.nosfell

Discussion dans 'Musique' créé par Gee_oldd, 18 Avril 2005.

Statut de la discussion:
Fermée.
  1. Offline
    [IMG]

    [IMG]
    Gee_oldd, 18 Avril 2005
    #1
  2. Offline
    Poète schyzoïde venant tout droit de la planête imaginaire Klokochazia, Nosfell, ainsi que son ami, Pierre le Bourgeois sortent un premier album "concept" intitulé "Pomaïe Klokochazia".

    Constitué d'une langue inconnue (grammaire et vocabulaire imaginés par Nosfell), de samples de cordes, de beatbox et de positions rappelant celles des animaux, cet album ne peut que crée la surprise et l'étonnement à chaque personne l'écoutant..

    Labyala Jaouid Fell explique d'où vient Nosfell..
    Nosfell vient de Nostrum Fellow, à savoir "Celui qui marche et qui écrit"..
    Mais ne prétend pas être un chaman, car il n'a pas trouvé la "panacée".

    Le personnage en lui-même, âgé de 26 ans, d'origine berbere, commence son épopée musicale dans la ville lumière, vers la moitié des années 90'.
    C'est dans un groupe de rock qu'il apprend à jouer de la guitare, mais, arrivant aux limites du genre assez rapidement, il tente de créer de la musique ayant comme base son imaginaire, qui, a été crée pour combattre une enfance dans une situation familliale difficile.
    De voyages en voyages, d'Afrique en Asie, il a rencontré un violoniste (non-classique), Pierre le Bourgeois.
    De là est né une collaboration qui les apporte dans le domaine créatif.
    Il a charmé le Botanique au mois de janvier, et y retourne en mai à l'occasion des nuits botanique!

    On peut dire ce que l'on veut, Nosfell sur scène est unique. Il nous plonge aux frontières non-délimitées précisemment du rêve et de la réalité.. Unique "troubadour" de sa langue imaginaire, il imite les poses animales en concert, notamment celles du héron.. Nosfell n'use pas que de la sonorité, mais bien des images (fortes), et autres stratagèmes pour nous bluffer..

    C'est un artiste hors-normes, à part, à côté de tout, unique, inclassable, surprenant, envoutant, charismatique.
    Sa voix, changante, tantôt calme, douce, paisible, tantôt grave, puissante, ne peut en aucun cas laisser froid.

    En live, il ajoute à sa voix et ses paroles (mélangées de Klokobetz et d'Anglais) une guitare, afin de donner plus de puissance à celle-ci, et permet au public d'être un véritable acteur de l'histoire qui se joue dans la salle.

    Autre point important, aucun concert n'est réellement le même, il y'a une énorme part d'improvisation scénique, ce qui donne encore un impact positif supplémentaire ;p

    Nosfell?! à découvrir au plus vite !

    (www.nosfell.com // http://perso.wanadoo.fr/adrian.morin/Nosfell/Menu.htm)
    (euuuh.. le texte est pas pompé, ty)
    Gee_oldd, 18 Avril 2005
    #2
Statut de la discussion:
Fermée.