Jeux vidéo : tuer ou se faire tuer, un plaisir à double face ?

Discussion dans 'Action, Shooters' créé par Samcai, 26 Mars 2008.

Statut de la discussion:
Fermée.
  1. Offline
    Samcai Noir à lunettes
    Que se passe-t-il dans la tête d’un joueur lorsqu’il s’adonne à sa passion ? Plus exactement, quelles émotions ressent-il lors d’un combat, lorsqu’il tue ou lorsqu’il est tué ? C’est la question à laquelle ont cherché à répondre des chercheurs de l’école d’économie d’Helsinki.

    Pour pénétrer l’esprit de leurs cobayes, ils ont utilisé un appareillage d’analyse des réactions psychophysiologiques, comme la résistance électrique de la peau ou les mouvements faciaux et oculaires. Pour leurs tests, les expérimentateurs ont utilisé le jeu James Bond 007 : NightFire.


    Les résultats obtenus sont étonnants : il semblerait bien que le joueur éprouve une joie secrète à voir son personnage abattu lors d’une mission. En revanche, de nombreux sujets auraient montré des signes d’émotion négative lorsqu’ils tuaient ou abattaient un ennemi, malgré, bien sûr, des signes extérieurs de satisfaction. Plus inquiétant, les chercheurs ont fait remplir un questionnaire par leurs cobayes pour voir lesquels présentaient des tendances psychopathiques (le fameux questionnaire de personnalité d’Eysenck utilisé par les chercheurs contient des questions comme : « aimeriez-vous que les gens aient peur de vous ? »). Il s’avérait que ceux-là se montraient beaucoup moins inquiets à l’idée d’abattre leurs cibles…


    Comme toujours, on ne sait trop comment interpréter ces résultats. Il est déjà difficile d’avoir des résultats fiables à l'aide de l’IRM... Alors que penser de l’efficacité des méthodes plus superficielles employées par cette équipe ? Mais tout de même, on ne peut s’empêcher de penser aux expériences inspirées par Stanley Milgram au cours desquelles des chercheurs établirent que leurs sujets éprouvaient une certaine difficulté à torturer un personnage virtuel en 3D. La principale objection qu’on pouvait faire à ces travaux était précisément que les jeux vidéo violents ne semblaient pas déclencher de tels scrupules.


    Cette nouvelle recherche, en allant dans le même sens, pourrait changer la perspective négative qu’on prête aux jeux violents. Quant au plaisir secret éprouvé à voir son personnage tué, on ne peut que le rapprocher de cette théorie psychologique bien connue qui affirme que le joueur invétéré qui dilapide son argent dans les casinos éprouve en réalité un plaisir inconscient à perdre… A moins bien sûr que la mort du personnage ne soit vécue avec soulagement comme une punition justifiée après avoir commis tant d’atrocités !



    http://www.futura-sciences.com



    Et si on était moins mechant qu'il n 'y parait ? :p
    Samcai, 26 Mars 2008
    #1
  2. Offline
    cyriak Turn on - Tune in - Drop out
    euh.... ouai a part dans les sims j'pense pas que j'aime me faire tuer même inconsciement... quoique ça expliquerait que j'ai l'impression de jouer de plus en plus mal :D
    cyriak, 26 Mars 2008
    #2
  3. Offline
    P Y L Touriste
    mouai... C'est bien connu, les jeux videos transforment les ado en de vrai serial killer...

    Perso je joue aux jeux video (principalement FPS et STR) depuis mes 10/12 ans, j'en ai 21 cette année, j'ai aucune envie de sortir dans la rue armé et de tiré sur les gens...

    Toutes ces etudes sont a prendre avec des pincettes je crois.
    P Y L, 26 Mars 2008
    #3
  4. Offline
    Noir Never forget who i am !
    Le sujet n'est pas nouveau et date de quelques temps mais je dis qu'il est tout à fait normal d'être tout à fait soulager quand on meurt dans un jeu vidéo car au moins, on peut profiter pour boire, grignoter etc... :D

    C'est une réponse comme une autre ^____v
    Noir, 26 Mars 2008
    #4
  5. Offline
    Samcai Noir à lunettes
    Tu n'es peut-être pas un serial killer mais tu devrais apprendre à lire. Cet article ne va absolument pas dans ce sens...
    Au contraire on ressentirait une aprhéension négative à l'idée de tuer et positive à se faire tuer. Ce qui est le parfait contraire de l'image du jeune qui exulte à chaque assassinat de sa part.

    Et pour ce qui est de l'explication elle est peut-être simplement dans le fait que les jeux vidéos auraient des effets physiologique négatif et que donc cette joie de mourir serait synonyme de la (fausse) joie d'en finir avec le jeu et de passer à autre chose.
    Samcai, 26 Mars 2008
    #5
  6. Online
    Sig le Troll Vî Troll
    Flagrant délit de flambage sans lecture. :p

    Quant à l'article ... ça fait déjà un bout de temps que je l'ai lu ... je ne sais pas trop ce qu'il faut en penser. :/
    Sig le Troll, 26 Mars 2008
    #6
  7. Offline
    ArnO_o Touriste
    Perso,quand mon perso meurt,j'ai aucune satisfaction :/
    ArnO_o, 26 Mars 2008
    #7
  8. Offline
    AzAzeL` Dikkenek
    Quand mon perso meurt, j'ai envie d'en coller une à celui qui m'a kill perso :)
    AzAzeL`, 26 Mars 2008
    #8
  9. Online
    linkiller aka Mayoche
    Pluzun :cool: :p
    linkiller, 26 Mars 2008
    #9
  10. Offline
    en même temps, quand on voit le jeu de merde auquel ils ont fait jouer les pauvres gars de l'étude, ça m'étonne pas qu'ils étaient heureux d'arrêter d'y jouer le temps du respawn :-D

    Leurs grandes études à la con... tout ça pour essayer de trouver un bouc émissaire pour qu'ils puissent continuer à nous faire bouffer des films hollywoodiens à la con et la star'ac.

    Feraient mieux de se baser une fois sur un beau jeu... au lieu de s'imaginer que tous les jeux ont pour but de tuer un max de personnes de la pire façon possible !
    Alucard, 27 Mars 2008
    #10
  11. Offline
    b00msTicK O=(*.*Q)
    moi j'ai envie de lui dire bien joué, délinquant va!
    b00msTicK, 27 Mars 2008
    #11
  12. Offline
    AzAzeL` Dikkenek
    Après lui en avoir coller une, avoue !§
    AzAzeL`, 27 Mars 2008
    #12
  13. Offline
    b00msTicK O=(*.*Q)
    même pas, par contre si le gars a un comportement pitoyable, là oui
    b00msTicK, 27 Mars 2008
    #13
  14. Offline
    Elian Techno Mofo
    Equipe GamerZ.be
    "T'as tué mon bonhomme"
    Elian, 27 Mars 2008
    #14
  15. Offline
    - Lo0 Elite
    Et si on refaisait l'étude avec des (pré?) adolescents ? Sur un autre jeu, Cs par exemple ?
    Je me demande sur quelles genres de conclusions on tomberait. ;^D
    - Lo0, 27 Mars 2008
    #15
  16. Offline
    G@RyX Baaaarrjoooooo
    Seigneur Gardakan ^_^
    G@RyX, 27 Mars 2008
    #16
  17. Offline
    Inco Elite
    mouai bof , ca me fait chier grave moi de perdre , alors de mourir je vois pas pourquoi j'aurai une joie de crever...

    mais quand je bute les autres , la j'ai une vrai joie.

    Comme dis plus haut le jeu choisit n'était peut être pas le meilleur choix qu'on puisse faire .

    et tous ces chercheurs , jouent t-ils a des jeux ??
    Inco, 27 Mars 2008
    #17
  18. Offline
    JdlF Touriste
    +1, et puis je l'étrangle! :D
    JdlF, 27 Mars 2008
    #18
  19. Offline
    ttt3566 ex membre
    je pense que ce n'est pas de la satisfaction à proprement parler qu'on éprouve, mais bien une relâchement de la tension liée au jeu en lui-même. voir son petit james bond évoluer dans un monde truffé de méchants est "éprouvant" nerveusement, demande de l'attention, de la concentration... forcément, quand il se prend une balle dans le buffet, le corps est soulagé de pouvoir se détendre quelque secondes avant de se relancer dans la partie!

    idem pour la situation inverse, tuer un joueur ou un personnage du jeu provoque une réaction négative, non pas parce qu'on a pas envie de faire du mal au dit personnage, mais parce que pendant plusieurs secondes on va avoir un réflex naturel qui consiste à avoir peur pour soi-même et ... PUTAIN TU VAS CREVER OUAI BORDEL DE CUL? voilà merci, il est mort! :-D

    fin c'est ma vision des choses, basée sur ma façon de jouer, quand je tombe face à un ennemi, clairement c'est crispation, même si ce n'est pas visible, la tension est là! rien à foutre de le tuer, de lui faire bobo, pauvre petit personnage 3D, le truc c'est que j'ai pas envie de me faire descendre! puis si ça arrive, c'est soulagement, cadavre au sol, tension à zéro, ouf, je souffle avant de reprendre l'affaire en main, et de lui mettre samair à st'enfoiré qui m'a planté!
    ttt3566, 27 Mars 2008
    #19
  20. Offline
    ttt3566 ex membre
    et je pense à ça, z'ont pas autre chose à foutre que ce genre d'études?
    je sais pas moi, genre guérir le cancer, le sida? quand je vois parfois ou part notre fric...
    ttt3566, 27 Mars 2008
    #20
Statut de la discussion:
Fermée.