Insensible

Discussion dans 'Santé' créé par Carambar, 19 Janvier 2005.

Statut de la discussion:
Fermée.
  1. Offline
    k o D Belge !
    Oh oh oh... là je t'arrete tout de suite...

    Je suppose que c'était imagé ton dernier post Azura.

    Mais au case où je tiens quand même à préciser ceci:

    Il ne faut pas chercher à être sensible pour tout non plus... c'est rai, je pense qu'un gros problème aussi des jeunes actuellement est que justement ils se font "trop de films".
    Ils s'imaginent que çà va arriver de manière merveilleuse, il cherche l'amour "fusionnel, passionnel"...

    Et là c'est un problème inverse. Si tu pensais réellement à ce que tu disais, je peux déjà te dire que tu n'y arriveras pas, certainement pas dans ton cas. Oui tu peux être sensible, mais pas nunuche...
    Et bon faut voir, c'est peut-être çà le problème... tu cherches à être trop sensible et tu te rends compte que çà te fait ch*** alors tu te dis que tu es insensible...

    Enfin bon toujours si ce que tu disais plus haut était sincère hein...

    Enfin voilà :)
    k o D, 21 Janvier 2005
    #21
  2. Offline
    Carambar He once forgot how to cry
    Merci pour la mise en guarde mais je suis quand même sérieux dans ce que je dis. Je ne pensais pas spécifiquement aux relations amoureuses en disant ca mais bien à la vie en général.

    Ce n'est pas que je suis "anesthésié" mais je pense que j'ai tellement voulu faire le dur face à des situations en me disant que rien ne pouvais m'atteindre que c'est resté. Et en effet, rien ne semble me pertuber et j'agit toujours de manière froide et réflêchit. Je ne ressens rien mais absolument rien. C'est le vide le plus total, les limbes même. Je n'éprouves pas la moindre affection pour ma famille, mes proches, mes animals de compagnie et je fonce dans les tâches à accomplir sur une journée de manière presque machinale.

    Maintenant, je dois admettre que ca me fais souffrir d'être ainsi avec les idées tristes que j'ai soulevé ici qui me tourbillone dans la tête. J'éprouves parfois des choses, lors d'un film ou en réflêchissant à quelque chose, mais c'est très rare et le sentiment est éphémère et se dissipe comme de la fumée. C'est peut être un signe que je commence à m'en sortir mais ca me frustre énormément.

    Là je pense à écrire une lettre à une personne que j'apprécie pour simplement lui dire que je n'éprouves aucun sentiment malgré les apparences. C'est bête mais je préfère ca que de laisser trainer une histoire en longeur qui ne méneras nul part.

    Enfin soit, considère ca comme un témoignage car ce n'est pas dans mon style de faire l'étalage de ma vie et de rechercher la sympathie.
    Carambar, 21 Janvier 2005
    #22
  3. Offline
    moule Elite
    Salut Azura,
    Je penses qu'à force de dissimuler aux autres ses sentiments et émotions, ont finit par se les dissimuler à soi-même.

    A mon avis, tu devrais apprendre ou réapprendre à identifier tes émotions; car tu en a, tu n'est pas une machine, il y a au moins la mélancolie que tu ressens.

    Personne n'est transparent par rapport à ses émotions ; apprécier un chant d'oiseau, peu de monde le fait; et si des amoureux qui se balance des "je t'aime", j'en vois pas partout, des gens qui expriment à leurs parents leur amour pour eux, ça me semble beaucoup plus rare. J'ai moi-même du mal à le faire.

    Par l'art, on peut exprimer ce qu'on ressens... parfois je pars d'une idée et je me met à écrire un récit au gré de ce qui me vient, sans trop réflechir... et rapidement, je me rend compte que c'est une part de moi que j'ai mis en scène; je retrouve aussi des gens qui font parti de ma vie, où qui en on fait parti...

    Fais le test. Peut-être que cela te permettrait d'exprimer plus de choses. En tout cas je pense que l'expression du vécu, sous des formes plus ou moins directes, donc plus ou moins douloureuses, est une des clés pour mieux se comprendre, et donc avoir plus de ressenti.
    moule, 21 Janvier 2005
    #23
  4. Offline
    Kaman Elite
    Pour réagir à ce qui a été dit plus haut moi j'arrive à apprécier les moindres petits plaisirs, des conneries sur qui plus personne ne s'arrête...

    Des exemples comme lorsque je prends le bus et que tout le monde regarde ses pieds, moi j'admire le paysage, que tout le monde pense connaître mais on découvre chaque fois de nouvelles choses. Quand je marche, c'est toujours la tête haute, je suis un grand rêveur, je ne regarde jamais mes pieds... A quoi bon s'obstiner à refuser ce que le monde nous donne et tenter de la chercher ailleurs. L'émotion, la poésie, la beauté,... tout ça se trouve sous nos yeux!

    Ma remarque est surtout en réaction au mode de pensée actuel qui veut que tout est pire qu'avant, que rien ne va plus... Mais les gens ouvrent-ils seulement les yeux - des livres d'histoire - avant de dire ça?! On n'a pas à se plaindre du monde dans lequel nous vivons, en tout cas nous qui parlons là pour l'instant sur intenet... je suis extrêmement conscient de la misère qu'il peut y avoir dans le monde mais soyons égoïstes, on peut venir en aide aux pauvres mais profitons de NOTRE vie!

    Sincèrement Azura, apprends à apprécier les petits plaisirs que peuvent te procurer la vie, promène-toi, écris, écoute de la bonne musique, regarde des bons films,... et le plus important: Tâche de t'entourer de gens à qui te donneront de l'amour et qui t'en donneront en retour. Je sais que ce n'est pas facile à trouver mais ça vaut la peine d'essayer! Parce que n'être qu'égoïste dans une communauté ça ne marche que très rarement!

    Tu m'as l'air d'être loin d'être con et qui plus est t'es plutôt attachant alors ne te morfonds pas dans un système duquel tu te penses prisonnier :wink:
    Kaman, 22 Janvier 2005
    #24
  5. Offline
    Stuntm@n Elite
    Kaman, je suis tout à fait d'accord :)
    Je dis ça parce que j'ai vécu une période comme ça et franchement je me rends compte que j'ai rien fait pour arranger les choses en me morfondant (? :D) sur moi-même... enfin, tout ça est loin derrière maintenant :p
    Stuntm@n, 25 Janvier 2005
    #25
  6. Offline
    fados ex membre
    Voilà j'ai 17 ans et le début de ton premier post me correspondait de la premiere à la derniere (l'énumération de ce que tu ressens) et sérieusement ca m'a étonné.
    Pour mon compte je pense que c'est mon inconscient qui me protègue du monde, je suis dans cet état depuis la fin de ma dépression d'1ans ou 2, et c'est très malvenu car après cette dépression j'avais enfin croisé une fille qui m'a aimé et qui m'aime tjs et je me sens frustré de ne meme plus pouvoir l'aimer en retour.
    (j'imagine que c'est qqchoz comme ca que tu vis qd tu parlais de la lettre que t'allais écrire)
    J'en souffre assez bien surtout qu'actuellement j'aimerais sincèrement retrouver mes sentiments etc
    Tout ca pour dire qu'on est jamais seul mais que je me demande si et cmt ca partira...
    fados, 9 Mars 2005
    #26
  7. Offline
    M3mPh1S ex membre
    J'ai eu exactement la meme chose que toi et encore maintenant.
    Pour moi c'est quand mon père est mort, il y a 5ans et je n ai meme pas pleurer j ai tout contenu ( a l époque j'avais 12ans a peine ), que ca a commencer. Chaque année, ca empirait je devenais de plus en plus incontrolable et insensible jusqu'a un point que un jour, j ai failli rester dans le coma a cause d une connerie ( j'ai pris tout ce qui fallais pas ) et j ai perdu mon grand amour, cela m a ouvert un peu les yeux. J'essaye de profiter de la vie a fond mais j ai encore des moments ou je suis insensible, dans le cas de la mort, hier un pote de mon pere que je connaisais tres bien est mort, ca ne m a rien fait du tout !!! Comme quoi il faut du temps pour ce remettre de tel chose :cry:
    M3mPh1S, 9 Mars 2005
    #27
  8. Offline
    sUN_ ex membre
    D'apres moi , si tes émotions ne viennent pas ne te "force" pas à vouloir en avoir,
    comme c'est dit plus haut tu n'es pas une machine et tu as comme tout le monde des émotions . Tu as juste quelque chose en toi qui t'empêche de t'exprimer , surement un problème passé ou que sais-je ...
    Tu dois essayer de cerner ce problème et à mon avis en parler avec des personnes de ton entourage ou des médecins . Certains événements dans la vie laissent parfois des traces indélibiles .Parle avec des personnes , si tu aimes une personne sans pouvoir l'aimer en retour essaye de lui expliquer ta situation car si celle-ci t'intéresse vraiment elle va peut-être croire le contraire etc ...
    Voilà ce que j'en pense .

    bon courage .
    sUN_, 10 Mars 2005
    #28
  9. Offline
    Carambar He once forgot how to cry
    Voici un petit post car j'avais quelque chose à ajouter à ce thread. En ce qui me concerne, les choses ont évoluées.

    Après avoir décroché un emploi, je me suis senti de nouveau motivé avec cette impréssion d'être chez soi. C'est que la situation de chômage, ainsi qu'un mauvais parcours, peut être une source de grande frustration et sans doute ce qu'il manquais c'étais une voie pour s'épanouir. En fait, le travail me conviens parfaitement dans le sens où je suis au service des autres et cela m'as donné un regain de "vitalité" pour notamment arriver à l'heure le matin (trajet de 1h30). Il faut dire que, depuis le début d'une formation, je voulais sortir d'une existence médiocre remplie de regrets. Le seul ingrédient qui restais c'étais un peu de chance.

    Toutefois, il y a un mur qui reste à percer. Ma grande Tante est décédée ce Vendredi 13. Ma mère l'as annoncé tout en débarquant à l'improviste dans mon studio. J'avoue que je ne ressens pas la moindre peine à entendre cette nouvelle alors que l'appréciais beaucoup. Maintenant que j'y pense, j'envisageais d'aller jusqu'à sa maison et faire quelques tâches ménagères pour alléger la charge car elle n'arrivais plus à se déplacer et avais très mal à ses jambes. Maintenant il est trop tard pour ca. Je voyais que ma mère avais envie de pleurer et attendais une réaction de ma part mais je suis resté stoïque. Est-ce que cela fais de moi une mauvaise personne ? Je ne sais pas et ca me travaille un peu.

    En tout cas, le jour où j'aurais contourner ce dernier obstacle, je pourrais enfin me dire que je vis vraiment et je pourrais mieux profiter de l'existence.
    Carambar, 15 Mai 2005
    #29
  10. Offline
    Le Lensois Sang & Or
    Est-ce que ne pas ressentir d'émotion la ou on devrait fait de nous qu'on est moins humain ?

    Je ne pense pas car souvent il y a des circonstances qui font que ...
    Personnellement, je suis passé par une période de ma vie très difficile, et franchement par la suite quand on s'en est sorti, primo ca fait réflechir et deuxio on pense plus de la même façon.
    Je pense que plus on a vécu des moments difficiles, plus on est amené à être insensible, en tout cas je le deviens de + en + et je ne pense pas que ca soit une si mauvaise chose que ça, c'est juste une protection...
    Le Lensois, 18 Mai 2005
    #30
  11. Offline
    J ai lu le thread depuis le début et je me dis : Mais quelle belle évolution.

    Il y a qq mois, tu te prenais presque pour une machine, mnt tu as retrouvé le gout des choses, les émotions, les sentiments.
    Bravo de ton courage et pour ta motivation pour ton boulot.

    Quant à ta récation par rapport au décès, je pense que tu n est pas le seul a rester stoic dans ce genre de situation, mais il faut savoir ce que tu ressens que tu y penses chez toi ? Il se peut très bien que ce soit une protection invonlontaire de ne pas monter ce que tu éprouves.
    Tu es sur la bonne voix à mon avis :)
    Killer le Fou, 19 Mai 2005
    #31
  12. Offline
    Sugar ex membre
    C'est pas un crime d'être insensible a presque tout moi je m'en plain pas :arrow:
    Sugar, 25 Mai 2005
    #32
  13. Offline
    Ofing Elite
    Oui la vie est comme sa
    Savoir controler une chose mais ne plus les ressentir est une autre

    Mais pour ressentire une chose faut la regarder
    la comparer

    un exemple si tu fais de la moto (comme un fou ) va dans le centre d'un grand hopital specialise (la peur , une sentiation de folie )

    je pense pas que tu ne ressents rien mais plutot que tu les caches et cette raison il y a que toi qui la connais (la mort d'un proche comme certaint on citee )

    J'espere que cela aura pu t'aide

    ps: en lisant tout ces textes tu ne ressents pas une sasention de plaisir ou de joie que t'en de gens que tu connais pas specialement te vienne en aide ?
    Ofing, 29 Mai 2005
    #33
  14. Offline
    Dieu Bisounours a.k.a FFS
    (Bon aller après multiple réflexions,je me lance dans le débat).
    La sensibilité et l'insensibilité viennent de la même chose,la vie.Cette vie nous amène parfois à faire des choses que ne soupçonnaient pas et pourtant,on les fait.Devenir insensible n'est pas une preuve de manquement ou de jugement,cette insensibilité peut être dur à une séparation,à un changement de personnalité(Adolescence,puberté,...) ou simplement un trouble de l'esprit sur ce que sont les sentiments et à quoi ils servent.Définir l'insensibilité comme un poids n'est correct!L'insensibilité est le premier pas vers la découverte de votre vraie personnalité.Cette personnalité aura normalement une plus grande sensibilité que vous n'avez jamais eu.La tranche d'âge dans lequel celà se produit est de 16-25 ans.Je sais qu'à cette période,on évolue si vite qu'on ne remarque pas ça mais certains le remarquent et se renferment dans leur insensibilité en attendant le sentiment qui les sortira de là(L'amour,l'amitité,...).Ne soyez en aucun cas frustré de vivre celà et prenez le comme une expérience qui vous amènera à aimer autrement,à réagir différement,à devenir un simple être humain.N'essayez donc pas de résoudre ce problème au détriment de votre vie normale et vous verrez tout redeviendra ''normale''.
    Dieu Bisounours, 29 Mai 2005
    #34
Statut de la discussion:
Fermée.