Reprise d'étude, réorientation

Discussion dans 'Etudes' créé par kyus, 17 Mars 2008.

Statut de la discussion:
Fermée.
  1. Offline
    kyus ex membre
    Bonjour à tous!

    Voilà, j'ai 24 ans et je désire offrir à mon parcours une ouverture, un plus, et ce, via un master. Mais lequel choisir? Mes critères sont assez précis, donc je vais essayer de faire court pour vous expliquer un min les raisons de mes choix et du pt dilemme en court.

    Après un régendat en éducation physique (clôturé par un séjour Erasmus, à l'univ de Lyon), une année sabbatique (en Hollande l'année suivante), un an de spécialisation en psychomotricité et une année d'expérience professionnelle et personnelle en Australie... Je désirerais, enfin, passer au diplôme universitaire...

    Ce parcours m'a énormément apporté: tant sur le plan personnel, social que professionnel. Ma vision s'est élargie, les voyages m'ont rendues certainement plus ouverte, et m'ont offert un esprit critique sans doute plus affirmé... Je ne vraiment regrette rien!
    Je voudrais aussi préciser que qques soucis familiaux malheureux mais ça arrive ont justifiés ma deuxième année sabbatique (en Australie). Celle de cette année se justifie par les conséquences de cette année là (suite à qques problèmes de santé aujourd'hui résolu).

    Maintenant, j'ai tjrs envisagé (si je choisissais le "graduat" à 18 ans) de poursuivre par des études universitaires (afin d'avoir un bagage plus complet).

    A présent, grâce à la VAE et aux nouvelles passerelles, je peux facilement m'insérer dans quelques programmes de Master (souvent, avec la nécessité d'effectuer une année préparatoire). Par exemple, les masters: en sciences de la population et du développement, en sciences de l'éducation, de la famille et de la sexualité, en santé publique ou encore, la FOPES)...

    Je désire ouvrir mon champ d'étude initial (un min, du moins) donc je rejette d'emblée les sciences de la motricité. Le master en sciences du travail ne m'attire pas du tout.

    D'autres masters, non aménagés (donc les possibilités de passerelles sont plus difficiles mais... il y a tjrs moyen de décrocher l'une ou l'autre dispense ou de passer un examen pour une éventuelle année de préparation): celui en commu (ça ne mène à rien de précis donc non), de socio (bof question débouchés), anthropo (idem),...

    J'aime assez bien les sciences (c'était mon bagage en secondaire) mais je n'ai rien entretenu depuis (j'imagine l'exigence de l'université, et je ne sais pas du tout où me situer par rapport à cela), je maîtrise plutôt bien le français et ses exigences (orales et écrites), mais sans graaande passion, j'aime beaucoup les sciences humaines (mais les débouchés dans ce domaine restent très... "aléatoires", non?).

    Mon but est donc: un master universitaire, un enrichissement (en terme de connaissances, d'ouverture et de méthode) plus.. scientifique (comparativement à la haute école), une matière dans ou totalement hors de mon champ d'étude initial, mais avec une idée d'ouverture (pas re dixit éducation physique). J'ai une soif d'apprendre, de comprendre et je me sens pfs un peu "vide" à ce niveau là... J'ai l'impression qu'il y a plein de choses que je ne sais pas et c'est aussi cette sensation qui, à 24 ans, me pousse à reprendre des études. Beaucoup ne comprenne pas... Donc, je me sens un peu seule face à un choix (pas très simple)... Je ne compte pas faire un master en cours du soir... Sinon, je serais en décalage avec mon copain... Ca ne va pas non plus.

    Aussi, même si j'adore mon travail et les études que j'ai choisies (eps), je ne me vois pas toooute ma vie dans une école ( la salle des prof.. hum, pas pour moi) à donner mes cours d'eps... Pour un temps: oui, avec la plus grande passion; mais une blessure, une envie de rompre avec le quotidien et je suis coincée... Car, sans diplôme supplémentaire, qui, franchement, prendra au sérieux, un prof d'eps??

    Alors merci de m'apporter qques conseils...

    Aussi que pensez de la fopes et autres masters donnés deux ou trois (ou moins) fois semaine... POUR adultes et selon une pédagogie "adaptée"... N'est-ce pas un peu léger? Je ne sais pas trop que penser de tt cela... Et je ne connais pas bien l'université etc.

    Merci, c'est difficile aussi pour moi de choisir, car bcp de choses m'intéressent et je n'ai pas de gros point faible.. :S soit, c'est un vrai casse-tête!!

    Ah oui, l'économie et le droit, je ne pourrais pas.. :D ;p Et hooop, on biffe!! Pfiou, un deux de moins!! ca fait du bien :p
    kyus, 17 Mars 2008
    #1
  2. Offline
    Sergei Buddha !
    Il ne faut pas discrédité ta formation initiale . L'éducation physique c'est le cours que tout le monde tente par tous les biais de sécher mais c'est aussi celui dont on se rend compte l'apport lorsqu'on ne fait plus de sport et que le bidon commence a grossir.

    Qui veut peut . Il faut commencer par des études dont le champ abordé te plait . C'est une question de rapport au savoir : si tu aimes ce que tu étudies tu trouveras plus vite la motivation et tu retiendras mieux .

    La question du bagage n'est pas vraiment importante , quoi qu'on en dise . Partir avec un bagage nul , c'est partir a zéro et tout devoir apprendre . Certes ça déplait aux paillasses mais c'est un bon plan pour éviter de tomber dans le piège de la paresse intellectuelle . ( ah ouais ça je sais donc je ne l'étudie pas , je l ai vu en secondaire , je fais 2 exercices , nickels ?? suivant hophop go rush on wow ) . Bon certes c'est aussi plus contraignant .


    L'idéal c'est de prendre des renseignements auprès de gens qui suivent déjà ce type de crusus en allant directement à un cours du soir , en se manifestant devant le professeur et en demandant des informations et des ressentis .
    Sergei, 14 Avril 2008
    #2
  3. Offline
    rtrmhl Rust never sleeps
    Bon courage kyus!

    Avez-vous déjà connu des gens qui ont répris leurs études plus tard? Disons vers.... euh... 45 ans? :)
    rtrmhl, 14 Mai 2008
    #3
  4. Offline
    Cactus floweR ça roxx du slip !
    Il n’est jamais trop tard pour devenir ce que l’on aurait pu être.

    George Eliot

    ;)

    Franchement, il n'y a pas d'âge pour reprendre les études. Si au fond d'elle-même, la personne qui veut reprendre des études ressent le besoin d'acquérir un diplôme pour se satisfaire pleinement, qu'est ce qui devrait l'en empêcher ?
    Mis a part l'aspect financier, je ne vois pas grand chose...
    En fac de droit, j'ai croisé pas mal de ces personnes âgées qui ont repris leurs études et de leur propre aveu, elles se sentaient plus épanouies.
    Alors au diable les préjugés et que chacun fasse ce que bon lui semble pour réussir sa vie à sa façon :p
    Cactus floweR, 17 Mai 2008
    #4
  5. Offline
    rtrmhl Rust never sleeps
    You made my day, thanks!

    A part l'aspect financier il y aurait quelque petites choses comme le changement de pays et les cours en français, qui n'est pas ma langue maternelle mais "quand l'on est à Rome..."

    Merci en tout cas pour ton avis Cactus floweR, ça remonte le moral!:)
    rtrmhl, 17 Mai 2008
    #5
  6. Offline
    machine Elite
    salut, je profite du thread pour un ptit renseignement

    est-ce qu'on peut suivre un master en sciences de gestion ou master ingénieur de gestion moyennant une année préparatoire si on a un bachalauréat en comptabilité fait en cours du soir????
    machine, 17 Mai 2008
    #6
  7. Offline
    Yorel Rêveur
    Sonne à ton secrétarait ou va voir sur le site internet. C'est plus simple et tout y est noté.
    Yorel, 18 Mai 2008
    #7
  8. Offline
    Samcai Noir à lunettes
    Juste pour t'encourager un peu plus encore ma mère a 49 ans et termine cette année un régendat en Francais/Langue étrangère. Et... elle a toujours été première de classe sans avoir jamais eu aucuns autre diplome supérieur. Je pense que le fait d'être plus âgé te donne un avantage quand aux exigences que tu t'impose et sur le temps que tu es prêt à investir dans tes études. Donc lance toi :)

    Pour la question initiale, si ton but principal est d'apprendre, fait ce qui te tente/te plait le plus, ne fait pas en fonction des débouchés. D'autant que pour la plupart des sections, les débouchés universitaires sont plus qu'aléatoire.
    Samcai, 18 Mai 2008
    #8
  9. Offline
    rtrmhl Rust never sleeps
    Merci Samcai, ce n'est pas une question de courage, plutôt une necessité...
    Mon dernier diplôme remonte à 2006, un graduat d'infirmière obtenu dans mon pays d'origine. Sauf que après 25 ans de travail dans des hôpitaux j'ai vraiment envie de changer d'orientation professionnelle...
    Enfin, on vérra bien.
    Remet le bonjour à ta maman stp!:=)
    rtrmhl, 18 Mai 2008
    #9
  10. Offline
    info2469 ex membre
    Je viens d'entamer la procédure débouchant sur la 1e année master en politique économique et sociale dispensée par la fopes (ucl). Précise tes questions et je tenterai dès lors d'y répondre au plus juste.

    A ce stade-ci, je souhaite attirer ton attention sur sur le fait qu'il faille avant toute chose rencontrer 5 années d'expériences sur "le terrain" social ou professionnel, condition sine qua non pour l'inscription à ce cursus...C'est ce qu'on appelle plus "pompeusement" : la VAE (valorisation d'acquis des expériences".

    A ton service !
    info2469, 18 Mai 2008
    #10
Statut de la discussion:
Fermée.