Les fameuses études de psycho :p

Discussion dans 'Etudes' créé par Cactus floweR, 14 Septembre 2006.

Statut de la discussion:
Fermée.
  1. Offline
    Cactus floweR ça roxx du slip !
    Bonjour a tous :p

    ça ne m'arrive pas souvent pour ne pas dire jamais de poster dans cette section donc c'est un peu mon baptême :p

    J'aimerais entamer des études de psychologie en faculté avec une majeure en sciences psychologiques. Le but serait de pouvoir changer de domaine professionel (tout en restant dans le milieu de la psychologie) assez facilement via des cours du soirs en plus si l'envie m'en prenait un jour.

    Jusque là, ma motivation était totale. Mais depuis quelques jours, la famille et les amis font que ma motivation diminue petit a petit. Entre la soeur qui prétends que les études sont faciles et que tous ses amis l'ont fait (alors que je n'ai appris par après qu'aucun d'entre eux n'étaient passés au delà du bac) et mes amis qui disent qu'il n'y a aucun avenir dans le domaine de la psycho, faute de débouchés ou encore les personnes qui disent que les gens diplomés en psycho finissent tous dans des centres d'autistes ou au planning familial (voire même comme prof de religion dans une école secondaire o_O )

    Mes envies seraient plutot orientées vers la psychologie familiale mais je dois dire que je n'en entends pas beaucoup parler.

    C'est pourquoi j'aimerais être regonflé a bloc. Y a t il des gamerz qui ont effectué et terminé leurs études de psycho ? Quels débouchés se sont ouverts à eux ? Les études sont elles si faciles qu'on le prétends et donc ouvert à un public plus large que pour les autres facultés ?

    Mes questions peuvent paraitre absurdes mais a force d'entendre toute la journée que psycho c'est juste bon pour ceux qui ne savent pas faire d'autre fac, j'en viens à hésiter sur le fait d'entreprendre 5 ans d'études pour un secteur qui serait sans avenir ou plein. Mais bon, j'imagine qu'il ne s'agit là que de stéréotypes surement véhiculés par des personnes qui n'y connaissent rien, c'est pourquoi j'attends de vous de me comfirmer l'hypothese :-D
    Cactus floweR, 14 Septembre 2006
    #1
  2. Offline
    Eagor Croqueur de pomme
    Bon je ne fais pas psycho mais j'ai eu une copine qui le faisait à lln.

    Crois moi ce n'était pas de la tarte et elle bossait comme une folle même si c'est une fille assez intelligente.

    Je ne saurais t'en dire plus et en ce qui concerne les débouchés, je ne sais pas vraiment. D'un coté j'ai l'impression qu'on a de plus en plus besoin de gens qui savent de quoi ils parlent quand il s'agit de tout ce qui gravite autour de la "psycho" mais aussi il y a énormement d'étudiants.
    Eagor, 14 Septembre 2006
    #2
  3. Offline
    Pablo91183 Touriste
    Ben niveau débouché c'est assez galère en effet :-'

    Par exemple moi j'ai fait infirmier et j'avais une diplômée en psycho qui apres 3 ans de recherches actives sans résultat a repris les etuydes d'infi pour avoir du boulot :roll:

    M'enfin à côté de ça ma soeur est psycho elle a eu fini ya deux ans et après 6 mois elle trouvait place ou elle voulait donc... Ya moyen mais c'est pas assuré!

    Voilà bonne chance à toi ;)
    Pablo91183, 14 Septembre 2006
    #3
  4. Offline
    - Lo0 Elite
    Ouais, question débouché, c'est dur. A l'entretien d'embauche tu est vite a 400 personnes pour 1 places apparement. ( enfin, c'etait le cas quand ma soeur s'est présentée et elle a eu le post ^__^ )

    Pour ce qui est de la difficulté, je sais pas. A mon avis ca doit pas etre si facil que ca. Cependant c'est clair qu'il y a plus difficille.

    Et il me semble que LLN est une université tres bien classé en ce qui concerne la psycho ;)
    - Lo0, 14 Septembre 2006
    #4
  5. Offline
    Havane Funky fresh Masta
    une motivation qui vaut ce qu'elle vaut mais une vielle légende estudiantine prétend que "toutes les bonnes sont en psycho" :-D :-D

    Mais sinon je crois que c'est un peu comme bcp de domaines assez prisés... Il faut etre dans les meilleurs pour avoir le choix de son boulot ce qui est un luxe indéniable...
    Havane, 14 Septembre 2006
    #5
  6. Offline
    FoX SpeEd Touriste
    pour les débouchées le mieux c'est du coté des ressources humaines mais je ne sais pas t'en dire plus ;)
    FoX SpeEd, 14 Septembre 2006
    #6
  7. Offline
    _TyTyz Elite
    Je confirme, dans les détours des heures blanches, on se perd assez facilement dans un auditoire de psycho bourré a 90 % de filles , dont une ,proportion assez alléchantes de Canons :p ralala psycho que j'adore ( bon évidemment je fai spas psycho , mais c'est sur que si la drague c un objectif , c'est le bon endroit :D)
    _TyTyz, 14 Septembre 2006
    #7
  8. Offline
    Cactus floweR ça roxx du slip !
    J'avoues que c'est peut être la meilleure mentalité a adopter, et c'est ce que je vais faire :p

    Je me rends compte qu'au final pas mal de passerelles sont possibles dans le domaine de la psychologie si on ne trouve pas de boulot dans le domaine premierement choisi, donc je vais suivre mon instinct et faire abstraction de tout ce que pourras continuer a dire mon entourage a propos de mes etudes :)
    Cactus floweR, 14 Septembre 2006
    #8
  9. Offline
    Psycho nymphos !!! :love: :love: :love:
    Mr Jones, 14 Septembre 2006
    #9
  10. Offline
    - Lo0 Elite
    Merte quoi! dire que j'ai hésité a faire psycho et que pour finir j'ai prix ingé ou je me trouve avec 2 fille dans ma classe ( de 80 étudiants ) :-(
    - Lo0, 14 Septembre 2006
    #10
  11. Offline
    Eagor Croqueur de pomme
    De toute façon pour les études, vaut mieux faire ce qu'on aime.
    Eagor, 14 Septembre 2006
    #11
  12. Offline
    Nancy ex membre
    J'ai une copine en logo qui a fait socio (et a obtenu son diplôme) à défaut de savoir s'en sortir en psycho tellement ct chaud.
    Et pourtant elle est calée mais selon elle le plus dur c les statistiques très très poussées et la quantité importante de théorie "partant dans tous les sens".

    Pour les débouchés je ne sais pas trop mais à entendre les collègues psychos ça a effectivement pas l'air évident de trouver. D'un côté cette remarque est valable pour pas mal de branches... (logo compris en tant que salarié, heureusement indépendant y a du pain sur la planche).

    edit : d'après une troisième psycho actuellement à louvain, la stats et la bio genre neuro et physio c pas du gâteau. niveau débouchés il y aurait pas mal de possibilités (indépendant, hopital, entreprises,...) mais faut trouver. voilà
    Nancy, 15 Septembre 2006
    #12
  13. Offline
    gl0b ▇ ▅ █ ▅ ▇ ▂ ▃ ▁ ▁ ▅ ▃ ▅ ▅ ▄ ▅ ▇
    C'est pas si facile que ce que l'on dit, faut s'accrocher et perséverer! Courage :-D
    gl0b, 15 Septembre 2006
    #13
  14. Offline
    Fleur de Lotus Nạk citwithyā
    Je ne peux qu'être relativement vexé par ces stéréotypes et idées rapidement concues et non fondées des études en psychologie.
    Je ne vais pas passer mon temps à défendre ce genre de paroles en l'air.

    Par contre, je peux dire pourquoi j'ai choisi de faire des études en psychologie. Je voulais comprendre le comportement humain, individuel. Je voulais savoir pourquoi certains tombaient dans la délinquance, la drogue, la violence, ... et d'autres pas? Pourquoi, entre deux personne ayant vécu quasiment la même chose, l'une se suicide, l'autre parvient à vivre une vie épanouissante.
    En bref, qu'est-ce qui fait ticquer l'être humain... pourquoi une personne fait ceci ou cela, reagit-il de tel ou tel manière?
    Au delà de ca, les personnes qui vont "bien"... que fait-on des personnes qui vont pas bien... Pour moi, la reponse etait claire: les aider.
    La psychologie, pour moi, est une étude vaste, riche, et très interessante (je comprend, que pour d'autres c'est que du blabla), et c'est une étude qui touche au plusieurs facades qui compose l'être humain. C'est avec tout ce bagage qu'on se crée un outil pour comprendre, et après soutenir et aider les personnes en détresse...
    Ceci peut aller de aider à ne plus ronger ses ongles, à une toxicomanie, à une famille qui cherche à faire face à une période difficile, un adolescent en décrochage scolaire, à la réintégration d'un patient schizophrénique, ...
    Et ce domaine, ce sera à toi de le choisir.

    Maintenant, de ce qui est les débouché... j'entend aussi qu'il y en a peu. Mais ca me décourage pas pour autant. Les débouchés ne sont pas les seuls facteurs pour obtenir un job.
    Je dirai que ca dépend de tes demandes et exigeances... Au plus tu es spécifique, au moins de possibilités s'ouvre à toi, au plus dure de convoiter à plusieurs cette position rare...
    Mais ca ne touche pas uniquement le domaine de la psychologie.

    Il faut aussi savoir qu'une fois un master en psycho en poche, beaucoup d'autre métiers pas directement lié à l'étude en soit s'ouvre à toi. Comme l'exemple du prof de religion, pourquoi pas?
    Fleur de Lotus, 16 Septembre 2006
    #14
Statut de la discussion:
Fermée.