Riddick : Une bombe ? Oui Monsieur !

Discussion dans 'XBox' créé par Tavar3s, 8 Juin 2004.

Statut de la discussion:
Fermée.
  1. Offline
    Tavar3s Touriste
    [IMG]

    Preview De XboxMatch

    Xboxmatch a réussi à se procurer un exemplaire du Magazine Officiel Xbox américain proposant entre autre une démo de The Chronicles of Riddick : Escape From Butcher Bay. Il nous est apparu impensable d'avoir une telle démo entre nos mains et de ne pas en faire profiter nos lecteurs, voici donc en exclusivité pour Xboxmatch nos impressions sur un niveau du jeu.

    [IMG]

    Froid comme l'acier

    Le premier contact avec la démo est plutôt agréable, en effet le menu est un cube métallique en 3 dimensions pivotant selon les choix, aussi inventif que pratique il permet d'entrer rapidement dans l'ambiance du jeu. Ces chroniques nous proposent donc d'incarner Riddick, héros nyctalope, asociale et violent de l'excellent film Pitch Black dont la préquel sort en salle cet été aux USA – simple coïncidence dirons-nous.
    The Chronicles of Riddick est un FPS et c'est dans la peau d'un assassin désirant sortir d'un pénitencier que nous nous sommes glissé le temps de cette courte démo.
    Tout commence dans un sas, prise de contact avec la manette, la configuration de celle ci est assez basique, seul bémol pour le changement d'arme qui ne se fait que par une touche : passer de la première à la quatrième arme nécessitera ainsi d'appuyer trois fois sur la touche B, ce qui est loin d'être pratique en cas d'urgence.

    Faisant fi de nos premières impressions nous nous lançons dans cette courte mais intense aventure et sortons du sas. Nous voilà donc sur une passerelle surplombant une salle de contrôle, premier contact en vue (premier victime dirons-nous). Nous sommes à cinq mètres du sol et pas d'autre choix que de sauter… pas un bruit à la réception, décidemment malgré son quintal de muscles Riddick est tout de même capable de beaucoup de délicatesse. Le plus intéressant arrive car deux choix s'offrent à nous, être furtif ou être bourrin : un clic gauche et Riddick passe en furtif, le niveau de la vue descend et son angle diminue, nous sommes un prédateur. Il suffit alors de se positionner derrière la victime et d'appuyer sur la gâchette droite pour lui briser la nuque, il est recommandé ensuite d'aller cacher le corps dans un endroit sombre.
    Pour les moins délicats d'entres nous, il est possible de jouer des poings et malgré l'évidente ébriété de Riddick aux vus de ses déplacements, il est très facile et agréable de boxer ses adversaires, leurs visages se marquant au fur et à mesure des coups reçus. Nous voilà au calme, le gêneur gît à nos pieds et nous prenons le temps de regarder autour de nous, les graphismes sont très sombres mais très réussis, une présence trop prononcée d'aliasing nuit cependant au résultat.


    Welcome to Hell Riddick

    Trêve de contemplation, une sirène retentit et les gardiens sont prévenus de notre escapade. Après avoir rentré le code génétique de Riddick dans un ordinateur afin de pouvoir se munir d'une arme, nous nous saisissons d'un fusil d'assaut juste à temps pour accueillir cinq gardes assez remontés vociférant un "Come out come out, wherever you are motherfucker" entre deux "You're all mine prisoner", leur prose traduit une grande tendresse envers leurs hôtes. Deux d'entre eux rentrent dans la pièce alors que les autres sont restés derrière, l'IA s'en tire plutôt bien quand nous décidons de détruire toutes les sources de lumières de la pièce, les gardes sont munis de torches d'un plus bel effet et se déplacent dans la pénombre avec la plus grande attention.
    Deux rafales plus tard et les deux corps inertes heurtent le sol, nous démontrant par là même la qualité du moteur physique, la physionomie des corps épouse parfaitement leur environnement, pas de bugs de collision, du beau boulot.

    Il ne nous reste plus qu'à avancer dans les sombres couloirs afin de s'occuper des trois couards cachés derrières des caisses, une salve dans un petit réservoir, une explosion au rendu très moyen et trois corps sans vie sont à nos pieds. Décidément, les graphismes de Riddick en jettent, on voit sur les murs et le sol les reflets de la lampe torche, le bump mapping fait son petit effet il faut l'avouer. Le déroulement du niveau ne brille pas par son originalité, il suffit de suivre les couloirs et le jeu semble tout de même assez scripté, pour preuve le moment où un garde apparaît pour disparaître aussi rapidement après avoir lancé une grenade ouvrant une brèche dans un mur. Malheureusement les explosions font peine à voir, elles ne produisent aucune lumière, même dans la pénombre la plus totale. Peu importe, l'ambiance est bel et bien là, sombre et glauque à souhait. Quelques mètres plus loin nous rencontrons une fois de plus un garde, le bougre n'assure pas mieux que ses collègues : une salve en pleine face, les gardes ne sont plus ce qu'ils étaient… Par contre celui-ci dans un élan de générosité nous laisse un fusil à pompe, on ne refuse pas un cadeau c'est mal élevé.
    Première originalité dans ce niveau : l'obligation de grimper sur des caisses afin de rejoindre un conduit de ventilation, et surprise : la vue passe à la troisième personne quand Riddick grimpe sur ces caisses, dommage pour les bugs aux articulations, notamment au niveau des épaules quand Riddick se hisse.

    Nous nous retrouvons donc au dessus d'un couloir, mieux vaut marcher avec prudence sur les grilles surplombant les gardiens, tomber entre eux serait malvenu… Peu importe, l'appel du frag prend le dessus et nous nous laissons tomber près du premier garde, le fusil à pompe est très efficace au corps à corps, le malheureux garde s'effondre plusieurs mètres plus loin, tout comme son collègue qui ne fait plus le fier après une décharge de fusil à pompe en plein visage. Les gaillards se sont bien débattus et la vie commence à manquer, elle se récupère via des bornes plantant deux aiguilles dans la gorge de notre musculeux ami, efficace mais sûrement très douloureux.
    Trois gardiens et donc trois cadavres plus loin nous nous retrouvons dans un couloir sans lumières, des tuyaux longeant les parois crachent un gaz toxique vert – fort bien rendu soit dit en passant – seule solution : fermer la vanne... Pas très compliqué comme passage (quoique pour Vin allez savoir). Pour avancer dans ce dédale, allumer la torche en appuyant sur le bouton blanc s’avère nécessaire, bien évidemment nous sommes tout de suite moins discrets et attirons l'attention de deux gardes qui nous accueillent à la grenade. Une fois de plus deux styles de jeux peuvent fonctionner : rentrer dans le lard de ses deux brutes ou alors éteindre la torche, se mettre en furtif et attendre que les deux victimes s'approchent suffisamment pour rouvrir la vanne, éliminant les deux gardes sans user la moindre munition.

    A première vue, notre escapade n'est pas passée inaperçue et les derniers gardes ne comptent nous laisser terminer cette démo sans à leur tour nous faire une démonstration. En effet la dernière confrontation avec nos geôliers ne se passera pas aussi facilement que prévu : les malins sont bien cachés, ne se laissent pas impressionner quand on explose les néons, et surtout sont bien décidés à nous faire payer nos actes. Les insultes fusent, et malgré toutes nos tentatives pour être discrets le premier mort trahira notre position. Pas le choix, il faut descendre ces féroces gardiens qui ne se laissent pas avoir et canardent notre position tout en restant au minimum à découvert, il va falloir aller les chercher, ce qui correspond à un bon gros rush en fraggant tout ce qui bouge.
    Ce n'est pas peu fiers que nous nous arrêtons un instant pour rire de nos victimes, cependant notre hilarité sera de courte durée. Un ascenseur descend jusqu'à notre niveau, une voix métallique respirant la haine et le sadisme éclate. Finis les gardes en uniforme, maintenant il va falloir se frotter à la version robotisée de ces messieurs, pour faire simple nous faisons face à un garde recouverte d'une armure absolument superbe, aussi bien le design que les graphismes sont à couper le souffle. D'après ses dires, la brute nous couperait d'ailleurs autre chose que le souffle si il venait à poser une main sur nous... Courage fuyons, rien n'y fait son armure résiste à tout et pour couronner le tout il se déplace relativement vite par rapport à son gabarit. Une fois de plus deux solutions s'offrent à nous : être un couard en se jetant dans l'ascenseur et laisser le dur à cuir à ses occupations ou assumer notre réputation et nos cent kilos de muscles et réduire cette boîte de conserve en miette.
    Le fusil d'assaut est vide, rien ne sert à première vue de vider une arme automatique sur notre ami, pourtant celui-ci n'est pas invulnérable, il suffit seulement de prendre suffisamment d'avance sur lui pour passer dans son dos et faire cracher au fusil à pompe les balles de la dernière chance. Victoire, le gardien tombe à nos pieds, il ne nous reste plus qu'à prendre l'ascenseur qui nous mènera à la fin de cette démo.


    Hélas oui les meilleures choses ont une fin, impossible de dire si c’est la démo qui est trop courte ou si c’est le plaisir qui nous a submergé tout au long de celle-ci qui trouble nos sens. Pour conclure, Riddick nous a fait une sacrée impression, si la version définitive parvient à maintenir un tel niveau graphique tout en proposant un meilleur framerate, si la précision des sticks est revue à la hausse, tout porte à croire que le titre s'imposera comme un incontournable de la Xbox. Seulement encore faut-il que les défauts de cette démo soient corrigés. Patience donc, Riddick est sorti il y a quelques jours aux USA, il ne nous reste plus qu'à attendre le 27 août – jour de sa sortie en France – ou de mettre la main sur une version import pour savoir si la version finale est à la hauteur de nos attentes. Wait and see...

    [IMG]

    Les Premières Notes

    IGN: 8,5/10

    http://xbox.ign.com/articles/519/519763p1.html

    Kikizo games : 9,1/10

    http://games.kikizo.com/reviews/xbox/chroniclesofriddick.asp

    XBN Magazine : 9 out of 10 90.0%

    At the end of the bloody sci-noir journey, however, what will undoubtedly be the talk of Xbox town is Bay's unbelievable graphics, delivering here and now technology gamers have been promised in unreleased games such as Doom 3 and Half-Life 2.

    http://www.xbnmag.com/article2/0,2053,1605610,00.asp

    Gamespy : 4/5

    http://xbox.gamespy.com/xbox/the-chronicles-of-riddick/520233p1.html

    1UP: 9/10

    http://www.1up.com/article2/0,2053,1605592,00.asp

    Gamespot: 9,3

    http://www.gamespot.com/xbox/action/chroniclesofriddick/review.html

    [IMG]

    [IMG]

    Disponible le 18 Aout en Europe !
    Tavar3s, 8 Juin 2004
    #1
  2. Offline
    Kaman Elite
    Pour une fois qu'une adaptation d'un film est bien faite :]

    Vivement que ça sorte :p
    Kaman, 8 Juin 2004
    #2
  3. Offline
    Tavar3s Touriste
    Comme tu dis :)
    Tavar3s, 8 Juin 2004
    #3
  4. Offline
    KoRmEn Légende vivante
    Tres bo post , ... je dois acheter plein de jeux c temps ci :-('
    KoRmEn, 8 Juin 2004
    #4
  5. Offline
    D0GMA p0rn c4t
    pareil lol! ça à l'air fantastique :wink:
    D0GMA, 8 Juin 2004
    #5
  6. Offline
    xedRa espion
    Moi jles vole
    xedRa, 9 Juin 2004
    #6
  7. Offline
    PiaFlalCoOl NiuAge
    ça la 'air génial, j'aime bien l'ambianc...
    PiaFlalCoOl, 9 Juin 2004
    #7
  8. Offline
    KoRmEn Légende vivante
    pas bien ca ... :roll: tu m'en donne un :D

    ptdr:p
    KoRmEn, 9 Juin 2004
    #8
  9. Offline
    krusty79 Elite
    je le teste ce soir en rentrant et je vous dis quoi ce WE
    krusty79, 9 Juin 2004
    #9
  10. Offline
    KoRmEn Légende vivante
    vite vite stp ! ze veux savoir ce que ca donne!
    KoRmEn, 9 Juin 2004
    #10
  11. Offline
    M@nuche69 ex membre

    c vrai que c plutot rare :D
    M@nuche69, 9 Juin 2004
    #11
  12. Offline
    [S4u]Sifu Elite
    joli :shock:
    [S4u]Sifu, 9 Juin 2004
    #12
  13. Offline
    zoheir cvm.mangaleet()
    moteur d'HL² :))
    zoheir, 16 Juin 2004
    #13
  14. Offline
    Tavar3s Touriste
    9/10 dans Joypad :p On aura une bombe en aout quand même :))
    Tavar3s, 26 Juin 2004
    #14
  15. Offline
    Tavar3s Touriste
    J'ai été voir tantot et il est dispo :p Je vais me l'acheter demain... Je vous dirai quoi :))
    Tavar3s, 12 Août 2004
    #15
  16. Offline
    ProfX Elite
    mais c est quoi cette histoire de dire que les chronicles de riddick se passent avant pitch black .....
    il faut ne pas avoir vu les 2 films pour sortir une anerie pareile
    ProfX, 12 Août 2004
    #16
  17. Offline
    M@nuche69 ex membre
    en parlant du film, heureusement que le jeux est mieux que ce dernier :wink:
    M@nuche69, 12 Août 2004
    #17
  18. Offline
    GuZ* Love , Music , Dreams ...
    looool xedra :D
    GuZ*, 12 Août 2004
    #18
  19. Offline
    Tovaritch Kifflom!
    Il l'est dispo ce jeu ??
    L'ai pas vu à la fnac
    Vous croyez kil l'ont au Mastergames ??
    Tovaritch, 16 Août 2004
    #19
  20. Offline
    pyrO arN[pounz]
    CA a vraiment l'air excelent :shock:
    pyrO, 16 Août 2004
    #20
Statut de la discussion:
Fermée.