Panneaux solaires

Liandoran

Redeemer and Destroyer
Cool ça, au moins c'est réglo.
 

FoX

Intel Pentium 166 MHz MMX
..petite question à propos du tarif de compensation: quid des primes fédérales (183 € pour les mois de janvier à mars par exemple) si l'on est en surproduction sur le bilan de l'année..? Elles restes acquises ou bien on peut imaginer qu'on devra les rendre au décompte annuel..?
 

EINST

⭐⭐⭐⭐⭐
C'est cadeau.
Y a juste les hauts revenus qui paieront des impôts dessus.
 
  • J'aime
Les réactions: FoX

semiloju

Elite
Par ce qui si la "sanction" pour la réinjection en compteur intelligent est de l'ordre de 15cent/kwh, je vois pas trop le souci à partir du moment où Engie me rétribue pour la réinjection..

Le risque me semble assez limité au final ...Je ne vois pas pourquoi tout le monde crie au danger en cas de suproduction !


Voir la pièce jointe 98212

Voir la pièce jointe 98213
Le calcul est le même, et ceux qui crient au scandale n'ont juste pas compris le principe...

Donc, tout ce que tu risques avec un compteur intelligent, c'est de payer moins au final...

Et par rapport à une consommation "lissée" sur une année :

Tout ce que tu produis en plus de ta consommation, est décompté de ce que tu consomme, quel que soit le type de compteur que tu as. Il faut voir cela sur une longue période (une année) : si tu as consommé 4000 et produis 5000, cela revient à ZERO (donc tu as offert 1000 kwh à ton fournisseur d'énergie). Si tu as consommé 4000 et produis 3000, tu paieras 1000. D'où le fait qu'il est essenteil aujourd'hui de faire une installation qui correspond à ta consommation annuelle réelle. Tout ce que tu produis en plus est perdu et offert à ton distributeur d'énergie.

La base de discussion n'est donc pas du tout "compteur intelligent" ou "compteur qui tourne à l'envers", mais bien de dimensionner intelligemment son installation !
 

FoX

Intel Pentium 166 MHz MMX
Donc, avec ton explication semiloju et si je la comprends correctement, si l'on consomme 4000 la nuit (pour l'exemple ici :D) et qu'on a produit 5000 fatalement le jour, le compteur intelligent ne va pas facturer le transport de 9000..? Je pensais que c'est ce qui se passerait...

Et si j'ai bien vu sur le site d'engie, il y a un tarif d'injection, donc ce ne serait pas aussi simple qu'expliqué comme "si tu as consommé 4000 et produis 5000, cela revient à ZERO (donc tu as offert 1000 kwh à ton fournisseur d'énergie)", mais je devrai payer quand même le delta entre le prix total consommé moins le prix de rachat du courant produit, qui sera en ma défaveur... :pfiou:

le tarif d'engie:
Capture d’écran 2023-03-27 201959.jpg
 

titoum

OPTC:970342646
Et si j'ai bien vu sur le site d'engie, il y a un tarif d'injection, donc ce ne serait pas aussi simple qu'expliqué
si.

c est juste que si tu consomme 3000 et produits 10000.
tu peux décider de vendre a moitié prix ta production pour ne rien offrir.

cqfd
 

FoX

Intel Pentium 166 MHz MMX
donc en résumé on peut "choisir" son mode de fonctionnement quand on passe au compteur intelligent..?

Soit on choisit :
A: le mode ou le kWh produit est décompté du kWh consommé (comme avec un compteur simple qui tourne à l'envers) et si la production > consommation, on "perd" ces kWh;
B: le mode "vente" de la production, ce qui donne à la fin un "bon à valoir" sur ce qui a été consommé et facturé.

Je ne comprends pas trop l'intérêt de choisir la solution B, qui est moins intéressante pour tout le monde excepté pour les gens qui produisent à minima le double (dans le cas du tarif d'engie) de leur consommation... (existe-t-il vraiment de telles installations sur-dimensionnées..?)

La solution A a une date de péremption..? Elle disparaîtra au moment où le compteur intelligent sera obligatoire..?
 

EINST

⭐⭐⭐⭐⭐
Solution A : seulement pour les installations faites avant 31/12/2023 et jusqu'au 31/12/2030.
 
Tu va avoir du mal à produire 100 000 kWh avec une installation limitée à 10kVA.
C'est un exemple pour mettre en avant le fait que la logique que tu donnes ne peux pas être bonne si elle ne "sanctionne" pas les gens qui injectent fortement sur le réseau sans essayer d'autoconsommer.

La taxe prosumer, c'est juste pour payer l'équivalent du tarif distri/transport sur ce que tu as prélevé. Avec un compteur monoflux, ils ne savent pas le savoir donc il y a un tarif selon ton installation.

Si tu as un double-flux, là ils savent le savoir et donc facturer précisément la distribution/transport pour ce que tu as prélevé. Si c'est + que la taxe prosumer, alors tu ne paies pas + car c'est plafonné au montant de la taxe.
Moi je pensais justement que la taxe PROsumer c'était pour faire payer ceux qui injecte ?

Pour la différence entre le compteur double-flux (taxe "réelle") et le compteur classique (taxe forfaitaire) et le fait qu'on plafonne à la plus petite des deux, j'ai bien compris le principe. C'est peut être le seul truc qui est 100% clair à mes yeux. A noter que ce plafonnement sera de toute façon caduc dès la fin 2023.

Ensuite pour ce qui concerne la composante énergie de ta facture. Tu peux encore bénéficier du principe du compteur-qui-tourne-à-l'envers même avec un double-flux, ton fournisseur d' énergie va simplement faire "prélevé-injecté".
Si tu injectes +, tu l'as dans le cul je pense.
"(kwh_conso-kwh_inj)*tarif_conso" pour la partie énergie + "kwh_conso*(tarif distri+transport)" pour distri/transport + taxes

Tarif injection que tu vois sur la fiche de prix, c'est valable pour la Flandre et Bruxelles où il n'y a plus ce mécanisme de compensation. Et là ils font : "kwh_conso*tarif_conso - kwh_inj*tarif_inj" pour la partie énergie + "kwh_conso*(tarif distri+transport)"
pour distri/transport + taxes


J'espère pas trop me tromper vu que les conditions changent et que c'est pas pareil selon les régions.
A mon avis là justement tu te trompes complètement. Avec le double flux, on sait te facturer exactement ce que tu as injecté et ce que tu as consommé. Contrairement au compteur classique où on ne sait te facturer que la différence entre ta consommation et ta production.

Par contre tu me rappelles un élémént que j'ai déjà entendu, le fait qu'on ne soit pas rémunéré pour le courant injecté en Wallonie. Pourtant la capture d'écran que j'ai prise bien bien de la grille tarifaire spécifique à la Wallonie => Encore un truc qui me met le doute :confused:

Le calcul est le même, et ceux qui crient au scandale n'ont juste pas compris le principe...

Donc, tout ce que tu risques avec un compteur intelligent, c'est de payer moins au final...

Et par rapport à une consommation "lissée" sur une année :

Tout ce que tu produis en plus de ta consommation, est décompté de ce que tu consomme, quel que soit le type de compteur que tu as. Il faut voir cela sur une longue période (une année) : si tu as consommé 4000 et produis 5000, cela revient à ZERO (donc tu as offert 1000 kwh à ton fournisseur d'énergie). Si tu as consommé 4000 et produis 3000, tu paieras 1000. D'où le fait qu'il est essenteil aujourd'hui de faire une installation qui correspond à ta consommation annuelle réelle. Tout ce que tu produis en plus est perdu et offert à ton distributeur d'énergie.

La base de discussion n'est donc pas du tout "compteur intelligent" ou "compteur qui tourne à l'envers", mais bien de dimensionner intelligemment son installation !
Mais pourquoi il faut bien dimmensionner ? Quel est le risque financier ?

Si je décide de prendre le risque de produire par exemple 1000kWh de "trop",ça va me coûter combien ? 50€ par an ? 500€ par an ?
En ce moment, j'en ai AUCUNE idée et personne ne semble pouvoir répondre clairement :p Ils ont bien tout fait pour nous paumer.

Sachant que forcément après l'installation je vais en profiter pour installer une climatisation (pompe à chaleur), peut être changer de chauffe eau (passer du mazout à l'électrique) et probablement un jour avoir une saloperie de voiture électrique.
 

FoX

Intel Pentium 166 MHz MMX
Solution A : seulement pour les installations faites avant 31/12/2023 et jusqu'au 31/12/2030.
Donc en clair, prendre rendez-vous maintenant pour installer fin 2029 de nouveaux panneaux pour arriver à produire un total égal à 2x la conso annuelle... :proud:
 

FoX

Intel Pentium 166 MHz MMX
...

Sachant que forcément après l'installation je vais en profiter pour installer une climatisation (pompe à chaleur), peut être changer de chauffe eau (passer du mazout à l'électrique) et probablement un jour avoir une saloperie de voiture électrique.
Le passage à la voiture électrique, ce ne sont malheureusement pas les 1000 kWh en trop annuellement qui vont la charger... :pfiou: (par exemple, une Tesla modèle 3 consomme en moyenne un peu moins de 20 kWh/100km selon les données reprises sur spritmonitor)
 
Le passage à la voiture électrique, ce ne sont malheureusement pas les 1000 kWh en trop annuellement qui vont la charger... :pfiou: (par exemple, une Tesla modèle 3 consomme en moyenne un peu moins de 20 kWh/100km selon les données reprises sur spritmonitor)
OK mais ce que je veux dire, si je suis le raisonnemment de @semiloju , en "surdimmentionnant" mon installation, tout ce que je risque, c'est d'investir un peu trop d'argent et d'offrir de l'électricité au réseau.

Si c'est bien ça, je reste sur mon idée que je peux me permettre de prendre ce "risque" car je pense que

1) Ma consommation electrique va augmenter
2) On finira bien par mieux rémunérer les réinjections sur le réseau
3) J'aurai une voiture ou une batterie


Le passage à la voiture électrique, ce ne sont malheureusement pas les 1000 kWh en trop annuellement qui vont la charger... :pfiou: (par exemple, une Tesla modèle 3 consomme en moyenne un peu moins de 20 kWh/100km selon les données reprises sur spritmonitor)
L'idée n'est pas d'arriver à la recharger au solaire, mais bien de pouvoir l'utiliser comme batterie pour limiter les réinjections !
 
  • J'aime
Les réactions: FoX

EINST

⭐⭐⭐⭐⭐
Moi je pensais justement que la taxe PROsumer c'était pour faire payer ceux qui injecte ?
C'est pour faire payer ceux qui utilisent le réseau comme une batterie géante et privilégier l'auto-consommation.
C'était pas tout à fait "juste" que le réseau soit uniquement financé par ceux qui n'ont pas de PV alors que des proprio de PV utilisent le réseau également. Ca aurait été intenable et en plus il y a pas mal d'investissement à faire pour adapter le réseau.
Alors oui, c'est cool que vous soyez producteur donc ok qu'il y ait un mécanisme de compensation ou de rachat de la production mais quand vous pompez sur le réseau, faut payer l'utilisation de celui-ci.


On va pas te sanctionner parce que tu injectes. C'est pas le mal de fournir de l'électricité à tes voisins.

Si je décide de prendre le risque de produire par exemple 1000kWh de "trop",ça va me coûter combien ? 50€ par an ? 500€ par an ?
Tu vas payer + cher ton install. Retour sur investissement + long.
Tu ne vas pas être taxé, tu vas juste fournir de l'électricité gratuitement.

Concernant le tarif PROsumer, tu as intérêt à prendre le double-flux et pas le forfait (basé sur la taille de l'installation) .
 

Fichiers joints

Dernière édition:
C'est pour faire payer ceux qui utilisent le réseau comme une batterie géante et privilégier l'auto-consommation.
C'était pas tout à fait "juste" que le réseau soit uniquement financé par ceux qui n'ont pas de PV alors que des proprio de PV utilisent le réseau également. Ca aurait été intenable et en plus il y a pas mal d'investissement à faire pour adapter le réseau.
Alors oui, c'est cool que vous soyez producteur donc ok qu'il y ait un mécanisme de compensation ou de rachat de la production mais quand vous pompez sur le réseau, faut payer l'utilisation de celui-ci.


On va pas te sanctionner parce que tu injectes. C'est pas le mal de fournir de l'électricité à tes voisins.


Tu vas payer + cher ton install. Retour sur investissement + long.
Tu ne vas pas être taxé, tu vas juste fournir de l'électricité gratuitement.

Concernant la taxe PROsumer, tu as intérêt à prendre le double-flux et pas le forfait (basé sur la taille de l'installation) .
Merci beaucoup pour votre patience et vos réponses.


Globalemment ça me conforte dans mon idée de départ que le message le plus mainstream qui circule et qui dit "attention attention n'en mettez pas trop sinon vous allez vous faire dézinguer" n'est pas vraiment le bon.

Je crois que je sais donc plus où moins comment je vais dimmensionner mon installation alors. Un peu au dessus de mes besoins actuels, et de façon à maximiser l'utilisation de l'onduleur qu'on me mettra.

Idem pour le compteur double-flux.

En plus en relisant ce très bon article, le tarif d'injection arrivera en Wallonie en 2024 : https://www.lecho.be/monargent/doss...ctricite-injectee-sur-le-reseau/10385820.html
 
La wallonie c'est magique !

Comme la méthodologie tarifaire concerne 2019-2023, je me demandais ce que ça allait être à partir de 2024 ...

Voici la réponse : https://www.cwape.be/node/197#:~:text=La méthodologie tarifaire 2024-2028 devait initialement être publiée le,méthodologie tarifaire à 2025-2029.

Pour faire bref, ils devait décider la "méthodologie tarifaire 2024-2028" pour fin 2022, ils ont décidé de reporter la décision au 1er juin 2023 et ils ont aussi décidé que ça concernerait la période 2025-2029 ...

Du coup il se passe quoi en 2024 ? Prolongation des conditions 2023 ?
 
  • Haha
Les réactions: EINST

EINST

⭐⭐⭐⭐⭐
Oui prolongation.
 

EINST

⭐⭐⭐⭐⭐
Le seul truc dont on a pas parlé c'est la redevance que certains fournisseurs appliquent au propriétaire de PV (Mega, Octa...) qui sont tjs sur le régime de la compensation.
 
Le seul truc dont on a pas parlé c'est la redevance que certains fournisseurs appliquent au propriétaire de PV (Mega, Octa...)
Ouais les rapaces qui sont juste des "revendeurs". Jamais je n'irai chez eux.
Je préfère rester chez Engie qui est un vrai producteur + revendeur (oui je sais c'est aussi une multinationale).
Puis leur plateforme en ligne est efficace et au final les différences de prix entre les fournisseurs sont pas dingues.
 
Haut