Programme de natation

Discussion dans 'Sorties, sport' créé par tribal_, 22 Novembre 2009.

  1. Offline
    tribal_ Elite
    J'explique mon cas.

    Quand j'étais petit j'avais peur de couler (non pas peur de l'eau mais de coulé). Je savais faire ce que je voulais tant que j'avais ma planche. Mais sans, impossible. C'est seulement vers mes 12 ans que j'ai commencer a nager sans planche. Il s'agit de la brasse. Bon après je suis passé en secondaire et plus jamais de piscine. Sauf une année mais je continuais a faire la brasse.

    Ensuite quand j'allais a la piscine c'était forcément pas pour nager mais pour jouer. Ici on inverse les rôles. C'est fini de faire mumuse dans l'eau. J'ai comme projet devenir sapeur pompier et j'ai une série d'exercices a réussir. Dans l'un d'eux c'est la piscine.

    Je dois pouvoir faire 100m en moins de 1 minute 30. Mais j'aimerais faire mieux que ca (ca se fait par classement donc je veux continuer a progresser...)

    Je me suis un peu renseigner sur les mouvements a faire sur le crawl. 1ère séance j'ai d'abord essayer de bien faire le mouvement de bras avec un pull buoy sans respirer. Ensuite j'ai tenter de faire avec respiration et la, c'est la cata. Aujourd'hui je me suis bien concentrer et j'arrive a faire une bonne longueur en crawl sans pull buoy. Bien évidemment impossible d'en faire 2... En même temps en 2 séance c'est déjà pas mal. La 1ère je n'arrivais pas a en faire une complète sans le pull buoy.

    C'est pour ca que je suis la. A part nager une longueur, reprendre une pause et refaire une longueur. Y'a t-il quelqu'un capable de me faire un petit programme ou quelqu'un qui sait donner des conseils pour bien évoluer. Pour l'instant je vise a bien maitriser le crawl mais j'aimerais pouvoir faire un peu de tout.
    tribal_, 22 Novembre 2009
    #1
  2. Offline
    Nikolas Cscup
    Je vais essayer de te donner un max d'infos mais c'est dur d'adapter à un non nageur surtout pour les series.

    Tu dois travailler 3 axes :

    1. la respiration : il est très important de nager la tête dans l'eau le plus longtemps possible donc tu dois sortir la bouche de l'eau juste pour l inspiration. Tu dois donc vider tes poumons dans l'eau, tourné la tête légèrement pour juste sortir la bouche de l'eau et inspirer.

    Tu peux le faire sur 2 temps ou 3 temps( une fois à gauche, une fois à droite).

    Prend déjà une partie de ton entrainement pour faire des exercices de respiration :
    1 longueur respi ou tu essaye de te coucher dans l'eau et de sortir la bouche et pas toute la tête. La tête c'est 10% de ton poids si tu la relève, tout ton corps suit et tu te freines.

    1 longueur respi 3 temps ou 5 temps.
    1 longueur le plus possible en apnée
    1 longueur normale
    2 longueur avec la planche pour te concentrer que sur la respiration.


    2eme axe la technique : tu dois travailler tes appuies dans l'eau. Il faut que la pression de l'eau sur ta main soit la même du début à la fin de ton mouvement. Il faut donc godiller ( faire des godilles)

    1 longueur petit chien tête hors de l'eau tu te concentres sur les appuies
    1 longueur en nage normal en essayant de bien appuyer sur un mouvement normal
    1 longueur un bras puis l'autre
    1 longueur en faisant le moins de mouvement possible.


    3eme axe : physiologie

    il faut faire des séances de vitesse, de rythme et d'endurance

    1. l'endurance : déjà si tu fais des exercices techniques c'est plus de l'endurance.

    Sinon augmente la distance sans t'arrêter en essayant d'aller moins vite si la raison qui te fait arrêter c'est les essoufflements. Si tu as mal aux bras, pousse moins fort mais reste technique.200 puis 300 jusque 800 ça sera pas mal :)

    2. vitesse, vma pma : des séries courtes pour travailler la vitesse.
    Ca se fait entre la vitesse de sprint et la vitesse de course
    2x8x25m r:10" R: 150 m cool r: entre les 25 m R: entre les 2x
    2x6x50 r: 20'' R: 150 m cool
    25-50-75-50-25 r:15''


    3. vitesse spécifique : un peu moins vite que la vma.

    3x6x50 r:10 R:1'
    3x2x100 m r:30'' R:50m lent




    Sinon j'ai trouvé ça.


    Nagez ludique !
    La natation, sport ingrat ? C’est souvent l’image qu’elle offre aux non spécialistes. C’est vrai qu’il faut aligner les longueurs, accumuler les kilomètres pour progresser mais c’est dans cet effort que le nageur trouve son bonheur. Si en plus on ajoute une touche de fantaisie à son quotidien, quel plaisir !

    L’objectif des heures passées à voir défiler les petits carreaux est double et ce, quel que soit votre niveau :
    - Technique : on sait marcher, courir quasiment “naturellement”, par contre on ne naît pas nageur et on ne vit pas dans l’eau. Il faut donc compenser et consacrer du temps (pas mal, voire beaucoup !) à acquérir les gestes techniques efficaces. Même dans les plus hautes sphères de la performance, le champion est constamment à la recherche du meilleur placement, du meilleur appui.
    - Physique : chacun doit mobiliser et développer ses ressources énergétiques afin de produire un effort maximal que l’on s’aligne sur 50 ou 1500 m.
    - L’aspect tactique de la performance est également au programme de l’entraînement (gestion de la course, connaissance des allures de nage...) mais il ne concerne que les plus experts.

    Côté technique

    Observés par un néophyte, tous les brasseurs nagent de la même façon, tous les crawleurs adoptent la même technique et le scénario se répète pour les quatre nages. Certes ce constat est vite contrecarré par une analyse affinée mais les quatre nages étant codifiées par des contraintes à la fois réglementaires et techniques, tous les nageurs cherchent à entrer dans un moule performant.
    Ce modèle, on peut le détailler en trois niveaux d’actions :
    - Les gestes spécifiques à chacun des quatre styles de nage : comme le retour coude haut en crawl ou la poussée des pieds vers l’extérieur en brasse.
    - Les principes d’efficacité communs à plusieurs nages voire aux quatre : comme la recherche des déséquilibres (roulis en dos et en crawl, bascule vers l’avant en papillon et en brasse).
    - Les grands fondamentaux que l’on retrouve en natation mais également dans les autres activités aquatiques comme la qualité des appuis particulièrement développée en natation synchronisée, le placement hydrodynamique primordial en nage avec palmes...
    Notre objectif est d’utiliser ces propriétés communes pour varier les séances de natation et proposer des exercices ludiques.

    Les déplacements “type synchro” :
    * En position dorsale, les bras restent près du corps, trouvez des solutions pour avancer par les pieds puis par la tête en n’utilisant que les mains. Ces situations permettent de travailler sur les sensations et la recherche des appuis. L’utilisation d’un pull-buoy qui vous aide à maintenir les jambes à la surface, facilite la réalisation de l’exercice.
    * Variante : même exercice mais sur le ventre. Placez le visage dans l’eau pour être bien à l’horizontale.
    * On peut décliner ces déplacements sur des distances et des intensités différentes. Par exemple : 12,50 m sprint sur le dos en avançant en godille par la tête + 12,50 m en dos classique lent.

    Sur place “synchro” :
    * En position verticale, bras fléchis à 90°, les coudes restent près du corps, les paumes de main vers le fond du bassin. En effectuant des mouvements de va et vient (on prend l’image d’essuyer le dessus d’une table), vous restez sur place, tête émergée.
    * Vous pouvez multiplier les variantes : tourner sur soi vers la droite, vers la gauche, monter le plus haut possible au-dessus de la surface, descendre à la verticale... Vous découvrirez au fil des répétitions comment placer vos mains pour être le plus efficace possible, pour trouver les meilleurs appuis. Il est difficile de décrire un mouvement type de godille. Beaucoup de choses passent par les sensations personnelles, chacun doit affiner ses relations avec l’eau et quand vous nagerez en crawl par exemple, vous devrez également vous centrer sur ces sensations.

    La recherche de l’hydrodynamisme :
    Avec des palmes, tout est amplifié : l’augmentation de la vitesse met en évidence vos erreurs de placement (un bras fléchi, des mains écartées ou une tête relevée...). Si vous êtes en position hydrodynamique (bras tendus, mains superposées, tête dans le prolongement du corps gainé, certains nageurs n’hésitent pas à croiser les pieds pour diminuer les surfaces de résistance), vous sentirez l’eau s’écouler régulièrement sur votre peau. La moindre rupture dans l’alignement entraîne la formation de turbulences.

    Un battement efficace :
    Nikolas, 22 Novembre 2009
    #2
  3. Offline
    Nikolas Cscup
    Sur le dos ou sur le ventre, le battement part de la hanche jusqu’à la pointe des pieds. Sans tomber dans l’extrême et travailler genoux bloqués, les jambes restent relativement tendues et la position des coups de pied est déterminante. Les palmes (à voilure courtes de préférence pour conserver la fréquence habituelle du battement classique) vont, dans ce cas également, révéler les problèmes : si vous pédalez avec les genoux, la palme va glisser sur l’eau au lieu de s’enfoncer, vous n’avancez pas, si vous avez du mal à placer vos chevilles en extension, légèrement orientées vers l’intérieur, l’appui de la voilure de la palme sera incomplet d’où une efficacité moindre.
    Les longueurs en palmes vous aideront à les corriger en affinant votre placement.

    Le travail des coulées :
    À chaque poussée au mur, vous avez la possibilité de profiter d’une vitesse très importante encore faut-il se placer pour se freiner le moins possible (voir paragraphe ci-dessus) et acquérir la technique pour l’entretenir jusqu’à la reprise de nage. Les palmes vont vous aider à “pousser” vos coulées 7-8 mètres après le mur (pour rappel : le règlement vous autorise 15 m sous l’eau). Avant la poussée, adoptez une position profilée et puis mettez en jeu votre battement ou vos ondulations. Avec les répétitions, vous gagnez du terrain et vous soutenez plus facilement le temps d’apnée.


    Côté physique

    On vient de travailler “en finesse” les appuis et les placements, passons maintenant au côté physique de l’activité avec des éléments de water-polo et de nage avec palmes pour solliciter le système cardio-vasculaire.

    La richesse du water-polo
    * Le crawl-polo, c’est-à-dire un crawl avec la tête relevée et une amplitude des mouvements de bras assez réduite, n’est évidemment pas “conforme” aux principes de la natation classique mais au point de vue énergétique, c’est un bon exercice. Vous pouvez le coupler avec du crawl “classique”, des parcours accélérés, des démarrages explosifs...
    * Sans organiser un match complet, on peut intégrer les déplacements à deux avec un ballon. On n’insiste pas bien sûr sur la technique des passes mais ce moment ludique demande un effort important.
    * Le rétropédalage est lui aussi prétexte à différents concours : celui qui tient le plus longtemps possible en statique, celui qui sort le plus haut le buste au-dessus de la surface, le plus rapide sur une longueur...

    Palmez dur !
    * L’utilisation des palmes permet de soutenir une vitesse plus importante qu’en classique, mais ça se paie au niveau cardiaque. Comme c’est le but de l’exercice, pas de problème !
    * Elles offrent la possibilité de programmer des situations à haute dépense énergétique comme palmer en résistance contre une planche, ou en statique en position verticale. Soit on travaille sur des durées importantes et l’intensité baisse en conséquence, soit à l’inverse on répète l’exercice sur des durées courtes mais avec une intensité explosive.
    Tous ces exercices sont à marier avec bonheur et à utiliser à juste dose. Il ne faut pas perdre de vue les spécificités de l’apprentissage des techniques “natation”.
    Maria Semerjian


    Exemple de séance : dos/Crawl

    - 400 m échauffement en alternant 50 dos, 50 crawl
    - 8x50 m : 25 m sprint en godille par la tête + 25 dos lentement, Récupération entre chaque 50 m = 10’’
    - 8x100 m en crawl : en alternant un 100 m en éducatif sur un bras, un 100 m en nage complète, pas d’allure à respecter, Récupération entre chaque 100 m = 10’’
    - 4x75 m en dos : 25 m en sprint, 50 m en nage complète, Récupération entre chaque 75 m = 10’’
    - 100 m au choix

    Total : 2000 m


    Exemple de séance : crawl/4 nages

    - 8x50 m échauffement en répétant 2 fois : (25 pap + 25 m crawl) + (25 dos + 25 crawl) + (25 brasse + 25 crawl) + 50 crawl
    - 600 m en alternant 25 m en crawl-polo et 50 m en crawl classique
    - 8x100 m en alternant un 100 m en quatre nages en éducatif et un 100 m en crawl en nage complète, Récupération entre chaque 100 m = 10’’
    - 4x50 m : 15 m en rétropédalage en sprint + 35 m récupération en crawl lent, Récupération entre chaque 50 m = 10’’
    - 100 m au choix

    Total : 2100 m


    Exemple de séance : 4 nages

    - (25 m papillon + 50 m dos + 75 m brasse + 100 m crawl) X 2
    - 6x50 m avec des palmes, deux 50 m en papillon, deux 50 m en dos, deux 50 m en crawl, insistez sur le placement dans les coulées et la longueur de celles-ci. Prenez un repère au fond du bassin pour aller plus loin à chaque répétition, Récupération entre chaque 50 m = 20’’
    - 6x100 m : (25 m papillon + 75 m crawl), (25 m dos + 75 m crawl), (25 brasse + 75 m crawl), le tout répété 2 fois
    - En palmes : (100 m en battements de dos + 50 m crawl en nage complète), (100 en ondulations + 50 m crawl en nage complète), (100 en battements de crawl + 50 m crawl en nage complète). Le travail des jambes se fait de préférence sans planche.
    - 150 m au choix

    Total : 2000 m


    Exemple de séance : crawl/pap/brasse

    - (25 m brasse + 50 m crawl), (25 m papillon + 50 crawl), le tout à répéter 4 fois
    - 4x50 m en brasse : 25 m en sprint + 25 m lentement
    - 200 m en crawl en alternant 50 m éducatif, 50 m nage complète
    - 4x50 m : 25 m en sprint en papillon + 25 m en crawl lentement
    - 200 m en crawl en alternant 50 m éducatif, 50 m nage complète
    - 6x100 m, avec une planche et des palmes, alternez un 100 m en battements de crawl, un 100 m en ondulations de papillon. Sur chaque 100 m, alternez 50 m la planche en résistance (vous la tenez à bout de bras, perpendiculaire à la surface de l’eau et plus ou moins enfoncée suivant votre force) + 50 m la planche à plat sur l’eau, Récupération entre chaque 100 m = 20’’
    - 100 m au choix

    Total : 2100 m

    Nous vous avons proposé que des exercices individuels mais avec des groupes d’enfants ou d’adultes, il est très ludique de mettre en place des relais :
    - 4x25 m (ou plus) en crawl-polo en poussant un ballon et en le transmettant à chaque relayeur.
    - 4x25 m (ou plus) en rétropédalage en se transmettant une frite par exemple.
    - 4x25 m (ou plus) en godille, l’un part par les pieds et le suivant par la tête par exemple.
    Nikolas, 22 Novembre 2009
    #3
  4. Offline
    tribal_ Elite
    Merci pour le pavé :)

    Le texte que tu as trouvé est intéressant mais pas du tout de mon niveau. Donc je vais me contenter des 3 bases que tu m'as donné. Je pense que pour le moment il est mieux que je m'entraine sur la respiration et sur la technique. La vitesse viendra plus tard car il faut bien évidemment que j'ai de la technique et un minimum d'endurance.

    D'ailleurs je n'ai pas compris ton 3eme axe la vitesse :

    les r, R, cool r signifie quoi ? Si tu pouvais être un peu plus explicite ca serais bien :$

    J'avais lu que c'était mal de nager tête hors de l'eau. Et je trouve cela pas très confortable. Une explication de l'exercice ?

    Quand tu dis une longueur un bras puis l'autre c'est à dire ?
    Une longueur avec planche j'imagine qu'il s'agit tout simplement de garder une planche au bout des doigts, et faire des battements de jambes tout en se concentrant sur la respiration ?
    tribal_, 24 Novembre 2009
    #4
  5. Offline
    Nikolas Cscup
    les r, R, cool r signifie quoi ? Si tu pouvais être un peu plus explicite ca serais bien :$

    r:150 m cool c'est faire 150 m lent pour récupérer de façon active.
    le petit r c'est entre les répétitions le grand R c'est entre les séries


    J'avais lu que c'était mal de nager tête hors de l'eau. Et je trouve cela pas très confortable. Une explication de l'exercice ?

    En nageant comme un petit chien, tu élimines le facteur respiration et tu te concentres sur tes appuis dans l'eau. C'est un exercice technique, il sert à mettre en évidence une technique. Tu ne dois donc surtout pas nager tête hors de l'eau tout le temps. C'est ce que j'explique d'ailleurs juste après.

    Quand tu dis une longueur un bras puis l'autre c'est à dire ?

    Tu travailles un seul bras pendant une longueur, de façon à te concentrer sur une chose à la fois.

    Une longueur avec planche j'imagine qu'il s'agit tout simplement de garder une planche au bout des doigts, et faire des battements de jambes tout en se concentrant sur la respiration ?


    Oui
    Nikolas, 24 Novembre 2009
    #5
  6. Offline
    tribal_ Elite
    Juste pour vous tenir au courant. J'ai donc pas encore appliquer le programme. Vu que ca fait même pas 1 mois j'ai du mal a faire une longueur correctement. Donc jusqu'à présent, je faisais 1 longueur, pause le temps que je voulais et je repartais.

    On m'a conseillez de faire beaucoup de longueur avec planche car c'est ce qui me freine au niveau des battements de jambes. Je pourrais faire 3-4 longueur sans problème avec un pull buoy rien qu'en faisant avec les bras (le crawl). Tant dis que je suis plus vite essoufflé si je fais avec mes jambes.

    Mais en battements de jambes j'arrive vraiment pas a avancer et ca m'essouffle beaucoup. Pour vous dire, j'arrive pas a faire une longueur avec une planche. Mes appuis des bras sont bon mais pas mes jambes.

    Donc en faite d'après moi j'ai peu de force dans les jambes et sa m'essouffle donc je dois les travailler. J'arrive a faire des battements lorsque ma tête est dans l'eau, lorsque je prends une inspiration je sais pas pourquoi j'arrête de battre des jambes.

    Sinon respi 3 temps me fatigue plus que respi 2 temps. Et prendre des inspiration cote gauche j'y arrive pas... Ma tête tourne pas assez ou je sais pas mais j'arrive pas a prendre une bonne inspiration sans me prendre de l'eau dans la bouche.

    Je suppose que je devrais faire un petit programme avec des exercices de bases.

    - Battements de jambes
    - Respiration cote gauche 2 temps (avec pull pour pouvoir me concentrer sur la respi)
    - Respiration 3 temps avec pull buoy


    Puis alors trouver un bon moyen pour faire des battements de jambes régulier sans m'arrêter tout en bien inspirant...

    PS : Aujourd'hui j'ai réussi 4 longueur et entre chaque longueur maximum 2 secondes histoire de reprendre 2-3 inspiration.
    tribal_, 16 Décembre 2009
    #6
  7. Offline
    Je ne sais pas si les tests sont du même style que ceux que j'ai à la police, mais on doit aussi faire 100m avec un temps maxi. Par contre, on doit le faire tête hors de l'eau (le but : nager en voyant tout le temps la victime) renseigne toi si c'est pareil chez les pompiers. Car faire le crawl c'est bien, mais garder la tête hors de l'eau non stop en crawl, c'est pas du plus facile ni du plus confortable :/
    Olivierpeps, 20 Décembre 2009
    #7
  8. Offline
    Samcai Noir à lunettes
    Nickel ce thread ! J'aimerai aussi beaucoup passer les tests de sapeurs pompiers. Tu pourras nous tenir au courant une fois que tu les auras passer, ou en tout cas partager les infos que tu as déjà ?
    Samcai, 20 Décembre 2009
    #8
  9. Offline
    tribal_ Elite
    Le soucis c'est que je les passerais pas avant 2011... J'apprends seulement a nager maintenant, je n'ai aucune endurance, aucune équilibre et aucune souplesse. Je préfère d'abord être sur de pouvoir y arriver avant de m'inscrire. Après une fois inscris, on risque entendre encore quelques mois voir années avant qu'ils proposent un nouveau recrutement.

    Pour les infos, j'en ai.

    Pour ceux que ca intéresse :

    Si tu veux plus d'infos, suffit de demander au SIAMU et ils te donneront une brochure ou ils t'explique tout les épreuves physique en détail.



    Sinon si tu veux devenir sapeur pompier, tu dois d'abord t'inscrire au prochain recrutement (on a aucune date, ce qui fait que les SIAMU décide quand ils ont besoin d'engager). Quand ils font un recrutement si tu réussi les épreuves physiques, orales et écrites, ils font un classement des gens qui ont réussi. Ensuite ils appellent petit à petit quand il ont besoin de quelqu'un. C'est a dire que si ils ont besoin d'un nouveau pompier, ils prendront d'abord celui qui est meilleur. Ainsi de suite. Ce qui veut dire c'est que tu n'as aucune garantie d'être pompier car après 3 ans il me semble les épreuves de recrutement ne sont plus valable.


    Ensuite si ils t'appellent en service, tu as d'abord un stage de 1 an. si tu réussi tes formations, on peut dire que ton métier est sapeur pompier. Sinon tu l'as dans le baba et je sais même pas si tu peux recommencer a 0

    Edit : Ceci sont les conditions, épreuves, façon d'engager, ... du SIAMU de la Ville de Bruxelles capitale. Il se peut que ca change. Faudrais que tu te renseigne...
    tribal_, 22 Décembre 2009
    #9
  10. Offline
    Samcai Noir à lunettes
    Samcai, 23 Décembre 2009
    #10
  11. Offline
    tribal_ Elite
    Semaine passé, demander conseils au maitre nageur/sauveteur.

    Lui ai expliqué mes projets et il a tout de suite pris le chrono. 22" pour 1 longueur départ dans l'eau sachant que ca faisait 1 heure que j'étais dans l'eau (je nage pas intensif non plus mais bon...)


    La il m'a dit mes jambes, il m'a fait faire 4 longueur en alternant battement de jambes et ciseaux. Après la moitié de la longueur j'arrivais déjà plus a avancer. Mais bon il m'a poussé a continuer, j'ai donc fini par faire les 4 longueurs avec des quadriceps congestionné a mac, pour ensuite terminer avec 10 récupérations de 3 secondes. Croyais m'évanouir :p

    La il m'a donner 5-10 minutes de pauses et m'a dit qu'il allait me chronométrer 100m. Me disais déjà dans la tête j'y arriverais pas jamais.

    Finalement 1'56" départ dans l'eau sans virage avec respiration 2T.

    J'ai donc 30" secondes a perdre. M'a expliqué que mes jambes n'aidaient pas assez donc maintenant je fais des battements de jambes, m'a aussi expliqué qu'il fallait mieux faire respi 3T pour mieux avancer car on se freine légèrement en sortant a chaque fois la tête.

    De plus quand je replace mon bras droit dans l'eau, je le place pas en face de mon épaule mais plus en face de ma tête, ce qui fait que je freine aussi.

    J'ai beaucoup de boulot :p
    tribal_, 5 Janvier 2010
    #11
  12. Offline
    Insanity Elite
    J'ai fais de la compétition en crawl pendant plusieurs années, mais c'est quelque chose de difficile à expliquer sur un forum :)

    Au niveau du haut du corps : nager la tête hors de l'eau, ça te ralentit à mort : entraine toi bien à tourner uniquement la tête, en même temps que tu sors ton bras de l'eau (et donc tourner ta tête de ce côté la), respirer, et remettre ta tête droite quand ton bras plonge. Personnellement, je respirais, je "plongeais" ma tête dans l'eau et j'expirai (tête dans l'eau) pendant 2 tours de chaque bras environ. Le rythme change en fonction de la longueur de la course : en sprint final, ce sera plus court. A toi de trouver ta façon de faire, mais expirer et respirer avec la tête tournée te prendra trop de temps et te déséquilibre.
    De plus, pour moi, l'expiration dans l'eau me permettait de bien me concentrer sur la respiration et de sentir si j'étais bien horizontal dans l'eau.
    Pour aller vite, il faut se sentir bien avec tout les mouvements : entraine-toi à faire le crawl lentement en établissant tout les combien de mouvements tu respire : ça à l'air con, mais le crawl est plus difficile à vitesse lente qu'à vitesse élevée!

    Au niveau des jambes : pas grand chose à dire, le battement et la fréquence de battement, ça se travaille; dans l'eau ou dans une salle. Toujours essayer d'être le plus horizontal possible!

    P.S. : J'avoue ne pas avoir lu le bloc de Nikolas, désolé si ça se répète :-D
    Insanity, 5 Janvier 2010
    #12
  13. Offline
    Volcans Elite
    Si tu cherche toujours, prend mon msn
    je donne des cours de natation et je nage souvent, je te ferai un petit entrainement sur mesure mais bon, y'a beaucoup de questions pour voir exactement où tu en es.
    Volcans, 17 Mai 2010
    #13
  14. Offline
    hagen Elite
    et dire que j'donne cours de natation toutes les aprem... faudrait que je re-nage de temps en temps tiens..

    Expliquer la technique sur un forum c'est pas hyper simple hein.. puis surtout, c'est bien d'expliquer mais montrer le geste c'est mieux... même si tu dois sans doute imaginer les gestes à faire en lisant certains trucs.

    Je vois que tu as des soucis avec la propulsion des jambes en crawl (j'ai pas tout tout lu mais tu te focalises que sur le crawl c'est ça ?) ... si ça peut te rassurer un peu (même s'il faut évidemment le travailler) mon collègue nage le crawl correctement et n'a pas un bon battement de jambes.
    S'il ne doit se servir QUE de ses jambes, il n'avancera pas bcp.. j'dis pas qu'il rame comme toi pour faire une longueur avec une planche non plus mais bon.. il me dit que limite il recule (pour exagérer)

    Et si tu regardes les champions de natation, les jambes ne font pas des battements super vite hein, enfin ça dépend du type de course mais ça sert souvent juste à la flottaison et au maintien dans l'eau, après c'est sûr que mettre un peu de jambes ça fait avancer plus vite :p

    Pour ton travail des jambes qui s'arrête quand tu respires, je dois te dire que j'ai des enfants qui font pareil, et y a pas 36 solutions, c'est un problème de coordination.
    Reste concentré sur tes mouvements, prend une planche, bras tendus devant toi, battements de jambes en crawl, et tu démarres ... et tu te concentres pas sur les 2 temps ou 3 temps, respirer à droite ou à gauche, ça tu t'en fous, mais tu n'arrêtes pas les jambes, et tu souffles dans l'eau, et quand tu as besoin de respirer tu sors la tête du côté que tu veux, mais tu te concentres bien pour continuer les jambes...

    Il n'y a rien à faire c'est de l'entrainement, la coordination ça s'entraine... en musique, les batteurs c'est la même chose.. bref courage :)
    hagen, 18 Mai 2010
    #14
  15. Offline
    GUMBAL 1337
    Je suis prof de natation depuis 18 ans, la meilleur chose à faire en nage pour aller plus vite, c'est le plongeon, beaucoup oublie cette étape, il faut plonger les bras en avant et rester en apnée jusqu'à l'autre bout. Tu ne fais donc pas de mouvement inutiles (aucun mouvement en fait).
    GUMBAL, 18 Mai 2010
    #15
  16. Offline
    Volcans Elite
    +1 : bosse bien tes plongeons, tes flèches, jambes de pap, virages
    Par contre pour tes entrainements, ça sert à rien de te donner à fond et de faire des sprints.
    tu dois faire des entrainements long de fond + des entrainements avec allure surtout pour bien ancrer la nage. Sinon quand tu vas sprinter, tu vas faire n'importe quoi..
    Volcans, 21 Mai 2010
    #16