La Mouette d'Anton Tchekov

Discussion dans 'Cinéma' créé par Loetheri, 2 Octobre 2005.

Statut de la discussion:
Fermée.
  1. Offline
    Loetheri Absent
    La Mouette
    d'Anton Tchekov

    Informations pratiques

    Joué au Théatre National, La Mouette est remise en scène par Jacques Delcuvellerie. Sur la scène depuis le 26 septembre jusqu'au 4 novembre avec une petite pause entre le 7 et le 18 octobre, les représentations commencent à 19h30 (Attention, c'est TOT !) et finissent environ vers minuit. Le spectacle est divisé en deux parties :
    - 2 h 40 : Première partie
    - 30 min : Entracte
    - 1 h : Deuxième partie
    Donc vous etes partie pour environ 4 h 10 de spectacle.

    Résumé

    "La Mouette, c’est une double histoire d’amour réaliste complètement désespérée et désespérante et l’histoire d’une relation tout aussi noire entre une mère et son fils. La mère, Arkadina, comédienne, est l’amante de Trigorine, auteur à la mode. Elle assiste à la représentation d’une pièce de son fils, Treplev, interprétée par une jeune comédienne, Nina, dont Treplev est fou amoureux. L’échec de cette pièce, à la forme trop révolutionnaire va entraîner des trahisons amoureuses, des affrontements terrifiants entre la mère et le fils, des drames en cascade et une double tentative de suicide du jeune Treplev. Et pourtant l’humour permet d’éviter le mélo." dixit de Christian Jade travaillant pour "La Première", daté au 27 septembre 2005.

    Qui joue ?
    A ma connaissance, il n'y a pas de grands artistes mondialement (ou francophonement) connu. Mais je ne suis pas une référence.
    Je vous cite les acteurs principaux :
    Olindo Bolzan dans la peau de Treplev, le jeune artiste incompris,
    Jeanne Dandoy jouant Nina, la jeune comédienne,
    Monique Ghysens sur qui-je-ne-reviens-pas,
    Mathilde Lefèvre interprétant Macha, la fille du "garde".

    Pourquoi cette pièce de théatre ?
    Comme toujours, le Théatre Nationale abrite dans ses salles des mises en scènes très ... nouvelles. Et ici, Jacques Delcuvellerie nous montre ces talents. C'est dans le "Studio", la petite salle de 150 places du Théatre Nationale, que se joue la pièce. Mais à vrai dire, il n'y a pas 150 personnes.
    Pourquoi ? Parce que la scène est coupé en trois. Quand je dis en trois, c'est qu'il y a trois lieux dans la pièce mais aussi trois aménagements différents de la salle.

    L'aménagement
    Au départ, c'est au milieu du public que les acteurs jouent. Sur le coté, on a des gradins et au milieu, des "poufs" (que je n'ai pas pu tester :'( ). Le décor, le jeu des acteurs ainsi que les déguisement sont très contemporrains ... Ce qui est troublant bien qu'habituel pour le Théatre Nationale.
    A la deuxième scène, on ouvre un petit rideau pour nous permettre de prendre place dans la deuxième moitié de la salle (plus grande que la première). Là, on prend place sur la terrasse-véranda où l'on a la possibilité (pour un petit nombre) de s'installer sur la scène. Tu veux dire quoi ? Je veux dire qu'on peut prendre place sur les chaises en plein milieu du plateau où les acteurs joueront.
    Nouveauté, Nouveauté : On a des écrans attachés au plafond pour voir ce qui se passe sous un autre angle :p En effet, un membre du STAFF filme une grande partie des scènes sous, généralement, un autre angle que le notre.

    Là, arrive l'entracte qui est très déconcertante.
    "C'est la fin ? Oui ? Non ? .... On attend et on suit"

    On reprend avec une nouvelle disposition des lieux. Deux séries de grandins formants un angle de 90° donnant vue sur une table, trois chaises et un canapé. On retrouve dans cette troisième partie, l'art russe : Chagrin, déchirure. C'est surement la partie la plus conservée de l'original.

    La mise en scène
    Bien que cela rejoint l'amènagement, la mise en scène est à pointer. Au fur et à mesure que le spectacle avance, les acteurs seront déguisés de plus en plus, fin XIX siècle - début XX siècle en prennant comme point de départ la fin du XX siècle.
    Le metteur en scène a su garder l'esprit "russe" de la pièce dans la dernière partie mais cela fait un gros contraste avec la première partie, remise à son gout.


    Mon appréciation
    Je vais dire en quelques mots ce que j'ai pensé de cette sortie.
    Ce fut long ... très long, surtout parce qu'à l'entracte, je pensais que c'était fini. Sinon ce coté "remis à jour" m'a beaucoup plu. Je ne suis pas mécontent d'avoir passé ma soirée au Théatre. Je vous conseille d'aller le voir très vivement.
    Loetheri, 2 Octobre 2005
    #1
Statut de la discussion:
Fermée.