaïevich, votre dépendance pour l'alcool est un secret seulement pour vous", avait alors écrit Egor Iakovlev, rédacteur en chef de l'hebdomadaire Obchtchaïa Gazeta.

    En mars 1996, en Norvège, trois mois avant l'élection présidentielle, un Eltsine jovial avait rompu le protocole en saisissant par le bras ses hôtes, la reine Sonja et le Premier ministre Gro Harlem Brundtland, habillées respectivement en robe bordeaux et blanche, en s'exclamant : "Framboise et crème!" Mais au fur et à mesure que sa santé se gâtait, il avait de plus en plus besoin d'être entouré et de disposer de bons médecins.

    Des signes de fatigue apparaissaient en mai 1997, à Paris, lors de la signature de l'acte fondateur de la Coopération mutuelle entre la Russie et l'OTAN.
    Dans une improvisation sur son discours écrit, il avait soudain annoncé que la Russie allait enlever les têtes nucléaires de la totalité des missiles pointés sur les pays membres de l'OTAN, faisant pâlir les autres hauts responsables russes. Evgueni Primakov, à l'époque ministre des Affaires étrangères, avait dû rapidement faire machine arrière.

    La même année, lors d'une visite au Japon, Eltsine faisait référence au Japon et à l'Allemagne comme des puissances nucléaires et citait un traité inconnu sur la "non-divulgation et destruction des têtes nucléaires".

    Le mois de septembre suivant, à côté de Bill Clinton, pendant une conférence de presse conjointe, il avait terminé une réponse incongrue en ajoutant: "Point final". Face à la multiplication de ces gaffes, sa capacité à gouverner a été mise en question: "Tout ce qu'il arrive à gérer, c'est les visites des magasins et des sites", avait écrit le quotidien Kommersant à l'époque.


    Le Soir
    Mr Jones, 23 Avril 2007
    #3
  4. Offline
    Je sais que c'est pas la News du siècle, mais c'était quelqu'un de suffisamment emblématique pour qu'on en parle sur GamerZ...

    C'est clair que ce gars a vraiment deux aspects, d'abord le côté leader frondeur et puis, celui qui nous est plutôt resté, le gentil Popov qui a forcé sur la vodka...D'ailleurs chaque personne à qui j'ai annoncé la nouvelle m'a répondu "Coma éthylique ? Etouffé dans sa gerbe ? Cancer du foie ?"

    Mais je ne connais pas assez la bio du personnage pour me prononcer définitivement à son sujet, je me demande ce que d'autres en diront... Genre ceux qui ont suivi l'éclatement du bloc soviétique en ayant plus de 12 (les vieux, quoi) ou cex qui ont des affinités avec ce côté-là du globe (genre Arnpsyke, pour ne pas le citer)...
    Mr Jones, 23 Avril 2007
    #4
  5. Online
    Fist Vieux Crouton
    Equipe GamerZ.be
    A defaut d etre un president digne de ce nom il m aura au moins quelque fois bien fait rire a etre tout le temps bourré
    Fist, 23 Avril 2007
    #5
  6. Offline
    BiNa ♥♀☼ \o/
    Clair que lui et la boisson :D
    BiNa, 23 Avril 2007
    #6
  7. Offline
    Le Lensois Sang & Or
    Tout le monde se souviendra de la scène mythique avec Clinton :-D
    Le Lensois, 23 Avril 2007
    #7
  8. Offline
    ttt3566 ex membre
    remember :)
    ttt3566, 23 Avril 2007
    #8
  9. Online
    Fist Vieux Crouton
    Equipe GamerZ.be
    [IMG]

    je preferes m en souvenir comme ça, meme si il etait un opportunisme il a representé cette nouvelle Russie libre...Meme si elle etait tout aussi corrompue que sous le joug des Coco.. Il a quand meme bien su s engoufrer dans les portes defoncées par Gorbatchev ( peretroiska et Glasnost)

    Eltsine, une personlité a muliple facette et un enorme paradoxe..
    Fist, 23 Avril 2007
    #9
  10. Offline
    eGm_ Guinea Trump
    il n'avait pas une usine de vodka lui ?
    eGm_, 23 Avril 2007
    #10
  11. Offline
  12. Offline
    Tetsuya ...
    Tetsuya, 23 Avril 2007
    #12
  13. Offline
    Moving 1337
    Rip Boris
    Moving, 23 Avril 2007
    #13
  14. Offline
    Havane Funky fresh Masta
    Mouais... C'est triste il est mort mais je partage plutôt l'avis de Gorbatchov. La russie, en 91 avait besoin d'un homme fort animé d'une volonté de réforme... il a fait un excellent président de transition. Mais il faut reconnaitre qu'il aurait du s'en tenir à stabiliser le régime puis se barrer... Il a quand même laissé les richesses de l'Union soviétique aux oligarques, sans oublier sa "gestion" de la question tchétchène. Et puis peut on VRAIMENT parler de démocratie et d'état de droit en russie?

    Selon moi, le virage aurait dû être plus doux, plus mesuré et plus réfléchi!
    Havane, 23 Avril 2007
    #14
  15. Offline
    kaRma Drink Fast Corp.
    J'ai un prof dont la vie est un peu similaire ...
    Il a pas mal de pouvoir dans l'école mais il fait tout comme un manche, il est tt le temps bourré, gaffeur, il s'y connait mais il le cache bien.... par contre il ne me fait pas rire du tout lui :D


    Goodbye Boris
    kaRma, 24 Avril 2007
    #15
  16. Offline
    Anax] Touriste
    il pouvait pas partir plus tot ? en espérant que Gorby le suive
    Anax], 24 Avril 2007
    #16
  17. Offline
    Kaman Elite
    Je ne sais pas du tout ce qu'il valait en tant que président mais j'ai toujours eu énormément de sympathie pour le personnage public donc R.I.P Boris :)
    Kaman, 24 Avril 2007
    #17
  18. Offline
    kaRma Drink Fast Corp.
    idem :D (cf qu'il me rappelle un prof)
    kaRma, 24 Avril 2007
    #18
  19. Offline
    Daerden power o_O
    [Pneumonia], 24 Avril 2007
    #19
  20. Offline
    luciano L*3*3*T
    Si tous nos dirigeants pouvaient être ainsi :-'

    R.I.P.
    luciano, 24 Avril 2007
    #20
Statut de la discussion:
Fermée.