Humeur du Jour vol. 10

Discussion dans 'Problèmes' créé par Sebulba, 15 Février 2011.

  1. Offline
    eGm_ Guinea Trump
    eGm_, 4 Janvier 2013
  2. Offline
    titoum GMZ Crew optc 970.342.646
    nanana redoubler de prudence lorsque des hollandais sont dans les parages :p
    titoum, 4 Janvier 2013
  3. Offline
    hagen Elite
    tu devrais apprendre à conduire o_o

    toi, tu veux du angry sex avec la demoiselle...
    hagen, 4 Janvier 2013
  4. Offline
    Squall89 Expert attitré en bugs
    Rofl

    Sinon SaY je doute que ça marche le CPAS, mes parents ayant quand même des salaires "correctes", je pense qu'ils m'enverront chier au profit de ceux qui sont vraiment dans la merde :p
    Squall89, 4 Janvier 2013
  5. Offline
    Fleur de Lotus Nạk citwithyā
    +1, et tu as déjà un diplome.
    Fleur de Lotus, 4 Janvier 2013
  6. Offline
    SaY Elite
    Stop troll ça devient lourd :roll:

    Pas sure, j'avais entendu dire que tes parents ont l'obligation de te payer tes études jusque 25 ans, pas plus (à vérifier). Et puis "ceux qui sont vraiment dans la merde" c'est pas le terme que j'emploierai pour désigner les personnes étant au cpas :shut:, c'est comme la loterie t'as rien à perdre à essayer.
    Ceci dit, je comprendrai que tu n'ai pas envie de t'embarquer dans les aides sociales et préférerai trouver d'autres solutions, c'est tout à ton honneur :)
    SaY, 4 Janvier 2013
  7. Offline
    Squall89 Expert attitré en bugs
    J'aurai 25 ans lors de l'année préparatoire, donc ça marche pas...Au pire je peux "juridiquement" les forcer à me payer mon année préparatoire (et encore comme dit fdl, j'aurai déjà un diplôme) mais si c'est pour me foutre réellement en froid avec eux et devoir tirer mon plan seul pour la suite (le master), c'est de loin une bonne solution...
    Squall89, 4 Janvier 2013
  8. Offline
    Ludovic_ Anime > Manga
    Le mieux c'est à mon avis d'allier un boulot + tes études, quitte à foirer certains cours ...
    Ludovic_, 4 Janvier 2013
  9. Offline
    Sigmund Philololologue
    Et faire le master en six ans?
    Sigmund, 4 Janvier 2013
  10. Offline
    SaY Elite
    Oui pour ça que je le dis, après si ils n'ont plus d'obligations le cpas (par exemple) ne peux pas leur dire de payer tes études. Je répète que c'est "on m'a dit que", j'ai jamais creusé la question :/

    D'office te mettre en froid avec tes parents ce n'est pas du tout une bonne idée je ne disais pas ça dans ce sens. Maintenant tu peux peut être aussi aller tout simplement demander conseil auprès d'une aide social, au forem par exemple.
    SaY, 4 Janvier 2013
  11. Offline
    [IrishSetter] /// LADA
    Comportement canin pour de futurs maîtres chiens
    +
    Cours Monadnock , bâton extensible et PR-24
    [IrishSetter], 4 Janvier 2013
  12. Offline
    PoMi Banging for roof
    Non mais le CPAS c'est une aide sociale hein, pas un filet de sauvetage pour "jeunes" voulant rattraper leurs erreurs de jeunesse.

    Et stop les "c'est comme la loterie", le CPAS "a pour mission d'assurer aux personnes et aux familles l'aide due par la collectivité", c'est pas le win for life.
    Tu crois vraiment que c'est à la collectivité de payer car il veut poursuivre un master à 24 ans? Déjà que les parents sont contre, je vois mal pourquoi nous (la collectivité) on devrait payer ça.

    Il y a des gens avec des profils bien plus difficiles qui ont un réel besoin du CPAS, pas des jeunes diplômés avec un BAC+3 qui ont grillé leur cartouches par le passé.
    Il aurait 18-20 ans, milieu difficile, etc... et voudrait poursuivre des études je dis ok, mais pas dans ce cas.

    Et juste pour l'anecdote, j'ai une histoire similaire à la sienne et j'ai travaillé + master en même temps. Je ne vois pas pourquoi il n'y parviendrait pas.

    Donc soit il bosse plus et paye la différence d'allocs à ses parents en espérant qu'ils acceptent, soit il bosse tout court et va avoir une vie de merde boulot/études pdt 3 ans. Dans les deux cas, il a 24 ans et est en mesure d'assumer ses actes/décisions.
    PoMi, 4 Janvier 2013
  13. Offline
    Squall89 Expert attitré en bugs
    Tu peux m'en dire plus Pomi stp, sur comment tu as géré la situation? :)

    L'idée de bosser (en temps partiel du moins...) et d'essayer de réussir la passerelle en parallèle m'a effleuré l'esprit mais je sais pas si c'est "faisable". L'année passerelle est excessivement difficile selon les infos (elle n'est pas infranchissable hein le taux de réussite est bon mais faut clairement être présent au cours ET bosser au quotidien) et je voudrais mettre les chances de mon coté au maximum...Du coup un boulot même à mi-temps ne m'aiderait pas...:/
    Squall89, 4 Janvier 2013
  14. Offline
    SaY Elite
    J'ai dis que c'était comme la loterie dans le sens où il n'a rien a perdre à essayer, au mieux il y aura peut être une personne qualifiée là bas pour lui donner des idées. et l'aiguiller vers d'autres aides possibles (financières ou autre), déjà rien qu'au niveau juridique. Et puis par aide, je ne parlais pas forcément du revenu d'intégration sociale entier, mais peut être une aide pour ce qui est livres ou nourriture si il vit en kot et que ses parents ne veulent plus payer parce qu'ils n'ont plus d'allocations familiales ? Il peut peut être faire un prêt aussi ?

    Enfin j'essaie juste d'aider à trouver une solution. Bien sur qu'il pourrait travailler mais ça ne semble pas être dans ses "moyens" d'après ce qu'il a écrit précédemment donc je n'ai pas fais de propositions dans ce sens. Personnellement je préférerai que l'argent de la collectivité donne quelques aides aux étudiants dans son cas, 2-3 ans après ils bossent et cotisent à leur tour (et remboursent ce qu'ils ont eu). Mais c'est un autre débat, on a chacun nos opinions sur le sujet :)

    Dans tous les cas je pense que le mieux est de se renseigner auprès de divers organismes, et à l’université qui propose surement des aides ? Et puis travailler, peut être en soirée pour qu'il puisse quand même aller aux cours la journée ?

    En tout cas bonne chance Squall j'espère que tu arrivera a trouver une solution :)
    SaY, 4 Janvier 2013
  15. Offline
    PoMi Banging for roof
    Si c'est la passerelle le plus dur, arrange toi avec tes parents pour qu'ils continuent à subvenir à tes besoins un an et que tu assumeras les deux années d'après par toi même.

    C'est toujours "faisable", maintenant ça dépend du boulot que tu as à coté, des horaires, de tes capacités, de la flexibilité de ton employeur, etc... Si tu bosses déjà au Quick, rien ne t'empêche de faire le shift du soir / week-end.

    Ca ne sera pas facile je l'admet, mais bon c'est uen belle preuve de motivation d'essayer. Et crois-moi, à la sortie tes parents seront admiratifs, que tu réussisses ou non.

    Javais pas un master difficile, apparemment le tien semble ardu mais parfois je dormais 4h/jour (à l'époque ça me semblait pas si dur)
    PoMi, 4 Janvier 2013
  16. Offline
    Squall89 Expert attitré en bugs
    Le soucis du master c'est qu'il demande une présence obligatoire vu qu'il y a des parties en labo, des tas de manip à faire et surtout: un stage. Donc je me rend compte que ça coince là aussi...Après reste la possibilité de bosser le soir aussi, mais faut que je vois si c'est suffisant :).

    J'vais explorer cette voie là aussi, même si dans l'immédiat le plus important est de convaincre un peu plus mes parents des avantages que peuvent m'apporter cette formation supplémentaire :p
    Squall89, 4 Janvier 2013
  17. Offline
    Fleur de Lotus Nạk citwithyā
    quand je me suis informé sur le master que je comptais entamer, le gars de la faculté m'avais dit qu'en tant que "working student" il fallait bien réfléchir à ses priorités.
    Quand on a déjà une situation, c'est à dire, quand on a une situation (boulot, enfants, vie sociale, ...), il faut prendre tout cela en compte.
    On a moins de temps, en 24h, il faut dormir, travailler, manger, étudier etc...
    et faut se ménager pour qu'à la longue on puisse tenir. Il a dit qu'à partir du moment ou la balance penche trop vers la frustration (peu importe la source de cette frustration) on se démotive et le risque d'arreter en cours de route est bien trop grande et l'arret total devient réalité.

    oui, on peut par moment exagerer un peu (par exemple dormir un peu moins pendant les exams etc...), mais faire des années de suite comme ca, c'est difficile.


    je me suis dit qu'il ne faille pas que ca influe négativement mon boulot (je pouvais rater un cours, mais pas foirer mon job).
    j'ai regardé si les horaires étaient compatibles
    j'ai prévenu mon entourrage proche que j'allais par moment être indisponible car boulot 8h la journée + soirée d'études/cours et weekends
    j'ai pris en compte la fatigue et nécessité de repos (et autres activités nécessaire comme par exemple les courses etc) dans mes plannings (compter 4 h d'études apres une journée de boulot... on ne tient pas ca pendant des années). Sans oublier que des longues journées sont plus fatiguantes, donc plus de repos sera nécessaire...

    la seule chose que j'ai voulu préserver pour y arriver en fin de compte, c'est de garder ma santé mentale. Oui, ca prend plus de temps (3 ans pour un master 60 credits), mais je ne suis pas qu'étudiante... j'ai aussi d'autres priorités que je dois prendre en compte.
    Il faut bien savoir garder l'équilibre et garder le but en vue.
    Fleur de Lotus, 4 Janvier 2013
  18. Online
    Zloup Badger
    comme je le disais, ce n'était pas forcément les chiens
    Zloup, 4 Janvier 2013
  19. Offline
    PoMi Banging for roof
    Bah tu peux toujours envisager un prêt, ça se fait dans d'autres pays.
    Regarde ce que tu gagnes niveau salaire à faire un master et réfléchis.
    PoMi, 4 Janvier 2013
  20. Offline
    Aqua Elite
    Quand on n'est plus chez les parents , continuer à étudier devient pas évident , si tu sais avoir l'appui de tes parents encore quelques années et en profiter pour te consacrer un maximum à ton Master , c'est le mieux à mon sens.
    Aqua, 4 Janvier 2013