Investir dans les métaux précieux

Discussion dans 'Problèmes' créé par linkiller, 29 Décembre 2013.

  1. Offline
    linkiller aka Mayoche
    Bonjour,

    la crise est bel et bien là, et les banques nous le font savoir vu les taux t'intérêts misérables que l'ont peut avoir sur un compte épargne. Même le système obligataire subir cela, il est très difficile pour le moment de bien rentabiliser un capital obligataire vu les taux.

    Je me demandais ce que ça valait d'investir dans les métaux précieux comme le Dysprosium qui a une hausse de 335% par rapport à janvier 2013 ou dans tout autre métaux. L'or est plus pour moi une valeur refuge qu'un réel investissement, c'est pourquoi je me pose beaucoup de questions à ce sujet.

    Infos des cours : https://ms.ligatus.com/fr/campaigns/microsites-2013/global-metal/guide-v1/?v=2&y=xir55x4iRx_aHDn8lqVVGIhDbyoPMXEbdRgLBwYZqktvbB7tcqjlEuMvQYRV

    Ces résultats sont-ils par ailleurs fiables?
    linkiller, 29 Décembre 2013
    #1
  2. Offline
    Noex La peur est le chemin vers le côté obscur.
    Faut oublier l'or physique pour un bon bout de temps. Le mieux c'est de le shorté, 1200 l'once c'est encore trop chère, et puis la gold traine des "rumeurs" de manipulation donc faut attendre que ça se clarifie.

    Pour le reste, ca me semble vraiment délicat de s'orienter vers les métaux sans ne lire des tonnes sur le sujet. Se fier juste aux chiffres de son courtier c'est pas raisonable, vos interets sont pas toujours les mêmes.
    Noex, 29 Décembre 2013
    #2
  3. Offline
    Noex La peur est le chemin vers le côté obscur.
    Les terres rares le principe c'est qu'elles sont limitées sur Terre je pense, avec grosse réserve en Chine (je crois avoir lu qu'on en a trouvé sur la Lune ou astéroides je sais plus)
    C'est peut etre une bonne idée. Mais faut voir dans quel produit on s'engouffre (prix détention) et l'horizon.

    Les autres ca me semble risqué
    Noex, 29 Décembre 2013
    #3
  4. Offline
    horny Elite
    qu'est-ce qui n'est pas limité sur terre ? ;/
    horny, 29 Décembre 2013
    #4
  5. Offline
    Noex La peur est le chemin vers le côté obscur.
    Je suis pas expert, mais de mémoire ces terres rares, ne sont pas récupérables.
    Par ex dans les PCs y a de l'or en faible quantité, mais cet or est récupérable (recyclage toussa)
    C'est pas le cas des terres rares, elle sont "détruites' après usage
    Noex, 29 Décembre 2013
    #5
  6. Offline
    horny Elite
    "Leur nom de terres rares vient du fait qu'on les a découverts à la fin du XVIIIe siècle et au début du XIXe siècle dans des minerais (d'où le nom de « terres », utilisé à l'époque en français, langue des échanges internationaux, pour les oxydes réfractaires au feu) peu courants à cette époque et à l'exploitation commerciale rendue compliquée par le fait que ces minerais étaient éparpillés et les terres difficiles à séparer les unes des autres : terres rares signifiait donc « minerais rares »3. "
    horny, 29 Décembre 2013
    #6
  7. Offline
    Noex La peur est le chemin vers le côté obscur.
    Noex, 29 Décembre 2013
    #7
  8. Offline
    Noex La peur est le chemin vers le côté obscur.
    Rhodia a été racheté par les belges de Solvay juste pour dire. Ajouter au panier!

    Finalement, les terres rares je trouve ça bien séduisants. Essentiellement utilisés dans des produits de haute technologie, et les produits dit écologiques, y a de l'avenir.

    Un article et un livre avec une critique intéressante.

    http://ecologie.blog.lemonde.fr/2010/12/28/la-croissance-verte-est-elle-vraiment-durable/


    Mais bon ce genre de personnes sont toujours là à être critique et s'interroger sur la finalité du modèle de société, on a le temps de mourir 3 fois d'ici là.
    Et puis osef de la finitude de la planète .. y a encore l'espace, les satellites et les astéroides à exploiter (Cynisme over 90000000 :[])

    "Les métaux, ressources minérales naturelles non renouvelables, sont à la base de notre civilisation industrielle. Moins médiatique que le changement climatique ou les enjeux énergétiques, leur raréfaction sera pourtant un des défis majeurs du XXIe siècle : notre modèle de développement, qui repose sur la croissance économique et un accroissement continu du prélèvement des ressources, se heurte à la finitude de la planète.
    C'est ce thème qu'a choisi de traiter dans ce livre scientifique un groupe d'ingénieurs de l'association des centraliens sous la direction de Philippe Bihouix et Benoît de Guillebon. À l'issue d'une analyse approfondie et documentée, prenant en compte les enjeux techniques, économiques, sociaux et environnementaux de la raréfaction des métaux, les auteurs mettent à mal les mythes de l'abondance, de la croissance verte et d'une technologie forcément salvatrice.
    Les métaux posent aussi les limites d'une économie circulaire fondée sur le recyclage généralisé."

    J'aime bien la dernière ligne.. l'optimisme jusqu'au bout <3
    Du livre :
    http://www.edition-sciences.com/quel-futur-pour-metaux.htm
    Noex, 29 Décembre 2013
    #8
  9. Offline
    Noex La peur est le chemin vers le côté obscur.
    Je suis tombé sur un entretien intéressant, ça parle de la rareté, de la dépendance au dysprosium (aimants permanents dans des moteurs d'éoliennes sont plus efficaces, 8000 heures entre 2 pannes contre 1500heures, et l'entretien est cher) jusqu'en 2020, du contrôle par la Chine de la technologie d'extraction et d'exploitation pas uniquement du minerai, de l'enjeu dans le siècle à venir.

    Les enjeux industriels des terres rares
    http://www.enerzine.com/815/les-enjeux-industriels-des-terres-rares/participatif.html

    La toute dernière question évoque la possibilité pour la recherche en science des matériaux de trouver un substitut au propriété semblable voir meilleur. L'horizon est large, et pas beaucoup travaille dessus (on évoque juste Hitachi et son fer amorphe). Investir en terre rare a l'air safe .. j'opterai bien pour une ligne d'Europium dans mon portefeuille !

    Puisque la pénurie semble une menace réelle, où en est la recherche pour trouver des produits de substitution aux matières premières minérales et aux terres rares qui pourraient venir à manquer ?

    Il n’y pas de réponse simple car chaque élément possède des propriétés physiques et chimiques particulières qui lancent un défi unique si on veut le substituer. Développer une substitution à l’échelle industrielle, dans la mesure où c’est possible, peut prendre de dix à vingt ans. Pour les terres rares, on cherche des matériaux magnétiques aussi performants, voire plus, que les aimants permanents à base de terres rares.

    Hitachi a annoncé en 2008 avoir la maîtrise du fer amorphe, un matériau magnétique aux excellentes propriétés magnétiques. La production de fer amorphe nécessite la mise en œuvre d’un procédé complexe permettant au fer fondu de refroidir suffisamment vite pour que ses atomes n’aient pas le temps de s’organiser en fonction de la structure cristalline propre au fer. On rajoute quelques gros atomes supplémentaires qui provoquent de l’anisotropie et un effet magnétique considérable. Des aimants permanents au fer amorphe sont le cœur d’un prototype de moteur électrique présenté par Hitachi en 2008 avec une puissance de 250 W, puis en 2012 avec une puissance de 11 KW, mais on est encore loin de la puissance nécessaire à une voiture, même petite, et a fortiori à une éolienne.

    En 2013, on ne sait toujours pas si on pourra fabriquer de gros aimants permanents à base de fer amorphe. Tout le problème est de passer à l’échelle supérieure. Divers laboratoires de recherche, dont Hitachi, étudient aussi en laboratoire la synthèse du nitrure de fer, qui a des caractéristiques magnétiques encore plus intéressantes que le Nd-Fe-B.
    Noex, 29 Décembre 2013
    #9
  10. Offline
    DeflaMental [-_-]
    Moi je trouve que c'est se tirer une balle dans le pied d'investir dans ce truc (surtout après avoir parcouru le site du courtier qui comme par hasard est 100% positif).

    Moi j'ai toujours l'impression que, l'investissement le plus intéressant actuellement, c'est celui-qui qui est indépendant du reste du système : par exemple les panneaux solaires qui te servent à chauffer ton eau (j'espère que ce n'est pas taxé ça...), la géothermie,...

    Mais ces trucs là sont de plus en plus rare car tout est taxé.

    Finalement, j'en revient toujours au principe de base : "Le temps c'est de l'argent".
    Investi dans un truc qui te fait gagner du temps au quotidien ou te le facilite, ton portefeuille ne va pas se remplir par la suite, mais il se videra moins vite/tu auras une meilleure qualité de vie.
    DeflaMental, 29 Décembre 2013
    #10
  11. Offline
    Noex La peur est le chemin vers le côté obscur.
    Par exemple
    Noex, 29 Décembre 2013
    #11
  12. Offline
    StarflaM Elite
    La première erreur à ne pas faire, en tout cas, c'est d'investir "parce que ça a fort monté précédemment". C'est l'erreur la plus courante du petit porteur. Attiré par le profit facile, mais c'est trop tard. Il a toute les chances de son coté d'essuyer directement des pertes et de les perdre à court/moyen terme.
    StarflaM, 29 Décembre 2013
    #12
  13. Online
    Akabane The Chemical Stig
    Ca sert vraiment à qqch d'investir ailleurs que dans l'immobilier si on a pas un gros capital à la base? (plusieurs centaines de milliers d'euros)
    Akabane, 29 Décembre 2013
    #13
  14. Offline
    StarflaM Elite
    En général, ces investissements se font sur des futures avec effets de levier. Donc tu peux avoir une position qui est un multiple de ton capital. Je ne conseille surtout pas d'aller plus haut que des leviers de 10 (Ce qui est la norme chez les brokers pro).

    Certains broker "casino" amateur, appâtent le chaland avec des leviers de x100 - x400 mais c'est du pur hasard si le client est toujours en positif après quelques dizaines de trades.
    StarflaM, 29 Décembre 2013
    #14
  15. Offline
    Atlantiste Elite
    Attention le gros danger de l'immobilier c'est que si les Etats doivent encore plus taxés que c'est le cas actuellement, ce sera la premiere cible.... et contrairement aux autres actifs, il est pas liquide du tout...

    Y a aucun investissement sans risque.
    Atlantiste, 29 Décembre 2013
    #15
  16. Online
    Akabane The Chemical Stig
    En effet mais ma question portait surtout sur le montant à partir duquel ça devient intéressant de le placer (si c'est pour investir 1000€ et gagner 50€...) :)

    StarflaM : J'y connais pas grand chose en placements etc, c'est vraiment pas mon domaine, donc je sais pas ce dont tu parles quand tu dis que ça se fait avec des effets de levier mais je regarderai quand j'ai le temps :)
    Akabane, 30 Décembre 2013
    #16
  17. Offline
    StarflaM Elite
    Par exemple avec un levier de 50 et 1000€ tu peux acheter l'équivalent de 50,000€ de XYZ (metal, devise, actions) mais gare à la moindre variation, si ça baisse de 2% (dans ce cas-ci descend à 49,000€) tu perds tes 1000€ et la position est coupée. D'où l'intêret de ne pas avoir de trop gros leviers pour éviter d'être broke sur de petites variations ("le prix n'évolue jamais en ligne droite").

    En cas de variation en ta faveur de 5% par exemple, tu fais alors un bénef de 50*5%*1000€ : 2500€ au lieu des 50€ sans leviers.

    L'exemple peut-être fait aussi à l'inverse pour du short selling (vente à découvert).
    StarflaM, 30 Décembre 2013
    #17
  18. Offline
    La connerie?
    YoupiDollarZ, 30 Décembre 2013
    #18
    RTCVulcain aime ça.
  19. Offline
    Jean Mourad Aigri lvl 9000
    ^ this :love:
    Jean Mourad, 30 Décembre 2013
    #19
    YoupiDollarZ aime ça.
  20. Offline
    horny Elite
    merde j'ai pas investi dans l'bon truc :-(
    horny, 30 Décembre 2013
    #20