Pétition : accès N° INAMI pour les étudiants en médecine

Discussion dans 'Problèmes' créé par dryemack, 10 Octobre 2014.

  1. Offline
    gregsting Elite
    Done. Et pourquoi limiter le nombre de médecins et pas d'autres professions? Aucune logique dans ce truc...
    gregsting, 10 Octobre 2014
    #21
  2. Offline
    dryemack OH!Mon!Dieu!
    Aucune idée.
    dryemack, 10 Octobre 2014
    #22
  3. Offline
    Anewone Elite
    Signé.
    J'pense aussi la même chose, un examen à l'entrée pour ce cursus et que les "vieux" rendent leurs numéros INAMI au lieu de faire le beau "je peux encore signer des certificats".
    Anewone, 11 Octobre 2014
    #23
  4. Offline
    Atlantiste Elite
    Quand je pense qu on laisse des centaines d étudiants aller dans les filières poubelles menant au chômage mais qu on fait la misère à des étudiants en médecine alors qu on manque de médecin... Décidément y a des choses qui tournent pas rond chez nous.
    Atlantiste, 11 Octobre 2014
    #24
    Akabane aime ça.
  5. Offline
    Atlantiste Elite
    Parce que l etat préfère mettre des centaines de millions de subvention dans les médias, francorchàmps, les intercommunales des amis des amis, l opéra... Plutôt que d assurer les fonctions régaliennes et sociales de l etat... Mais bon on gagne plus facilement les élections en embauchant des fonctionnaires et en subventionnant a tiré la rigot plutôt qu en pérennisant la sécurité sociales.
    Atlantiste, 11 Octobre 2014
    #25
  6. Offline
    dryemack OH!Mon!Dieu!
    Je vais passer pro-gamer sur SC2 :) signez pas finalement
    dryemack, 11 Octobre 2014
    #26
  7. Offline
    Ochinko Jedi
    Il y a eu quelques questions intéressantes au dessus, dryemack-, est-ce que tu pourrais m'éclairer car j'y connais pas grand chose?

    - Est-ce que tout médecin (spécialiste + généraliste) doit avoir un numéro inami où c'est uniquement pour les généralistes?
    - Question subsidiaire: est-ce qu'un médecin qui fait principalement de la recherche a besoin d'un numéro inami?
    - Quel est la proportion de numéro Inamis qui sont immobilisés par des médecins qui ne pratiquent plus?
    - N'existe t'il pas des branches de la médecine pour lesquelles il faut "importer" des médecins faute de candidats en Belgique?

    Fin bref, quelques questions que je me pose en vrac.
    Ochinko, 11 Octobre 2014
    #27
  8. Offline
    dryemack OH!Mon!Dieu!

    Pas de soucis :)

    1. Tout médecin qui veut exercer doit avoir un n° INAMI. Sans quoi il ne peut pas exercer, pas préscrire. Fin il faut un n° sinon rien ! Les seuls qui n'ont pas de n° INAMI, c'est les médecins qui travaillent dans la recherche (et encore, pas tous), la médecine du travail et la santé publique (épidémiologie, comme Maggie De Block l'a fait).
    2. Non, tu peux faire de la recherche, un doctorat et ne pas avoir de n°. Par contre, certains ont un n° INAMI et s'oriente plus tard dans la recherche, tout en gardant un n° INAMI (dont ils n'ont pas besoin dans le cadre de la recherche si elle est exercée à plein temps).
    3. Bonne question, ces chiffres ne sont pas disponibles. Sans compter ceux qui n'exercent pas à plein temps.
    4. Si bien sûr. Je ne sais pas te dire quelles branches sont concernées mais certaines sont bien connues : chirurgie, gynécologie-obstétrique, pédiatrie, urgences, les branches de la médecine interne (cardiologie, gastro, pneumo,...). Celles-là j'en suis sûr.
    dryemack, 11 Octobre 2014
    #28
  9. Offline
    Ochinko Jedi
    Et est-ce que les numéros inamis sont distribués par "branche", cad X% pour cardiologie, Y% pour pédiatrie, Z% pour gynéco, etc ...?
    Ochinko, 11 Octobre 2014
    #29
  10. Offline
    dryemack OH!Mon!Dieu!
    C'est assez compliqué.

    En fait, dans le contingentement, la seule chose qu'il faut absolument respecter vis-à-vis du fédéral, c'est le nombre de médecins généralistes qui sortent. Je prends le cas de l'UCL, sur les 160 numeros dispo (avant le lissage qui est effectué depuis 10ans), il fallait minimum 70 médecins généralistes. A partir de là, les n° restant sont disponibles pour les spécialistes.
    Bien évidemment, les doyens "pré-distribuent" les numéros en fonction des chiffres des années précédentes et de la demande. Je vais prendre le cas de la radiologie car c'est celui que je connais bien.
    Pour la promotion 2014, le doyen UCL avait dit qu'il accordait 9 places pour la radiologie. Il y a eu 9 candidats pour le concours et ils ont tous réussit donc ils empochent les 9 numéros dispo. Si ils avaient été 12, seul les 9 premiers du concours (avec les meilleurs points donc) auraient pris les numéros. Si ils avaient été 7, les 2 places restantes en radiologies auraient été proposés à des étudiants qui n'ont pas été pris dans d'autres facultés. Par exemple, si a Liège ils étaient trop de candidats, ceux qui n'ont pas été pris malgré leur réussite peuvent venir à l'UCL et profiter des places en radiologie libre. Ca n'arrive jamais ou presque.
    Ce qui se passe depuis plusieurs années, c'est que les facultés ne respectent pas ces chiffres. Par exemple, en pédiatrie l'année dernière, 10 places étaient prévues pour 21 candidats. Sauf qu'après le concours, au lieu de bien se limiter à 10 places, ils ont dit "ah ben, ils sont trop bons, on va ouvrir plus de places et leur donner des n° INAMI" et pour se faire ils vont piocher dans les n° des promotions suivantes. Ils ont été 19 à être pris au lieu de 10.
    Même ceux qui ne sont pas pris dans leur concours peuvent se réorienter vers la médecine générale et recevoir un n° INAMI sans soucis. En somme, tout le monde finit par avoir un n° INAMI depuis 15 ans. C'est ce qu'on appel le lissage.

    Face à ça :
    - On en est arrivé là car il y a des années, les ministres de l'éduction de la FWB n'ont pas eu les couilles d'imposer un examen d'entrée ou un numerus clausus. Ils n'ont pas limiter l'accès aux études. Maintenant, on paie le prix et on se retrouve avec des étudiants diplômés qui n'ont pas accès à la profession.
    - Le fédéral a bien déconné aussi. Imposer de pareils chiffres, c'était ridicule ! On manque de médecins partout. Ce que je ne dis pas plus haut, c'est que 19 assistants en pédiatrie pour le réseau UCL, c'est bien nécessaire! On en a besoin pour faire tourner les services. Ils sont débordés. Si on en sortait que 10 par an, ce serait une catastrophe.
    dryemack, 11 Octobre 2014
    #30
  11. Offline
    Ochinko Jedi
    Même si il y a un problème à la base, il me semble qu'il y a également un problème au niveau des étudiants eux-mêmes quand on est en pénurie dans certains secteurs ("chirurgie, gynécologie-obstétrique, pédiatrie, urgences, les branches de la médecine interne (cardiologie, gastro, pneumo,...)" pour te citer). Il y a des numéros inamis dans ces branches vu qu'on doit importer des candidats, comment cela se fait-il que des étudiants formés en Belgique ne se retrouvent pas à ces postes?

    (ici je fais l'avocat du diable, mais ça me semble quand même bizarre de se plaindre du nbre de numéros inamis puis dire que pour certaines spécialisations on ne trouve pas les candidats nécessaires en Belgique)
    Ochinko, 11 Octobre 2014
    #31
  12. Offline
    dryemack OH!Mon!Dieu!
    Ah mais mec, c'est ça le comble tu sais :)

    Les hôpitaux vont chercher des assistants à l'étranger car ils n'ont pas assez d'assistant malgré le lissage. Sauf pour les urgences, on a manqué de candidats belges (mais ce n'est plus le cas depuis 2 ou 3 ans).
    Ca veut dire quoi : que les facultés font le maximum pour donner des n° en piochant dans les n° des futures promotions mais que malgré ce lissage elle n'arrive pas à répondre à la demande du réseaux UCL qui nécessite plus d'assistant que ce que l'UCL fournit.
    Tu sais, des Belges prêts à commencer leur assistanat de chirurgie ou de gynécologie (c'est les deux spé les plus touchées), il y en a plein. Par exemple, en 2014, il était 30 candidats en chirurgie, ils ont été 12 a être pris. Imagine la frustration de ceux qui ont réussis le concours, qui ne sont pas pris et qui voit les hôpitaux réclamés engagés des Roumains pour combler le manque d'assistant. Du BELGE !
    dryemack, 11 Octobre 2014
    #32
  13. Offline
    Ochinko Jedi
    Mais comment cela se fait-il que tous les numéros Inamis ne sont pas octroyés aux universités belges? Les hôpitaux ont droit à une partie de ces numéros?
    Ochinko, 11 Octobre 2014
    #33
  14. Offline
    dryemack OH!Mon!Dieu!
    Ce qui se passe c'est qu'il n'y a aucune communication entre le SPF Santé publique et l'INAMI donc il n'y a aucune adaptation de l'offre et la demande quant aux services médicaux.
    Cependant, bah le système, faut bien qu'il tourne. Donc un moment, les hôpitaux, ils crient au près de l'INAMI car un service de chirurgie, par exemple, il ne tourne pas sans assistant. La plupart des chirurgies nécessitent 4 ou 6 mains actives, un chirurgien seul ne suffit pas. Donc quand ces hôpitaux pleurent avec insistance, l'INAMI met en place des numéros temporaires pour les roumains. Pour eux c'est tout benef, ils ont droit à 1 an ou 2 de formations dans nos facultés. Ils rentrent en Roumanie ensuite.
    dryemack, 11 Octobre 2014
    #34
  15. Offline
    Ochinko Jedi
    ah ok, ce sont des nums temporaires, ça explique une bonne partie de ce que je ne comprenais pas
    Ochinko, 11 Octobre 2014
    #35
  16. Offline
    dryemack OH!Mon!Dieu!
    Oui mais ces numéros, même si temporaires, sont subsidiés par l'état (moins que pour des Belges mais subsidiés quand même). Pourquoi ne pas faire un effort et aider des étudiants formés chez nous ? Fin soit. Je pense que si on rentre dans le débat des caisses de l'état, on va aller trop loin.
    dryemack, 11 Octobre 2014
    #36
  17. Offline
    Atlantiste Elite
    Tu as raison, ce sont des choix politique désastreux...
    Atlantiste, 11 Octobre 2014
    #37
  18. Offline
    Ochinko Jedi
    Mais donc en gros ce que vous demandez c'est l'instauration d'un examen d'entrée et des mesures spéciales pour les étudiants qui ont pu débuter mais pour lesquels il n'y a pas de num inami dispo?
    Ochinko, 11 Octobre 2014
    #38
  19. Offline
    dryemack OH!Mon!Dieu!
    Oui, c'est l'idée. On ne se leurre pas. On serait un peu les chanceux, les grands gagnant d'un jeu qui dure depuis des années. Mais on est aussi les premiers a qui on dit : pas de lissage à partir de votre promotion.

    Ce qu'on veut c'est :
    1. Surtout qu'on change les règles. Que la limitation se fasse avant les études ou en fin de première mais sûrement pendant ou à la fin des 7ans.
    2. Que ceux qui sont en cours de cursus aient l'accès à ce fameux n° INAMI. On ne peut pas payer les pots cassés d'une ingérence qui dure. Certains répondront "oui mais bon, tu le savais en commençant que ce serait la guère, tu as tenté un paris et tu es en train de le perdre. S'tout." Oui mais vu la situation actuelle de l'offre médicale qui totalement abérrante (limiter la profession aux belges et engager des centaines de Roumains), on peut se poser des questions.
    3. Enfin, je vais pas vous mentir mais moi je sors de 7 années qui ont été très dures pour moi. Des blocus sans fin, des stages avec des horaires infâmes et parfois difficiles physiquement et psychologiquement. Malgré ça, je me rends bien compte que c'est le métier que je veux. C'est là ou je m'exprime le mieux. J'étais un cancre à l'école tandis que la médecine m'a vrmt motivé. Je veux pas m'arrêter si près de mon but.
    dryemack, 11 Octobre 2014
    #39
  20. Offline
    Ochinko Jedi
    La seconde proposition du point 1 ressemble vachement au numerus clausus ... qui était vachement décrié à l'époque. Je pense que la meilleure solution est l'examen d'entrée, mais comme tu le dis, tu étais un cancre à l'école ... ça veut dire que tu aurais sans douté été recalé à l'époque alors que tu as pu t'épanouir durant tes études. Perso je suis mitigé vis-à-vis des examens d'entrée car les étudiants ont des niveaux très différents suivant en fonction de l'école secondaire qu'ils ont fréquenté ... et ce n'est pas toujours lié à leurs capacités en tant que telles.
    Ochinko, 11 Octobre 2014
    #40