Soco / Histoire de l'Art

Discussion dans 'Etudes' créé par Aphrodite, 17 Juin 2014.

  1. Offline
    Aphrodite Touriste
    Bonjour , Bonjour ! :)


    Je suis en train de finir ma rhéto en latin-grec et de ce fait je compte débarquer à l'université libre de Bruxelles en septembre.

    Mais voilà autant j'ai eu une facilité déconcertante pour choisir le lieu ou' je vais essayer de m'épanouir intellectuellement autant je n'arrive pas à poser un choix clair et définitif sur ce que je veux faire ...

    Je m'explique, la sociologie m'intéresse pour son côté humain ( j'ai été scout, les petits projets humanitaires ont déjà bien rythmé ma petite adolescence ...) et son côté sociétale, je voudrais comprendre pourquoi par exemple un pays aussi riche que le brésil a autant de problèmes pour redistribuer ses richesses ( oui c'est un peu l'actu du moment) ou bien si un aborigène vit avec un petit système structuré...

    Et pour l' Histoire de l' Art, ben j'ai toujours été passionnée par l'Egypte, la mythologie et l'antiquité en général ( Enfin, je préférais analyser des céramiques grecques qu'apprendre les philippiques ou autres catilinaires par exemple ...)

    Alors, pour faire ce choix 'crucial' j'ai envie de dire, je me demandais en autres si pouviez m'éclairer sur les débouchés éventuels des ces études oh combien enrichissantes... Merci d'avance ! :) A.
    Aphrodite, 17 Juin 2014
    #1
  2. Offline
    Jean Mourad Aigri lvl 9000
    Bah, je voudrais pas tomber dans le stéréotype, mais... Histoire de l'art, tu fais quoi avec ça ? (c'est une question sérieuse !)

    J'veux dire, quelles sont les débouchées par après ? Employée dans un musée, enseignement, protection du patrimoine ? Il faut avant tout avoir une vision à long terme de ce que tu voudrais faire, de voir un peu ce dont tu es capable (certains ne sont pas faits pour rester 8h le cul sur une chaise par exemple)...

    Je veux bien comprendre que tu sois passionnée là-dedans, mais tu dois avoir à l'esprit que l'Histoire de l'Art, c'est TOUT l'art, sous toutes ses formes : architecture, poésie, peinture, mythologie, ... Je suis pas un pro dans ce domaine, mais à mon avis, tu risques surement de te farcir pas mal de trucs qui ne t'intéresseront pas... A moins d'être vraiment open à tout :)

    La sociologie, même si je n'aime pas vraiment ça (ou plutôt la forme sous laquelle elle m'a été enseignée) est de plus en plus utilisée ces dernières années... Soit sous une forme "contemporaine" (analyse de la société brésilienne, pour reprendre ton exemple), ou pour analyser les sociétés anciennes (sociologie anthropologie)... Peut-être que cette deuxième option t'intéressera plus :)

    Bref, attends d'avoir d'autres avis, j'ai pas la science infuse, et je peux pas décider pour toi :p'
    Jean Mourad, 17 Juin 2014
    #2
  3. Offline
    ailless Asimov, Sagan, Carlin, Hitchens
    L'histoire est passionnante mais tu auras tres peu de debouches.

    Il faut vraiment etre mordu d'histoire et ne pas s'imaginer une seule seconde faire autre chose pour le reste de sa vie pour se lancer la dedans.
    ailless, 17 Juin 2014
    #3
  4. Offline
    Dieu Bisounours a.k.a FFS
    Histoire de l'art, à part conservateur de musée ou dans les lieux culturels (très difficile), tu n'as pas beaucoup d'espoir de débouchés. Et ton second choix est dans la même gamme : je suis du même avis que toi sur l'intérêt intellectuel de la sociologie mais aucune débouché. Ne lui donnez pas de faux espoirs; ce sont des etudes qui n'ont pas une grande valeur sur le marché de l'emploi. Tu ne veux pas faire un double bac ou quoi ? Parce que tu vas avoir du mal.
    Dieu Bisounours, 17 Juin 2014
    #4
  5. Offline
    Aphrodite Touriste
    celui qui cultive son ambition, et son voeur de vouloir exercer dans un domaine qui lui est voué et qui lui ressemble il trouve. Je suis désolée mais ça veut dire quoi? Tu veux de l'emploi? ok va en droit, et medecine ! Et puis quoi? Qui est à la rédaction des manuels historiques qui nous laissent une traces des millénaires précédents notre ère? Qui conserve tout le patrimoine culturel d'un pays? Qui fait évoler les gens dans un cadre un peu plus utopique et rêveur qu'est le monde de l'art. Stoppez vos discours morose et négatifs sur les débouchés. Je commençe sérieusement à en avoir ma claque , et que la motivation première soit le marché de l'emploi
    Aphrodite, 18 Juin 2014
    #5
  6. Offline
    Dieu Bisounours a.k.a FFS
    C'est bien, tu vas vite comprendre la réalité des choses. Stop d'être utopique. A moins d'être doctorant ou avec une grand diss, tu vas en chier, point. Tu veux qu'on te dise quoi ? Yep, génial, fonce. Tu seras heureux 5 ans et après ? J'adore l'histoire, j'adore la sociologie mais il a fallu faire des choix. C'est toi qui est trop idéaliste mais fais ce que tu veux, c'est ton choix au final.

    J'attends tes arguments à part l'ouverture d'esprit qui vont dans le sens de ces études. A toi d'en vouloir assez soit pour être un génie dans ta matière soit pour faire deux cursus (un que tu aimes et l'autre qui t'aidera à vivre).
    Dieu Bisounours, 18 Juin 2014
    #6
  7. Offline
    ailless Asimov, Sagan, Carlin, Hitchens
    Il faut arreter de vivre dans le monde des bisounours aussi. Je suis passionne d'histoire aussi, je trouve que c'est vachement bandant de connaitre son passe et celui des autres mais faut ouvrir les yeux a un moment ou a un autre. A l'avenir, tu auras besoin d'un emploi et donc il faut bien reflechir a ca.

    Avoir un diplome dans un truc que t'aimes, c'est bien mais faut aussi realiser que bosser au delhaize, starbucks ou un fastfood toute sa vie parce que les perspectives d'emploi sont pourris dans ce que t'aimes, c'est pas genial.

    Comme j'ai dit, si tu es sur a 100% que tu ne pourrais pas faire autre chose : fonce mais realise que tu vas galerer a trouver un job apres. Bienvenue dans la realite.
    ailless, 18 Juin 2014
    #7
  8. Offline
    Fist Vieux Crouton
    Equipe GamerZ.be
    Ouais je suis d'accord avec hivenz, j'ai perso une maîtrise d'histoire et je dois dire que j' ai jamais travailler ou trouver un travail avec , c bien simple sur mon cv je ne la mentionne plus depuis longtemps . Si je devais recommencer un cursus long je ferais de l informatique, dans les années 80 c était encore tout beau tout propre et vachement ouvert. J ai préféré assouvir ma passion de l histoire, je ne regrette pas mais avec du recul mis à part une bonne culture générale ça ne m à pas servit à grand chose
    Fist, 18 Juin 2014
    #8
  9. Offline
    Dieu Bisounours a.k.a FFS
    Merci de m'avoir soutenu sur ce coup :D
    Dieu Bisounours, 18 Juin 2014
    #9
  10. Offline
    Vulture Coach K
    Ma cousine a fini y a 2 ans histoire de l'art. Elle et toutes ses copines en regrettent presque d'avoir fait ces études, tellement c'est la misère sur le marché de l'emploi...
    Vulture, 18 Juin 2014
    #10
  11. Offline
    ailless Asimov, Sagan, Carlin, Hitchens
    Ce que tout le monde dira, c'est evident. Pour sociologie, on en revient a ce que dit Dieu Bisounours, c'est moins pire qu'histoire de l'art pour un emploi mais c'est pas non plus la joie.
    ailless, 18 Juin 2014
    #11
  12. Offline
    pacharout Elite
    Au mieux tu seras prof.
    Pendant ma licence en informatique je me suis crée pas mal de "relations" avec la fac philo, art et lettre et je peux t'assurer que, 8 ans après, ils n'y en pas un/une qui bosse dans son domaine de prédilection.

    Continue à développer ta passion de l'histoire en te cultivant, mais choisis un domaine qui te permettra de gagner ta vie. Ainsi, tu pourras partir au 4 coins du monde découvrir des pans de l'histoire que l'on n'apprend pas toujours dans les livres.
    pacharout, 18 Juin 2014
    #12
  13. Offline
    THiBOo Elite
    C'est pas morose et négatif c'est réaliste. Tu commences à en avoir ta claque de quoi ? Tu sors à peine de retho et t'en as marre ?
    C'est mignon de croire comme tu le fais mais malheureusement les choses ne sont pas comme ça. Avec histoire de l'art tu peux pe espérer faire prof après mais pas bcp plus ...
    Ma cousine a fait un double master en philo et cinéma, aujourd'hui elle est prof de français/moral dans l'inferieur et malgré qu'elle aime son job elle se dit qu'elle aurait du faire les romanes.
    THiBOo, 18 Juin 2014
    #13
  14. Offline
    Axel44 Elite
    Je suis assez surpris de voir la façon avec laquelle tout le monde casse ce jeune dans ses projets qui sont loin d'être une voie de garage comme beaucoup ici le sous-entendent.

    Les coups des "y a pas de débouchés, tu trouvera jamais de travail, tu feras quoi avec ça, ça sert à rien, etc ...", c'est aux mecs qui se lancent sur le marché de l'emploi avec uniquement au maximum le CESS; pas à ceux qui se lancent dans des études universitaires.

    La vérité ou réalité des choses, c'est que ok les débouchés "propres" à ce type d'études restent relativement rares (le marché de l'emploi à certes besoin de bien plus d'ingénieurs, économistes ou scientifiques que d'archéologues, historiens, archivistes, etc...), c'est pas nouveau mais ce n'est pas pour autant qu'il ne trouvera rien en rapport avec son niveau d'études; bien des emplois notamment dans le secteur public demandent juste des diplômés de niveau A (des universitaires) sans orientation bien précise car ce qui importe avant toute chose c'est d'être universitaire.

    Au pire, tu entreprends un petit master 60 en gestion (un an seulement) juste après ton master en histoire de l'art & archéo ... et là tu sera extrêmement bien armé sur le marché du travail.

    Après, aussi autre chose; entre le moment où il entame ses études et qu'il les termine, 5 ans minimum ce seront écoulés .... nul doute que le marché de l'emploi et ses demandes auront bien fluctués d'ici là ...


    @ Aphrodite : le plus important c'est de te lancer dans quelquechose que tu aimes et surtout ne pas choisir en fonction des débouchés; c'est l'erreur à ne pas faire d'autant qu'il faut te dire qu'avec les débats sur le prolongement de l'âge à la retraite, etc... tu devras peut-être trimer quasi presque 50 ans dans un boulot que tu auras peut-être regretté d'ici là.

    Ensuite comme expliqué plus haut, tu auras peut-être des difficultés à trouver qqch en rapport "précis" avec tes qualifications mais le simple fait d'être universitaire ne te laissera pas sur le carreau c'est sûr.

    Autre conseil, vas plutôt demander conseil sur des forums style passion-histoire; tu aura très certainement des réponses bien plus constructives qu'ici où pour beaucoup le seul marché du travail qui existe se limite uniquement à l'IT.

    D'ailleurs petit lien intéressant tout récent pour toi :

    http://39-45.org/viewtopic.php?f=59&t=39173
    Axel44, 18 Juin 2014
    #14
  15. Offline
    Dieu Bisounours a.k.a FFS
    Super ton conseil : tenter le coup en espérant que le marché de l'emploi bouge ... Puis, ton : "yep, dans l'administration, niveau universitaire suffit sans considérer l'orientation" sauf que la personne veut travailler dans son domaine.

    Au final, tu détournes tes arguments pour simplement dire la même chose que nous : il n'y a pas de débouchés, point.
    Dieu Bisounours, 18 Juin 2014
    #15
  16. Offline
    THiBOo Elite
    Alalalalalala, Axel44 et ses fameux conseils. Le mec qui idolâtre les études universitaires comme étant le réel aboutissement et qui n'a que comme vision le marché de l'emploi du secteur public.
    Et pas mal ton aveu en fait, tu sous-entends que dans le public, peut importe tes compétences, c'est le diplôme qui compte ? Je commence à mieux comprendre certaines choses ...

    Nice conseil que tu donnes là mec. "Vas-y fais les études que t'aimes, après de toute façon tu pourras faire un master 60 en gestion (je parlerai pas du niveau de ce genre de master) pr avoir un background utile". Pq pas directement faire des études utiles du coup ?

    Et pcq tu crois que dans 5 ans, le marché de l'emploi va évoluer de manière à ce qu'on doive recruter mass historiens de l'art ou socilogue ?!
    Ce sont des études de niche.

    Alors oui, il vaut mieux faire des études que l'on aime, mais il ne faut pas croire que pcq on fait ce qu'on aime, et qu'on fait des études on va d'office avoir un job en sortant.
    Y a trop de monde qui font des études sans réfléchir à plus tard et qui se retrouvent ensuite au chômage.
    THiBOo, 18 Juin 2014
    #16
  17. Offline
    Atlantiste Elite
    Forem, bonjour
    Atlantiste, 18 Juin 2014
    #17
  18. Offline
    Fratellis10 고수
    Mec... Je réagis pas trop sur ce forum malgré que j'y passe encore assez souvent mais wow, t'as quoi avec l'université? :gne: C'est incroyable!
    En passant, de ce que j'ai vu sur un autre thread, arrête de critiquer les autres à propos de leur orthographe (sous prétexte qu'ils n'ont pas fait l'Université (avec une majuscule juste pour toi), tu ne fais qu'avoir l'air encore plus ridicule vu la tienne.

    Pour en revenir au post, je ne vais être qu'un de plus à dire que tu vas finir au chômage en te lançant dans ces études ;)
    Un excellent conseil, choisis également en fonction des débouchés.

    Quelques exemples de mon entourage:
    Master en psychologie: vendeuse chez ERAM et une autre au chômage.
    Master en archéologie: chômage depuis qu'elle est sortie il y a au moins un an et demi.
    Master en communication: tentative dans l'enseignement (après avoir bien cherché), au final elle a craqué et se retrouve au chômage.
    Master en sciences humaines: manager de rayon Carrefour planet.

    Si tu veux faire pareil, fonce!
    Fratellis10, 18 Juin 2014
    #18
  19. Offline
    Axel44 Elite
    Déjà pour commencer, sache que historien ainsi que tout ce qui est plus ou moins proche par essence (archéologue, historien de l'art, archiviste, bibliothécaire, anthropologue, sociologue, etc...) sont typiquement des emplois du secteur public qui n'intéresse guère le privé (car difficile d'aller "tirer du fric" du patrimoine ou de la mémoire n'est ce pas ?)

    Ensuite je ne sous-entend rien; je t'en prie consultes donc les offres d'emploi Selor, recutement.wallonie.be, jobcom.be, etc.. et autres et tu constateras que bien souvent les conditions de recrutements demandées pour les fonctions managériales demandent un niveau universitaire, sans orientation particulière (surtout pour les postes administratifs).

    Genre comme ça juste un exemple : pour être recruté commissaire de police en externe, il faut juste posséder un titre universitaire mais sans orientation particulière; donc un historien ou sociologue peut très bien postuler.


    Et c'est quoi le soucis avec ce diplôme (qui est le mien au passage) ??? J'aimerai bien savoir histoire de dormir moins con.

    Le niveau est en dessous de polytech, médecine, etc... ça ok mais dans tous les cas question "niveau" ça surclasse de très loin un bac de haute école.


    Pourquoi ne pas faire directement des études utiles ?

    Déjà parce qu'il est important avant tout de faire ce que l'on aime (donc l'histoire) comme études et qu'un apport en gestion (d'un an seulement hein; c'est pas comme s'il se retapait un cycle complet) lui donnera une bonne corde supplémentaire à son arc vu qu'il pourra justifier de posséder des compétences managériales en matière de gestion (finances, marketing, compta, rh, économie, ...).


    Ce n'est pas ce que j'ai dis non plus; l'erreur c'est de se focaliser sur le marché de l'emploi maintenant qui aura certainement évolué depuis la crise que nous connaissons.

    Peut-être que d'ici là la crise sera passée, plus de moyens et subventions seront alloués à l'associatif, au patrimoine et au culturel qui feront qu'il y aura peut-être une embellie pour ce type de débouchés.




    Et quid si on inverse le problème; genre le gars ne va s'intéresser qu'à ce qui est porteur et non à ce qu'il aime ? Déjà la probabilité de rater ses études sera relativement importante (ainsi que le risque de se retrouver sans diplôme du tout ce qui est bien plus grave que de ne pas être diplômé universitaire) ensuite, s'il réussit il trouvera certes sans difficultés mais il devra se farcir quasi 50 ans de carrière (toute sa vie) dans quelquechose qui ne lui plaira pas voir pire le dégoutera par après ....

    Je ne pense franchement pas que ce soit un meilleur choix de carrière.



    Très honnêtement je pense que le plus sage reste de d'abord privilégier ce qu'on aime en ayant certes une très légère attention pour les débouchés qui y sont liés (genre celui par exemple qui hésiterait grandement entre le droit ou l'histoire aura tout intérêt à opter pour le droit; c'est plus sûr et sage il est vrai).

    Maintenant pour celui qui ne se verrait que faire historien et absolument rien d'autre ferait mieux de valider son projet en se lançant dans ses études d'histoire tout en se surpassant (genre en visant les grandes dis) ... au final il aura ainsi une maîtrise universitaire avec grade qui reste quoiqu'on en dise un sérieux atout sur le marché du travail (et que ceux qui me contredisent me disent donc ce qu'ils pensent du mec pour qui le CV ne se limite au niveau du diplôme qu'au CESS ?).




    Le coup du mec qui sort ses quelques exemples personnels comme si c'étaient des preuves tangibles et irréfutables on repassera hein ...

    Déjà tes exemples ne sont très certainement pas représentatifs de la réalité des diplômés genre tous les psy finissent vendeurs chez eram ou chômeurs bien sûr ...

    A côté de ça la femme d'un pote qui a justement fait psychologue a su trouver une place en tant que psychologue clinicienne en hôpital ... mais d'après toi ça n'est sûrement qu'un cas particulier ça, non ?

    En dehors du diplôme il y aussi d'autres facteurs qui jouent hein; les diplômés dont tu parles déjà ils ont quels styles de personnalités; est-ce qu'ils cadrent réellement avec ce qu'on peut attendre d'un psychologue de ce point de vue (ou la personnalité est justement importante dans ces professions) ? Faut aussi voir le grade obtenu car s'ils ont ramé grave pour n'avoir qu'une "bête" satisfaction ça jouera aussi vu qu'ils passeront après les meilleurs.


    Pour le reste je constate qu'on critique, qu'on bashe certes mais en attendant on ne donne aucun conseil concret à Aphrodite sur ce qu'il ferait mieux d'entreprendre comme parcours ... c'est bien beau de sortir le mot "débouchés" oui mais encore ?
    Axel44, 18 Juin 2014
    #19
  20. Offline
    Fratellis10 고수
    Ces exemples ont uniquement été cités pour appuyer ma constatation que dans la plupart des cas, après ces études, tu finis au chômage. En aucun cas, il ne s'agit de preuves (je ne sais pas où tu as été chercher cette idée d'ailleurs, peut être qu'on t'a appris à l'Université: la "démonstration par les exemples" ;) ;) ).

    Je n'ai jamais dit que TOUS les étudiants qui ont un master en psychologie finissent vendeur ou au chômage, je t'ai simplement cité quelques exemples de mon entourage... Parmi ceux-ci, certains obtiennent des places en rapport avec leur domaine, comme psychologue en hôpital mais cela reste des cas particuliers (si on considère le taux d'étudiants y parvenant, cela répond à ta question donc).

    Pour en revenir à cette constatation, je ne suis pas le seul à l'avoir faite, suffit de lire ce que les autres ont mis...


    Ce que je lui conseillerais? Choisir autre chose qui lui plaît et où il y a plus de débouchés tout simplement... Il faut savoir faire des choix difficiles parfois (cela me rappelle un thread où DeflaMental disait avoir choisi de faire ingénieur civil au lieu de se lancer dans la musique car plus de débouchés).
    Sinon, c'est là que le principe des mineures à l'UCL est intéressant, elle pourrait prendre histoire en mineure pour peut être envisager plus tard un master.
    Fratellis10, 19 Juin 2014
    #20