[ciné] Man On Fire

Discussion dans 'Cinéma' créé par Ch3at4h, 14 Septembre 2004.

Statut de la discussion:
Fermée.
  1. Offline
    Ch3at4h BabeZ master
    [IMG]

    Man On Fire


    USA - 2004
    Réalisateur : Tony Scott
    Acteurs : Denzel Washington , Dakota Fanning , Christopher Walken , Radha Mitchell , Marc Anthony
    Style : Thriller
    Durée : 2.27
    Date de sortie : 13-10-2004



    Le Mexique est en proie à une vague d'enlèvements sans précédent. Face au danger, certaines familles aisées engagent des gardes du corps pour assurer la protection rapprochée de leurs enfants.
    C'est dans ce contexte lourd de menaces que débarque à Mexico l'ancien agent de la CIA John Creasy. Appelé par son vieil ami Rayburn, ce dernier se voit proposer un job inattendu : bodyguard de la petite Pita Ramos, fille de l'industriel Samuel Ramos.
    La fillette, précoce, pleine de curiosité et de vitalité, insupporte John par ses questions personnelles. Pourtant, au fil des jours, Pita parvient à percer ses défenses. Après bien des années, celui-ci retrouve le goût de vivre.
    C'est alors que Pita est kidnappée. Bien que grièvement blessé, Creasy se lance à la poursuite des ravisseurs. Inflexible, il remonte la piste, se jurant de retrouver sa protégée.

    source: www.allocine.fr

    [IMG]
    [IMG]
    [IMG]
    [IMG]

    Que dire de ce film sinon qu'il est a déconseiller vivement aux plus jeunes spectateurs... En effet, malgré un début assez "mélodramatique", le film vire dans une quête de vengeance d'une violence rare.
    A part cela, la distribution du film est sans faille, avec un Denzel Washington assez inspiré pour une fois (contrairement à son dernier film, Out of Time), Chritopher Walken se fait rare mais confirme néanmoins ses talents d'acteur.
    Pour ce qui est de l'intrigue, rien d'exceptionnel ou plutôt d'original mais l'histoire est traitée avec un tel "punch" qu'on ne s'ennuie pas.
    En effet, car la maîtrise de Tony Scott derrière la caméra n'a jamais été aussi exhacerbée, le montage est tout simplement fabuleux car nerveux à souhaits. Encore une fois Tony Scott utilise ses couleurs si particulières (dignes d'une production Jerry Bruckheimer).
    En résumé je dirais même si Man on Fire n'attire pas une foule de nouveautés, il a au moins le mérite de nous flater la rétine et nos pulsions animales.
    Ch3at4h, 14 Septembre 2004
    #1
Statut de la discussion:
Fermée.