Stracraft Univers

Discussion dans 'Livres, BD, Manga, Anime' créé par PiaFlalCoOl, 25 Juin 2004.

Statut de la discussion:
Fermée.
  1. Offline
    PiaFlalCoOl NiuAge
    :arrow: Un ami, gregoire, a écrit le début d'une histoire de longue haleine sur l'univers de starcraft et plus particulièrement sur l'empire Terran et les fantômes. Je trouve que c'est très prenant donc, avec sa permission, je voulais vous en faire profiter. Donnez vos avis !


    ¤¤ Chapitre 1 ¤¤

    Tenaka était assis sur son siège depuis près de trois heures
    durant lesquelles il avait eu le temps de voir la salle se vider
    progressivement. A l'appel de leur nom et de leur matricule qu'on leur
    avait donné en début de journée, les jeunes garçons agés de 8 à 10 ans
    étaient entré dans les salles adjacentes un par un. Il s'agissait de
    la visite psycho-médicale imposée par la fédération. Toutes les
    personnes rescencées étaient tenue de s'y rendre afin d'y subir une
    série de test pour détecter les éventuelles mutations ou autre
    probleme de santé susceptible de se répendre dans la
    population. L'enginérie génétique Terran était en plein essor et la
    priorité publiquement affichée depuis quelques decacycles déjà était
    le controle et le suivi des mutations survenues sur le génome
    humain. Ce que la confédération se gardait bien de dire c'est que la
    copie des mutations jugées ''intéréssantes'' faisait aussi partie des
    priorités...

    <<Tenaka, matricule 138, veuillez vous rendre dans la salle 3.
    -Enfin, pensa le jeune Tenaka, c'est le dernier examen a subir. Après
    cela, je pourrais rentrer chez moi.>> A son approche, le sas de
    sécurité s'ouvrit et une personne en blouse blanche le fit
    assoir. Tenaka nota que cet homme ne ressemblait pas tellement aux
    autres scientifiques du complexe qui lui avait fait passer les tests
    médicaux de ce matin. Sa blouse masquait sa tenue mais on pouvait
    deviner une muscultature bien développée ainsi qu'un équipement
    étrange voire meme douteux pour un médecin. Tenaka suspectait en effet
    l'homme d'avoir sur lui une ou plusieurs armes mais ne fit pas plus
    attention a ces détails, après tout, on était censé vérifier son bon
    état de santé et non pas l'agraver.

    <<Bien.>> commença l'homme sur un ton neutre. tandis qu'il
    parlait, il cherchait quelque chose dans une armoire, le dos tourné a
    Tenaka. <<D'après les analyses génétiques de ce matin, tu a environs
    3% de chance de passer avec succès ce test. Avale ça et tente de rester
    éveillé.>> Sur ces mots, il lui tendit 3 comprimés. Ne sachant pas
    trop quoi penser de cet homme au regard inquisiteur, Tenaka se résigna
    à prendre ces ''médicaments''. Au bout de 2 minutes, une forte somnolence
    commença le gagner. Il fut brutalement tiré de sa létargie par l'homme
    en blouse blanche: <<Ne t'endors pas!>> lui dit il sur un ton
    péremptoire tout en le forçant à se mettre debout. <<Ce sommeil là
    équivaut a la mort dans 98% des cas! Essaye de ne pas faire partie de
    la nombresue liste des personnes ayant succombé.>> Tandis que ce personnage
    pour le moins bizzare parlait, l'état de Tenaka s'améliora mais des que le
    silence s'installa de nouveau, la somnolence le gagna encore une
    fois. Pris de panique a l'idée de tomber dans ce sommeil synonyme de
    trépas, il chercha frénétiquement dans la pièce un couteau ou une lame
    quelconque. Il eut vaguement conscience qu'on lui tendait un couteau
    qu'il saisit pour se le planter dans la main gauche. Instantanéement
    réveillé par la douleur, il s'aperçut que l'homme lui parlait à
    nouveau. <<C'était une bonne idée mais je doute fort que cela suffise
    à te soustraire a l'influence de cette drogue.>> En effet, Tenaka ne
    sentai déja presque plus la douleur et recommençait a somnoler. Après
    cinq autres minutes de lutte, il finit par s'écrouler par terre.

    L'homme en blouse blanche récupéra l'enfant et le posa sur un lit
    dans une salle où se trouvait déja 3 autres gosses. Pas besoin de
    prévenir qui que ce soit. Au moment meme où Tenaka avait avalé la
    drogue, on avait avertit ses parents qu'il ne le reverrait plus et,
    contre une centaine de crédit, on les avait engagé à rentrer chez eux
    et à oublier l'affaire.

    Voila déjà deux heures que Tenaka gisait sur son lit. Tant qu'il
    n'était pas déclaré cliniquement mort, il resterait là sous
    perfusion. Personne dans la confédération Terran n'était en mesure de
    dire combien de temps il pouvais rester dans cet état...



    Le meme jour, quelque part dans le complexe médical.

    <<Tu a été imprudent Shimrod, tu a commis une grave erreur avec ce
    dernier élément. S'il avait été completement lucide, le fait de lui
    tendre ce qu'il cherchait, alors qu'il n'avait pas précisé que c'est
    d'une lame dont il avait besoin, aurait pu lui paraitre suspect.

    -Ne t'inquiète pas, tu sais bien que de toute façon c'est sans
    importance. S'il arrive a vaincre le stimulant, il pourras commencer
    une formation de Fantome. Dans le cas contraire, on le raye
    définitivement de tous les registres.

    -C'est vrai. Mais n'oublie pas que si jamais un fouineur de
    journaliste se rend compte que des agents Fantomes se servent des
    visites psycho-médicale pour recruter de force leur nouvelles recrues,
    on va droit a l'insurection générale.

    -Tu a sans doute raison. Cependant, il faut être vraiment vigilant
    pour repérer ce détail sur une vidéo holographique sans savoir
    éxactement ce qu'on cherche. Et puis il y a toujours les membres du
    service de censure. A eux on peut faire confiance pour éliminer meme
    les choses qui ne pourrait paraitre suspectes que pour un millionième
    de la population. >>

    C'est sur ces mots que les deux agents Fantomes quittèrent le complexe
    scientifique et médical, laissant les équipes spécialisées s'occuper
    des ''éléments prometteurs''...


    ¤¤ Chapitre 2 ¤¤

    <<Insubordination, détournement de matériel et d'armement des
    services secrets, tentative de corruption et de sabotage de station
    orbitale; tels sont les principaux chefs d'inculpations retenus contre
    vous. Eu égards de vos états de services exceptionnels, vous serez
    cryogénisé dans le bloc numéro 6 pour une durée indéterminée. La
    sentence prend effet immédiatement. Avez vous quelque chose à ajouter?
    -Non.
    -Bien, emmenez le>>

    Pendant qu'on emmenait Asharan à travers la plus importante
    base militaire de la confédération Terran, il repensait à cette
    parodie de procès. Il est vrai qu'il s'était emparé des dernières
    armes cybernétiques développées par les services secrets et qu'il
    avait tenté de prendre le contrôle d'une station orbitale. Cependant,
    on aurait du l'exécuter sur-le-champ ou le faire assassiner par un
    Fantôme. Au lieu de cela, on lui fait un pseudo-procès dans le plus
    grand secret pour décider enfin de le cryogéniser. <<Ils doivent
    vraiment manquer d'unité Fantôme pour se
    résoudre à garder en vie l'un
    des plus dangereux. Quelque chose a du foirer lors de mon
    conditionnement pour qu'il me reste une personnalité aussi
    indépendante. A moins que ce soit le fait d'un attribut génétique non
    contrôlé par mes généticiens de ''parents''>>

    Alors même qu'il pensait a la façon dont son esprit fut
    modifié, il fut pris d'un spasme violent et son esprit se focalisa
    aussitôt sur autre chose, preuve que le conditionnement n'avait pas
    été aussi inefficace que cela. Brutalement sortie de sa rêverie,
    Asharan se demanda où il était. Il était persuadé qu'il évoluait pour
    la première fois dans ce secteur là de la base. Tandis qu'il ramenait
    à la surface de sa conscience la structure du complexe militaire et
    qu'il tentait de s'y situer, son escorte et lui arrivèrent dans une
    grande salle circulaire après avoir franchi 2 portes blindées formant
    un sas hautement sécurisé. Il sut que c'était la salle de
    cryogénisation mais à l'idée de cette pseudo-mort, il n'essaya même
    pas de se libérer.
    <<Je n'ai plus d'armement, je suis encadré par 6 gardes d'élites et il
    y a sûrement des systèmes de sécurité automatisés. Après tout, il
    reste une petite chance pour que les Sentinelles ne m'oublient pas et
    me réveillent un jour, lorsqu'il n'y aura plus assez d'argent pour
    entretenir les caissons>>.

    Les caissons de cryogénisation se présentaient comme des tubes de deux
    mètres de long dans lesquels on s'allongeait pour se faire couvrir le
    corps d'électrodes en tout genre. Le système de survie pour éviter un
    taux de nécrose trop élevé des tissus cellulaires était uniquement
    constitué par un masque à oxygène et une aiguille intraveineuse pour
    assurer la subsistance de l'organisme. Les électrodes devaient aussi
    jouer un rôle mais Asharan ne parvint pas à l'identifier. Les tubes
    de cryogénisation se rangeaient dans les murs de la salle où l'on
    pouvait voir de nombreuses lampes allumées, témoignant chacune de la
    présence d'un condamné plongé dans le sommeil froid.

    On le fit entrer sans ménagement dans son caisson et, après lui avoir
    installé tout l'équipement électronique de survie, Asharan commença à
    sentir ses membres s'engourdir. Après une ou deux minutes d'une lutte
    vouée à l'échec, il sombra dans un sommeil artificiel dont il n'était
    pas sur d'en émerger un jour.



    <<Pourquoi l'avoir gardé en vie?>> L'image homographique de l'homme en noir ne trahissait aucun sentiment mais au ton de sa voix, la Troisième Sentinelle devinait un léger agacement.
    Il s'agissait d'une réunion dans une salle aux murs capitonnés où ne se trouvait qu'une personne. Les 4 autres étaient des images homographiques, toutes identiques, et remplaçaient les êtres de chair qui aurait du siéger là. Quelques part dans toute la confédération, 4 autres hommes se trouvaient dans des salles identiques et participaient aussi à cette réunion. Les communication étaient cryptées au plus haut niveau de sécurité mais l'existence même de cette organisation était connu de si peu de monde que le cryptage en était presque inutile.
    <<Garder en vie un élément aussi imprévisible représente un facteur de risque non négligeable. Je répète donc ma question, pourquoi l'avoir laissé en vie?
    -J'ai l'impression qu'il pourrait nous servir. Le projet Shmaël avance a grand pas et la possession de cobaye de choix pourrait être un atout considérable.
    >> la Cinquième Sentinelle ne se départissait jamais de son calme. Certes, cette décision n'avait été le fruit que de lui même et de la Seconde mais vu les conséquences mineures que cela pourrait entrainer, pas besoin d'avoir la majorité.
    <<Et si les services secrets se doutaient de quelque chose?>> C'était la première fois que la Première avait pris la parole dans cette réunion. Si de toutes les Sentinelles s'était la moins locace, son avis comptait tout autant que celui des 4 autres.
    <<Je sais que nous sommes dans le même camp mais tout de même, eux aussi ont le contrôle des unités Fantômes et nous ne sommes pas censé leur dicter leur conduite quand a l'utilisation de leur troupes. De plus, leur secteur principal est tout de même le renseignement et l'espionnage. Je ne suis pas sur que les responsables de l'armée de la Confédération ne souhaitent pas nous voir disparaître. Après tout, nous sommes quand même un obstacle potentiel. Le contrôle des Fantôme représente un pouvoir a ne pas négliger pour des vautours pareils.
    -M'est avis que vous tendez a la paranoïa. Il est impossible qu'ils arrivent a démanteler notre association sans l'aide des Fantômes. Nous gardons quand même le contrôle exclusif de 10 unités Alpha et les rapports de mission des autres unités nous sont d'abord soumis.>>
    La seconde Sentinelle était connu des quatre autres pour n'omettre aucun détail. Sa capacité d'analyse et de discernement était unanimement reconnue mais il ne donnait son avis que sur trop peu de points, restant dans l'ombre a la plupart des réunions.
    <<Cela n'est pas le sujet! Pour le moment, l'agent Asharan repose au fond d'un caisson de cryogénisation et il ne représente plus aucun danger. Cependant, je pense que nous devrions être informé en cas de réveil. Le processus dure quelques heures et nous aurons le temps d'intervenir si des éléments dangereux sont apparus d'ici là.>>
    La réunion pris fin juste après l'assentiment des Cinq, scellant ainsi le sort de l'agent Fantôme Asharan.



    ¤¤ Chapitre 3 ¤¤

    Une chambre blanche, un plafond où ne se trouvait qu'une lampe a
    argon, illumiant la pièce d'une lueure blafarde. La sensation de ne
    plus sentir son corps. Tenaka voulut bouger, se lever, savoir où il
    était: impossible. Les électrodes sur son corps ainsi que le matériel
    de perfusion l'empechait de bouger. Sa volonté elle meme
    défaillait. Il ferma les yeux, rien ne revint, sa mémoire elle même
    semblait le fuir. Une sensation désagréable s'empara de lui, il
    n'arrivait pas a savoir avec certitude si ce corps qu'il sentait était
    réellement le sien ou si ce nom de Tenaka faisait bien référence a
    lui, a la personne immobilisée dans ce lit. Ce sentiment se dissipa
    rapidement lorsqu'il eut conscience qu'il n'était plus seul. Un homme
    se trouvait dans la pièce, arborant un sourir satisfait.

    <<Eh bien je vois que tu a fini par émerger. Je vais pouvoir m'assurer
    que le stimulant a correctement rempli son rôle. Lève toi.>>
    Tenaka protesta, de toute façon il ne pouvait pas bouger avec tout ce
    qu'il avait sur le corps. L'homme lui arracha négligeament les
    électrodes et coupa le système de perfusion des nutriments. Il réitéra
    enfin son ordre. Cette fois, Tenaka obéit.. Il émanait de cette homme
    comme une aura et Tenaka ne se sentait pas l'aise. L'homme tendit une
    main vers lui, le poing serré et Tenaka vit ses pupille passer d'un
    noir de jais à un bleu opalescent, presque transparent. L'homme ouvrit
    la main et Tenaka s'effondra, en proie à une vive douleur sur
    l'ensemble du corps. Il eut a peine conscience que ses propres mains
    serraient de plus en plus fort sur sa gorge. Alors qu'il avait de plus
    en plus de mal a respirer et qu'il allait succomber, tout
    s'arreta. Ses mains pouvaient agir sans contrainte, libérant
    immédiatement Tenaka de leur emprise meurtrière.

    <<Tu a échoué.>> L'homme parlait sur un ton neutre mais Tenaka perçut
    une colère froide derrière cette voix calme. <<Je ne sait pas comment
    tu a pu survivre au stimulant. Reste ici et ne bouge pas, je
    reviendrait bientôt.>>

    Sur ces mots, l'homme sortit, laissant Tenaka seul avec ses
    pensées. <<Qui est cet homme? Comment a-t-il pu me forcer à me
    tuer. Il a dis qu'il reviendrait. Cette fois, c'est sûr, il me tuera
    sans hésiter.>> Il chercha pendant quelques minutes un moyen pour
    survivre à cet homme qui n'avait qu'a étendre la main pour lui oter la
    vie. Ne trouvant rien, il tomba dans un morne abattement dans lequel
    il restat plusieurs heures, laissant dériver ses pensées sans pour
    autant en avoir conscience...

    il fut tiré de sa léthargie grandissante par des sons de voix. Il
    s'agissait à l'évidence de deux hommes en train de discuter dans le
    couloir. Tenaka su que l'un d'eux était celui qui avait tenté de le
    tuer peu avant.
    <<Pourquoi est-il encore en vie s'il n'a manifesté aucune réaction
    psionique a ton assaut?
    -Il a survécu au stimaulant. S'il n'avait aucune faculté il serait
    mort.
    -Qu'importe. S'il est incapable de s'en servir, il doit mourrir. Il
    sait beaucoup trop de chose.
    - Eh bien soit. Cela sera fait.>>
    Silence... Tenaka entendit que l'une des personne s'éloignait. L'autre
    se tenait derrière la porte, laissant place au tueur.
    <<Il semble bien qu'on se soit trompé sur ton compte. Tu n'a manifestement
    plus d'autre choix que la mort maintenant.>>

    Cette fois, il sortit de l'une de ses poches un pistolet et le
    braqua sur Tenaka. Ce dernier, emplis d'une haine soudaine contre cet
    inconnu qui le jugeait et le condamnait sans raison, bondit sur le
    coté et chargeat. Le coup partit. La balle filla vers Tenaka et
    s'écrasa a 30 centimètres de sa poitrine, arretée par un bouclier
    psionique. Les pupilles de l'homme devinrent instantanément bleu et
    ses geste s'accélérèrent. Tenaka eut juste le temps de le voir tirer
    une lame électrique de sous sa blouse avant qu'il ne sorte de son
    champ de vision à une vitesse surhumaine. Tenaka eut la prescience
    soudaine d'une lame se plantant dans sa gorge. Il se retourna, levant
    le bras pour essayer, dans une ultime tentative, de parer le coup qui
    allait venir. L'homme se trouvait derrière lui mais laissa échapper
    son arme pas tant sous l'effet du choc contre cet obstacle si
    soudainement dressé mais surtout sur le coup de la surprise. Tandis
    que la lame tombait désespérement lentement, Tenaka tenta de porter un
    coup au niveau de la hanche. L'homme esquiva, enfonça son poing dans
    le ventre de Tenaka et assoma ce dernier d'un violent coup dans la
    nique du revers de la main. Il eut juste le temps de rattraper sa lame
    sur le point de toucher le sol avant que l'énergie psionique ne se
    dissipe et que ses gestes reprennent leur vitesse
    normale. L'affrontement n'avait duré que quelques dixièmes de
    secondes.

    Après avoir rangé soigneusement son arme, l'homme se pencha sur Tenaka
    avec un sourir. Non, finalement il vivrait.



    <<Il est toujours en vie? tu a réussi a le rater?
    -Non, il a tout simplement passé le teste avec succès. Non seulement
    il a réussi a ériger un bouclier psionique suffisament puissant pour
    arreter une balle tirée a bout portant mais il a aussi su accélérer
    son métabolisme. Accroitre sa vitesse en le modifiant.
    grace à des forces psioniques est un exercice éprouvant. Ce n'est pas
    donné a tous les Fantomes de réussir ce tour de force, meme après de
    longues années d'entrainement. Alors pour un novice, voila qui est
    exeptionnel.
    -Il commencera donc sa formation dans un demi cycle. Voila qui est
    bien. Un élément aussi doué ne s'était pas présenté depuis
    longtemps. Qui sait? C'est peut-être une future unité Alpha.>>

    Les 2 Fantomes retombèrent dans le silence. Ce que l'un des deux avait
    gardé pour lui, c'est que Tenaka avait réussi a parer son premier coup
    alors qu'il n'avait pas encore décuplé sa vitesse. Il est humainement
    impossible de suivre les mouvement d'un Fantome dans cet état alors
    pour anticiper son attaque... Décidément, ce garçon est surprenant.
    C'est sur cette pensée que l'agent Fantome Alpha-Edge quitta son
    collègue et repris son poste, en attente de nouvelles instructions.




    ¤¤ Chapitre 4 ¤¤

    <<N° 1251, c'est bien lui. Je ne sais pas pourquoi on nous a demander
    de rester sur nos gardes. Encore un coup de notre capitaine. Je
    commence a croire que les drogues qu'il avale a longueur de journée
    lui font perdre la tête.>> Tout en parlant, le marine pianotait sur le
    clavier de commande pour entamer le processus de décryogénisation
    tandis que son collègue entamait une bouteille d'alcool synthétique de
    qualité médiocre.<<La peste soit de ces mesures de sécurités! Il en a
    pour 3H minimum avant d'émerger, notre bonhomme. Je ne sais pas qui
    c'est ni s'il est dangereux mais il sera incapable de marcher en
    sortant de sa caisse. Et nous on doit poireauter ici pendant ce temps
    la... Enfin, ça nous évitera au moins de faire les corvées d'usages.>>
    Après en avoir fini avec le clavier, il pris a son tour la bouteille
    déjà bien entamé et se servit.

    2H45 et 3 bouteilles plus tard, le voyant au dessus du caisson
    s'éteignit et les marines le tirèrent alors vers eux. Un homme était
    dedans, les yeux ouvert mais pourtant voilés. Une cicatrice lui
    barrait le visage. En ce moment, elle était déformée par une ébauche
    de sourire qui se transforma vite en une grimace de douleur.

    <<Vous voila de nouveau parmis nous.>> lui dit un des marines en guise
    d'accueil. <<On a reçu l'ordre de vous escorter jusqu'au complexe
    Epsilon mais vu votre état je crois qu'on va plutôt vous porter.>>
    Tandis qu'ils progressaient dans les couloirs de la base, l'esprit
    d'Asharan s'éclaircirait progressivement. Il ne savait trop pourquoi
    mais il sentait un danger a proximité, dans le coeur même du complexe
    militaire. Dès qu'il fut en état de parler, il demanda où on
    l'emmenait.
    <<Au complexe Epsilon. Nous on est des simples marines, on n'en sait
    pas plus>>

    Lorsqu'il arrivèrent devant un sas blindé avec l'inscription:
    ''Terminale Epsilon, entrée interdite aux personnes non autorisées.''
    une silhouette apparut derrière le trio. <<Merci bien messieurs.>>
    Les deux marines sursautèrent et se retournèrent vivement prêt a
    sortir leurs armes. <<Rassurez vous, si j'avais reçus l'ordre de vous
    éliminer, vous n'auriez pas eu le temps de sursauter. A partir de
    maintenant, je prend en charge l'agent Asharan ici présent, votre
    mission prend fin immédiatement.>>

    Les 2 marines s'en allèrent donc et retournèrent dans leurs quartiers.
    <<Ces fantômes, ils fichent la trouille à apparaître comme ça sans
    prévenir.
    -Ouais, on raconte que ce sont les assassins de la confédération mais
    que le directoire lui même ne les contrôles pas entièrement.
    -Tais toi! On oublie ce qu'on a vu et on n'a transporter qu'un simple
    prisonnier politique. C'est le meilleurs moyen de rester en vie.>>

    Pendant ce temps là, les deux fantômes étaient entré dans le terminal
    Epsilon, siège des services secrets de Tarsonis. Une fois arrivé dans
    les baraquements, le fantôme étendit Asharan sur un lit et augmenta
    légèrement la température dans la pièce à l'aide de la commande situé
    a proximité de la porte.

    <<Agent Asharan, vous avez 18H de repos. Après cela on vous expliquera
    la suite.>> Asharan voulut lui demander plus de précisions mais le
    Fantôme avait déjà disparut. Il plongea bientôt dans un profond
    sommeil et perdit la notion du temps. Son métabolisme recommençait a
    fonctionner, le besoin d'énergie était énorme pour ce corps atrophié.

    Un homme le tira de son sommeil et le força à se mettre debout. 18
    heures avaient du s'écouler. <<On m'a chargé de te remettre
    d'aplomb. Suis moi, un entraînement ne te fera pas de mal,
    dans cet état, tu ne nous est d'aucune utilité.>> Encore chancelant,
    Asharan remarqua à l'insigne rouge et noir sur l'épaule gauche de son
    interlocuteur qu'il avait affaire à une unité Alpha. D'après ses
    dire, c'est un instructeur. Asharan le suivit tant bien que mal avant
    d'arriver à une esplanade en surface. C'était une cour de terre,
    jonchée de rocher de tailles diverses et cerclée de haut murs noirs. Au
    milieu, se dressait un bâtiment préfabriqué en piteux état devant
    lequel on distinguait une vingtaine de silhouette. Vu le terrain où
    on l'avait emmené, c'était pour lui faire passer une épreuve de
    survie.

    L'instructeur lui ordonna de se placer dans le prolongement de la
    rangée et se plaça en face d'eux. Asharan nota que tous étaient assez
    jeune et il en déduisit qu'il se tenait a coté des nouvelles
    recrues. Il remarqua aussi, non sans un certain étonnement, leur
    nombre assez important. <<Eh ben, je ne sais pas si le potentiel
    psionique des terran a globalement augmenté ou si c'est exceptionnel
    mais je me souvient que nous n'étions pas plus de 10 dans ma promotion
    lors de ma formation.>>

    Il fut tiré de ses réflections par l'instructeur qui commençait ses
    instructions. <<Le nouveau venu est l'agent Asharan. Bien qu'il soit
    déjà un Fantôme et qu'il ait achevé son apprentissage, il est
    actuellement très faible pour des raisons qu'il vous est inutile de connaître. Cette épreuve de survie sera donc légèrement différente des
    autres. Vous n'aurez qu'un fouet neuronique comme arme. Bien entendu,
    aucune réglementation en ce qui concerne l'utilisation de la
    télékinésie ou autre facultés propres aux Fantômes. Cependant, le but
    n'est pas de s'entretuer. garder cela en tête même en plein coeur de
    la bataille. Ce sont aussi vos attitudes à respecter les ordres qui
    ferons de vous des Fantômes. Et maintenant, DISPERSION!>>

    Aussitôt, les jeunes recrues partirent dans toutes les directions,
    s'éparpillant sur l'ensemble de la zone. Asharan ne put aller bien
    loin avant d'avoir des vertiges. <<Saloperie de cryogénisation! C'est
    tout juste si je peux contrôler mon corps. Heureusement, je n'ai pas
    l'impression que mes facultés psioniques ont été affectées. Ce sera
    déjà cela pour passer ce test sans me retrouver bon dernier.>>

    Ce qui lui restait d'honneur lui faisait en effet sentir qu'il serait
    presque humiliant de se faire rosser par ces jeunes recrues, des
    bleus, comme il les appelait. Il regarda l'arme qu'il avait en
    main. Un fouet neuronique, une arme a courte portée capable d'assommer
    une personne ou un gros animal d'un coup en agissant directement sur
    les nerfs touchés. Tandis qu'il faisait quelques étirements pour
    retrouver l'usage normal de son corps plus vite, il entendit un bruit
    derrière le rocher. Il se rendit invisible, puisant dans ses réserves
    psioniques afin de créer un camouflage optique quasiment parfait. Le
    fouet a la main, il contourna lentement le rocher, prêt a en découdre
    contre ce Fantôme aussi bruyant et tomba nez a nez avec un drone. Il
    s'agissait d'une sorte de robot monté sur quatre pattes sur le même
    schéma que les araignées, avec au milieu une caméra 360° lui offrant
    un champ de vue sans angle mort et 3 tourelles au dessus de cette
    caméra. L'unité d'alimentation devait se trouver dans le boîtier
    presque au ras du sol mais Asharan n'eut pas le temps de le mettre hors
    service qu'il encaissa un laser dans la poitrine. Sous le choc,
    crachant un peu de sang, il s'aperçut qu'il ne devait la vie qu'au
    réglage du robot, programmé pour mettre hors d'état sans tuer, la
    puissance des lasers au minimum. Un deuxième laser heurta le même
    endroit que le premier et lui fit perdre connaissance. Aussitôt a
    terre, il redevint visible et le robot tira un signal lumineux a la
    verticale de sa position, tout en restant immobile et vigilant.

    Asharan se réveilla dans une pièce aux murs blancs - de toute évidence
    une infirmerie - et se rendit compte qu'il n'y avait aucune trace de
    blessure sur sa poitrine, hormis une légère douleur lorsqu'il appuyait
    dessus. Il se redressa et appuya sur le bouton situé au dessus de son
    lit. 5 minutes plus tard, l'instructeur arriva dans la pièce. <<C'est
    pas glorieux hein? Aucun réflexe, aucune capacité d'analyse. L'idée que
    ce robot était doté de caméras infrarouge ne t'est même pas venu a
    l'esprit. Je sens que ça va être long! Tu n'a pas tenu 5 minutes dans
    cette épreuve de survie. On reprendra la même chose demain. Tu est
    convoqué sur le terrain d'entraînement n°2 a 6H. Pour l'instant, si tu
    veux aller manger, tu peux aller au réfectoire. Tu te présentera
    ensuite à la section cybernétique du terminal Gamma.

    Cela faisait moins d'une journée Tarsonienne qu'Asharan était sortit
    du sommeil froid et il était déjà mis a l'épreuve. <<Mais qu'est ce
    que ces foutu Sentinelles peuvent bien avoir en tête >>maugréa-t-il.
    <<Ou alors ce sont les services secrets qui pètent un cable. Si l'on
    m'a réveillé c'est pour une raison précise que je ne saisit pas pour
    le moment. D'ailleurs, personne ne m'a encore dit combien de temps
    j'ai passé à l'état de glaçon. Enfin bon, pour le moment, je meurt de
    faim, allons voir si le réfectoire s'est amélioré avec le temps.>>

    Égal a lui même, le réfectoire ne s'était pas le moins du monde
    amélioré. La nourriture préfabriquée n'avait toujours quasiment aucun
    gout et les nutriments concentrés n'avait pas tellement changé, juste
    le gout qui s'était légèrement amélioré au détriment de l'aspect: une
    pate noire et dure. <<Bon, je n'ai pas du passer tant de temps que ça
    dans cette caisse, sinon je pense que la nourriture se serait plus
    amélioré que ça. Je sais que ce n'est pas le secteur prioritaire dans
    l'armée mais ça contribue quand même au maintient du moral.>> Il
    aperçut dans la piece quelques un des bleus avec qui ils avait fait
    l'épreuve de survie. Il bavardaient tout en mangeant, profitant d'un
    de leur rares moment de repos. C'était la preuve qu'ils n'avait pas
    fini leur conditionnement visant principalement à l'abolition de leur
    personnalité et au développement du sens de l'indépendance. C'est pour
    ça que les Fantômes ont si mauvaises réputation, ils sont d'un naturel
    taciturne en plus de leur réputation d'assassins.

    Après avoir ingéré son repas (il ne pouvait se résigner a dire qu'il
    avait mangé), Asharan sortit de la section des services secrets et se
    dirigea vers le terminal Gamma. Ce devait être un nouveau secteur de
    la base parcequ'il ne savait absolument pas où aller. Après avoir
    demandé son chemin a un lieutenant qui passait par là, il arriva à la
    section cybernétique du département de recherche et développement de
    l'armée Terran. Après avoir procédé aux contrôles de sécurité
    préliminaires, il fut reçu par un bonhomme presque plus large que
    haut. Il avait un léger accent, sans doute venait-il d'une planète
    éloignée de Tarsonis. Il lui fit savoir que cela faisait 52 décacycles
    qu'il avait été cryogénisé. Asharan ne put réprimer un juron, il ne
    s'était pas attendu à être resté a l'état de glaçon pendant si
    longtemps. L'homme continua avec un léger sourire: <<Je vois que vous
    n'êtes pas très au courant des modifications de l'armée Terran. Les
    progrès en cybernétiques ont été considérables. Vous êtes ici pour que
    l'on vous greffe sur l'ensemble du corps des implants destinés à
    accroître votre potentiel psionique et à augmenter votre résistance.
    -Bien entendu vous avez omis de préciser que ces implants vous
    permettrons de me pister partout.>> Le ton d'Asharan était froid et le
    sourire de l'homme disparut, une ombre de crainte passa dans ses yeux
    un bref instant. <<Peu importe!>> reprit l'homme <<Vous n'êtes pas
    ici pour me juger mais pour obéir aux ordres qu'on vous a
    donné. Veuillez me suivre>> L'homme s'enfonça dans les couloirs du
    terminal Gamma et Asharan lui faussa compagnie, rentrant dans ses
    quartiers.

    <<Là, les Sentinelles ne vont pas apprécier du tout! Je suis sur que
    d'ici quelques heures j'aurais 3 Fantômes qui se présenterons
    gentiment en me conseillant de me plier au règlement et qui
    s'assurerons que je ressorte bien truffé d'implants. C'est quand même
    rassurant de voir qu'on prend soin de moi...>>

    Il se rendit dans ses quartiers et s'allongea, récupérant
    progressivement des forces. A sa grande surprise, il s'éveilla le
    lendemain sans avoir reçu la visite des représentant des Sentinelles.
    A moitié endormis, il se rendit donc vers le terrain d'entraînement
    n°2. Encore une journée qui s'annonçait épuisante...


    La suite au prochian épisode...
    PiaFlalCoOl, 25 Juin 2004
    #1
  2. Offline
    PiaFlalCoOl NiuAge
    On dirait que c'est un peu long pour vous :wink: ou que ça vous interessent po...
    PiaFlalCoOl, 25 Juin 2004
    #2
  3. Offline
    [So]_Tox ex membre
    a l'aise ca fait plaisir, je lirai ca dés que j'ai le temps ! ensuite j donne commentaire :)
    [So]_Tox, 25 Juin 2004
    #3
  4. Offline
    Samcai Noir à lunettes
    J'ai lu... c'est bien :)

    Qu'il continue...

    P-e mettre les dialogues sous forme de

    - blalba
    - blibli

    pour plus de clarté...
    Samcai, 25 Juin 2004
    #4
  5. Offline
    PiaFlalCoOl NiuAge
    oui, t'as raison pour les dialogues, j'y pensais. je lui dirai.
    PiaFlalCoOl, 25 Juin 2004
    #5
  6. Offline
    redband59 Elite
    hmmm j'ai lu que le premier chapitre mais ca m'a déja attiré !

    j'aime bien ce genre de récit, c pas écrit en pro mais ca reste très bien !
    redband59, 25 Juin 2004
    #6
  7. Offline
    PiaFlalCoOl NiuAge
    Tu dis que c'est pas écrit comme un pro, je suis tout a fait d'accord et c'est normal ! Mais c'est justement pourquuoi je l'ai posté, c'est pour que vous disiez : "ce passage, j'aime pas bien", ou "il faudra plus de description" etc...

    heheh mais je vous demande pas une analyse profonde heheh vous pouvez juste la lire pour le plaisir et dire si vous aimez ou non !
    PiaFlalCoOl, 25 Juin 2004
    #7
  8. Offline
    Smart Touriste
    Hmmmm bien bien, c'est toujours mieux que de perdre son temps comme moi à jouer à cs :D
    C'est vrai que Starcraft possédait un scénario très intéressant :cool:
    Et ton ami se défend bien :wink: (oui bon le style, il devrait simplifier ses phrases et mieux utiliser certains mots, mais bon... ca reste intéressant).

    Vous ne mettriez pas ca sur un site ?
    D'autres gamerz ont fait de belles histoires (mais dans l'univers fantasy) et les ont mis sur un site...
    Smart, 25 Juin 2004
    #8
  9. Offline
    PiaFlalCoOl NiuAge
    Ils les ont mis sur un site unique ? Je veux dire : ils ont regroupé leur histoires ou alors ils ont chacun ouvert un site ?

    Mais c'est vrai que c'est une bonne idée. Je vais essayer de faire quelque chose de sympa. Au fait t'aurais pas l'adresse de leurs sites ?
    PiaFlalCoOl, 25 Juin 2004
    #9
  10. Offline
    Smart Touriste
    Comme c'est plutot bien fait (et surtout c'est Elian Foulbordel, un modo, qui les a rédigé huhuhu), tu les trouveras dans le post-it (pas celui de shulmeister, mais à lire aussi de toute facon =p).

    chroniques de l'anneau d'hiver

    Mais prend la peine de lire les deux topic en post it, ils en valent la peine (il y a un "poème" d'un certain Alexandru qui est tout bonnement excellent :D ).
    Smart, 25 Juin 2004
    #10
  11. Offline
    PiaFlalCoOl NiuAge
    Génial, merci de ton aide.
    PiaFlalCoOl, 25 Juin 2004
    #11
  12. Offline
    Elian Techno Mofo
    Equipe GamerZ.be
    Hey j'avais pas vu qu'on parlait de mon p'tit début de bouquin ici :) (oui je sais, up de porc, mais bon hein ;) j'tombe au pif sur cette page en cherchant tout autre chose sur google :D )
    Elian, 22 Mars 2005
    #12
  13. Offline
    Ochinko Jedi
    si même Elian devient Nécrophile -_-'
    Ochinko, 22 Mars 2005
    #13
  14. Offline
    Froggy fake geek
    la fin du monde est proche les amis... -_-'
    Froggy, 24 Mars 2005
    #14
  15. Offline
    Havane Funky fresh Masta
    Héhé .... G lu le premier chapitre c'est pas mal ca me fait penser un peu à Aldous Huxley la facon dont c'est ecrit...
    J'aime bcp!
    Havane, 25 Mars 2005
    #15
  16. Offline
    McEwan De Merack
    En un chapitre il te fait penser au génie de la guerre des mondes :shock: Bah non pas que j'aime pas que du contraire mais de là à dire qu'il a pareille plume :shock:
    McEwan, 28 Mars 2005
    #16
  17. Online
    Jereck Procrastinateur
    Equipe GamerZ.be
    Guerres des mondes = H.G. Wells
    A. Huxley = Le Meilleur des mondes ("Brave New World")
    Jereck, 28 Mars 2005
    #17
  18. Offline
    McEwan De Merack
    Aaaah au secours c'est mon prof de français qui s'arracherait les cheveux !!! Je sais pas pq je mélange tjs les 2 ... Note ce sont tous les 2 de gros piliers d'anticipations ... J'en reviens pas quel sermont je me serai pris :D
    McEwan, 28 Mars 2005
    #18
Statut de la discussion:
Fermée.