Le mal mental, nouveau fléau ?

Discussion dans 'Santé' créé par Ahava, 30 Août 2006.

Statut de la discussion:
Fermée.
  1. Offline
    Ahava Revenant
    Bonjour,


    J'ai eu une discution assez soutenue avec une amie, sur le nouveau "mal". En fait, je me suis rendu compte que l'on était très en proie au bonheur affectif, et que beaucoup de gens dépriment à cause d'une relation amoureuse qui n'a pas fonctionné comme ils l'auraient voulu, ou pour une autre raison qui releve des relations humaines.

    Est-il normal de déprimer autant alors que ces gens ont tout ce que des millers de gens (par ex. du tiers monde) revent d'avoir : un chouette boulot, une famille, un appartement à eux, une voiture etc. ?

    Je connais une personne dans ce cas, qui est allée jusqu'a se suicider malheureusement, une personne que je cotoyais dans mon école assez souvent sans jamais me rendre compte de sa détresse. Pourtant elle avait tout, matériellement parlant.

    Ca m'énerve parfois d'entendre un discours de déprimé, alors qu'il m'arrive moi-même d'en avoir. Quel paradoxe.


    Est-ce le nouveau fléau, le mal mental aurait-il remplacé le mal physique ?
    Ahava, 30 Août 2006
    #1
  2. Offline
    Thallium Touriste
    Bah moi sincèrement, pendant des mois et des mois j'ai eu du mal à me remettre d'une relation amoureuse, je l'avais aimé comme un dingue pendant 3 ans, j'avais plus goût à rien, maintenant ça commence seulement à revenir...

    ps : mais quand je vois ma situation par rapport à des millions de gens dans le monde, je m'estime très heureux, et c'est pas une petite séparation qui va tout chambouler, faut juste s'en rendre compte qu'il y a des autres gens qui ont les mêmes points en communs ...
    Thallium, 30 Août 2006
    #2
  3. Offline
    ZOR_ *
    moi aussi j'ai eu une relation qui c fini et j'ai tj du mal a m en remettre :-(
    ZOR_, 30 Août 2006
    #3
  4. Offline
    LaRaclure Touriste
    ce n'est pas nouveau, cela existe depuis heuuuu bien longtemps (disons des siècles)
    c'est juste que l'on en parle plus car a notre époque, on parle beaucoup plus
    on pense plus a notre bien etre
    pis faut bien faire vivre les psychologues :)
    LaRaclure, 30 Août 2006
    #4
  5. Offline
    Ce n est pas pc on a tous ce dont on rêve d'un point de vue matériel que l'on va être heureux.

    Je n ai aps eu bcp de décéptions amoureuses , mais je me rapelle et cela date de plusieurs années, que j étais vraiment très très mal, que je ne voulais plus aller a l école, que j étais dégouté de la vie, qu je voulais juste me casser, marcher seul ds la nuit pour réfléchir ... et pourtant matériellement j avais tout !


    Oui, objectivement , on vit meiux que la majorité des citoyens de cette terre, mais cela n empèche d avoir nos moments de détresses, de démoralisation, de mini dépression etc ... pc notre environnement direct nous touche (déception amoureuse, échec financier ou professionnel et même amitié.)

    Cela ne changera pas je pense.
    C est ainsi et la majorité des gens savent le gérer, au sinon, aller voir un psy peut aider a remonter son moral.
    Killer le Fou, 30 Août 2006
    #5
  6. Offline
    MaRTIaL Dayvan Cowboy
    qqn proche ma famille qui à 18-19 ans ans maintenant a toujours eu absolument tout ce qu'il voulait matériellement parlant ( masi tout c'est tout ! un vrai magazin à jouet sa baraque quand j'étais plus petit)

    et maintenant? il est alcolo, sous médocs, pas d'amis etc....

    tout ça pour dire que, bien qu'il faille un minimum de confort pour assurer le quotidien, la plus importante chose dont on a besoin...c'est de l'amour et de l'attention.


    Maintenant quand on a tout ça (ou du moins à peu près) et qu'on continue à aller mal ( voir très mal), ça peut être qq chose de tout à fait passager ( on a tous déjà eu ça je pense) comme qq chose qu'il faut chercher à comprendre.

    Peut-être qu'on a tout ( boulot-femme-thunes) mais la vie qu'on mène ne nous " parle" pas ( je trouve pas d'autres mots), on aspire pas à ça et on s'en rend compte... à chacun de voir ce qui lui convient...


    VOilà c'est ce que je pense et bien d'autre cas et explications peuvent aider à comprendre une situation comme celle-là ( suis pas psy :p)
    MaRTIaL, 30 Août 2006
    #6
  7. Offline
    synip PREDATOR
    J'ai une relation qui ses terminee , il y a quelque temps ... :oops:

    ca ete la seule femme on va dir , ou j'avais des sentiments fort ... :-(

    ben la separation s'est quand meme bien passer , on n'a parler et on s'est expliquer , on reste ami ! :=)
    synip, 30 Août 2006
    #7
  8. Offline
    Carambar He once forgot how to cry
    Salut,

    Je suis peut être à côté de la plaque en disant ca mais je pense que la société de consommation y est pour quelque chose. En éffet, le but est de créer un besoin chez le publique ciblé. Ainsi, même l'amour peut devenir un objet de consommation. Il faut s'habiller de telle manière pour arriver à conquérir un partenaire, lui offrir certains cadeaux, avoir une situation digne, etc. Il y a aussi un certain idéal qui est transmis par les sitcoms et que beaucoup de gens n'atteindrons jamais. Tout cela crée une fausse image dans l'esprit des gens.

    Aussi, ce que je crains c'est que les populations qui sont en réels besoins et qui ont un taux de natalité plus élevé vont petit à petit surpasser les sociétés de l'ouest de par leur soif de succès et d'une meilleure existence. Alors qu'ici, tout est fait pour asservir les gens de manière économique et de les abrutir.
    Carambar, 30 Août 2006
    #8
  9. Offline
    Dark Dream Touriste
    On ne peut pas vraiment comparer le bonheur affectif et matériel. Mais c'est vrai que s'apitoyé sur une histoire de coeur qui de toute manière passera c'est assez... voilà, quand on pense que d'autres personnes n'ont même pas de quoi boire. Mais bon, chacun a ses problèmes. On peut penser qu'un monde sans problème est un monde parfait moi je trouve pas personnellement.

    Mais ... je comprend ceux qui se suicident, je comprend ce qu'ils ressentent, c'est pas facile du tout. Moi j'ai eu que deux nuits à passé en enfer et après comme je partais en vac (avec la famille) j'ai pu plus facilement oublié, car rien ne me rattachait à lui. Mais pendant les deux nuits je voulais douleur physique pour oublier la douleur psychologique.
    Dark Dream, 30 Août 2006
    #9
  10. Offline
    bloups Touriste
    Uèp. Je pense que la dépression et autres troubles mentaux sont dûs à la société, au monde dans lequel on vit. En effet, le stress, la course après le temps et l'argent, la volonté d'aller toujours plus loin, toujours plus haut, les difficultés de rencontrer l'âme soeur (pas le "temps", sites genre meetic ert autres "chat par sms" n'arrangent en rien la trouvaille :roll: ) font partie de notre quotidien et tel n'etait pas le cas il y a plusieurs années - décennies. Je pense que si tant de gens sont mal dans leur peau, c'est pcq, ils ont beau avoir une super baraque, avec de super meubles et une super voiture qu'ils auront payé en travaillant 11h sur la même journée, il leur manquera quelque chose... un sentiment de liberté, de "relachement"... dur de tenir le coup dans un monde où on te demande d'être tjs +, tjs mieux. On te dit d'etre mince, riche, beau, d'avoir de l'ambition, une belle carrière et en même temps de bien élever tes gosses et d'etre une épouse (un époux) exemplaire. Bref. La pression, le "ras-le-bol" général d'un monde trop speed, trop demandeur de perfection :/

    Alors les gens craquent plus facilement et le matériel ne suffit plus... car seuls l'amour, l'amitié... peuvent encore nous permettre de nous épanouir réellement et bcp de gens se réfugient beaucoup (trop) là-dedans.
    bloups, 30 Août 2006
    #10
  11. Offline
    Orime Elite
    je-ne-sais-plus quel sociologue avait donné une explication à cela ...

    il avait établi une pyramide des besoins de l'homme (dans l'ordre : se nourrir , se vetir , etre à l'abri , se soigner , etc)

    Donc en gros l'idée serait que dans un contexte comme la société contemporaine où ces besoins primaires sont satisfaits en permanence (pour la majorité on va dire) , notre attention et donc nos tracas se reportent sur les besoins moins matériels ...

    Ce qui englobe en gros nos relations amoureuses , notre statut social / réussite professionnelle / réussite scolaire , nos loisirs ...

    Je vais dans le sens de ce monsieur :
    les hommes n'avaient pas ce genre de probleme ou les eludaient completement quand ils passaient leur journée a chasser le caribou du lever au coucher ou recherchaient un abri ... le stress , le manque de temps etc , tout est relatif ... à partir du moment où l'on voit que certaines personnes se la coulent douce (Chomeurs , cpas , riches héritiers , greg le millionnaire etc) il est tout a fait normal qu'un certain manque se fasse sentir . Maintenant la façon de l'extérioriser est toute personnelle , ca va de l'évasion dans les loisirs à la dépression pure et simple
    Orime, 30 Août 2006
    #11
  12. Online
    Fist Vieux Crouton
    Equipe GamerZ.be
    c'est pas un peu paradoxal ???? :beuh:
    Fist, 30 Août 2006
    #12
  13. Offline
    bloups Touriste
    Ben ça répond à la question initiale.
    Ce que j'ai voulu dire c'est que bcp de gens attendent trop de ces relations et si celle-ci s'avère être un échec, c'est leur "source de bonheur" (une des seules dans ce monde speed) qui s'écroule...
    Je ne suis pas spécialiste en la matière non plus.
    bloups, 30 Août 2006
    #13
  14. Offline
    Ofing Elite
    On est dans un monde ou de plus en plus de monde se concentre sur leur travaille pis pour finir un jour a s'apercevoir qu'a part leur boulot ils n'ont rien !!!

    Et des choses simple de la vie deviennent exeptionnels .

    Maintenant pour remédier a ce genre de problème il n'y a que les amis qui peuvent nous aider

    Ps : Toute mes condoléance pour ton ami
    Ofing, 30 Août 2006
    #14
  15. Offline
    Carambar He once forgot how to cry
    Ce ne serais pas Maslow par hazard ? J'ai détérré un cours de communication et sur la pyramide il est indiqué ceci (le plus important en dernier) :

    Se réaliser
    La reconnaissance
    L'appartenance
    La sécurité
    Le physiologique (ou besoins primaires)
    Carambar, 31 Août 2006
    #15
  16. Offline
    Pecosbil Polo Masta
    Ce n'est pas nouveau comme "mal" à mon avis :proud:


    Ce qui me fera toujours tilter par contre, c'est notre époque qui veut que l'on parle de son mal, qu'on s'exprime... Pour nous le mettre à toutes les sauces en radio, tv, livres et sites internet.

    Et si souffrir seul faisait partie d'un tout. Sans pour autant la cautionner, la douleur solitaire fait partie d'un apprentissage, d'une personnalité, de de de et de ...

    Non?
    Pecosbil, 31 Août 2006
    #16
  17. Offline
    admix G!v3 m3 a 60v3rnm3n7
    la douleur n'est qu'une information...

    Mais etr malheureux parcequ'on a pas ce qu'on veut ça n'a rien avoir avec la conecption du monde que tu te fais.

    Bill gates est malheureux de ne pas être le proprio de google ou ebay

    le mec qui a vendu le Dos a bill aussi pourtant il a été grandement remercier...

    c'est très subjectif ce sentiment de douleur mental...
    admix, 31 Août 2006
    #17
  18. Offline
    Jasin j'suis un vieux !
    Les 5 besoins de la pyramide de Maslow sont à obtenir un par un, à chaque palier on voudra le suivant et ceci dans un ordre précis mais Maslow quand il a réaliser cette étude, s'est penché sur le monde du travail et son besoin de reconnaissance au sein d'un groupe pour avancer et être plus productif donc oui ça s'approche des besoins primaires et secondaires de toute individu mais bon c'est vraiment focalisé sur le travail, faudrait inventer une nouvelle pyramide des besoins psychologiques chez l'humain.

    1er palier : manger
    2ème palier : avoir des copains/copines
    3ème palier : j'veux un scooter
    4ème palier : une copine/un copain
    5ème palier : se marrier
    6ème pallier : procréer
    7ème pallier : être papy, avoir une ferrari et claquer ma retraite comme je veux !

    Je plaisante bien sûr mais les besoins s'approche d'un idéal et je pense que niveau amour, les films nous montrent une histoire complétement faussée et ça nous fait miroiter des moments au combien parfait qu'on croit réalisable mais cela reste des films, il a toujours des soucis ou un truc qui ne va pas et il faut passer au dessus, c'est ça la vie ! C'est dur mais c'est comme ça ! et l'amour, n'est juste qu'un besoin de se réaliser et il plusieurs autres besoins bien avant ceci comme l'appartenance à un groupe, etc...

    Bon en fait je sais plus ce que je voulais dire avec mes conneries de pyramide mais bon se sentir bien est un besoin secondaire pour moi sachant qu'il y'a des besoins primaires à réaliser avant et y'en à une paire !

    Bon sur ceux je retourne me coucher, j'suis pas réveillé moi ! :-D
    Jasin, 31 Août 2006
    #18
  19. Offline
    C@n Elite
    Ce n'est pas nouveau, lol.

    Mais je pense que c'est plus courant aujourd'hui.
    C@n, 31 Août 2006
    #19
  20. Offline
    Hamilton The Doc'
    Qu'est ce que le bonheur? c'est quand ce que l'on possède correspond à nos attentes.

    Et comme nous vivons malheureusement dans une société qui ne supporte pas l'échec, l'individu contemporain est beaucoup plus souvent déphasé par rapport à ses attentes qu'autrefois.

    Si l'on ne vivait pas dans un monde qui a créé un modèle de vie considéré comme normal ne se situant absolument pas dans la norme, les choses seraient différentes.
    Hamilton, 31 Août 2006
    #20
Statut de la discussion:
Fermée.