Dix-sept morts en Israël : Tsahal réplique à Gaza

Discussion dans 'Actualité' créé par GodZiLA, 11 Septembre 2003.

Statut de la discussion:
Fermée.
  1. Offline
    GodZiLA ex membre
    il y a deux heures

    Deux kamikazes se sont fait exploser mardi, l'un devant une base militaire près de Tel-Aviv, l'autre dans un café de Jérusalem. Ces actions, revendiquées mercredi par le Hamas, ont fait au moins 17 morts. Le gouvernement israélien estime que Yasser Arafat est responsable. Tsahal vise un chef du Hamas à Gaza : trois morts.
    [IMG]

    Deux attentats-suicides palestiniens commis mardi soir à cinq heures d'intervalle, l'un devant une base militaire proche de Tel-Aviv, l'autre dans un café de Jérusalem, ont fait au moins dix-sept morts dont les kamikazes et plusieurs dizaines de blessés. Le porte-parole du ministère français des Affaires étrangères Hervé Ladsous a par ailleurs confirmé mercredi qu"'un ressortissant français est malheureusement au nombre des tués de l'attentat de Tel Aviv".
    Les responsables israéliens ont immédiatement imputé ces attentats au mouvement islamiste Hamas, qui les a revendiquées mercredi à la mi journée dans un communiqué. Le Hamas menace par ailleurs d'attaquer "des maisons et des tours" en Israël à la suite d'un raid aérien israélien contre un des chefs politiques du mouvement radical à Gaza. "L'ennemi assume dorénavant la responsabilité quand nous attaquerons des maisons et des tours sionistes partout en Palestine occupée", affirme le texte. Un activiste du mouvement radical palestinien, Raëd Barghouthi a été arrêté mercredi après-midi par l'armée israélienne à Ramallah au cours d'une opération dans laquelle un Palestinien a été blessé par des tirs israéliens. Quant à la police et les services de sécurité israéliens, ils sont en état d'alerte maximal.
    En représailles, des avions de l'armée israélienne ont tiré mercredi matin des missiles sur la ville de Gaza. Plusieurs explosions ont été entendues dans le quartier de Rimal.
    La frappe israélienne visait le domicile d'un chef du Hamas, Mahmoud Zahar, selon des témoins. Celui-ci a été légèrement blessé, mais son fils aîné et son garde du corps, ainsi qu'une troisième personne, ont été tués. Au total, une vingtaine de personnes ont été touchées.
    Dans le même temps, des forces de Tsahal intervenaient à Rantis, au nord-ouest de Ramallah, un village dont sont originaires les deux kamikazes responsables des attentats-suicides qui ont fait 17 morts mardi soir

    "Des choses indescriptibles"


    Un kamikaze s'est fait exploser mardi soir devant un café de Jérusalem, faisant au moins sept morts et une quarantaine de blessés, ont rapporté les secouristes et des témoins. Une des personnes blessées dans l'explosion est décédée mercredi matin portant à sept le nombre de morts de cet attentat, en plus du kamikaze, a-t-on annoncé mercredi de sources hospitalières.
    L'attentat visait le café Hillel, situé dans le quartier de la Colonie allemande où se trouvent de nombreux restaurants et boutiques. Toutes les fenêtres de la façade ont volé en éclats. Un agent de sécurité a empêché le kamikaze de pénétrer dans le café, et le terroriste s'est alors fait exploser à l'entrée de l'établissement, a rapporté la radio de l'armée israélienne.
    "J'ai un magasin à côté du café. Je suis arrivé juste après l'explosion. J'ai vu des choses indescriptibles, il n'y a pas de mots", a raconté un témoin qui a dit s'appeler Shavi.
    Dans la journée, un autre attentat-suicide avait fait neuf morts, dont le kamikaze, et une trentaine de blessés dont quinze gravement atteints devant la base militaire de Tzrifin dans les environs de Tel Aviv.
    La police, les services de sécurité et l'armée étaient mardi en état d'alerte maximale à Jérusalem à la recherche d'un autre Palestinien qui projetterait de commettre un attentat au nom du Hamas à la suite de la tentative d'élimination manquée d'Ahmad Yassine, le fondateur de ce mouvement, lors d'un raid aérien samedi à Gaza. Ce dernier avait promis des représailles "inoubliables" après ce raid. Selon le commissaire Lévy, l'auteur de l'attentat à Jérusalem "n'était pas le terroriste que nous avons recherché toute la journée".
    GodZiLA, 11 Septembre 2003
    #1
  2. Offline
    Paradis Obey, Buy, Consume
    Tant que le hamas s'en prendras expressement aux femmes et aux enfants israeliens, et pas au militaires ou colons comme par le passé. Aucune forme de dialogue ne seras possible, et on vas malheureusement pour les civiles des deux camps vers une radicalisation du conflit.

    Je ne voudrais pas être dans la peau de Yaser Arafat, avec en face Israël et derrière Le Hamas......

    Celui qui a une idée pour régler le conflit lève le bras....
    Paradis, 12 Septembre 2003
    #2
Statut de la discussion:
Fermée.