«Les mots qui pleurent sur les murs sont de ma race...

Discussion dans 'La Poub3lle' créé par L_S_, 27 Septembre 2006.

Statut de la discussion:
Fermée.
  1. Offline
    L_S_ ex membre
    «Les mots qui pleurent sur les murs sont de ma race. Si jamais vous les effacez, leur sortilège reste. »


    En voilà un beau sujet de dissertation ... Mais malgré mes efforts je ne comprends toujours pas le sens de cette phrase ni même les arguments que je pourrais mettre en oeuvre pour disserter sur celle-ci.

    C'est pourquoi je m'en remet à vous, si vous comprenez cette phrase pouvez vous m'aider ? Quels arguments peuvent être marquant ?

    Je vous remercie d'avance pour votre aide




    L_S_, 27 Septembre 2006
    #1
  2. Offline
    Havane Funky fresh Masta
    C'est gratiné ca... En sachant l'auteur peut être que ca nous éclairerait?
    Havane, 27 Septembre 2006
    #2
  3. Offline
    L_S_ ex membre
    D'après mon prof de français c'était une phrase écrite sur le mur de Berlin
    L_S_, 27 Septembre 2006
    #3
  4. Offline
    Le Lensois Sang & Or
    Que même si l'on efface les mots, les traces du passé seront tjrs là ?
    Le Lensois, 27 Septembre 2006
    #4
  5. Offline
    KoKo[ Elite
    ca me fait penser au murs des lamentations.

    Le sujet de la phrase est "mots", deja fo partir de la, tout en esperant que c'est pas une traduction...

    hf
    KoKo[, 27 Septembre 2006
    #5
  6. Offline
    F@t Boy Born to grill
    ça me fait plus penser au fait que les mots ecrit sont visible ils mettent la situation à jour , si on les efface ce qui les a motivé sera toujours là, les éffacer serait juste masquer le probleme alors que celui couve toujours. Et puis ceux qui ont lu la phrase pourront toujours faire passer les idées par le bouche a oreille

    comme ça que je le comprend
    F@t Boy, 27 Septembre 2006
    #6
  7. Offline
    Zaene *
    Ce sont les graffitis, dans ce cas-ci apparement ceux du mur de Berlin nommé également "mur de la honte", il en était effectivement couvert et bcp se rapportaient au desespoir de la situation et a la colére/tristesse qu'inspirait ce mur au monde.

    Par extention on pourrait étendre cette définition a tous les autres graffitis du monde (oui ou non, a toi de dévelloper)

    Ils expriment une vérité, ou une certitude de leur auteur, de meme l'idée de "race fait référence a un grand nombre d'individus sous-entendant par la que l'idée ou la certitude exprimée est partagée par bcp de gens.




    Entend qu'ils (les mots) ne font qu'exprimer une réalité et que les éffacer ne modifiera rien a cette réalité et ne l'amoindrira pas. De meme puisqu'ils auront été lus ils auront eu de l'effet et les effacer ne pourra pas supprimer non plus cet effet.

    Voila le sens général, on peut evidement dévelloper, être d'accord ou pas, trouver des arguments "pour" ou "contre" mais ça c'est TON boulot.

    Bon travail.
    Zaene, 27 Septembre 2006
    #7
  8. Offline
    L_S_ ex membre


    Merci Zaene tu m'as bien éclaircit le problème je vais bosser sur tout ça encore merci et aux autres aussi ;)

    J'ai souvent du mal a extrapoler l'idée d'une phrase pour faire une dissertation ça m'énerve mais merci de votre aide vraiment :)
    L_S_, 27 Septembre 2006
    #8
  9. Offline
    soline Sal*pe de merguez!
    t'es en quelle année ? :gne:
    soline, 27 Septembre 2006
    #9
  10. Offline
    SkankerS Groove Master
    +1 pour l'interpretation de Zaene ! en prenant la phrase etape par etape elle n'est pas si compliquée !

    le plus dur reste a faire,épiloguer sur le sujet et remplir ta page :-D
    SkankerS, 27 Septembre 2006
    #10
  11. Online
    buchiste Chops from Outerspace
    y a moyen de rapporter ça aux hommes non ?

    les mots sont de ma race, ça pourrait vouloir dire que les mots sont comparables aux hommes... fin je connais pas du tout le contexte donc :pfiou:
    buchiste, 28 Septembre 2006
    #11
  12. Offline
    L_S_ ex membre
    En rétho ... même si j'aurais du être en 1ere sup :-(
    L_S_, 1 Octobre 2006
    #12
Statut de la discussion:
Fermée.