La télevision : un instrument d'influence?

Discussion dans 'Séries, Télévision' créé par Maximilian, 18 Décembre 2005.

Statut de la discussion:
Fermée.
  1. Offline
    Maximilian Touriste
    Je regarde souvent la TV et je remarque de plus en plus qu' avec les infos que l'on voit on est de moins en moins maître de sa reflexion individuelle dans le sens où on est preque forcé de croire se que disent les reportages et les nouvelles.

    est ce vrai que certain politiciens tirent les ficelles en corrumpen la veracité des infos?

    Quel ets votre point de vue/observation sur se sujet???
    Maximilian, 18 Décembre 2005
    #1
  2. Offline
    L@rgo_XIII G33K
    Je ne pense pas qu'on puisse aller jusqu'à la corruption de l'information, et encore moins de la part des politiques.

    Par contre il est évident que selon les chaines, le type de public etc... l'information est clairement "orientée" voir "adaptée" mais tout ceci n'est pas nouveau, c'est un phénomène qu'on ne peut pas éviter, reste donc aux téléspectateurs de rester critiques vis à vis de l'information qui leur est servie prédigérée ...
    L@rgo_XIII, 18 Décembre 2005
    #2
  3. Offline
    Maximilian Touriste
    mais le probleme ets que l"on s'en rends pas compte
    Maximilian, 18 Décembre 2005
    #3
  4. Offline
    Hacko Elite
    Ben si, ton post en est la preuve...
    Hacko, 18 Décembre 2005
    #4
  5. Offline
    ZyPh0s Touriste
    Lol c'est depuis toujours qu'on te manipule avec la télé. C'est vraiment pas nouveau.

    En tout cas chapeau pour la starac, et dire qu'il y a des imbéciles qui croient encore que c est le public qui vote. :roll:
    ZyPh0s, 18 Décembre 2005
    #5
  6. Offline
    Tool Touriste
    Tant qu'il y aura la politique et l'économio, l'information sera orientée. Normalement, la réflexion à ce sujet demande bien plus de détails mais tentons de résumer...

    Chaque média, qu'il soit télévisuel, écrit ou radiophonique, a des appartenances politiques et économiques. Il serait mal venu pour un média de droite de critiquer avec virulence les décisions prises au sein d'un parti de droite. Néanmoins, pour donner l'illusion d'objectivité et garder une crédibilité face à la concurrence, les médias se doivent de parler des faits des partis qu'ils soutiennent, peu importe qu'ils soient négatifs.

    Contrairement à ce que l'on peut dire, la désinformation était plus forte à l'époque où les communications étaient encore limitées. C'est avec l'avènement de la télévision et d'une certaine mondialisation de l'information que les médias ont dû s'aligner le plus possible pour que les gens ne senten pas trop à quel point ils étaient manipulés jusque là.

    Le problème actuel est qu'avec une croissance, parfois débilitante, de la liberté de parole des journalistes, les sources se contredisent les unes les autres. A ceci plusieurs explications possible:

    - D'abord, la notion de concurrence, supérieure à l'envie d'informer elle-même. Les médias ne versant pas dans le sensationnel sont presque systématiquement sanctionnés. Avant l'information était morne, mais l'envie des gens de se distraire de leur quotidien se faisant plus grande, les médias ont dû s'adapter pour finalement en arriver à ce que beaucoup appellent aujourd'hui, à tort, la désinformation. Si les médias prennent effectivement les gens pour des cons, c'est parce qu'ils l'ont bien voulu... Quand je dis "les gens", il ne s'agit pas de désigner tout le monde, car ceux qui ne l'ont pas voulu se font aujourd'hui de plus en plus entendre, ou du moins, ils essaient.

    - Ensuite, le problème éternel des couleurs politiques, qu'elles soient affichées ou non. Les journaux ne peuvent pas nuire aux intérêts des partis qu'ils encouragent et qui, parfois, les subsident. Ce qui donne, à l'image du paysage politique, une dominance d'une certaine information au profit d'une autre. En l'occurence, c'est la rubrique des chiens écrasés qui prime dans notre presse. Mais pas n'importe quelle rubrique des chiens écrasés, celle de proximité et de préférence sensationnelle.

    Il est malheureusement impossible de résumer le problème en quelques lignes, ici je n'ai fait que le survoler mais pour le comprendre en profondeur il faut avoir des connaissances en politique, économie, droit,.... Ce que je n'ai malheureusement pas (encore?).

    Tu viens d'ouvrir un débat sans fin qui a de plus en plus sa place dans notre société, car avant les gens n'avaient que peu de réflexion sur l'information qui leur était livrée et que, maintenant, les masses se mettent à se poser des questions. Quand je dis "maintenant", le mouvement a quand même été amorcé dans les années 60 mais désormais il touche à une plus grand partie de population.
    Tool, 18 Décembre 2005
    #6
  7. Offline
    Tetsuya ...
    suffisait de matter une peu cnn avant-pendant ou après l'intervention en Iraq... les terroristes ceci, les terroristes cela... si ca c'est pas du bourrage de crânes :roll: par contre des info réel/vérifiée ou remise en question 0 :/
    Tetsuya, 18 Décembre 2005
    #7
  8. Offline
    - Lo0 Elite
    Je sais que certain membre du Vlaams Belang occupe des haute place dans la vrt ( si je ne me trompe ). Ya moyen d'influencé.
    - Lo0, 18 Décembre 2005
    #8
  9. Offline
    Maximilian Touriste
    Interressant tout ça Tool
    [/quote]
    Maximilian, 19 Décembre 2005
    #9
  10. Offline
    Maximilian Touriste

    Les politiciens peuvent cumuler des boulots?
    Maximilian, 19 Décembre 2005
    #10
  11. Offline
    Gs5150 Diggin the scene
    En gros, on doit penser comme toi pour ne pas être un imbécile, c'est ça? Haïr la Star Academy, ça fait rebelle, ça fait bien. Le rebelle, celui qui ne fait et qui ne veut pas penser comme les autres, ce juste par principe, il vaut pas mieux que le mouton, il est d'ailleurs lui-même un mouton du rebellisme. Ils se doivent de tenir compte des votes du public! Bon, maintenant c'est clair qu'ils vont souvent tenter d'influencer (plus que ça même) le spectateur en montrant les justes images, mais ne viens pas croire qu'ils ont le droit de faire ce qu'ils veulent, les gens PAYENT pour voter quand même. :shock: C'est comme si au Téléthon les organisateurs se barraient avec l'argent. :/
    Gs5150, 19 Décembre 2005
    #11
  12. Offline
    bugs Touriste
    Ma mère a quitté la croix rouge de Belgique quand elle a vu comment ils répartissaient les dons d'argent :roll:
    bugs, 21 Décembre 2005
    #12
  13. Offline
    Pecosbil Polo Masta
    • Restons dans le cadre de la proposition initiale si tout le monde le veut bien, ça peut être intéressant comme échange ce post ;)


    Pour ma part j'aime recouper les informations. Tant que faire se peut, recouper ce qui était dit au JT du soir avec la lecture du journal le matin et le journal à la radio dans l'auto sur le chemin du retour par exemple.

    Trois sources différentes, des journalistes différents à des moments différents.
    Ca permet déjà de se faire une meilleure base d'information qu'une seule de ces sources je trouve.
    Pecosbil, 21 Décembre 2005
    #13
  14. Offline
    MaRTIaL Dayvan Cowboy
    je m'écarte peut -être un peu mais au niveua de l'information il y a le problème des marchands de canons qui sont aussi marchands des médias, d'où peut être leur engouement à en faire une ..de guerre
    MaRTIaL, 21 Décembre 2005
    #14
  15. Offline
    DeviL Elite
    C'est sur!

    [ Hs? ptete pas]
    Parfois des différences flagrantes peuvent arriver! Exemple : Hier, accident de train en italie, RTL parle d'un mort et de plusieurs blessé...

    Ce matin FR2 par chance aucun mort suite à l'accident du train ( :O)

    Aussi, hésitez pas à regarder CNN et la façon dont il contrôle ou non les infos.. (je sais pas me dire s'ils sont Objectif ou subjectif... ils sont pas tjrs évident à cerner mais je pense qu'ils tournent vite les faits à l'avantage de l'image américaine en incriminant plus largement les "étrangers" )

    Cependant, les violences raciales en australie tiennent une bonne partie de leurs informations, et chez nous on n'en parle pas énormément alors que bon, :burp: c'est pas rien :O
    DeviL, 21 Décembre 2005
    #15
  16. Offline
    Pecosbil Polo Masta
    En parlant d'exemple j'ai apprécié la part de sensationnel chez les journalistes dans l'affaire des 12 personnes d'Electrabel accusées de transfert de fichiers illégaux sur le réseau interne...


    Premier jour: 12 personnes accusées de transferts et échanges de fichiers à caractère pédophile/raciste. GROS article dans le JT et à la radio, tout le monde disait à peu près pareil.

    Deuxième jour: Survient un démenti formel de la part d'Electrabel. Il ne s'agissait pas de fichiers à caractère pédophile/raciste, mais de fichiers à caractère pornographique (notamment, mais plus du tout ceux à caractère pédophile/raciste affirmés le jour d'avant)


    Résultat amusant?
    Le journaliste de je ne sais plus quelle radio que j'écoutais à 7h du mat' dans l'auto communiquait en tout début de journal de façon très claire qu'Electrabel démentait formellement l'échange de tout fichiers à caractère pédophile/raciste, s'agissant "simplement" d'échanges de fichiers illégaux tels pornographiques, musicaux.

    Journal radio du soir, mais sur une autre chaine ainsi que dans le JT de RTL quelque chose du genre petit article à la formulation légère "Il semblerait qu'il ne s'agissait pas de fichiers à caractère pédophile/raciste dans l'affaire Electrabel dont nous vous parlions hier, mais apparement de fichier à caractère pornographique" sans jamais à un seul instant batailler pour le démenti.

    L'air de rien ces 12 personnes ont été accusées de transferts de fichiers à caractère pédophile/raciste, ce qui dans l'opinion des gens est impardonnable en tout point comparé à de simple fichiers porno.


    Mais ça les journalistes que j'ai entendu à la fin de journée semblaient s'en ficher, pas assez "sensationnel", contrairement au gars du matin qui lui insistait bien là-dessus comme pour "aider" les 12 personnes déjà suffisament dans la caca comme ça. :pfiou:
    Pecosbil, 21 Décembre 2005
    #16
  17. Offline
    Total Titre d'utilisateur perso
    noooon alllllééé :shock:


    L'information ca n'existe pas vraiment.
    La definitions du mot objetif est pour moi a coté de la plaque pour beaucoup de gens.
    On ne peut être objectif que sur des faits.
    Si on décrit les faits aux gens, ca ne sert strictement a rien, il faut aussi les conséquence etc. Il faudrait pour le bien se baser sur des raisonnements logiques. Mais comment faire pour paraitre objectif, ne pas prendre position, ca na pas de sens.
    De toute facon, on ne peut pas comprendre le monde de manière univoque.

    Et les JT, j'avais arrété pendant 2 ans, ici j'ai regardé RTB puis RTL pendant quelques semaines, c'est une veritable catastrophe.
    Je prefère parler avec qqun qui ne connait rien a l'actualité, que qqun qui regarde le JT et crois savoir qqchose alors que c'est pire que tout.

    Comment s'informer ? aucune idée .... s'attaquer a un sujet bien précis et le decortiquer entièrement, mais infesable pour tout les sujets en même temps.
    Total, 21 Décembre 2005
    #17
  18. Offline
    Carte@Puce Touriste
    Un bon moyen est de recouper les sources comme déjà dit plus haut. La lecture d'un bon journal peut, aussi, aider. Tout en gardant un point de vue critique quant à certaines informations un peu orientées...

    Mais, de grâce, pas d'amalgamme, il reste des journalistes sérieux et sincères.... Ne hurlons pas sans cesse au grand complot. L'information que l'on nous donne, ce qui importe, c'est ce qu'on en fait (travail critique, nuances,...)!
    Carte@Puce, 21 Décembre 2005
    #18
  19. Offline
    Tool Touriste
    L'objectivité est en effet un terme souvent employé erronément. Mais le mot est volontairement galvaudé dans ce cas-ci.

    Si l'on parle d'objectivité c'est pour signifier que lorsque nous reçevons l'information telle quelle, d'une source ou de plusieurs, notre connaissance du sujet abordé doit nous permettre de garder un certaine recul quant à la subjectivité que la source y aura placé. Il faut en effet fait une disctinction très claire entre le fait, la source et l'information.

    Le fait en lui-même est immuable. Ce qui rend ce fait maléable aux yeux de l'auditorat, c'est l'inteprétation qu'en fait la source. L'information n'est alors qu'à l'état de schéma mental puisque l'interprétation se fait selon l'expérience et les capacités de la source. C'est lorsque la source couche le fait interprété sur papier que l'information devient ce que nous connaissons.

    Le parfait journaliste serait quelqu'un doué de l'objectivité absolue. Or, rien n'est absolu et l'objectivité est impossible pour l'homme car son milieu influe sur lui.

    Donc, lorsqu'on évoque l'objectivité il s'agît en réalité d'un modèle, d'une exagération volontaire pour mieux intégrer le principe de seconde interprétation du récepteur. Partir de l'information pour retrouver le fait, c'est impossible. Le fait n'est que par ce qu'il est, on ne peut que le décrire, le commenter: deux verbes impliquant une subjectivité.

    Bref, à la base, l'information est de toute manière erronée. Mais ça c'est l'idée globalisante, il faut par contre savoir admettre qu'il arrive que l'information soit fidèle au fait, et à partir de ce moment, c'est de la bonne information.

    Tout le problème réside dans la communication entre les éléments qui ménent du fait à l'information.
    Tool, 23 Décembre 2005
    #19
  20. Offline
    MoTa ex membre
    Je suis assez d'accord avec Tool.

    Pour résumer l'objectivité est un leurre, l'impartialité est un devoir !!!

    Là ou je m'ecarte un peu de ton raisonnement Tool c'est de dire que l'info est plus objective depuis qu'on a plus de moyen de transmission de l'info.

    A l'heure de l'ultra libéralisme et du capitalisme on ne demande plus à une chaine de fournir des JT sérieux mais bien de faire de l'audimat. Ainsi, si RTL voit un reportage susceptible de ramener du monde sur leur chaine, je pense qu'ils vont le diffuser sans mettre 4 j à recouper l'information.

    Je pense donc qu'on va de moins en moins vers l'information mais de plus en plus vers la sensation (regardons la situation politique en Irak, ca fait trop longtemps, ca ne créée plus de sensation, on n'en parle donc de moins en moins).

    Ca ne veut pas dire que tout est faux (sinon les personnes concernées se révolteraient systématiquement) mais plutot qu'il n'y a plus de réelle volonté de recoupe/critique/peser le pour et le contre ...
    MoTa, 28 Décembre 2005
    #20
Statut de la discussion:
Fermée.