[CINE] We feed the world + Notre pain quotidien

Discussion dans 'Cinéma' créé par MaRTIaL, 18 Mars 2007.

Statut de la discussion:
Fermée.
  1. Offline
    MaRTIaL Dayvan Cowboy
    [IMG]


    - « Toutes les sept secondes,un enfant au-dessous de dix ans meurt de faim. Toutes les quatre minutes, un homme perd la vue, faute de vitamine A.100 000 personnes meurent de faim, ou de ses suites immédiates, tous les jours. 826 millions d’êtres sont gravement et en permanence sous-alimentés.
    Et tout cela se passe sur une planète qui pourrait nourrir sans problème 12 milliards d’êtres humains (à raison de 2 700 calories individu/jour). Il n’y a pas de fatalité. Quiconque meurt de faim, meurt d’un assassinat. »
    Jean Ziegler, Rapporteur spécial de la Commission desdroits de l'homme des Nations unies pour le droit à l'alimentation,


    - "Nous devons nous faire à l'idée qu'il n'y a plus aucun aliment sans ogm"
    Karl Otrok, Directeur de production, Pioneer Romania

    Pioneer est la plus grande entreprise semencière mondiale


    - Chaque jour à Vienne, la quantité de pain inutilisée, et vouée à la destruction, pourrait nourrir la seconde plus grande ville d'Autriche, Graz... Environ 350 000 hectares de terres agricoles, essentiellement en Amérique latine, sont employés à la culture du soja destiné à la nourriture du cheptel des pays européens alors que près d'un quart de la population de ces pays souffre de malnutrition chronique.

    - « Si vous allez sur le plus gros marché du Sénégal vous pouvez acheter des produits européens pour le tiers du prix local. C’est ainsi que les fermiers sénégalais n’ont aucune chance de gagner leur vie » (85% de l’Afrique vit ou plutôt survit grâce à l’agriculture)
    Jean Ziegler, UN Special Rapporteur on the Right to Food

    Dans le monde entier, la culture des ogm se fait sur plus de 60 millions d’hectares
    99% of them in Canada, Argentina, China and the USA. They consist mainly of soya (58%), maize (23%), cotton (12%) and rape (7%).


    Exemple dans le film, des paysans roumains sont subventionnés pour acheter des ogm stériles (les graines ne sont pas re-plantables), beaucoup le font. L'année qui suit, ils ne sont plus subventionner et se ruinent pour pouvoir racheter des ogm. La boucle est bouclée…


    [IMG]


    Synopsis

    La mondialisation, et plus précisément celle du commerce et de l'industrie alimentaires,sont dans le collimateur de ce documentaire autrichien au point de vue fort critique.
    Erwin Wagenhoffer a sillonné la planète pour y filmer le désarroi,la colère aussi, de producteurs locaux dont l'activité se voit menacée, voire détruite, par la prééminence des grandes sociétés transnationales.
    Les dangers pesant les écosystèmes, les réserves de ressources naturelles,sont aussi soulignés par un film au ton dénonciateur,dans la lignée du Cauchemar de Darwin.

    [IMG]

    :arrow:
    Trailer


    [IMG]




    Bruxelles: Arenberg, Flagey
    Liège: Le Churchill
    Namur: Cinéma Forum


    Mon avis:

    Cela fait froid dans le dos, voir qu'on importe de la nourriture de pays qui meurent de faim, voir le pdg de Nestlé dire sans rire que l'eau doit être considéré comme une denrée alimentaire et donc il est tout à fait normal qu'elle soit privatiser ( à quand la privatisation de l'air- Nestlé est le N°1 mondial de la vente d'eau en bouteille) dire que le monde ne sait jamais aussi bien porté ( là j'ai éclaté de rire) que les ogm ne représente aucun danger pour la santé et que tout le foin que fait l'Europe à propros d'eux est injustifié... ( clicK! )

    Je vous le recommande, après ça on apprend que la commission européene veut tuer le Bio d'ici 2009 (cfr mon post ici ) et que ces faux culs disent vouloir encourager la biodiversité et se soucier de l'état des sols ( je reparlerai plus en détails du rapport de la commission dans mon autre post)... c'est à vomir.


    Dans le même genre est sorti le film



    Notre pain quotidien

    [IMG]


    Site Officiel

    Lien wikipedia

    [gv3box= Jean- Luc Porquet du Canard Enchaîné]
    " Il nous montre ce que nous n'aimons pas voir: comment fonctionne l'énorme machinerie grâce à laquelle nous remplissons nos assiettes. Non, nous ne voulons pas voir ces milliers d'animauix qui passent leur vie entassés enfermés dans leur boîtes, leurs cages,leurs prisons; voir ce boeuf qui tremble de terreur devant le tueur qui va l'exécuter d'un coup de pistolet élécetrique, et son cadavre être retouné par un robot, saisi par les pattes arrière, suspendu à la chaîne, et son successeur s'affoler à cette vue, rouler des yeux effarés et trembler devant le pistolet qui s'approche... C'est trop facile de jouer sur notre sensibilité de citadins, sur notre, lachons le mot, sensiblerie.

    Nous avons bien qu'on en fait pas d'omelette sans casser d'oeufs ni de steak saignats sans tuer de boeufs. Ne nous montrez pas ces robots qui tuent, éventrent, découpent, trient; et qui laisse à de rares salariés le soin de faire ce que les machines ne peuvent encore exécuter habilement, édenter les porcelets, leur couper la queue, etc. Ne nous montrez pas pas ces ouvriers solitaires, enfermés dans le mutisme et le boucan mécanique, esclaves de la cadence imposée par la machine, cheptel pas moins entravé que l'autre.

    Que l'industrie agroalimentaire n'ait plus aucun rapport avec la ferme d'antan; que le vivant y soit formaté pour la consommation de masse; que ses méthodes déshumanisent, nous le savons évidemment.
    Mais nous préférons croire au monde enchanté de la publicité, où de braves paysons aux tronches authentiquement "à l'ancienne" nous vantent leurs "produits du terroir". Nous voulons du rêve et de la légende, pas du réel.

    La dernière fois qu'on nous a parlé d'animaux, c'était il y a un mois, lorsque le virus H5N1 à débarqué dans un élevage de dindes anglais.860 bête en sont mortes, mais plutôt que de soigner ou d'épargner les autres, on a préféré les tuer. 160 000 dindes exécutées. OUblions vite. Arrêtez de nousparler des animaux...[/gv3box]


    Je ne l'ai pas encore vu mais je l'ai, je ferai un commentaire personnel bientôt
    MaRTIaL, 18 Mars 2007
    #1
  2. Offline
    Totoleheros83 Petit chat
    mes parents ont été le voir:

    ca donne plus envie de manger du poulet parait il...

    j'irai le voir des que j'ai le temps (et des thunes :pfiou: )


    bref vive le bio
    Totoleheros83, 19 Mars 2007
    #2
  3. Offline
    RedCross ex membre
    Bien ça, je rajoute à ma liste "à voir" :)


    En parlant de docu, de nourriture etc, je conseille à tout le monde de voir ceci :
    "Lîle aux fleurs" :


    Court-métrage de fou !


    synopsis :
    Douze minutes : c'est le temps durant lequel nous suivons le parcours d'une tomate, depuis sa production dans la plantation de M. Suzuki, jusqu'à son point d'arrivée, décharge publique de l'île aux Fleurs. Film pamphlet, systématique et grinçant, ce court métrage dénonce la sous-humanité qu'entraîne l'économie de marché et les 22% de Brésiliens qui meurent de faim.
    RedCross, 20 Mars 2007
    #3
  4. Offline
    MaRTIaL Dayvan Cowboy
    Bande annonce de notre pain quotidien ICI

    Je l'ai vu et c'est interessant de voir l'envers du décors même si ça peut être à gerber


    j'ai fait qqs screenshots dispoICI en les commentant
    MaRTIaL, 27 Avril 2007
    #4
Statut de la discussion:
Fermée.