Saw 5 pour novembre suivi du 6

Discussion dans 'Cinéma' créé par davidof, 24 Octobre 2008.

  1. Offline
    J'ai maté Snuff 102 en gros et bon, ouai c'est gore mais y a rien à coté, aucune histoire, rien. C'est limite un documentaire de torture tellement y a aucun sens.

    Oui c'est gore, les effets spéciaux sont hyper réalistes et faut avoir le cœur bien accroché.

    Pas envie de mater les autres, je me suis dit je vais prendre Snuff 102 car c'est le plus récent et donc j'imagine que c'est le plus réaliste mais si les autres sont du même acabit en ce qui concerne l'ennui du scénario non merci.
    Mentalita95, 16 Octobre 2009
    #61
  2. Offline
    eezzy5 Library Music change my life!
    Je ne le crois pas, car jusqu'à présent et à ma connaissance, le seul vrai snuff recensé à ce jour (après enquête policière), est "Blood of the rose" ou un titre du genre, si mes souvenirs sont bons.

    De plus si c'était le cas, ils n'auraient surement pas été délibérément et ouvertement présentés à des festivals, ou seraient édités commercialement en DVD...

    http://www.dvdrama.com/news-19600-august-underground-l-horreur-classee-x.php

    http://www.horreur.com/critique-1279-august-underground-s-penance.html

    http://www.ohmygore.com/forum/index.php?showtopic=2344

    http://www.imdb.com/title/tt0412467/

    http://en.wikipedia.org/wiki/August_Underground%27s_Mordum

    D'ailleurs personne dans le monde n'a été condamné pour meurtre suite à la réalisation d'un snuff, c'est juste pour faire du buzz.

    Aujourd'hui si tu veux du snuff, il suffit d'aller par exemple sur Webchoc ou d'autres comme Google Video ou Youtube, qui regorgent de vidéos particulièrement violentes qui montrent de véritables accidents avec des morts, ou des scènes de meurtres (comme les égorgements de prisonniers par des "Talibans" ou autres fanatiques ou de bagarres ultra-violentes et mortelles entre humains ou animaux, et bien d'autres choses innommables), mais cela ne choque apparemment presque plus personne, et j'ai l'impression que ce genre de dérive est due au fait, que l'on a plus facilement accès à la violence qu'avant "grâce" au net ?

    Personnellement je trouve cela très malsain et immoral, ne serait-ce que par respect envers leurs familles ou leurs connaissances.
    eezzy5, 16 Octobre 2009
    #62
  3. Offline
    eezzy5 Library Music change my life!
    C'est vrai que à part leur côté "esthétique", ils sont vraiment nuls et ennuyeux niveau scénario.

    Et perso, je t'avoue que je n'ai jamais réussi à aller jusqu'au bout des trois August Underground, non par dégout mais certainement par ennui...
    eezzy5, 16 Octobre 2009
    #63
  4. Offline
    eezzy5 Library Music change my life!
    Donc pour bien résumer et mettre tout le monde d'accord, sans prêter à confusion, voici donc ce qu'il en est réellement :

    La légende populaire (ou urbaine), veut que le snuff-movie soit le produit d'un faux tournage, suivant le schéma suivant :

    Un producteur organise un casting pour un soit-disant film pornographique, les interprètes engagées sont ainsi manipulées pour être victimes de vraies tortures et d'abus, avant le meurtre final.
    Le film (ou plutôt une suite d'images), circule ensuite dans un circuit bien fermé de riches amateurs de crimes bien pervers, où ces cassettes circulent à prix d’or.

    Deux composantes sont essentielles dans le snuff movie : la mort et l’image.

    La mort : elle doit être présentée comme étant réelle, mais il faut également qu’elle soit visible dans son déroulement, car on doit voir la victime, sur le point ou en train de décéder et non pas déjà morte, et de plus elle doit en être consciente.

    L’image : la mort doit être filmée, il ne s’agit pas de simples photos, il faut accentuer le réalisme par le mouvement et la durée.
    Le plan de la séquence est généralement de mauvaise qualité et filmé par un cinéaste semi-professionnel (éclairage présent mais partiel et mauvais, cadrages instables mais ciblés, etc.).

    Si je prends en exemple les deux films pré-cités:

    SNUFF102 :

    Loin de se résumer à un pétard mouillé, le phénomène Snuff 102 ne manque pas d'efficacité, et tient ses promesses au niveau trash-qui-tâche, mais il s'adresse à un public extrêmement ciblé et donc restreint (qui a envie de regarder un snuff dans son intégralité ?).
    Sa qualité, c'est de n'avoir aucune limite et d'aller assez loin dans la représentation de la violence (les séquences sont à la lisière de la pornographie), mais son défaut, comme je l'ai déjà dit plus haut, est son final qui s'avère assez médiocre.

    AUGUST UNDERGROUND

    Tourné comme un film amateur, le premier August Underground donne l'opportunité à ceux qui le souhaiteraient de plonger dans le quotidien de trois tueurs en série (une femme et deux hommes) pris de démence, qui filment avec une caméra vidéo toute leur besogne sanguinolente.
    A partir d'une image assez crade (zooms intempestifs et flous), le réalisme des scènes de meurtres, où rien ne semble simulé, impressionne vraiment, et on peut par exemple y voir l'un des tueurs, forcer un homme à s'auto-émasculer afin que sa complice prodigue une fellation à son sexe détaché, ou ce même tueur dépecer le ventre d'une femme enceinte avant de la sodomiser, et il est vrai que sans indication ou avertissement préalable, on pourrait se croire devant un "vrai" snuff-movie, mais par leur mauvaise réalisation, ou par les interprétations grotesques des pseudo-acteurs, elles tournent à l'ironie voire au burlesque.

    Les amateurs de cinéma gore extrême peuvent s'y risquer, les autres passeront leur chemin.

    PS : Il existe également deux "perles" françaises du genre, comme "A l'intérieur" et "Martyrs" , et qui ont tout pour traumatiser également le spectateur non-averti (et surtout adolescent)...
    eezzy5, 16 Octobre 2009
    #64
  5. Offline
    Le Lensois Sang & Or
    J'ai regardé Snuff 102 suite a vos post, et j'aurais du m'abstenir, c'est encore plus trash que ce que je pensais.. Faut vraiment avoir le coeur bien accroché :s
    Le Lensois, 16 Octobre 2009
    #65
  6. Offline
    eezzy5 Library Music change my life!
    J'eus la même réaction et je fus envahi par le même sentiment de révulsion et de regrets, lorsque je vis pour la première fois Cannibal Holocaust, à l'âge de 14 ans (c'était en 1981).

    Il faut te dire que au bout du compte, ce n'est que du ketchup, de la marmelade et de la sauce barbec, mais surtout de le prendre au second degré, et ne pas oublier que ce n'est qu'une fiction.

    Sinon, c'est vrai que c'est bien dégueu et indéniablement très (trop) choquant psychologiquement (on peut dire un cran au dessus des Saw ou des Hostel, même si la limite est très mince)..., je déconseille donc vivement (en bon père de famille), ce genre de film à la majorité (surtout aux plus jeunes et aux âmes très sensibles), car si vous n'y êtes pas préparés moralement, vous risquerez de rester choqués ou marqués pour un bon bout de temps !

    Pourtant d'un autre côté, ils sont tous à ma connaissance en vente libre et les habitués des dernières pages de Mad Movies les connaissent déjà depuis bien longtemps !

    Il faut de tout pour faire un monde...
    eezzy5, 16 Octobre 2009
    #66
  7. Offline
    eezzy5 Library Music change my life!
    Plus grand monde sur ce forum...
    eezzy5, 23 Octobre 2009
    #67