Questions concernant les études

Discussion dans 'Etudes' créé par .MalixXx, 22 Janvier 2008.

Statut de la discussion:
Fermée.
  1. Offline
    .MalixXx ex membre
    Amis du soir, bonsoir !

    Je me permets de créer ce thread, car depuis un petit temps, je me pose plusieurs questions quant aux études supérieures que je fais entamer l'année prochaine.

    En fait, je voudrais me lancer dans l'économie, plus particulièrement dans la comptabilité, la fiscalité, enfin, ce secteur.

    Ce que je me demandais, c'est :

    • Quelle est la différence entre l'IESN et les FUNDP ? ( Namur )
    Je sais que la première est une haute école et que la seconde est une université, mais concrêtement, pour le diplôme et les années d'études, qu'est ce que ça change ?

    • Lors des 3 ans de bac, des mathématiques "poussées" sont-elles vraiment nécessaires ?
    Je me pose la question vu que depuis la 5ème rénové, j'ai 4 heures de mathématiques par semaine, et donc j'ai un niveau moindre que ceux qui ont eu un horaire avec 6/7 heures de math par semaine.

    • L'apprentissage et le perfectionnement de 2 langues étrangères ( le Néérlandais et l'Anglais ) sont-ils obligatoire ?
    Je sais que le Néérlandais est primordial pour trouver un emploi en Belgique, et que l'Anglais est une langue universelle, mais est-ce qu'on a l'obligation d'apprendre ces deux langues pendant les 5 ans d'étude ?

    Je pense que c'est tout pour l'instant. Je dois encore demander de la documentation sur les études supérieures aux FUNDP, et j'irai surement aux cours ouverts à l'IESN le 20 Février afin de me faire une opinion.

    Merci d'avance pour ceux qui auront pris la peine de me lire et de me répondre =]
    .MalixXx, 22 Janvier 2008
    #1
  2. Offline
    Bartdude Touriste
    Ca n'est pas le même rythme de travail, pas la même ambiance non plus (enfin moi j'ai vu une énorme différence), pas le même niveau, pas le même diplôme, à priori pas les mêmes jobs à la clef, et normalement pas le même salaire non plus. Enfin voilà quoi. Par abus de language, on dit que l'unif' c'est mieux... perso d'expérience je dirais que le mieux c'est un truc où on se sent bien, que ce soit l'un ou l'autre.

    Y'a pas 36 facons de le savoir, faut essayer... et pas te laisser effrayer par l'éventualité d'une difficulté. Ceci dit, le nombre d'heures n'est pas primordial, c'est quand-même plus une question d'esprit (je pense que t'as plus de chances si tu tapes du 16/20 en 4h que du 12/20 en 6h), dans la plupart des matières en tout cas. Si ca peut te rassurer, quand j'étais en candi (math) le plus balaise de la classe sortait de math 4h , et avait entre temps brillament réussi une math-spé, et moi je me suis fait démonter alors que j'avais math 8h... comme quoi ca veut rien dire !

    J'avoue ne pas savoir si c'est obligatoire, mais je pense qu'il est très difficile d'éviter les 2 par contre. Perso j'avais pas de néerlandais dans ma haute-école, et je le regrette un peu... maintenant. Aucun des 2 n'est "primordial", mais chacun est un atout non-négligeable en tout cas.

    Quitte à me répéter, un bon conseil : choisi un truc qui te botte. Ne prends pas l'unif parce que "ca fait mieux", parmi les 75% d'échec en première je suis sur qu'il y en a un bon paquet qui en sont là à cause de ca (enconre une fois, je parle d'expérience...).

    Bonne continuation à toi en tout cas !
    Bartdude, 22 Janvier 2008
    #2
  3. Offline
    neo 23 HOUR PARTY PEOPLE
    pas sur
    neo, 22 Janvier 2008
    #3
  4. Offline
    .MalixXx ex membre
    Pour être tout à fait franc, je pensais faire 3 ans à l'IESN ( donc en Haute-Ecole ), puis faire la passerelle 2 ans à l'université ( FUNDP ) :oops:

    Ainsi, j'aurai un diplome "universitaire", une bonne base, et ( c'est un point important dans la vie maintenant ) un meilleur salaire au début de ma carrière.

    Les difficultés ne me font pas peur, je voulais juste savoir si c'était vraiment trop vache, ou s'il fallait mieux faire une spéciale math, ou prendre des cours, que sais-je encore.. :-'

    Je préfère prendre mille précautions à l'avance, je dois avouer que je n'ai pas le droit à l'erreur, et que je veux être parfaitement sur de mon choix.

    Merci à toi Bartdude ;)
    .MalixXx, 22 Janvier 2008
    #4
  5. Offline
    Bartdude Touriste
    Je savais qu'en ne nuancant pas, on viendrait me dire ca. Evidemment c'est pas sur, ca dépend du prof, de la classe, de l'élève, etc ... Je voulais juste dire que c'est pas parce que t'es en 4h que tu piges moins bien qu'un gars en 6h. Allez plus au fond des choses, c'est bien , mais si tu comprends pas la moitié de ce que tu vois, c'est assez inutile...
    Bartdude, 22 Janvier 2008
    #5
  6. Offline
    Sigmund Philololologue
    Franchement, nous autres à l'ulb (bon c'est en germa) en BA3 on a des gens de régendat germanique (donc Haute École) qui ont fait la passerelle pour faire le master en langues germaniques. Bah en novembre y en avait plus un seul au cours, ils ont tous arrêté. Ils avaient tous des beaux points dans leur haute école, ils ont même le diplôme pour enseigner en secondaire inférieur, mais ils n'arrivaient pas à noter ce que notre prof de littérature disait au cours.

    Moi je te conseilerais de faire un an à l'unif, de bien bosser conscienscieusement, de telle manière qu'à la fin de ton année, tu puisses tirer des conclusions non "biaisées". Si tu réuissis, ben c'est tant mieux, félicitations. Si tu rates, tu fais un travail d'introspection et tu vois si c'est de ta faute (pas assez travaillé, pas préparé, etc) ou si ce n'est pas de ta faute (maladie lors du blocus, t'as agressé la fille du prof et elle t'a reconnu, etc :-D).
    Je pars du fait qu'une année à l'unif, à part du point de vue financier, n'est jamais une perte. Tu y apprends des trucs, une nouvelle façon de penser, une nouvelle logique, une nouvelle maturité, etc. Et avec le nombre de gens qui ratent en secondaire où à l'unif, dans un bureau d'embauche je ne pense pas qu'un recruteur te pénalise parce que tu es un an en retard..

    Et comme tu veux quand même faire un master après, autant faire les trois années précédentes qui préparent le mieux à ce master, non?

    On dit souvent, je ne sais pas si c'est une vérité universelle mais dans mon expérience personnelle je dirais plutot que c'est vrai, que les hautes écoles te fournissent une tête bien pleine alors que les unifs une tête bien faite.

    Dans une haute école on t'apprend ta "profession" alors qu'à l'unif on t'apprend à traiter, à organiser, à gérer, à "mettre en ordre dans ta tête" des informations. Et à les assimilier et à savoir les utiliser.

    Enfin bon c'est mon point de vue :)

    Bonne chance dans le choix de tes études vieux, c'est pas un choix facile :)
    Sigmund, 1 Février 2008
    #6
  7. Offline
    Yorel Rêveur
    Hannah a bien résumé ma pensée. Je rajouterais juste que si tu tentes l'ULB, prends un kot (pour éviter de faire des trajets pénibles et ainsi mettre toutes les chances de ton côté).

    Tu as le choix entre des études en Sciences économiques et Solvay. Solvay est assez réputé (d'ailleurs sa réputation augmente d'année en année). Certains regrettent cependant l'esprit dans lequel sont donnés certains cours : Vous êtes les meilleurs des meilleurs des meilleurs, ... ce qui a pour mérite de motiver les gens mais en rendre certains... très hautains... Enfin...
    Yorel, 1 Février 2008
    #7
  8. Offline
    Bartdude Touriste
    Déjà, l'aspect financier, il faut pouvoir s'en détacher à ce point et le mettre à part. Malgré le cout très réduit payé par l'étudiant par rapport au cout réel, ca représente parfois pour les parents un réel sacrifice, que tout le monde ne sait pas faire, ou que certains hésitent à faire.
    Un échec n'est pas forcément synonyme d'année perdue, mais certains n'ont tout bonnement aucune chance de réussite, ou aucune envie, et ceux-là leur année ne leur aura rien apporté. Perso la seule chose que mon année de candi m'a apporté, c'est l'assurance que l'unif n'était pas pour moi. Ah oui non j'ai aussi acquis des skillz de fou à Daytona USA...



    Je suis d'accord avec toi, mais je trouve toujours la première phrase un peu réductrice, des 2 côtés d'ailleurs. Effectivement les hautes écoles sont beaucoup plus axées "pratique" que "théorique", mais ca n'empêche qu'on peut sortir de là avec une tête bien faite aussi, et sortir de l'unif avec une tête bien pleine également. Concrètement, j'aurais jamais réussi l'unif, mais très peu de cours de supérieur m'ont quoi qu'il en soit été directement utiles dans mon job. Maintenant c'est peut-être la branche (informatique) qui fait ca aussi, j'en sais rien...
    Bartdude, 1 Février 2008
    #8
  9. Offline
    Sigmund Philololologue
    Hé bien nous sommes d'accord alors :)
    J'ai essayé de faire mon explication via un système plutot dichotomien histoire de "faciliter" la compréhension, mais tu as réussi à simplifier et à apporter des choses en plus qui sont assez faciles à comprendre :)


    J'ajouterais que la FUNDP est réputée pour bien accueillir ses étudiants, et pour bien les suivre par rapport à d'autres unifs.
    J'ai certaines connaissances qui habitent bruxelles, et au lieu de commencer la médecin à l'ucl bruxelles, il la commence aux FUNDP afin d'être mieux encadrés et de "réussir le mieux possible la première".
    Donc Malixx, à ta place je tenterais l'unif :) (si, comme l'a relevé bartdude, le minerval (780¤ il me semble + bouquins/syllabi) n'est pas un fort investissement pour tes parents)
    Sigmund, 1 Février 2008
    #9
  10. Offline
    C4st0r Elite


    fundp et iesn, ça tombe bien, j ai fait les deux ;-D (sc éco d'un côté, marketing de l'autre, où je suis encore..)

    Pour le diplôme, ben c'est totalement différent, avant de se lancer il faut savoir ce que tu veux faire de ta vie. Sache que le barème "licence" est d'office plus élevé... Maintenant des études assez ouvertes comme le marketing ne te limitent nullement à un barème déterminé, il faut savoir se vendre.

    Pour les math, iesn: rien de bien compliqué, c'est du niveau secondaires... A la fundp, c'est différent, tu vas en chier (en sc éco je parle) 4h en secondaires ne t'apportent pas les "automatismes nécéssaires" maintenant la matière n'est pas vraiment différente, mais les requis autrement plus haut. Je peux te dire qu'en première sc éco, c'est LE cours à travailler, si tu n'es pas "matheux" on est d'accord.

    Pour les langues, le neerlandais est assez accessibles en sciences éco (fundp) de plus il y a des groupes en fonction des niveaux, j'étais "moyen" j'ai eu 11,5 en étudiant qq heures la veille (je savais mon année foutue donc je n'ai pas cherché la moyenne).
    Idem pour l'anglais, il y a des groupes, mais le niveau est plus poussé. Bon j'étais dans le groupe "avancé", groupe où personne n'est sencé avoir de problèmes en anglais, j'ai réussi sans problèmes donc je ne peux pas trop me prononcer de ce côté.

    A l'iesn tout dépend de ton orientation, en marketing par exemple, l'anglais m'est encore une fois très accessible. Par contre le neerlandais c'est autre chose, qu'à l'unnif, c'est ici LE cours à bucher, j'ai 11 de moyenne (les moyennes sont sur 20, on s'entend :oops: ) et c'est le cours qui prend le plus de temps de travail pour à peu près tous les élèves. Le but est clair, être bilingue après trois ans en vue des stages en Flandre.

    Dans les 2 cas, 2 langues sont obligatoires, l'autre choix étant l'allemand.

    Maintenant, si tu comptes plutot te diriger vers "compta" à l'iesn, sache que marketing est bien plus "ouvert" pour le futur.
    En compta les langues sont évidemment moins poussées.

    edit: en plus il est bien plus facile de faire la passerelle market -> sc éco, si tu souhaites continuer la licence plus tard, qu'en partant de compta. C'est dans cette optique que je me suis tourné vers le market. Non je n'ai pas dit mon dernier mot aux sciences éco :mad: :-D
    C4st0r, 1 Février 2008
    #10
  11. Offline
    Sigmund Philololologue
    Ah ouais..

    Si t'as du temps à "perdre", c'est la semaine portes ouvertes cette semaine à l'ULB. Les rhétos sont cordialement invités à venir assister aux cours de BA1 pour voir comment ça se passe.

    A bon entendeur..
    Sigmund, 5 Février 2008
    #11
  12. Offline
    kyus ex membre


    Je suis d'accord avec toi, dans certains cas...

    N'oublie pas que beaucoup d'étudiants qui entrent directement à l'unif partent avant même la première session!!

    Je pense qu'il ya de très bons éléments en haute école (je veux dire, capables de réaliser un beau parcours universitaire). Pour preuve, j'ai un gpe d'amis (régents et gradués), en reprise de cours à l'université, qui s'en sont tous très bien sortis à la dernière session (Noêl). Ce genre d parcours exemplaire n'est aps rare... Contrairement aux rumeurs en vogue.

    Mon grand-père, ingénieur civil, à également réussi avec mention... sortant pourtant avec un diplôme secondaire technique...

    Gardons bien à l'esprit que, sans connaître vraiment le candidat, on peut difficilement juger ses compétences... Chaque cas reste donc bien individuel.... Qqun qui veut, et qui est prêt à travailler, a ttes ses chances. Ce qui conditionne beaucoup la réussite, je pense, c'est finalement aussi ce qu'on est prêt à donner et, bien entendu, la passion pour ce que l'on fait. Le reste est une question de choix. Le tout étant de ne pas choisir une branche pour laquelle on est peu sûr de soi, pas vraiment passionné ou encore pour laquelle nous n'avons ni base, ni possibilité pratique de les récupérer...

    Bonne chance à toi... Je te conseille le graduat et une passerelle si tu veux t'amuser un peu avant :D, l'univ si tu veux faire court et/ou si tu veux déjà bien bien t'y mettre (ce qui n'empêche pas de s'amuser un peu aussi hein!) :p

    a+ ;)
    kyus, 17 Mars 2008
    #12
Statut de la discussion:
Fermée.