[Help!!:(:(] Dissert sujet/citation incomprehensible

Discussion dans 'La Poub3lle' créé par Belsunce., 17 Août 2008.

Statut de la discussion:
Fermée.
  1. Offline
    Belsunce. The Sequel..
    Bon j'ai une dissert' à faire comme travail de vacances et bon c'est vachemennnntt à trouver des arguments.
    J'ai jamais demandé l'aide de Gamerz pour ce genre de chose pcq ça n'a pas bcp d'utilité mais bon qui ne tente rien n'a rien, alors j'essaie vu mon état de crise là.

    Voici la citation qui sert du sujet

    "ce que ces histoires imaginaires nous donnent, c'est la véritable histoire" Claude Roy
    D'aprèsmes recherches il parle du genre Romanesque...

    Helpp je vous remercie !!
    Belsunce., 17 Août 2008
    #1
  2. Offline
    Belsunce. The Sequel..
    D'après ce que je comprend on pourrait dire que le roman dis la vérité quotidienne social - sentimentale mais nuancé car il s'agit d'un roman..
    Belsunce., 17 Août 2008
    #2
  3. Offline
    .MalixXx ex membre
    Tu pourrais surtout parler du lien entre l'imaginaire et le réel.. Dire quels conclusions tu peux tirer du premier pour le deuxième, en t'appuyant sur les caractéristiques du style romanesque/fantastique...

    Sinon, oui, tu peux dire qu'en effet, la vie réelle sert de base à la narration, mais qu'il y a certaines dissidences entre les deux ( réalité <-> roman ), desquelles tu peux peut-être conclure quelque chose...

    Ca reste vague comme avis, mais j'espère que ça inspira d'autres GamerZiens :p
    .MalixXx, 17 Août 2008
    #3
  4. Offline
    RiverMichael Elite
    Voir Zola: il avait inventé une famille ou chacun avait un problème social qu'il décrivait dans des romans. Les histoires n'étaient pas vraies, mais le problème social qu'il décrivait existait vraiment.
    Autre élément: un roman est imaginaire, d'accord, mais il est toujours écrit dans un contexte historique particulier. Si on peut deviner l'époque d'écriture d'un roman, c'est bien que ce roman témoigne par lui-même (style d'écriture, décor et surtout courant artistique) de son époque ... même s'il raconte une histoire fictive...

    Enfin voilà des inspirations quoi. :p
    RiverMichael, 17 Août 2008
    #4
  5. Offline
    Carambar He once forgot how to cry
    La réalité dépasse la fiction. C'est que la fiction sert de source pour l'imaginaire.
    Carambar, 17 Août 2008
    #5
  6. Offline
    Zaene *
    Ton prof est un salaud :p
    Zaene, 17 Août 2008
    #6
  7. Offline
    Sergei Buddha !
    Cette citation signifie simplement que c'est dans les Romans que ce situe la véritable Histoire.

    En fait l'Histoire on lui fait dire ce que l'on veut ( dixit l'ami Raxon et d'autres spécialistes ) . tout Etat à toujours tourné les faits historiques a son avantage. Il n'y a pas une Histoire, mais des histoires : chacun raconte les faits subjectivement et les Etats choississent des versions qui les arrangent afin de l'enseigner . Dès lors c'est dans les Romans comme ceux des réalistes , naturalistes , symbolistes, surréalistes et autre mouvement du début du 20ème que l'on trouve de véritable peinture de l'Histoire ( et cela continue ) . Au delà même de la litterature, il suffit de regarder les peintures de certains néoclassique pour voir que l'on peint d_s ce moment une autre histoire .

    Voyez la peinture Napoléon visitant les Pestiféré de Jaffa d'Antoine-Jean Gros : on y voit autre chose que ce que l'Histoire nous raconte : au lieu de voir des soldats ravis de voir leur leader , ils le fustigent tel leur bourreau.


    Bref voici un peut de contenu pour nourrir ta citation . Mais effectivement , il est question de la littérature et surtout du "Roman comme véhicule de la Vérité du Peuple" ( Hugo )
    Sergei, 17 Août 2008
    #7
  8. Offline
    .MalixXx ex membre
    Ceci est une fiction.
    .MalixXx, 17 Août 2008
    #8
  9. Offline
    Belsunce. The Sequel..
    Bonheur des Dames je pense...


    Merci pour votre aide ca m'aide énormément.
    Belsunce., 18 Août 2008
    #9
  10. Offline
    Elian Techno Mofo
    Equipe GamerZ.be
    En fait, tout le cycle des Rougon maquart

    * La Fortune des Rougon (1871)
    * La Curée (1872)
    * Le Ventre de Paris (1873)
    * La Conquête de Plassans (1874)
    * La Faute de l’abbé Mouret (1875)
    * Son Excellence Eugène Rougon (1876)
    * L’Assommoir (1877)
    * Une page d’amour (187:cool:
    * Nana (1880)
    * Pot-Bouille (1882)
    * Au Bonheur des Dames (1883)
    * La Joie de vivre (1884)
    * Germinal (1885)
    * L'Œuvre (1886)
    * La Terre (1887)
    * Le Rêve (188:cool:
    * La Bête humaine (1890)
    * L’Argent (1891)
    * La Débâcle (1892)
    * Le Docteur Pascal (1893)
    Elian, 18 Août 2008
    #10
  11. Offline
    RiverMichael Elite
    Exactement. Chaque roman est un problème social de l'époque. L'assomoir pour les alcooliques, la fortune pour la méprise des riches et l'avarice ...
    Mais on s'éloigne du sujet de dissert: ou est la réalité de l'histoire dans un roman de fiction? :p
    RiverMichael, 18 Août 2008
    #11
  12. Offline
    Belsunce. The Sequel..
    Bah enfaite mon sujet de dissert est la citation en elle même et il faut citer deux argument pour et un argu contre ou l'inverse.

    Rah encore merci quoi!


    Belsunce., 18 Août 2008
    #12
  13. Offline
    Lagwagon Jésus
    Equipe GamerZ.be
    C'est ce que je me suis dit aussi :D
    Les profs se sont adaptés de nos jours, ils savent que leurs élèves ont accès au net :D
    Lagwagon, 18 Août 2008
    #13
  14. Offline
    Sergei Buddha !
    Chez Zola il est question d'hérédité de caractères. comprenez par là de comportements . Selon son œuvres, les comportements peuvent être issus par des caractères héréditaires.
    Sergei, 18 Août 2008
    #14
  15. Offline
    Samcai Noir à lunettes
    La fiction, les histoires, sont toujours issues ou inspirées de la réalité.
    De plus, une histoire peut dans un sens semblé encore plus vraie, plus juste, que la réalité en ce qu'elle est le résultat de la perception d'un individu, l'auteur.
    Samcai, 18 Août 2008
    #15
  16. Offline
    Belsunce. The Sequel..
    Bon je vais tout doucement commencer à faire mon brouillon. :)
    Belsunce., 18 Août 2008
    #16
  17. Offline
    .MalixXx ex membre
    Boh, en 5-6, toutes mes dissert' ont été du même tonneau, net ou pas :-D
    .MalixXx, 18 Août 2008
    #17
  18. Offline
    Belsunce. The Sequel..
    Mhh besoin d'aide pour l'intro ainsi que pour l'argument contre.
    La conclusion bien?
    Merci à tous !




    Claude Roy est un écrivain français du XXé siècle originaire de Paris, dans un ouvrage consacré au roman, il a écrit :
    «Ce que ces histoires imaginaires nous donnent, c'est la véritable histoire de la vie réelle, l'histoire que n'ont jamais écrite les historiens.»
    En lisant cette citation, une question se dégage : le roman représente-il objectivement le réel ?
    C'est la question à laquelle je vais tenter de répondre par différents arguments.


    Tout d'abord, durant la lecture d'un roman, on devine la situation spatio-temporel grâce au stylé de l'écriture, à la description du décor mais surtout grâce au courant artistique.
    Prenons comme exemple Zola qui a écrit le «Bonheur des Dames», dans ce roman la description des lieux et des styles de construction par exemple est omniprésente et à chaque fois précise.
    Durant la lecture de ce livre, on arrive sans grandes difficultés à se siture dans l'espace temps.
    Certes, on remarque la présence de quelques anachronisme, principalement lors de la description du magasin, pourtant lorsque Zola décrit Paris, il le fait de manière précise, quasiement scientifique.
    Le roman est imaginaire par ces personnages et ces aventures mais il contient toujours un contexte histoire, Zola décrit ce qu'il observe et voit, le détail est important, c'est ce qui fait la différence.


    De plus, dans un roman les problèmes sociaux sont présents, même si la famille est imaginaire, les problèmes sont bien présents, ce qui permet au romancier de décrire une réalité sociale.
    Prenons comme exemple «Le père Goriot» d'Honoré de Balzac, qui oppose les familles de rang social élevé et celles de rang social bas.
    Ce livre emène le lecture dans Paris au XIXé siècle, tout en décrivant précisement les cotés joyeux et profitables de la vie quotidienne d'une riche famille parisienne mais en ayant également une vision sur la vie d'une famille d'ouvrier qui n'est pas distraiente et se base sur le travail.
    Nous pouvons citer encore comme exemple Zola, dans le «Bonheur des Dames», où il décrit la vie d'une vendeuse venue de la campagne, vivant dans un taudi lugubre mais il décrit également la vie du propriétaire du grand magasin.


    Enfin dans un roman, les sentimments occupent une grande place et ceux-ci peuvent influencer l'auteur afin qu'il tourne l'histoire pour que celle-ci soit agréable à lire, sans forcément tenir complèment compte de la réalité.
    Les sentiments peuvent facilement influencer l'art de percepetion de l'auteur.


    En conclusion, je dirai que oui le roman décrit la réalité car celui-ci nous fait percevoir les choses de l'intérieur et de plus, nous permet de comprendre certaines réaction et décisions de l'époque, ce que les livres d'histoire nous ne permet pas toujours.
    Belsunce., 20 Août 2008
    #18
  19. Offline
    .MalixXx ex membre
    Beuh, on pouvait utiliser le "je" chez nous, c'était même conseillé =]

    Même si bon, j'ai toujours fait mes dissert' en "Il" indéfini :-D
    .MalixXx, 20 Août 2008
    #19
  20. Offline
    Belsunce. The Sequel..
    Mhhh je peux utiliser le je et le on :)
    Belsunce., 20 Août 2008
    #20
Statut de la discussion:
Fermée.