L'amour de la fuite... ou la fuite de l'amour?

Discussion dans 'Santé' créé par Kaman, 15 Octobre 2005.

Statut de la discussion:
Fermée.
  1. Offline
    Kaman Elite
    J'ai hésité à mettre ce texte dans le forum animé/bd/livres car il semble plus poétique au premier abord... Mais en réalité il exprime assez bien mon état d'esprit en ce moment, je l'ai écrit en plusieurs fois, le premier jet, je l'ai fait en étant... bourré.

    Puis j'ai rajouté certaines choses sous l'effet d'un amour assez fort... puis enfin, sous le coup de la déception de ce même amour.

    J'avoue ne pas trop bien le comprendre moi-même, et avoir un avis extérieur (pas de "bof, c'est pas terrible comme texte" s'il vous plait, je ne demande pas de juger la forme!) m'aiderait peut-être à y voir plus clair.

    D'habitude j'ai peut-être trop de fierté pour oser demander de l'aider, et à vrai dire je m'en sors souvent très bien tout seul, mais là le cas est un peu différent parce que je n'arrive pas à vraiment en sortir... Merci de me donner un avis :wink:

    Fini de faire illusion
    Je ne suis rien
    Serait-ce une hallucination?
    Non, je ne vais pas bien
    Place à la création

    Je n'arrive plus à distinguer ce que je suis réellement, je me perds dans mes propres couloirs, je me cogne dans le noir mais personne n'est là pour m'ouvrir les yeux... marre marre, je me noie!

    Depuis que je suis
    Je suis celui qui fuit.

    Que d'éructations inutiles pour dire que je me remets en question...
    Que de choses futiles pour finalement arriver à quoi?

    Oui j'aime la vie, je l'aime comme on aime un père, parce qu'on ne la choisit pas, comme on ne choisit pas qui on aime.

    On aime ceux qui nous font
    Ceux qu'on aime nous fuient.

    La création dis-je? Ce n'est pas ce ramassis d'improbables réflexions à la con que je qualifie comme telle, c'est de ma vie que je veux faire une création, la mener à la déraison plus qu'alors...

    Seul, je n'y arriverai pas, mais j'espère trouver en toi le meilleur compagnon... Car je tiens à toi, je te veux dans ma vie.

    Ma vie, cet objet dans lequel l'on dépose du bien et du mal sans que je sois capable de les distinguer, car il y a parfois du mal à se faire du bien, comme il y a du bien à se faire du mal...

    Mais comment aimer le mal? J'aimerais ne pas l'avoir cottoyé, j'aimerais être ignorant, j'aimerais... ne pas t'aimer.

    Et comment aimer le bien?

    Il est tellement facile de te fuir, il est tellement facile d'être ignorant et pourtant. Pourtant! Je t'affronte, je te contemple et te créée. Tu es tout ce que je pense être, un miroir déformant au service de mon égo, tu es... toi.

    Je t'aime car je crois que je m'aime.

    Et toi qui m'observes, qui me tends ce miroir. Cesse de te cacher derrière ces oeillères et dis-moi où ta liberté repose, dis-moi que tu n'es pas un pantin et tu cesseras de sembler car je n'existerai plus à tes yeux.

    Range ce miroir.
    Tu seras.
    Et je deviendrai celui qui est.

    Que m'aime qui pourra.
    Kaman, 15 Octobre 2005
    #1
  2. Offline
    edename ex membre
    Si j'ai bien compris tu demandes des conseils ?
    Et non notre avis sur la structure du texte ?
    edename, 15 Octobre 2005
    #2
  3. Offline
    Kaman Elite
    Des conseils, je ne sais pas vraiment... Oui ça doit sans doute être ça vu que je me retrouve un peu comme David Lynch face à un de ses films, je ne sais pas ce que j'ai voulu exprimer, je ne pense même pas qu'il y ait de cohérence d'ensemble, mais j'aimerais malgré tout comprendre, à supposer qu'il y ait quelque chose à comprendre.

    C'est plus une énigme dont j'aimerais trouver la solution en fait :oops:
    Kaman, 15 Octobre 2005
    #3
  4. Offline
    edename ex membre
    Trouver une cohérence me parrait compliqué.
    Tu devais etre un peu déprimé qd tu as écris ça.
    Le mieux à faire est de continuer à écrire et de faire de tes textes des chansons.
    A force d'écrire tu te sens mieux.
    edename, 15 Octobre 2005
    #4
  5. Offline
    Total Titre d'utilisateur perso
    j'aimerai donner mon avi mais je n'y arrive pas, tout simplement parce que j'aimerai te montrer un sentiment difficile a écrire, celui d'un flou général. il n'y a pas vraiment d'énigme ni de solution. l'incohérence aparente ne viens pas de toi mais de la langue, qui est faite pour les choses claires et bien définies. mais la réalité est (pour moi) toute autre. Enfin ca c'est mon interpretation, directement liée a une certaine philosophie.
    Total, 15 Octobre 2005
    #5
  6. Offline
    edename ex membre
    Je suis d accord.
    Mais C'est assez complexe comme demande ce message. Vu que le texte en fait me parle bcp mais il y a assez bien de choses , de sentiments qui se mélangent
    edename, 15 Octobre 2005
    #6
  7. Offline
    Kaman Elite
    Je suis tout à fait conscient que les sentiments ses mélangent, et j'avoue avoir déjà supprimé certaines choses qui n'avaient, salon moi, rien à y faire... Cependant je pense que ce melting pot de sentiments décrit un état d'esprit à un moment de mon existence, et c'est celà l'énigme.
    Kaman, 16 Octobre 2005
    #7
  8. Offline
    Carambar He once forgot how to cry
    Petite interprétation. Dis moi ce que tu en pense.

    Tu as pris conscience de ton insignifiance et, dans un moment de déssaroi et d'angoisse, tu te lance vers un objectif.

    Tu n'arrives pas à saisir ce que tu est et tu nage dans l'inconnu.

    Tu as pris conscience de ta nature et tu as peur.

    Quel est ton but ?

    Tu ressens ton existence comme une contrainte et tu t'aperçois que tu n'as pas le contrôle sur certaines choses.

    On aime nos proches mais ceux-ci prennent peu à peu leurs distances.

    Tu voudrais mener ton existence vers un point ultime.

    Tu ne pourras faire ton chemin qu'avec ta 'mie à tes côtés.

    Les sentiments du bien et du mal se mélangent en toi et créent la confusion.

    Tu aurais préférer garder ton innocence d'antan et tu t'aperçois que tout est relatif, sans point de repère, sans absolu.

    Tu préférerais emprunter le chemin de l'innocence mais pourtant ton coeur te dicte d'aller de l'avant vers ce point ultime. Tu retrouves face à ton image, face à un égal.

    Tu mets au défi cette image qui te confronte en lui demandant de révéler sa véritable nature et mettre fin à cet ex-aequo.

    Tu demande à ton image de mettre les apparences de côté pour que toi et lui puissent exister.
    Carambar, 16 Octobre 2005
    #8
  9. Offline
    Samcai Noir à lunettes
    C'est du grand n'importe quoi...
    Samcai, 16 Octobre 2005
    #9
  10. Offline
    Froggy fake geek
    en deux mots comme en quinze (comme celle d'Azu ;)) ... T'es en pleine adolescence :D

    on est tous dans le même bateau, faut pas s'en faire ... paraît que ça va passer :D
    Froggy, 16 Octobre 2005
    #10
  11. Offline
    Carambar He once forgot how to cry
    Ca s'appelle le subconscient :D .
    Carambar, 18 Octobre 2005
    #11
  12. Offline
    Samcai Noir à lunettes
    Non non... c'est bien pire...

    Ca n'a aucuns sens, et c'est voulu...
    C'est completement stupide...
    Samcai, 18 Octobre 2005
    #12
  13. Offline
    Carambar He once forgot how to cry
    C'est ce que tu crois. Le dictat de la science voudrais que tout s'inscrive dans une logique rigide séquentielle mais ce reflet de la réalité n'est qu'une apparence.

    Sous tes paroles, sous tes idées, sous tes gestes, se trouvent comme un orage constant de gromellements et pulsions. L'esprit humain travaille par associations, des idées complètement distinctes étant reliées sans réel fond mais qui offre la possibilité de créer de nouveaux conceptes. C'est une des choses qui nous distingue des machines (avec la conscience du soi).

    Pour toi, le texte ne semble avoir aucune signification mais il semble qu'il y a quelque chose qui intrigue Kaman dans ce texte écrit apparemment au hazard durant son parcours personnel. Et c'est pour ca qu'il ressens le besoin de le comprendre.

    Si la structure de pensée de chaque être est différent, les mots restent les mêmes. C'est ainsi qu'on peut déduire que la fuite est un signe de peur. Toute oeuvre quelle qu'elle soit est une forme d'expréssion au même titre que le langage. C'est ainsi qu'un peintre tenteras de faire passer un sentiment de vivacité, d'immobilisme ou de frustration dans un tableau car les mots ne sont pas suffisants parfois. Une oeuvre est plus subjective et plus difficile à interpréter et c'est à son auteur d'en explorer sa signification.
    Carambar, 18 Octobre 2005
    #13
  14. Offline
    Kaman Elite
    Oui bien sûr, je m'amuse comme un petit fou à écrire des trucs qui n'ont aucun sens... Allez, t'es gentil, tu sors de cette conversation parce que je doute franchement qu'avec ton esprit fermé tu puisses sortir quoi que ce soit d'un peu raisonnable :pfiou:

    (Rien à voir mais, c'est quoi ton pseudo en temps normal Grrr ?)
    Kaman, 18 Octobre 2005
    #14
  15. Offline
    Kaman Elite
    Personnellement je crois avoir compris et ça me semble totalement cohérent vu mon état d'esprit... Dans ce texte je m'adressais à la fille que j'aime, ou plutôt la représentation que j'en fais dans mon esprit, celle qui est faussée par mes propres perceptions et qui n'est pas toujours proche de la vraie fille.

    Une seconde interprétation, tout aussi probable, serait de dire que comme ce genre de textee est un exutoire pour moi, "celui" à qui je m'adresse est en réalité mon support: l'écriture, la langue française plus généralement. J'insiste sur le côté flatteur, et restrictif de par là-même, de ce qui sort sur le papier et qui est issu de mon esprit.

    Je dis que j'aime ce que je fais parce que c'est le reflet de mon ego, que je n'essaie pas de faire mieux parce que je ne pense pas en être capable, et je demande au texte de cesser de me refléter, de devenir autonome... Je crois que c'est un peu ce qui s'est passé avec ce texte.

    Bref, en recollant les morceaux c'est ce qui me semble le plus cohérent :)
    Kaman, 18 Octobre 2005
    #15
  16. Offline
    Samcai Noir à lunettes
    Ce que tu fais, j'appelle ca de la masturbation intelectuelle...
    Trouver un sens là ou il n'y a rien d'autre que des phrases sans liens logiques...
    Et si il n'y en a pas, il n'y en a pas point final...

    Et si tu veux savoir ce que tu ressens, tu t'assied dans un parc, tu lèves la tête et tu réfléchis...
    Suffit de repenser à tes actes, à tes paroles...
    Ce qui te viendras en 1er à l'esprit seront les choses qui te préoccupe...
    Inutile de l'écrire et de l'afficher au public...
    Samcai, 18 Octobre 2005
    #16
  17. Offline
    Dieu Bisounours a.k.a FFS
    Ca toujours été considéré comme la méthode la plus logique de réfléxion et les plus belles décisions sortiront si on fait cette réfléxion seul et en écoutant son esprit au loin de tout le monde.
    Dieu Bisounours, 18 Octobre 2005
    #17
  18. Offline
    Fleur de Lotus Nạk citwithyā
    ecrire est une methode tout aussi valable et parfois meme mieux que l'introspection...

    essayer de mettre de l'ordre minimale dans ses pensées en les ecrivant a du sens... ne fut ce que pour une seule personne, celle qui ecrit.
    Fleur de Lotus, 18 Octobre 2005
    #18
  19. Offline
    Dieu Bisounours a.k.a FFS
    Oui mais parfois,la structure n'est pas là et donc,les écrits ne veulent rien dire quand on les réunit.Pour moi,la méthode de la pensé,reste la meilleure.
    Dieu Bisounours, 18 Octobre 2005
    #19
  20. Offline
    Fleur de Lotus Nạk citwithyā
    les pensées sont volatiles... on peut relire les mots qu'on a ecrit... et si on ne comprend plus, ca nous apporte toujours un minimum sur notre etat d'esprit de ce jour la et nous apporte de la connaissance sur nous-meme.


    Par contre Kaman, si tu veux qu'on t'aide a y voir plus clair...

    faudrait nous donner plus que ce texte ... tes pensées ne transpercent pas a travers ces mots, et tout le monde peut y voir autre chose que toi...
    Fleur de Lotus, 18 Octobre 2005
    #20
Statut de la discussion:
Fermée.