Master en ingénieurie

Discussion dans 'Etudes' créé par Cordy, 31 Mai 2011.

  1. Offline
    Cordy Touriste
    Bonjour,

    Je suis actuellement à la recherche d'informations sur les différentes hautes écoles proposant des master en science de l'ingénieur.
    Je me dirige vers l'ECAM à Bruxelles, mais je voudrais savoir ce que vous pensez sur l'ISIL (Haute école de liège) à Liège.

    Merci de votre collaboration.
    Cordy, 31 Mai 2011
    #1
  2. Offline
    Pourquoi pas à l'université ?
    Pour l'ISIL, j'y suis allé quelque jours après avoir raté ma première à l'unif, mais j'ai préféré retourner à l'ULg. C'est assurément une bonne formation avec plein de débouchée mais l'approche était beaucoup trop scolaire à mon gout.
    canard_, 31 Mai 2011
    #2
  3. Offline
    frNZ procrastinateur
    sur liège il y a aussi gramme
    frNZ, 31 Mai 2011
    #3
  4. Offline
    horny Elite
    ingénierie btw
    horny, 1 Juin 2011
    #4
  5. Offline
    Cordy Touriste
    A l'université c'est pour ingénieur civil. Je recherche une école pour ingénieur industriel.
    Cordy, 1 Juin 2011
    #5
  6. Offline
    Outre la possibilité de faire sa carrière dans la recherche, la plupart des ingénieurs civils sont aussi destinés à travailler en industrie ...
    canard_, 1 Juin 2011
    #6
  7. Online
    Sebulba Dieu
    Equipe GamerZ.be
    ingenieur industriel c'est en effet beaucoup plus scolaire : les candis ou que ce soit sont a peine differentes d'une classe de secondaire : présences, ambiance, etc. C'est un monde relativement fermé, ce qui peut aider certains qui ont besoin qu'on les pousse un peu.

    L'unif, donc ir. civil, c'est l'unif quoi : ambiance campus, liberté complète (ce qui n'est pas forcemment un avantage) et candis surmegabourrées (a l'ulb) meme après l'exam d'entrée, cours communs avec d'autres etc... Faut etre assez mûr sinon on va droit dans le mur...
    Sebulba, 1 Juin 2011
    #7
  8. Offline
    Cordy Touriste
    Ouui ouui merci mais mon choix est déjà fait à ce niveau la. j'hésite juste à aller à Bruxelles où l'école est super réputé (ECAM) ou à Liège ou je n'ai aucune info quant à l'école (ISIL). N'ayant pas trop envie d'aller à Bxl, je veux m'assurer que l'école de Liège est "potable".
    Cordy, 2 Juin 2011
    #8
  9. Offline
    L'ISIL et Gramme sont deux bonnes écoles, avec tout de même une meilleur réputation pour Gramme. La principale différence est qu'à l'ISIL, une spécialisation est suivie, un peu comme à l'université, tandis qu'à Gramme, la polyvalence est maintenue jusqu'à la fin des études.
    canard_, 2 Juin 2011
    #9
  10. Offline
    eSb` That's Poker!
    Je ne connais vraiment bien que l'ECAM où j'ai suivi mes études en électronique mais je ne suis pas d'accord avec tout ce qui a été dit.

    Si un auditoire de 250 personnes est équivalent à une classe, faudra qu'on m'explique :d. Les présences ne sont là que pour les "séances d'exercices" et les laboratoires, après, si tu viens pas, les profs s'en fouteront tout autant qu'à l'unif.

    Point positif pour faciliter la transition entre humanités et niveau universitaire, les interros de début d'année. Vers novembre, des interrogations dispensatoires sont organisées pour gagner de la matière en janvier. Les examens de janvier, s'ils sont ratés, ne comptent pas et tu peux les repasser en juin (+ ceux de juin, donc c'est pas une tactique).
    Je ne sais pas ce qu'il en est de l'université mais je ne suis pas sûr que tout ça n'existe pas d'une manière ou d'une autre.

    L'ambiance, je ne sais pas comparer pour les cours. Au niveau externe, si on prend l'ECAM comme exemple, il faut avouer que St-Gilles n'est pas l'endroit le plus festif du monde.
    Ca n'empêche que l'école est présente chaque année aux 24h Vélo de LLN et se fait généralement remarquer (un peu moins les dernières années, c'est vrai).
    L'école déménage d'ici un an (je crois) sur le campus de l'Alma (UCL), donc l'aspect fête/campus est loin d'être un argument. Ca dépend de l'école je suppose aussi.

    Pas sûr que les parties campus et auditoires bourrés soient des arguments qui différencient les deux études.
    Encore une fois, je pense vraiment que ça dépend de l'école. Je pense que dans des écoles plus petites que l'ECAM en terme d'élèves, on peut se retrouver en "classes" de peu d'élèves mais c'est pas systématique.

    Au niveau des cours, je sais qu'on a déjà eu des discussions sur le forum à ce sujet et je pense qu'en Civil, une discipline plus grande est demandée dans l'étude des cours. Il y a moins de cours mais de taille plus importante et de "valeur" plus importante (5 ECTS min). Il est aisé d'être largué.
    En Industriel, il y a un nombre incalculable de cours ayant une valeur quasiment équivalente (2-3 ECTS), ce qui est bien et pas bien en même temps.
    Aussi, durant l'année, les laboratoires organisés et les TPs demandent un temps de préparation/rédaction non négligeables qui empêchent la lecture des cours (ou alors, sans vie sociale). On arrive donc souvent aux examens avec tout à découvrir.

    Je pense que comme canard_ l'explique, tu dois aussi regarder côté "options".

    Je ne sais pas si tu as déjà fait attention à ce point mais Ingénieur Industriel (ou Ingénieur Civil), ça ne veut pas dire grand chose sans la spécialisation qui y est associée. Ca passe par le nucléaire, la construction, l'électricité, l'électromécanique, la chimie, l'électronique, l'informatique, l'aéronautique, etc.

    Dans la plupart des écoles, tu as un tronc commun en 1BA/2BA et puis tu te diriges vers une spécialisation. Elles ne sont pas toutes données par toutes les écoles, il faut donc penser à cet aspect avant de commencer (par exemple: si tu veux faire de la chimie, ne va pas à l'ECAM, la finalisation n'existe pas).

    Comme l'explique canard_, des écoles comme Gramme forment des Ingénieurs polyvalents, donc tu feras de tout (aussi dans les autres mais avec des cours vraiment orientés spécialisation).

    Dernière chose, l'Ingénieur Civil a la possibilité de choisir de nombreux cours pendant ses études, ce n'est pas du tout le cas en Industriel (du moins, pas à l'ECAM). Un programme est établi pour la spécialisation et tu devras suivre les cours qui ont été prévus (donc tu auras des trucs inintéressants pour toi et tu n'auras pas accès à des cours hyper pointus dans un domaine particulier non plus).
    Le choix de cours permet au Civil de s'organiser pour son mémoire en prenant des cours un quadrimestre (ou plus) trop tôt afin de libérer sa dernière année, ce genre de manipulation est impossible en Industriel.

    Ma grosse frustration d'Industriel est sur ce dernier point. Ma dernière année m'a semblée presque inutile (cours n'ayant pas de rapport avec l'électronique, même si un Ingénieur se doit d'avoir des connaissances générales en environnement, langues, gestion, éthique, etc.) alors que certains points m'intéressant vraiment n'ont pas été abordés. Dans une université, j'aurais pu y accéder.

    De mémoire, un recruteur avec qui j'avais parlé m'avait cité l'ECAM et Gramme dans ses préférences, pas entendu parler de l'ISIL (mais bon, ma mémoire n'est pas fiable ; )).
    eSb`, 2 Juin 2011
    #10
  11. Offline
    DeflaMental [-_-]
    Si tu veux mass théorie, go Ir civil. Si tu veux plus de pratique et de concret, go industriel ;)
    DeflaMental, 2 Juin 2011
    #11
  12. Offline
    C'est ce qu'on dit mais c'est de la pure connerie
    canard_, 2 Juin 2011
    #12
  13. Offline
    Kuzco El Lama Bazinga!
    i lol'd =]
    Kuzco El Lama, 2 Juin 2011
    #13
  14. Offline
    :oops: :oops: :oops: :oops: :oops:
    canard_, 2 Juin 2011
    #14
  15. Offline
    DeflaMental [-_-]
    Sources ?

    En tout cas je constate qu'en civil, y a difficilement moyen de faire plus théorique. :dead:
    Un ami est venu en civil car en industriel, il n'était pas comblé en fondement théorique.
    Et un prof nous a expliqué les fondements de son cours sur base de cette différence qu'il a lui même expérimenté :)
    DeflaMental, 2 Juin 2011
    #15
  16. Offline
    En civil, les cours communs sont répartis sur une année et demi (il en reste 2 au second quadri de la 2e et 2 en 3e), ce qui signifie que toutes les bases théoriques qui forment la méthodologie de l'ingénieur sont vues en intensifs au début. Donc oui, pendant un an et demi, il n'y a quasi que ça. Par la suite, c'est totalement différent.

    Ps : Je suis en 1er Master ingénieur chimiste à l'ULg, et j'ai examen demain, donc je vous laisse :p
    canard_, 2 Juin 2011
    #16
  17. Offline
    DeflaMental [-_-]
    Dans mon cas on a tronc commun complet en Ba1 et Ba2 et une grosse partie en Ba3. Mais ceci explique juste l'orientation "polytechnique" de l'école plutôt que la spécialisation intensive dans un seul domaine.

    Par contre, que ce soit des cours communs ou de spécialité, on apprend les fondements de tout ce que l'on voit. "Pourquoi ça fait ça, d'où ça vient, quel est le phénomène à la base..."

    Pour te donner un exemple: pour te parler des machines électriques :

    En civil, on te parlera des phénomènes électromagnétiques, des équations qui régissent le fonctionnement. On verra 2-3 types de machines.

    En industriel, tu vas voir beaucoup plus de machines, mais on t'expliquera pas la base du truc. On te dira plutôt : "Cette machine sert à ça, elle tourne à telle vitesse, voici ses paramètres et ses exploitations..."

    Voila comment je conçois la différence :)


    Et bonne merde pour demain ;)
    DeflaMental, 2 Juin 2011
    #17
  18. Offline
    Phaedrus Le Touriste
    J'suis assez d'accord avec toi, mais de mon point de vue, je trouve ça nettement plus intéressant que le prof s'attarde sur des équations, caractéristiques, phénomènes d'une machine électrique... que sur sur ses applications et dans quelle contexte elle est utilisée (si c'est ce que t'as voulu dire?). Chose sur laquelle on peut assez facilement se renseigner sur le net.

    Quand tu dis qu'en industriel on voit bcp plus de machines, je saisis pas trop. Des types de machines électriques t'en as pas 36, et en tt cas dans une partie d'un cours que j'ai eu (en civil) on a vu les plus intéressantes à mon sens (asynchrone, synchrone, DC).
    Phaedrus, 3 Juin 2011
    #18
  19. Offline
    eSb` That's Poker!
    Pour l'aspect Industriel = pratique et Civil = théorique, c'est... théorique.

    Ok, en Industriel, on a plus de laboratoires amenant à des manipulations concrètes, mais en fonction de l'université, un Civil aura aussi pas mal de projets à rendre avec une réalisation personnelle/de groupe (peut-être avec un matériel de base fourni).

    Pour l'exemple des machines, à l'ECAM, on ne voit pas plus que ce que tu cites : asynchrone, synchrone, DC, un peu de pas à pas et quelques notions sur les brushless.
    On te dit pas "la machine DC, tu mets une alimentation dessus et ça tourne!", les équations nécessaires à la compréhension, le dimensionnement "à la grosse louche" et le fonctionnement sont étudiées. Je ne dis pas pour autant qu'on va plonger dans les équations de Maxwell (enfin indirectement oui) et des éléments comme la transformée de Park et manipulations de ce genre n'ont pas été vus (du moins pas dans les cours que j'ai suivis).
    Les développements mathématiques d'un Industriel seront d'un moins "grand" niveau, je ne le renie pas (mais est-ce vraiment utile ? :D).

    Il est par contre clair que des applications pratiques seront abordées (dépend de l'option prise). Des laboratoires sont aussi organisés pour mettre en route ces machines et étudier les paramètres fondamentaux.
    Au niveau théorique, on suit globalement ce qui se trouve dans "Electrotechnique" de Wildi et Sybille.

    Dans tous les cas, rien ne cloisonne un Civil a faire de la théorie et un Industriel à faire de la "pratique". Je travaille entouré de Civils et je peux vous dire qu'on a de toute façon les mêmes lacunes :D.

    Je ne suis pas sûr qu'un système soit mieux que l'autre, je suis un Industriel frustré et aurait été un Civil mécontent :D. Il y a pas mal de trucs que j'aurais voulu voir en détail et qu'on nous a pondu avec un "tiens, voilà la formule" sans savoir exactement d'où ça sortait, les hypothèses, etc.
    Faire que ça ne m'aurait pas amusé non plus et ça me fait bien rire d'avoir des Civils autour de moi qui ne savent pas utiliser un fer à souder et ont peur d'un oscilloscope.

    Je pense que le statut de l'Industriel devient de plus en plus intéressant pour les employeurs : même durée d'études, plus vite dans le bain (2 stages en entreprise de 3 mois + TFE en entreprise), moins cher, etc. Évidemment, si on rentre dans un domaine plus pointu, de recherche ou conception de haut vol, le Civil sera - je pense - privilégié.

    De toute façon, c'est un débat sans fin ; ). Je trouve que notre système est moyen par rapport à un système anglo-saxon qui me semble bien plus axé sur la spécialisation. On verra de tout, quelque soit le choix d'études dans notre système (chimie, thermodynamique, gestion, mécanique des fluides, électricité, résistance des matériaux, etc.) pour au final n'avoir que peu de cours spécialisés.

    Mais l'optique chez nous est d'avoir des "Ingénieurs" avant tout, avec un bagage général, à eux de trouver leur voie une fois les études terminées.
    eSb`, 3 Juin 2011
    #19
  20. Offline
    En effet, on voit repart bien des équations de Maxwell pour expliquer en détail le fonctionnement des transfos, machines synchrones, asynchrones et DC. Cela dit, on va aussi au laboratoire pour les faire tourner, mesurer toutes les grandeurs et appliquer la théorie. (D'ailleurs, pour les chimistes qui doivent apprendre le triphasé sur le tas, c'est plutôt casse gueule.)

    Mais je pense que chez les ingés civils, la part de théorie et d'application est fort variable avec la spécialisation. En tant qu'ingénieur chimiste, on étudie une science qui existe déjà, d'autres sont plus aptes à continuer leur recherche. On est donc principalement destiné à l'appliquer industriellement, et tous les cours sont dans cette optique.

    A côté de ça, dans les sciences qui ne sont développées que par des ingénieurs comme le GC ou l'aérospatial, ils ont forcément besoin de bien plus d'ingénieurs en recherche théorique.
    canard_, 3 Juin 2011
    #20