Quelles differences : ingenieur de gestion/sciences eco

Discussion dans 'Etudes' créé par lemon, 13 Septembre 2008.

  1. Offline
    RiverMichael Elite
    Et moi, 7 ans après, j'ai reçu une notification pour me dire qu'il y avait un nouveau message sur ce poste ... Enorme! :D

    Depuis, le temps à passé, et j'ai donné quelques heures comme invité pour les deux branches. Les programmes de cours ce sont visiblement organisés. En ce qui concerne Solvay, le standing à la sortie est le même, mais les compétences acquises sont différentes:
    * En Ingé, ils apprennent soit le trading, soit la gestion pure. (Lancer une société, stratégie, gérer une société, le nez dans la compta) La faiblesse, c'est la rigueur scientifique et le côté technique.
    * En business eco, ils apprennent plus la technique. Soit en finance (stock valuation, fund reconciliation etc.) soit en business (mesure de coûts et bénéfices) ou alors ils deviennent des spécialistes de la régulation (marchés publics, théorie des jeux). La faiblesse, c'est le côté feeling/business.

    Donc ça dépend vraiment quel métier faire plus tard parce qu'au moment des entretiens d'embauche, on met pas les mêmes compétences en avant. A priori, plus tu es un pragmatique, plus tu vas vers éco. :)
    RiverMichael, 8 Novembre 2015
    #41
  2. Offline
    maltator Elite
    Donc si j'ai bien compris,

    *INGEST, c'est pour devenir patron d'un société en maîtrisant tous les aspects théorique que ça requiert.

    *ECGE, c'est pour devenir employé, donc savoir toute les choses pratiques.

    c'est ça ?
    maltator, 8 Novembre 2015
    #42
  3. Offline
    RiverMichael Elite
    En gros oui, les éco sont plus préparés à être analystes (business analystes) et les ingés à faire de la gestion. Note qu'en vrai, il y a une tonne de CEO qui ont étudié l'économie et pas mal de licenciés de gestion qui deviennent project manager ou marketing. Dans tous les cas, les deux ont la même grosse probabilité d'obtenir un gros salaire après 10 ans de carrière, si c'est ça la question. :cool:
    RiverMichael, 8 Novembre 2015
    #43
  4. Offline
    Seven Elite
    On entend quoi par "gros salaire" ? :cool:
    Seven, 8 Novembre 2015
    #44
  5. Offline
    maltator Elite
    Le problème est que je ne cherche pas a avoir un gros salaire.

    Je préfère avoir un salaire modeste et faire ce qui me plait qu'avoir un gros salaire mais me faire chier a être derrière un bureau toute la journée a faire exactement les mêmes calculs toute la journée toute ma carrière !

    Si ma vision d'un analyse est bonne, c'est faire exactement la même chose ( analyser des graphiques et en tirer des conclusions,.. ) et je trouve que ça peut être lassant.

    Tandis qu'en temps que cadre, manager, etc, tu as de beaux objectifs, tu as assez de pouvoir pour imposer ta manière de travailler au personnel. Beaucoup de challenge etc.
    maltator, 8 Novembre 2015
    #45
  6. Offline
    RiverMichael Elite
    C'est un point de vue, mais je ne le partage pas tout à fait. En fait, le travail de gestion consiste plus à regarder des graphiques et des tableaux de chiffres et à valider des projets de développement/campagne de pub souvent en communiquant par mail ou par skype. (le monde moderne ...) On est loin du clichton du Loup de Wallstreet. Par contre pour les analystes, faire une analyse financière/cost-benefit/technique peut être terriblement compliqué et le challenge, ça met du piquant.

    Mais quand tu dis que tu préfères faire ce qui te plait, tu te poses exactement la bonne question. A toi de savoir si tu veux être un meneur de troupes/projets ou plutôt devenir un expert.

    Seven, curieux! :D Pour tout le monde, le début de carrière est très semblable. (1600-1900 net les 3 premières années. 2500-3000 les 3 suivantes) Ensuite, il y en a qui plafonnent à 3-4000 net jusqu'à la fin par goût des 35h ou parce qu'ils ont eu le malheur de choisir une entreprise qui coule. Et il y en a un petit % qui passent dans les comités de directions et là, c'est insensé. Ca ne se dit même pas, ce serait vulgaire. :cool: (J'en connais un qui a 1 million/an) Il y a aussi des niches chez les analystes comme les conseillés en private banking ou les avocats fiscalistes qui sont payés à la com' et qui ont 16 maisons.
    RiverMichael, 8 Novembre 2015
    #46
  7. Offline
    maltator Elite
    Et est-ce que devenir un meneur de troupes/projets nécessite automatiquement de faire son bac en INGEST ? ou ECGE est semblable ?
    maltator, 8 Novembre 2015
    #47
  8. Offline
    Seven Elite

    C'était plus pour avoir une idée. Parce que pour certains, 4000 net est un "gros salaire". Donc, je voulais voir ce que tu voulais dire par gros salaire. Après, je suis fort intéressé par la direction de projets, département etc... Là, je suis étudiant-entrepreneur depuis le début de l'année et je dois avouer que c'est de plus en plus trépidant (mon salaire est encore anecdotique haha).
    Seven, 9 Novembre 2015
    #48
  9. Offline
    Vulture Coach K

    Ca dépend de ton âge. 4000 net a 23 ans c'est un très très gros salaire. A 50 ans, perso je trouverais ça assez rude :p (alors que quand on voit la moyenne des salaires en Belgique, c'est très très très au dessus)
    Vulture, 9 Novembre 2015
    #49
  10. Offline
    Seven Elite
    Ok ok. Pour l'instant, les salaires les plus fréquents que j'ai vu étaient 2000 ou 2500 brut par mois (audit/tax consulting chez PwC ou Law Square).
    Seven, 9 Novembre 2015
    #50
  11. Offline
    maltator Elite
    Tout à l'heure, je lisais le journal Le Monde ( je le lis car n'ayant pas de cours d'économie, droit, etc, je pense que ça me permettra de mieux cerner certains aspects de l'économie et que ça comblera mes lacunes dans ce domaine. Apres dites moi si c'est inutile j'arrête tout de suite :DDD ) et ils parlaient de directeur financier de je ne sais plus quelle entreprise, bref.

    Quelles sont les études parfaites pour devenir directeur financier ? Si vous me répondez bac en Ingénieur de Gestion, est-il possible de le devenir en faisant un bac en Sciences Economiques et Gestion ou pas ?

    De plus, je ne comprends pas bien quelque chose.

    Si j'ai bien compris, quelqu'un qui aura fait bac inge gest pourra faire un master en ingénieur de gestion (CptnObvious).
    Ce que je ne comprends pas, c'est est-ce qu'un bac ECGST pourra faire un master en ingénieur de gestion ? Aura-t-il le titre honorifique d'ING ?

    Plus d'éclaircissement dans ces domaines ne seraient pas du luxe !

    Merci d'avance pour vos réponses aussi pertinente soient-elles
    maltator, 9 Novembre 2015
    #51
  12. Offline
    Seven Elite
    SEG ou ING te permettent de devenir directeur financier et "ingénieur de gestion" n'est pas vraiment un titre en soi.
    Seven, 9 Novembre 2015
    #52
  13. Offline
    Akabane The Chemical Stig

    1) ingé de gestion, t'as pas le titre d'ingénieur
    2) pour être directeur commercial/financier/marketing, le top c'est ingénieur civil avec une spé utile (électronique, informatique, chimie, ..., selon le type d'entreprises que tu veux diriger, genre si tu veux être directeur marketing dans le pharma, les cosmétiques (L'Oréal & co), ... tu fais ingé civil en chimie), et pas ingé gestion/sciences eco
    Akabane, 9 Novembre 2015
    #53
  14. Offline
    maltator Elite
    Tu deviens quoi alors avec ingénieur de gestion ? x)
    maltator, 9 Novembre 2015
    #54
  15. Offline
    maltator Elite
    Ce que je veux dire, c'est est-ce qu'on peut prendre master ingé gestion quand on a fait bac SEG ?

    Si oui, pourquoi se rendre la tache difficile avec bac ingé gestion alors que dans tous les cas ils ont le même master ?
    maltator, 9 Novembre 2015
    #55
  16. Offline
    Seven Elite
    Parce que tu dois rattraper les cours auxquels tu échappe en faisant sciences de gestion :) Tu dois refaire les cours de physique, chimie, technologies industrielles etc... Mais tu dois les faire pendant ton bac 3 ou pendant ton année de master...


    Ce n'est pas vraiment absolu. Surtout qu'on ne commence pas directement à ces postes là. A partir du moment où t'as déjà un bon cv, tu peux atteindre ce genre de postes. Autrement, les études de gestion présenteraient un véritable plafond de verre qui ne permet qu'aux ingénieurs civil à monter.

    Mis à part ça, c'est intéressant pour les ingénieurs indu ou pas ?
    Seven, 9 Novembre 2015
    #56
  17. Offline
    maltator Elite
    Le problème comme je l'ai déjà mentionné auparavant est que je suis en math faible et sciences 3. Ce qui ne me donne pas les meilleures perspectives en ingé de gestion. Je n'ai jamais été très studieux mais je pense qu'avec une matière qui m'intéresse, je pourrais travailler quotidiennement et m'en sortir au blocus !

    La question est de savoir si il est plus intéressant pour moi de faire ingé gest ou ECDG ... Je n'arrive pas vraiment à cerner les deux malgré vos effots :beuh:

    Tu veux dire que : une fois mon bac d'économies et gestions en poche, si je décide de prendre master ingé gest, je devrais rattraper 3 ans de physique, chimie, technologies industrielles etc ...( vu qu'elles ont été données aux ingégest ) ?

    Le plus dur dans ingé gest sont ces matières ( paraît-il ?! ), ce n'est pas plus rentable de prendre directement ingé gest en sachant qu'il est impossible de rattraper 3 ans de cours d'unif en quelques mois ?
    maltator, 9 Novembre 2015
    #57
  18. Offline
    Seven Elite
    La différence de difficulté entre les deux filières n'est pas colossale non plus (tu pourrais déjà avoir des difficultés en maths en SEG). J'ai déjà été en classe avec un élève en maths 2 qui a réussi. Mais au lieu de dire que tu n'as jamais été studieux, tu devrais commencer à apprendre à bosser et à combler tes difficultés. Parce que si tu ne bosse pas, tu vas te planter royalement.

    C'est aussi un peu contradictoire de vouloir faire ingénieur de gestion tout en esquivant les cours qui font que t'es un ingénieur de gestion.
    Seven, 9 Novembre 2015
    #58
  19. Offline
    maltator Elite
    Le problème, c'est que je n'ai pas les bases en sciences/math et ayant déjà raté à l'école secondaire, je ne peux pas me permettre de rater en supérieur.
    Mes parents ne sont pas passés par 4 chemins pour m'expliquer que si je continuais à rater, ils n'investiraient plus dans mes études.

    Je peux être studieux avec les matières qui m'intéressent ( par exemple les langues : Je parle couramment l'Anglais, l'Espagnol, l'Italien et le Français(captObvious) et je pense commencer l'Allemand et le Néerlandais en activité extra-scolaire ). Le problème étant que les matières vues à l'école secondaire me font .. chier, c'est le terme adéquat à mon mépris du système scolaire actuel où on voit des matières totalement useless ( exemple : français où ta professeur te raconte pendant 4 heures pourquoi les acteurs du 18è siècles utilisaient des masques rouges et pas des jaunes durant la comedia dell'Arte )!!

    Mais en l'occurrence, l'économie m'intéresse vachement plus que tout ça.

    Mon échec scolaire, chronique jusqu'à présent, est simplement du à la même raison pour laquelle Gilbert Stuart a prit 15 ans a terminer un de ces tableaux : La PRO-CRA-STI-NA-TION. Je veux étudier, puis je passe un peu de temps sur un Facebook, Youtube,etc... Et au final, 3 heures sont passées et je n'ai toujours pas ouvert ma farde ( c'est assez ironique de parler de ça vu que je suis en train de le faire actuellement )


    Mon problème d'étude est surement, aussi, du au fait que je n'ai aucune méthodologie de travail. Je ne fais jamais de synthèse, et j'ai vraiment du mal à gérer mon emploi du temps en période de bloque.
    Auriez-vous des conseils à me donner ?

    Personnellement, je pense demander aux professeurs de Math, Sciences et Economie de mon école de me donner les syllabi de ce que je ne vois pas dans mon option et que je suis censé savoir pour entrer à Solvay afin de minimiser le retard vis-à-vis des autres élèves ayant suivis des formations spécifiques à ces études pendant leur cursus scolaire.

    Est-ce " rentable " de faire ça sachant que je n'ai pas envie de passer des heures derrière mon bureau si c'est inutile, ou je reverrai tout ça en profondeur durant mon BAC1 ?

    Merci de vos réponses, ça m'aide vraiment à éclaircir tout ça dans ma tête :)
    maltator, 9 Novembre 2015
    #59
  20. Offline
    Seven Elite
    1) Coupe-toi de tout. Fais en sorte de ne pas avoir besoin de ton ordi pour étudier (imprime les résumés que tu réalise, etc...) et jarte tout durant tes sessions d'étude. Mais marque quand même tes temps de pause etc...

    2) N'étudie pas en relisant bêtement ton cours. En fonction du cours, tu peux faire des cartes mentales, des résumés et/ou des synthèses.

    3) Ne te fixe pas des objectifs colossaux, parce que c'est le meilleur moyen pour te démoraliser et te pousser à la procrastination.

    4) Les cours "useless" existent également à l'université. Et bon, s'intéresser à l'économie un peu plus vulgarisée et l'économie vue en cours, ce n'est pas non plus la même chose. Donc, apprends à mordre sur ta chique et faire des choses qui ne te plaisent pas forcément (si t'aime pas l'audit par exemple et que tu te retrouve dedans...). T'as quand même besoin des maths pour appliquer en économie.

    5) On s'en fout des excuses (à part les réelles problèmes de santé, familiaux/personnels graves). Bosse tout simplement.

    6) Demande à tes professeurs pour la "rentabilité". C'est juste une idée que je balançais. Personnellement, j'ai fait sciences fortes et maths fortes avec 2 langues et je m'intéressais à tous mes cours.

    PS : A Solvay, tu peux faire Sciences éco et faire une mineure de 15 crédits pour accéder au master d'ingénieur de gestion. Mais t'évite pas vraiment les maths. En fonction de la faculté, les maths ont soit la même importance dans les deux cursus, soit légèrement moi importante en sciences.

    Ces conseils sont tout de même subjectifs. Chacun à une méthode de travail qui lui correspond. Mais si t'es pas un bosseur de base, il faut que tu te trouve une méthode de travail cette année pour tenter de réussir du premier coup l'année prochaine et pas te retrouver à rater deux ans alors que "t'aurais pu".
    Seven, 10 Novembre 2015
    #60