Vouloir gagner de l'argent c'est le mal.

THiBOo

Elite
Enième digression au sujet initial alors autant lancer un sujet annexe.

Ofing, je te laisse créer le tread, tu as l'air d'avoir une bonne base.

Je vais pas retourner dans les bois: je vais vendre des services et du matériel à des gens qui en ont besoin sans les plumer, et me payer raisonnablement, sans m'enrichir comme un porc. Elle est la ta morale fils, c’est que tu peux être indépendant sans chercher à devenir le roi du monde mais réussir à t'inscrire dans ton environnement socio professionnel. Ya du taf et du pèze pour tout le monde. 25k d'investissement pour 175k de revenus, c'est très bien, bravo, mais c'est pas absolument nécessaire. Encore une fois, on peut choisir de facturer minimum une heure et 70€ de déplacement ou se dire que la petite vieille qui habite à 100m et qui nécessite une demie heure de travail beh on va compter 1/2h et 10€ de déplacement. C’est sur que ma marge sera moins bandante, mais elle sera honnete avec tous les intervenants! Et franchement, j'ai pas besoin de m'acheter deux maisons de l'autre coté du monde, si j'en achete une, c'est pour aller y vivre, c'ets quoi le concept de "kiffer mon boulot à mort" et de devoir m'enfuir en vacances pour valoriser ce boulot tellement enrichissant?

Le problème de cette crise c’est qu'elle ne vous aide même pas à vous rendre compte que la merde dans laquelle vous êtes, votre système ne vous permettra pas d'en sortir facilement, et que ça se répetera. Je comprends bien votre point de vue, sérieusement, mais j'ai pas l'impression que vous cherchiez à comprendre le mien.
On peut aussi discuter ici du fait que des milliardaires qui donnent de l'argent sont des enculés, pas de souci on est dans le thème.

Bon Ofing avait déjà répondu et je n'avais rien à redire, si tu veux avoir une vraie discussion ça serait déjà pas mal de pas commencer par juger les autres.
Moi je veux bien essayer de comprendre ton point de vue, en fait, je le comprends tout à fait, juste que je ne le partage pas mais je ne te juge pas.
Tu vois, je pourrais te dire qu'en fait t'es quand même un gros rapace/crevard, pcq tu aurais la possibilité de grandir, de gagner plus et d'embaucher plus d'employés, et donc de faire vivre plus de monde que "juste toi et tes associés". Tu la vois la différence ?

Ta notion du "nécessaire" est propre à toi et totalement subjective. T'as une vision différente du "prix honnête" que les autres, tu n'as pas la vérité, tu as ta vérité.
Tu as des valeurs qui te poussent à avoir une vie austère alors que tu pourrais avoir plus ? Libre à toi mon ami, sois heureux de ta vie. Mais ne juge pas celle de ceux qui décident qu'il est important pr eux d'avoir une seconde résidence ailleurs.
Ces gens là font vivre par leur activité et leurs dépenses d'autres personnes. Toi ton argent, il dort sur un compte en banque en te gargarisant qu'il servira un jour, d'autres font vivre l'activité économique.

Alors que certains flambent et gèrent mal, évidemment. Mais tous les écarts qu'on a eu, revienne à chaque fois à la même chose avec toi, tu "vomis" le monde/système actuel et souhaiterais arriver à qqc d'autre. Bobmaurane partage ton opinion visiblement et d'autres sûrement aussi.
Fort bien, je l'entends. Retrouvez vous dans votre modèle, vivez comme vous l'entendez mais n'essayez pas de convaincre/juger les autres qui aiment le modèle dans lequel on vit.
C'est comme être vegan en fait, sois le, mais fais pas chier ton monde.

Et de nouveau, je ne parle pas pour ma situation, je gagne très bien ma vie, je facture autant qu'avant la crise et je pourrais même facturer 2x plus en prenant un client supplémentaire en remote vu la demande dans mon secteur d'activité, mais je ne le fais pas pcq je souhaite garder mon confort de vie familial.
Volkurah je ne l'ai jamais rencontré perso (mais faudrait qd même que tu me files ce thermomètre un jour !) mais je ressens/entends son angoisse.
Il se retrouve comme bcp de métiers (horeca, événementiel, ...), avec une absence totale de revenus du jour au lendemain pr une cause totalement externe à sa volonté. Un peu comme si demain, la plomberie disparraissait. Ca semble impossible, et complètement con d'imaginer ça, bin c'est pareil pour une pandémie qui oblige tout le monde à être confiné, c'est du jamais vu dans notre monde.
J'aimerais bien savoir ici, combien de temps survivraient ici des gens avec plusieurs mois sans aucune entrée d'argent.

Bref, si t'as envie de faire passer un message, ou d'avoir une discussion avec des gens, essaie de pas juger, ça facilitera l'échange.
 

useless #

¯\_(ツ)_/¯
Les milliardaires ces philanthropes

 
  • J'aime
Les réactions: Gee
Personne n'a dit que tous les milliardaires étaient pour le confinement :D
 
1er
OP
THiBOo

THiBOo

Elite
Les milliardaires ces philanthropes

P-e pas le meilleur exemple, si tu veux en parler, tu peux balancer l'enième connerie de Mr Mondialisation:

Depuis plus de 20 ans, le milliardaire Bill Gates est présenté comme le plus grand philanthrope du monde. Un long reportage élogieux sur Netflix lui est même consacré.
Le journaliste Lionel Astruc a enquêté sur la fondation de l'ex-patron de Microsoft. Comme d'autres avant lui, il a découvert une machinerie complexe qui, sous prétexte de lutter contre les inégalités, nourrirait un système destructeur. Un entretien à découvrir en vidéo Le Média TV :

S'en suit évidemment dans les commentaires la horde d'abrutis complotistes suivi par ceux qui vomissent les gens qui gagnent de l'argent. En attendant, le gars investit de l'argent (bcp) dans des causes qu'il croit juste.
Et dans la dite vidéo, c'est assez drôle de voir le niveau des deux intervenants qui jugent négativement Bill Gates qui préfère investir dans un vaccin contre le paludisme plutôt que dans un thé qui "aurait une certaine efficacité" ...
 
  • J'aime
Les réactions: Ofing

Heis

Elite
"L'argent qu'on possède est l'instrument de la liberté, celui qu'on pourchasse est celui de la servitude" Rousseau.

Assez paradoxal, théoriquement pour le posséder, il faut le pourchasser, à moins d'être né avec.

Qu'on aime notre système ou non, libre choix à n'importe qui de courir après l'argent ou vouloir s'enfermer dans une grotte en Mauritanie.

C'est le principe de liberté qui est assez propre aux US, ce principe que beaucoup oublient.
 
L

Le Lensois

ex membre
C'est culturel j'ai l'impression.

Aux USA, quand on dit son salaire, c'est une fierté, c'est pour montrer sa réussite.

En Europe occidental, faut surtout pas le dire car c'est motif de jalousie.
 

mazzarel

Elite
moi je trouve ça impoli de parler d'argent,dire combien on gagne, demander cmb l"autre gagne...grossier et malpoli...mais question de culture et conviction comme tu dit...
 
A

anon2545

ex membre
Perso je trouve pas ça impoli du tout d'en parler, pourtant j'suis à mi-temps médical, donc pas spécialement dans les plus hauts même si je suis bien payé pour un mi temps (Equivalent voir + qu'un salaire plein pr pas mal de gens)
 
  • J'aime
Les réactions: gwen
1er
OP
THiBOo

THiBOo

Elite
C'est culturel j'ai l'impression.

Aux USA, quand on dit son salaire, c'est une fierté, c'est pour montrer sa réussite.

En Europe occidental, faut surtout pas le dire car c'est motif de jalousie.
Exactement. Et ici les milliardaires qui donnent de l'argent (via un trust ou non j'vois pas la différence, ils donnent des millions) sont vus comme des enculés pcq riche, peu importe ce qu'ils font ...

A part la jalousie j'ai du mal à percevoir d'où vient cette différence "culturelle"
 

Sig le Troll

Vî Troll
Je me demande bien de quoi on parle ici. Ca semble partir dans tous les sens, avec une bonne dose agressivité et mépris.

Même si à chaque fois je me promets de ne plus participer à ce genre de sujet echo chamber, je me fais encore prendre au piège.

Quel est l'objet de la discussion? Gagner de l'argent ou les grandes fortunes?

En soi, vouloir gagner de l'argent ... bin, c'est l'organisation de notre société. On a besoin d'argent pour vivre, donc on veut tous dans une certaine mesure gagner de l'argent, du mendiant au chef d'entreprise, vu que c'est ça qui nous permet de vivre.

Certains en veulent plus, d'autres moins. Pour certains c'est maladif, dans un sens comme dans l'autre. Oui oui, pathologique. On a des pathologies pour tout, et gagner de l'argent peut en faire partie.

On a tjs envie d'un peu plus. Parce qu'avec un peu plus on pourrait faire ça ou ça qu'on ne peut pas faire tout de suite maintenant. Mais est-ce qu'on serait vraiment plus content ou heureux avec ce "un peu plus" (en dehors des situation où ce "un peu plus" est en fait destiné à assurer sa survie).

Quant à moi, je trouve que je gagne bien ma vie. Bon, ici ça va être un peu moins cool, mais ces derniers temps, je me retrouvais avec plus d'argent que nécessaire pour mon train de vie, sans trop savoir quoi en faire.

Et avec mon caractère, ça me suffit. Je ne vais pas cracher sur "un peu plus" parce que ça me permettra éventuellement de faire autre chose dans le futur. Ou qu'une prochaine promotion serait de diminuer mon temps de travail sans diminution du salaire.
Je suis plus intéressé par un nouveau challenge que par une simple augmentation de mes revenus ... à partir du moment où mes besoins pour vivre sont couverts.

Mais c'est chacun sa philosophie de vie. Moi c'est l'argent que je gagne qui doit me permettre de vivre. Si d'autres veulent vivre pour gagner de l'argent, grand bien leur fasse, si c'est ça qui les rend heureux.



Si le but était de parler des grandes fortunes, je ne veux même pas entrer dans ce débat ici, connaissant l'ambiance générale du forum.
 
A

Anon0A

ex membre
Les gens sont tellement cloisoné dans leur 9-18 que c'est mentalement impossible pour eux de penser a faire autre chose dans leur vie. Indépendant ? Monté un business ? Ca les dépasse ce genre de truc.

Ca commence dés le plus jeune age dans nos société Européenne, on conditionne les gosse a l'école, apprendre des truc a la con toute la journée alors qu'a contrario aux states dés que t'es ado, on t'apprends la valeur de l'argent, on t'apprends a être éfficace dans un monde de business et de capital.

Un employé ca reste pour moi comme quelqu'un au chomage, une personne qui profite d'une certaine sécurité sans trop se mouillé, son boulot en general lui plait pas plus mal que ca, sans plus, mais c'est cool il a des ecocheck et la voiture de société. Il a peut-être quelques bonnes idées, il parle de projet par-ci par-la mais c'est "risqué" donc ses idées finissent vites a la trappe. Les gens en Europe sont dix fois moins entrepreneur qu'aux states du coup forcément ca genere de la jalousie quand toi ta décider de bouger ton cul


edit : Aprés libre a chacun de vouloir gagner un salaire normal hein, j'ai rien contre les employé, ca reste un choix qui convient a la plupart des gens anyway
 

Gee

izi
P-e pas le meilleur exemple, si tu veux en parler, tu peux balancer l'enième connerie de Mr Mondialisation:

Depuis plus de 20 ans, le milliardaire Bill Gates est présenté comme le plus grand philanthrope du monde. Un long reportage élogieux sur Netflix lui est même consacré.
Le journaliste Lionel Astruc a enquêté sur la fondation de l'ex-patron de Microsoft. Comme d'autres avant lui, il a découvert une machinerie complexe qui, sous prétexte de lutter contre les inégalités, nourrirait un système destructeur. Un entretien à découvrir en vidéo Le Média TV :

S'en suit évidemment dans les commentaires la horde d'abrutis complotistes suivi par ceux qui vomissent les gens qui gagnent de l'argent. En attendant, le gars investit de l'argent (bcp) dans des causes qu'il croit juste.
Et dans la dite vidéo, c'est assez drôle de voir le niveau des deux intervenants qui jugent négativement Bill Gates qui préfère investir dans un vaccin contre le paludisme plutôt que dans un thé qui "aurait une certaine efficacité" ...
Oui je suis tombé sur cette publication fb de mr mondialisation et quel... tollé.
 
  • J'aime
Les réactions: THiBOo

Volkurah

🍸🍅🥪🍣🌮🥃🍫🫕🥘🍔🍕🌭🧀🥑🍆🍑🍲🍝🍺
Enième digression au sujet initial alors autant lancer un sujet annexe.



On peut aussi discuter ici du fait que des milliardaires qui donnent de l'argent sont des enculés, pas de souci on est dans le thème.

Bon Ofing avait déjà répondu et je n'avais rien à redire, si tu veux avoir une vraie discussion ça serait déjà pas mal de pas commencer par juger les autres.
Moi je veux bien essayer de comprendre ton point de vue, en fait, je le comprends tout à fait, juste que je ne le partage pas mais je ne te juge pas.
Tu vois, je pourrais te dire qu'en fait t'es quand même un gros rapace/crevard, pcq tu aurais la possibilité de grandir, de gagner plus et d'embaucher plus d'employés, et donc de faire vivre plus de monde que "juste toi et tes associés". Tu la vois la différence ?

Ta notion du "nécessaire" est propre à toi et totalement subjective. T'as une vision différente du "prix honnête" que les autres, tu n'as pas la vérité, tu as ta vérité.
Tu as des valeurs qui te poussent à avoir une vie austère alors que tu pourrais avoir plus ? Libre à toi mon ami, sois heureux de ta vie. Mais ne juge pas celle de ceux qui décident qu'il est important pr eux d'avoir une seconde résidence ailleurs.
Ces gens là font vivre par leur activité et leurs dépenses d'autres personnes. Toi ton argent, il dort sur un compte en banque en te gargarisant qu'il servira un jour, d'autres font vivre l'activité économique.

Alors que certains flambent et gèrent mal, évidemment. Mais tous les écarts qu'on a eu, revienne à chaque fois à la même chose avec toi, tu "vomis" le monde/système actuel et souhaiterais arriver à qqc d'autre. Bobmaurane partage ton opinion visiblement et d'autres sûrement aussi.
Fort bien, je l'entends. Retrouvez vous dans votre modèle, vivez comme vous l'entendez mais n'essayez pas de convaincre/juger les autres qui aiment le modèle dans lequel on vit.
C'est comme être vegan en fait, sois le, mais fais pas chier ton monde.

Et de nouveau, je ne parle pas pour ma situation, je gagne très bien ma vie, je facture autant qu'avant la crise et je pourrais même facturer 2x plus en prenant un client supplémentaire en remote vu la demande dans mon secteur d'activité, mais je ne le fais pas pcq je souhaite garder mon confort de vie familial.
Volkurah je ne l'ai jamais rencontré perso (mais faudrait qd même que tu me files ce thermomètre un jour !) mais je ressens/entends son angoisse.
Il se retrouve comme bcp de métiers (horeca, événementiel, ...), avec une absence totale de revenus du jour au lendemain pr une cause totalement externe à sa volonté. Un peu comme si demain, la plomberie disparraissait. Ca semble impossible, et complètement con d'imaginer ça, bin c'est pareil pour une pandémie qui oblige tout le monde à être confiné, c'est du jamais vu dans notre monde.
J'aimerais bien savoir ici, combien de temps survivraient ici des gens avec plusieurs mois sans aucune entrée d'argent.

Bref, si t'as envie de faire passer un message, ou d'avoir une discussion avec des gens, essaie de pas juger, ça facilitera l'échange.

On se fera une petite bouffe quand tu viendras chercher cette sonde ahah ! :)

Bon sinon, j'ai ptet' l'impression que sur l'autre thread pas mal de choses ont été mélangées.

Alors...

Une activité kezako ?

C'est se donner les moyens de créer son propre "emploi" en tant qu'indépendant. Pour travailler, on a besoin (dans certains cas) de matos : ordi, voiture,...
On appelle ça des investissements.
Ca c'est quand t'es seul.

Quand tu as des associés (une société par exemple) tu peux investir plus largement, dans des outils, du personnel,...

Pour faire simple car c'est ce que je connais le mieux, voici mon cas :

Après mes secondaires en math/sciences fortes :burp: j'étais paumé, j'ai enchaîné avec E-Business, Pub et enfin Educ spécialisé.

J'ai appris pas mal de choses dans chaque, mais j'étais tout de même au chômage lors des 3 années d'éduc spé, et durant ce cursus, je me suis lancé en "full time" dans l'inconnue... j'ai débuté à la Smart.

Quelques invests : matos,... la base.

Puis j'ai vite grossi et j'ai investi dans des vêtements de travail (tenue de cuisinier car c'est ce que je faisais, en duo avec un chef,... t'es plus propre), des couteaux,... bref des conneries pour se donner de la crédibilité.

Ensuite, par la chance, hasard etc, on me force à être indépendant... (putain... comment je vais faire, je gagne à peine 5k par an via smart !!!) :dead:

Bref, j'y suis poussé, emprunt de 25k > voiture, matos, site web,...

Contrats en résultant 170k

Durant les 3 années qui ont suivi, j'ai été +/- stable (150/135/128k), j'ai investi dans mon image : meilleur matos, plus de matos, voyages, cadeaux pro, restos pour réunion/élargir ma sphère, formations, livres,... tout ce qui est nécessaire.

Puis, coup de mou dans les activités, chute drastique > on passe de 128 à 72k et là j'commence à sombrer car j'ai vu trop gros (mes invests sont pas remboursés, j'avais fait en 5 ans, j'aurais dû faire en 3... je ré-emprunte pour rembourser, étaler,... on sauve ce qu'on peut comme on peut).

On est 3 ans plus tard, je sors la tête de l'eau en février 2020 : je rembourse 10k à l'UCM, mes paiements sont à jour partout sauf 1 (que je comptais solder asap).

Entre-temps on a lancé avec un associé et ami, un business balbutiant qui justement allait à contrario de ce que je fais tous les jours : faire du fric et non pas "passion" parce que je gagnais 170k en tant que passionné, c'était un beau rêve MAIS, c'était 7/7, 365/365, j'étais 8 mois / an à l'étranger, ta vie privée en prend un coup, t'es dispo pour personne,... et surtout, tes problèmes tu les vois pas venir et t'investis dans quelque chose qui n'est pas réaliste : un rêve et quand tu rêves, tu rêves grand, trop grand. Ca a été mon talon d'Achile... j'avais donc besoin de quelque chose entre les deux : sécurité des paiements, rêve et boulot.

On monte une boîte où je sais que je gagnerai MOINS, mais ce sera constant, sans pour autant abandonner mon rêve : on fonde une boîte qui fait certe de la thune, mais humainement.

Exemple tout con; on a signé avec plusieurs chefs 2* (et vu la merde actuelle vous imaginez dans quelle situation ça nous place). 0 paiements.
Entre-temps on apprend que l'investisseur qui doit poser du cash sur la table se décide enfin ! On s'assure que tout est OK et on revient vers nos clients avec un mail simple : on vient de sauver notre studio qui allait crever dans l'oeuf, on sait que ça va être difficile pour vous : on repousse toutes nos factures, mais on va prester quand même, on vous lâchera pas.

C'est ce que je voulais, c'est ça MON BUSINESS. J'en serais jamais riche mais c'est ça être humain.

Et oui, on veut plus de thune quand même avec le studio, mais on investi dans de l'humain, on veut embaucher des profils, faire de beaux projets, des challenges,... on va pas se faire 2M$ demain.

C'est ça qu'il faudrait faire passer comme message.

Investissement, ça ne veut pas nécessairement dire "pognon roue de la fortune" et "enculage des clients à sec" y a moyen de faire autrement.

Et perso, j'ai aucun problème à dire ce que je gagne, je trouve que c'est pour les branleuses de kekette... j'en connais pas mal qui gagnent 8k par mois et qui doivent débourser 6k en loyer, charges,... là où proportionnellement on paie la même chose mais on est pas à BXL et on a 500m2... mais on est à charlouz.

Tout ça pour dire, le salaire c'est useless... c'est la qualité de vie qui compte et celui qui a un souci à dire son salaire c'est bien dommage pour lui.

Sry pour la tartine !
 

bobmaurane

Antiélite
Mais c'est chacun sa philosophie de vie. Moi c'est l'argent que je gagne qui doit me permettre de vivre. Si d'autres veulent vivre pour gagner de l'argent, grand bien leur fasse, si c'est ça qui les rend heureux.
Chacun sa philosophie comme tu dis,mais...(il y a toujours un mais au mois de mai :D) il faut tenir compte des implications que cela implique pour d'autres voire pour la société en général au niveau "king of the world".

Et c'est bien cela le soucis,les appétits "raisonnables" auront plutôt une incidence plutôt positive,par contre en ce qui concerne les autres,et ce à quelque niveau que ce soit,les conséquences seront bien plus fâcheuses,résultant en effet de ce qui pourrait être une maladie (avarice,perversité narcissique) ou défauts majeurs (malhonnêteté,cupidité).

Donc,la question de départ étant mal posée,volontairement provocatrice je suppose,vouloir gagner de l'argent dans notre société c'est normal,tout est dans la manière et l'intention.
Si l'on est plutôt sain d'esprit,l'argent ne doit pas être la principale source de motivation,mais plutôt être la résultante d'efforts fournis pour des motivations plus nobles.

Au niveau belge,je n'ai par exemple pas vraiment d'admiration pour quelqu'un comme Frère,plusieurs fois milliardaire,mais qui semble avoir beaucoup pris et rien rendu,plutôt un mépris profond.
Par contre un gars qui crée sa petite affaire,gère en bon père de famille,pratique des tarifs corrects et traite son personnel comme il se doit,lui il a droit à toute mon admiration.
 
  • J'aime
Les réactions: metm12

kronoss

Geek power
moi je trouve ça impoli de parler d'argent,dire combien on gagne, demander cmb l"autre gagne...grossier et malpoli...mais question de culture et conviction comme tu dit...

Dans mon entreprise on me disait toujours de ne pas parler de mon salaire de mes augmentations & coo... Etant curieux, j'en ai quand même parlé.
Constat:

Au même niveau de compétences, je me suis rendu compte qu'il y avait énormément d'inégalité niveau salaire.

Si les entreprises entretiennent la culture du "le salaire c'est tabou", c'est simplement pour que les gens ne se rendent pas compte de ce qu'il valent, il peuvent payer des gens bcp plus bas, parce qu'il n'ont aucune comparaison par rapport à leur situation.

D'ailleurs suffit de voir les nouveaux sur le marché de l'emploi: c'est hyper dur pour eux de trouver quelqu'un qui leur dira ce qu'ils peuvent réclamer...

Mais la doctrine est bien passée chez énormément de gens: Parler de ton salaire, c'est mal boooo ne fait pas ça. Sinon tu risques de te rendre compte qu'on te pigeonne depuis le début, on ne veux de pas ça :D
 
1er
OP
THiBOo

THiBOo

Elite
Je me demande bien de quoi on parle ici. Ca semble partir dans tous les sens, avec une bonne dose agressivité et mépris.

Même si à chaque fois je me promets de ne plus participer à ce genre de sujet echo chamber, je me fais encore prendre au piège.

Quel est l'objet de la discussion? Gagner de l'argent ou les grandes fortunes?

En soi, vouloir gagner de l'argent ... bin, c'est l'organisation de notre société. On a besoin d'argent pour vivre, donc on veut tous dans une certaine mesure gagner de l'argent, du mendiant au chef d'entreprise, vu que c'est ça qui nous permet de vivre.

Certains en veulent plus, d'autres moins. Pour certains c'est maladif, dans un sens comme dans l'autre. Oui oui, pathologique. On a des pathologies pour tout, et gagner de l'argent peut en faire partie.

On a tjs envie d'un peu plus. Parce qu'avec un peu plus on pourrait faire ça ou ça qu'on ne peut pas faire tout de suite maintenant. Mais est-ce qu'on serait vraiment plus content ou heureux avec ce "un peu plus" (en dehors des situation où ce "un peu plus" est en fait destiné à assurer sa survie).

Quant à moi, je trouve que je gagne bien ma vie. Bon, ici ça va être un peu moins cool, mais ces derniers temps, je me retrouvais avec plus d'argent que nécessaire pour mon train de vie, sans trop savoir quoi en faire.

Et avec mon caractère, ça me suffit. Je ne vais pas cracher sur "un peu plus" parce que ça me permettra éventuellement de faire autre chose dans le futur. Ou qu'une prochaine promotion serait de diminuer mon temps de travail sans diminution du salaire.
Je suis plus intéressé par un nouveau challenge que par une simple augmentation de mes revenus ... à partir du moment où mes besoins pour vivre sont couverts.

Mais c'est chacun sa philosophie de vie. Moi c'est l'argent que je gagne qui doit me permettre de vivre. Si d'autres veulent vivre pour gagner de l'argent, grand bien leur fasse, si c'est ça qui les rend heureux.



Si le but était de parler des grandes fortunes, je ne veux même pas entrer dans ce débat ici, connaissant l'ambiance générale du forum.
Le but est d'éviter de polluer le thread covid19 avec des discussions quant à notre modèle économique et le fait que certains indépendants galèrent mais selon certains "c'est bien fait pr eux ils avaient qu'à mieux gérer."
 

iDeq

Elite
Le but est d'éviter de polluer le thread covid19 avec des discussions quant à notre modèle économique et le fait que certains indépendants galèrent mais selon certains "c'est bien fait pr eux ils avaient qu'à mieux gérer."
Bien que je ne partage pas l'avis de Markhor , ton raccourcis est un peu rapide et je peux concevoir ce qu'il dit dans le sens où on ne peut pas nier que toute une série d'indépendants vis en brûlant tout ce qui rentre et sans se préparer un bas de laine.

Pouvoir anticiper quelques mois compliqués me semble logique vu le nombre de choses qui peuvent arriver (accident, ...).

Certains claquent leur tune en tout et rien, et puis pleurent l'état qui ne les aides pas.

Je trouve ça aussi insupportable que des chômeurs longue durée qui râlent de ne pas toucher assez. Comme si l'état devait être le sacré saint sauveur de tout le monde...

Mais ce n'est pas que lié aux indépendants, c'est lié a n'importe quel ménage. Ceux qui peuvent se permettre de mettre de l'argent de côté pour préparer l'imprévisible et qui le claquent en restos et se plaignent ensuite de ne pas avoir de quoi changer deux pneus c'est pareil.

Donc je ne parle pas du fond, juste de ton raccourcis un peu trop rapide :p
 
Haut