Retspan menace le serveur Razorback

Discussion dans 'Web, design' créé par Hacko, 9 Juin 2003.

Statut de la discussion:
Fermée.
  1. Offline
    Hacko Elite
    Bill666 administrateur du serveur Razorback, vient de recevoir un mail de menace de l'association Retspan.Pour rappel le but de cette association Française est: "de lutter contre le piratage des fichiers musicaux et vidéos soumis aux droits d'auteurs sur les réseaux peer-to-peer".



    Voici un extrait de ce mail:

    "Bonjour,

    Selon nos informations, vous avez participé à la mise en place d'un serveur informatique sur le réseau eDonkey. La particularité de ce serveur, nommé Razorback, est de pouvoir accueillir simultanément plus de 100.000 utilisateurs.

    Razorback regroupe donc fréquemment plus de 100.000 utilisateurs, qui partagent plus de 11.000.000 de fichiers.

    Vous avez suffisamment insisté par le passé sur le fait que ce serveur est destiné à mettre en relation de nombreux utilisateurs de réseaux P2P qui souhaitent s'échanger entre eux des fichiers informatiques. Nous sommes au regret de constater que l'énorme majorité de ces fichiers sont des films, musiques ou logiciels contrefaits et distribués sans autorisation.

    Les industriels et les associations de défense des droits des artistes voient cela d'un très mauvais oeil. Le rôle de Razorback est très similaire au rôle joué par le serveur central de Napster avant sa fermeture. Le serveur permet de mettre en relation différents utilisateurs. Il permet donc à des milliers d'individus d'accéder directement à des millions de fichiers sans autorisation.

    Contrairement à KaZaA, qui ne possède ni ne gère directement les serveurs décentralisés du réseau FastTrack, vous avez mis en place et vous maintenez de manière permanente un serveur sans rien faire pour empêcher le piratage auquel se livrent les utilisateurs connectés à Razorback. En vous rendant directement complice des ces actes de piratage, vous vous exposez malheureusement à des poursuites.

    Peu importe que le serveur se trouve en France, en Suisse, aux USA ou en Belgique. De nombreux organismes peuvent vous réclamer des comptes. En France, le fait de jouer volontairement le rôle d'intermédiaire pour permettre l'échange de contenu piraté vous expose au paiement de dommages et intérêts de 150.000 euros minimum, ainsi qu'à d'éventuelles peines de prison".

    Mail à lire dans sa globalité sur ed2kch




    Sources : http://www.open-files.com/site/news/524.htm
    Hacko, 9 Juin 2003
    #1
Statut de la discussion:
Fermée.