[Steig Larsson] Les homme qui n'aimaient pas les femmes

Discussion dans 'Livres, BD, Manga, Anime' créé par AcidBird, 20 Août 2007.

Statut de la discussion:
Fermée.
  1. Offline
    AcidBird Touriste
    Auteur Suédois maintenant décédé, Steig Larsson est notament l'auteur d'une trilogie, "millenium" dont le premier opus n'est autre que Les hommes qui n'aimaient pas les femmes.

    Mot de l'éditeur :

    Ancien rédacteur de Millénium, revue d'investigations sociales et économiques, Mikael Blomkvist est contacté par un gros industriel pour relancer une enquête abandonnée depuis quarante ans. Dans le huis clos d'une île, la petite nièce de Henrik Vanger a disparu, probablement assassinée, et quelqu'un se fait un malin plaisir de le lui rappeler à chacun de ses anniversaires. Secondé par Lisbeth Salander, jeune femme rebelle et perturbée. placée sous contrôle social mais fouineuse hors pair, Mikael Blomkvist, cassé par un procès en diffamation qu'il vient de perdre, se plonge sans espoir dans les documents cent fois examinés, jusqu'au jour où une intuition lui fait reprendre un dossier. Régulièrement bousculés par de nouvelles informations, suivant les méandres des haines familiales et des scandales financiers. lancés bientôt dans le monde des tueurs psychopathes, le journaliste tenace et l'écorchée vive vont résoudre l'affaire des fleurs séchées et découvrir ce qu'il faudrait peut-être taire. A la fin de ce volume, le lecteur se doute qu'il rencontrera à nouveau les personnages et la revue Millenium. Des fils ont été noués, des portes ouvertes. Impatient, haletant, on retrouvera Mikael et sa hargne sous une allure débonnaire, et Lisbeth avec les zones d'ombre qui l'entourent.


    Mon avis

    La brique se digère facilement, les 570 pages se lisent rapidement et ce, malgré une mise en place qui un peu longue mais nécessaire afin que de se familiariser avec les personnages centraux (qui , d'après ce que j'ai comprit, reviennent dans les 2 autres opus). Passé cette mise en place, on entre dans une histoire de famille scabreuse au sein de la haute finance. A la fois polar et peinture social de la société suèdoise, c'est un bouqin à lire absolument !

    Pour ma part, j'ai hâte d'entamer le 2eme volume de la trilogie !

    A noter, la couverture que je trouve superbe(Click&tag=gamebe-21 )


    un lien vers un article qui en parle mieux que moi :)
    AcidBird, 20 Août 2007
    #1
  2. Offline
    useless # supersonic !!!
    J'ai lu les 3 en un peu plus de 2 semaines, c'est très très bien, le 2ème tôme : "La fille qui rêvait d'un bidon d'essence et d'une allumette", est vraiment le meilleur, donc fonce ...
    useless #, 19 Février 2008
    #2
  3. Offline
    useless # supersonic !!!
  4. Offline
    AcidBird Touriste
    Ca fait belle lurette que j'ai lu l'ensemble :)

    J'ai pas donné de suite vu le peu d'enthousiasme déclenché par le post mais y a pas de doute, cette trilogie vaut vraiment le détour :)
    AcidBird, 20 Février 2008
    #4
  5. Offline
    cidux T*3*3*L
    Je commence le 1er volume.

    (Je sais, on s'en fout!)
    cidux, 27 Février 2008
    #5
  6. Offline
    Sergei Buddha !
    C'est une très bonne trilogie . L'ambiance y est assez chouette. Je suis d accord avec Useless , le deuxième tome est le plus sympa des 3 ... rien que le titre est interpellant.
    Sergei, 19 Mars 2008
    #6
  7. Offline
    Fumerol Elite
    J'ai commencé hier soir, et je suis à fond dedans, encore une bonne idée d'avoir commencé la trilogie juste avant le blocus ....
    Fumerol, 28 Avril 2008
    #7
  8. Offline
    Lameuse Fanatique
    Je compte me lancer dans cette trilogie durant les vacances.

    Où trouver ces bouquins à prix raisonnable ?

    70 € à la FNAC c'est quand même cher :-(
    Lameuse, 16 Juin 2008
    #8
  9. Offline
    Sig le Troll Vî Troll
    Je viens de finir de dévorer le premier tome ... OMG !!!

    J'en viens presque à regretter de ne pas lire plus souvent des "romans".


    Faut que j'aille vite emprunter la suite.
    Sig le Troll, 18 Février 2009
    #9
Statut de la discussion:
Fermée.