Loin de tout

Discussion dans 'Santé' créé par Carambar, 10 Janvier 2006.

Statut de la discussion:
Fermée.
  1. Offline
    Carambar He once forgot how to cry
    Un petit texte pour ceux qui ont vécu cette drole de sensation...

    Ni joyeux, ni triste.
    Je me sens bien mais
    Quelque part ca ne va pas.
    J'ai envie de rien mais
    Il me manque quelque chose.
    Pas de regrets mais
    Beaucoup de mauvais souvenirs.

    Peut être ai-je envie de pleurer
    Mais je ne sais pas pourquoi.
    Je regarde un point distant
    Sans fixer quoi que ce soit.
    Je regarde le monde autour de moi
    Mais je ne ressens rien
    Quand j'entends les voix.

    J'ai envie de rester affalé
    Dans ma chaise
    Pour toute l'éternité.
    Laisser le bien être m'envahir
    Et ne plus penser à l'avenir.

    Je suis sans que j'aie une identité.
    Sans importance est mon passé.
    J'ai envie de rester allonger
    A contempler l'éternité.

    Mon importance s'éfface
    Car je me lasse
    Des plaintes que m'inflige mon corps.
    La souffrance n'as de sens
    Que si l'on a un but.

    Je respire lentement
    A contempler ce court moment.
    J'arrête de penser
    Et je me laisse envahir
    Par une fausse sécurité.

    Longtemps j'ai décrié
    Les absurdités.
    Mais maintenant plus rien
    N'est important.
    Car je savoure
    Ce moment.

    J'aimerais me laisser couler
    Dans les fonds
    De l'insousciance.
    Ce qui est est
    Et ce qui fut
    N'as plus d'importance.

    Continuant à respirer
    Je sais qu'un jour
    Cela va cesser.
    Faut-il que la perte
    De l'innocence
    Equival à la souffrance.

    J'ai beau chercher
    L'existence est une absurdité.
    Carambar, 10 Janvier 2006
    #1
  2. Offline
    Froggy fake geek
    j'connais bien ce truc la malheureusement :?
    Froggy, 10 Janvier 2006
    #2
  3. Offline
    PiouPiou C'est toi Chuck !!?
    c'est tirste :-( et c'est vrai, je connais aussi
    PiouPiou, 10 Janvier 2006
    #3
  4. Offline
    Le Lensois Sang & Or
    Joli texte

    Je connais aussi malheureusement...
    Le Lensois, 12 Janvier 2006
    #4
  5. Online
    Simi ex membre
    Tout a fait ca ... Tro bizzard ! Tres jolie txt
    Simi, 12 Janvier 2006
    #5
  6. Offline
    Smart Touriste
    Excellente ode à l'autruche :p

    Par contre je ne comprend pas trop la fin :p

    Faut-il que la perte
    De l'innocence
    Equival à la souffrance.

    J'ai beau chercher
    L'existence est une absurdité.


    Une explication ? :p
    Ca colle pas je trouve, mais sinon bravo j'ai vraiment ben aimé :p
    Smart, 14 Janvier 2006
    #6
  7. Offline
    Carambar He once forgot how to cry
    J'ai écrit cela sans trop réflêchir et en éssayant de saisir un sentiment éphémère. C'est pas évident, surtout si l'on s'impose des régles comme dans la poésie (ce n'est évidemment pas un poème même s'il y a des rhymes).

    Pour la fin, je pense que c'est plutôt personnel. Cela signifie que la perte de l'innocence et de la sensibilité est une chose qui empêche de vraiment apprécier la vie. Et la dernière phrase reviens à la grande question du but de la vie et de la place qu'on a dans la société.
    Carambar, 14 Janvier 2006
    #7
  8. Offline
    Maximilian Touriste
    J'ai connu...
    Maximilian, 16 Janvier 2006
    #8
  9. Offline
    liitwow grosso6
    Tu t'es imposé quoi comme règles (juste pour savoir) ?(
    liitwow, 16 Janvier 2006
    #9
  10. Offline
    Carambar He once forgot how to cry
    Aucune, si ce n'est de rester les plus concis et le plus fidèle au sentiment en question. Il ne s'agit pas de poésie mais plutôt d'une suite de phrases (cela a un nom précis que j'ai oublié) écrites sans trop d'hésitation.

    Les phrases sont sectionnés selon la conjonction (avant ou après, cela dépends de la longeur résultante) ou selon un objet. Il y a une rhyme par ci par là mais ce n'est pas toujours intentionnel et je regrette de double emploi du mot du mot absurdité et je cherche un synonyme. La longeur des "paragraphes" sont aussi une structure (7-7-5-4-5-5-6-6-6-2) et réfletent une contraction et expansion selon la lourdeur du moment et la description, le texte "sursautant" après le début mais n'atteignant jamais le sommet 7 et s'eteignant sur la fin.

    Pour résumer, c'est un texte surtout écrit sur une base intuitive. Cela pourrais paraître morbide mais j'éssayais de tout simplement saisir un instant vraiment bizarre qui mélange tristresse, bien être et insouciance.
    Carambar, 16 Janvier 2006
    #10
  11. Offline
    Zian[0] Imaginated
    chacun dans sa vie a surement dû se retrouver confronté à ça ... surement ! Mais c'est très beau , bon boulot :wink:
    Zian[0], 16 Janvier 2006
    #11
  12. Offline
    Oro_ Touriste
    mon vieux cousin me disait toujours (lorsqu il me voyais flaner) :

    t'es trop de la tête, pas assez des couilles ; il est là ton problème. :D


    puis en fin de compte 8ans plus tard je me dis que j aurais du l ecouter. Toutes mes pensées de l époque me semblent dérisoires à coté de mes soucis actuels.
    Oro_, 17 Janvier 2006
    #12
  13. Online
    Flou ex membre
    Oh.. il est triste ce texte, mais j'aime bien. Et je connais ça aussi parfois, ce sentiment revient souvent!
    Flou, 17 Janvier 2006
    #13
  14. Offline
    Nova Flow Touriste
    ................ :cry:

    un de mes postes préferés
    Nova Flow, 18 Janvier 2006
    #14
  15. Online
    jimP_ ex membre
    Trés beau texte :eek:
    jimP_, 18 Janvier 2006
    #15
  16. Offline
    Dolce *
    Ton poeme est touchant ! J ai la larme qui coule de mon oeil :wink:
    Dolce, 24 Mars 2006
    #16
  17. Offline
    Dolce *
    Et cette phrase vient d un mandiant de l amour :cool:
    Dolce, 25 Mars 2006
    #17
  18. Online
    Fx07s ex membre
    tres beau texte! :)

    Parfois j'ai ce genre de sentiments qui fou le cafard :?
    Fx07s, 25 Mars 2006
    #18
  19. Offline
    Clown come on belgium
    j'ai ça tout le temps ;/
    Clown, 27 Mars 2006
    #19
  20. Offline
    XqrOn Mirror Mirror !
    Mélancolie quand tu nous tiens :))
    XqrOn, 27 Mars 2006
    #20
Statut de la discussion:
Fermée.