science mathématique ou polytechnique ?

Discussion dans 'Etudes' créé par atom, 5 Mars 2010.

  1. Offline
    atom Touriste
    Bonjour à tous,

    Voilà étant en rhétos je me penche de plus en plus sur les différentes options qui s'offrent à moi l'année prochaine.

    J'aime les maths et c'est ce que je veux faire... maintenant je pense que trois choix sont possibles :

    - ingénieur industriel
    - ingénieur civil
    - mathématicien

    On peut déjà enlever la première car je ne pense pas que la pratique à extrême soit mon truc, j'aime bien la théorie aussi. J'ai aussi envie d'aller à l'unif et non en haute école.

    J'habite Bruxelles mais niveau facilité de transport c'est kif-kif entre l'UCL et l'ULB. On m'a dit que ces deux choix d'études sont de niveau identique que ce soit à l'ULB ou à l'UCL, pouvez-vous confirmer ? Je pencherai plus pour l'ambiance très estudiantine de l'UCL.

    Maintenant quelles sont les différences entre les deux :
    - en ingé. civil, pas mal de sciences (chimie et physique), ce que je suis cette année mais que j'aime sans plus ... et aussi des projets, qui m'intéressent vraiment beaucoup !
    - en sciences math, une année commune avec les sciences physique en première qui va être pénible vu que comme je l'ai dit je suis pas mauvais en physique mais c'est pas mon méga-kiff.

    C'est l'inconnue totale, je ne sais pas du tout que choisir, je suis également un peu perdu car certaines personnes me disent de choisir mes études sans penser aux débouchés alors que d'autres me conseillent de choisir mon futur métier et après mes études...

    Niveau options en master, je suis également un peu pomé, même si je pense que j'aurai le temps d'y réflechir pendant mon Bac.

    Je ne veux pas que l'examen d'entrée rentre en compte parce que si je décide de le passer, je ne pense pas que ce sera un problème car je suis prêt à bosser.

    Si vous pouvez m'éclairer par vos témoignages, avis, ...

    Merci d'avance,

    Anthony
    atom, 5 Mars 2010
    #1
  2. Offline
    Mykel ex membre
    Bonjour Anthony,

    Pour te répondre d'une manière assez claire, le choix est comme tu dis pas facile mais, je vais essayer de t'éclaircir un peu les idées et t'aiguiller vers des personnes qui pourraient mieux te diriger pour t'accompagner dans ton choix d'études. :-9

    En rhéto, tu acquières un bagage de science et de mathématiques assez puissant pour pouvoir entamer des études supérieures. :D
    En fonction du niveau des mathématiques et de sciences tu te spécialises plus dans un domaine scientifique. (... logique !!!) :cool:

    Les domaines de la physique, la chimie, la biologie et les mathématiques sont intrinsèquement liées entre elles.
    Je ne peux qu'insister sur l'ouverture d'esprit a acquérir dans les sciences afin d'élargir tes horizons. Au plus que tu est polyvalent au plus que tu pourras saisir des concepts qui pourraient échapper à d'autres. ;)

    Principalement, ingénieur civil demande un grand bagage mathématique et physique pour pouvoir saisir les concepts clés en pratiquant des exercices.
    C'est des maths et de la physique appliqué ...

    Le mathématicien et le physicien développent les formules à mettre dans la "boite à outil" de l'ingénieur.
    L'ingénieur prends alors ce qu'il a besoin pour construire un objet ou autre.

    Le physicien va expérimenter Dame Nature et voir si son raisonnement tient la route, s'il suit les prédictions...
    Le mathématicien est très théorique et fonde tout sur des axiomes préétablis (incomplétude, zermelo-fraenkel, archimède).
    Sans ces axiomes, la plupart des déductions mathématiques tombent à l'eau.
    Tout est fondé sur cela. (C'est juste ça qui est une peu décevant, c'est que un axiome, on ne sait pas le démontrer. C'est établi et puis c'est tout, il faut l'admettre, si tu ne l'admet pas, alors tu peux dire au revoir aux études en maths)

    (Les mathématiques est l'outil du physicien sans oublier que la physique a énormément contribué aux raisonnements et développements mathématiques (cf. le calcul infinitésimal)).
    Ce sont deux sciences très complémentaires et c'est pour cela qu'il y a de la physique en première année math.
    Il faut simplement passer à travers...
    (aller au cours, comprendre, étudier, exercer, réussir).
    C'est pas facile et pas impossible.
    Je connais un ami qui détaestait la physique... il n'a pas eu le choix ... et a bossé et bossé et bossé et ... il a réussi !

    Maintenant, tu te demandes UCL ou ULB ...
    Haha !
    À l'UCL, il y a un grand folklore estudiantin, il y a la fête le dimanche jusque vendredi matin 3h. Il y a des bières des bières et encore des bières. Mais n'oublies pas que tu es là pour étudier et réussir. La fête c'est quand tu sais que tu peux le faire, quand tu sais que tu l'as mérité. ;)

    À l'ULB ... ché pas, je n'ai jamais été à l'ULB.


    Bon je te donne l'adresse du mafy... Inscris-toi et va poser des questions si tu en as...
    On se fera une joie de te répondre et de peut-être t'accueillir l'année prochaine !

    The place to be : ===> www.mafy.be

    Mathématiquement vôtre !

    Michael (Mykel) :=)
    Mykel, 6 Mars 2010
    #2
  3. Offline
    Yop atom,

    De tout va, j'te conseillerais ingé civil. Pourquoi? Pour la polyvalence. Avec ce diplome en poche tu peux quasi tout faire!

    Pour le choix de l'unif j'connais que l'UCL (j'suis en master ingé civil @UCL). Tu dis bien aimer les projets, ben UCL est justement très orienté projet: un gros projet par quadri qui regroupe toute la matière.

    Pour te donner une vue d'ensemble des gros projets (qui change chaque année mais le domaine reste dedans). Tu as aussi des minis projets propre a une matière.

    Ex au 1er Quadri (dés que tu rentres a l'unif donc): Robot pour une certaine tache. Il y a déja eu un robot nettoyeur de vitre, un robot porteur de baggage dans aéroports, un robot d'entretient de surfaces, etc.
    Tu vas le programmer en java, calculer la physique du tout (paramétrisation de trajectoire, dimensionnement de tes moteurs, dessin de pièces mécaniques, quelle structure le robot va avoir, etc).
    Et bien sur tu devra faire tourner le robot ! (Ce sera un robot en légo, avec ses moteurs et son boitier a programmer, et vous serez évalué dessus!)

    2eme quadri c'est un autre projet, en général plus orienté sur l'électricité, de mon temps j'avais du construire un moteur (bobiner le rotor etc + tout calculer bien sur) pour une application d'essuie glace.

    3eme quadri, (= 1er quadri 2eme année) rebelotte, plus orienté chimie et simulation numérique, perso on avait du faire un pare brise de voiture: faire les équation chimique pour les fabriquer dans un haut fourneau, simuler numériquement l'allure du pare brise, étudier les propriétés optiques etc.

    Et ainsi de suite! Plus tu avances dans les années, plus tes projets seront en corrélation avec tes options et plus ils prendront de l'importance. Par exemple je suis en master en mécanique aéronautique et on a une machine à faire pour un vrai industriel (donc une vrai demande), cahier des charges, dimensionner, calculer, tester, présenter etc etc!

    Nan ces études sont vraiment chouette :D Je changerais pour rien au monde. (Fin chef-coq ca aurait pu être cool aussi mais spa du tout le meme domaine xd)

    Quand à l'ambiance UCL, baah ville-campus, c'est juste énorme! Si jamais t'as des hésitations, y a des journées des accueuils des réthos etc durant l'année. Passe faire un coucou au cercle industriel, on organise en général un barbecue pour les réthos et on répond aux questions des jeunes qui hésitent comme toi ;p
    killarg, 6 Mars 2010
    #3
  4. Offline
    StarflaM Elite
    StarflaM, 6 Mars 2010
    #4
  5. Offline
    atom Touriste
    Un tout grand merci à vous trois !

    Pourquoi ingé. civil et pas industriel ?

    Tout simplement pcq de ce qu'on me dit industriel est très très poussé pratique et comme j'aime aussi la théorie, je pense qu'ingé civil est le juste milieu.

    Petite question : en sciences math, y a t il de la pratique, des projets ?

    Si qqun a encore son expérience, son avis, ... à donner, je suis preneur :)

    Merci !

    Anthony
    atom, 7 Mars 2010
    #5
  6. Offline
    eSb` That's Poker!
    Je ne serais pas aussi catégorique dans le "on voit la même chose" et "c'est hyper pratique" ingénieur industriel.

    Je vais sortir cette année de l'ECAM et j'estime n'être ni bon en pratique, ni en théorie. On n'est ni "technicien", ni "ingénieur civil". Vous allez me dire qu'il faut bien qu'on ait une place entre les deux et vous aurez certainement raison ; ).

    Je pense, d'après les échos que j'en ai eu, qu'on est beaucoup plus encadré dans les projets de civil qu'en industriel (même si instinctivement, je pensais l'inverse).
    Chez nous c'est "Vous avez un énoncé pas clair, vous avez 30h, démerdez-vous". En gros, t'apprends à te débrouiller, à faire "nawak" mais au bout, ça marche (enfin, en apparence). Je dirais que la force de l'industriel est sa relative autonomie très rapidement.

    En industriel, tu auras 2 stages (3BA+2MA) + TFE en entreprise (donc t'es intégré dans un projet concret). En civil, je pense que c'est un stage non obligatoire en Master + TFE plus ou moins théorique. C'est aussi un choix, tu es vite confronté au monde de l'entreprise, ce qui est moins le cas en civil.
    Par contre, dès que tu rentres dans des problèmes plus complexes, on est plus vite paumés en industriel... Là, c'est encore une histoire d'acquis, on ne va jamais très loin dans la théorie mais on a les bases pour le faire si c'est nécessaire.

    Maintenant, faut voir l'école, l'option, etc. mais pour le moment, si c'était à refaire, j'aurais plus été tenté par civil. J'ai une impression de "je ne connais rien" après 5ans qui me dérange fortement, au moins, en civil, j'aurais bouffé de la théorie (qui me manque maintenant) mais j'aurais eu une impression de connaissance. Et en même temps, les civils qui sortent ont, il me semble, le même genre d'impression.

    Cela dit, je ne vais pas nier non plus qu'on a aucune partie pratique. Y a des labos, des bureaux d'études, des projets et là, quand je compare à une connaissance de l'ULg, oui, c'est plus pratique (j'ai fait électronique et je sais souder un circuit, je sais concevoir un PCB, je sais faire des mesures; ce qui me semble moins être le cas pour certains civils).
    Par contre, tout ça ne commence qu'en 3BA voire 1MA, en civil, t'as des projets déjà en 1BA. Il faut aussi bien différencier les universités, j'ai l'impression que l'UCL est assez orientée projet très tôt, les autres, je ne sais pas bien.

    Pour faire ingénieur, j'ai vraiment l'impression que l'idéal est presque de faire un bachelier (graduat), puis industriel puis civil :D.

    Faire un Master en Math, faut vraiment aimer. Ma copine va sortir cette année de l'UCL et c'est vraiment hyper théorique sans voir le but des choses. Tu n'auras pas de projet durant ta formation sauf si tu prends une mineure qui en comprend.

    Il faudrait vraiment voir ce que tu imagines pouvoir faire au bout de ta formation.
    Si tu veux de la rigueur et une compréhension assez poussée de concepts, ingénieur civil ou master en mathématiques me paraît le mieux. Là, il faut choisir entre vouloir avoir une finalité pratique ou rester vraiment dans l'abstraction.
    Si tu veux être plus ou moins efficace en sortie d'études, ingénieur industriel est pas trop mal.

    Dans tous les cas, je pense qu'on ne sait toujours pas grand chose en fin d'études :
    - En mathématiques, les débouchés sont faibles (travail dans les banques, la finance, actuariat, etc.) ou enseigner (mais faut le vouloir après 5ans hyper poussés)
    - En ingénieur industriel, tu sais des choses mais sans les maîtriser pour autant. Si tu grattes un peu, tu peux toujours trouver une faille dans les raisonnements
    - En ingénieur civil, j'ai l'impression qu'il y a un décalage entre théorie et réalité, faut pouvoir s'adapter.

    Chez nous, pas mal de cours sont donnés par des personnes de l'entreprise, donc des extérieurs qui savent ce qui doit nous être utile (mais du coup, ça reste très appliqué). Le hic au niveau cours est qu'on n'a pas de doctorant, donc pas d'assistants et je trouve que ça manque pas mal. Aussi, les gens ne sont pas tous "docteurs en X", donc ne sont pas forcément les plus spécialisés du monde dans ce qu'ils racontent.
    eSb`, 7 Mars 2010
    #6
  7. Offline
    StarflaM Elite
    Très très poussé en pratique ce sont les années supérieures techniques, ici tu te méprends sur les études d'ingé industriel qui sont fort comparables à l'étude d'ingé civil (dont j'en fais partie). eSb a très bien décrit les différences entre les études.

    Le gros plus (ou une contrainte pour certain) c'est qu'en haute école t'as un suivi et des interrogations régulières donc si tu bosses pendant l'année tu pourras te faire déjà une grosse réserve de point avant les examens et avoir plus facile de les réussir. Là ou en ingé civil t'as peu ou pas de suivi. Et tu te retrouves aux examens avec parfois des cours indigestes où t'as pas intêret à te louper d'un poil dans ta réflexion, où tu dois saisir directement la subtilité sinon tu te tappes directement un échec cuisant. Ca devient d'ailleurs très fâcheux en seconde session si tu passes pour une connerie à coté de ton exam... La où en ingé industriel t'auras toujours des labos, tests, rapports qui pourront te remonter la cote.

    De plus les cours sont plus morcelés genre physique (juste un exemple) qui est séparé en 3 ou 4 cours en haute école, ce qui fait que tes exams sont toujours plus abordables car t'as moins de matière à ingurgiter à un moment précis et t'auras toujours quelques questions très simples et qui te donneront vite beaucoup de points à l'examen (imo) là où en civil tu as UN cours de physique énorme et à l'examen tu vas te tapper directement des questions très hard et ciblées qui rentrent directement dans le vif du sujet vu que le prof dispose de peu de temps pour te cuisiner donc il va t'interroger directement sur les gros points du cours (qui sont souvent inbuvables :))

    Aussi n'oublie pas que ingé indu c'était 4 ans avant bologne (2004) et c'est passé à 5 ans là ou ingé civil a toujours été à 5 ans. Ca veut dire quand même que la matière s'est légèrement diluée (avec ajout d'autres cours c'est sur).

    @eSb`: On est quand même laissé pour seul dans nos projets il ne faut pas croire :) et je pense pas qu'on est en décalage avec la réalité, en fait ça dépend beaucoup de la personne. Perso je m'intéresse bcp au monde qui m'entoure, là où une bonne partie d'ingé civil sont totalement dans leur bulle et dans leur bouquins ne faisant de leur étude que leur priorité absolue. Et là oui eux se ramassent quand ils doivent commencer à gérer des trucs relationnels ou plus concrets du vivant... C'est surtout donc dû au "type" d'étudiant qui privilégie ce type d'étude imo. Je l'ai très bien remarqué quand j'ai fais un stage dernièrement avec 2 autres "geek-nerd-intello"... sans commentaire.


    PS : les projets sur l'année sont typique à l'UCL, et je trouve ça vraiment très bien comme concept. Perso je suis à l'ULg et j'avoue que j'aurais aimé avoir ça aussi. Car la 1ere et une bonne partie de la 2ieme bac sont très fades quant aux perspectives où à l'approche du métier d'ingénieur. Ca peut même mener à un ennui tel que beaucoup abandonne.
    StarflaM, 7 Mars 2010
    #7
  8. Offline
    omg, ste fail
    killarg, 7 Mars 2010
    #8
  9. Offline
    StarflaM Elite
    Mega fail : Il y a 30 ou 40 ans cet argument était tout à fait acceptable. Actuellement pense aux débouchés AVANT TOUT et plus que TOUT.

    Renseigne toi autour de toi, je sais pas si tu sais mais le marché du travail se dégrade totalement. Les diplômes pleuvent mais n'assurent plus du tout d'avoir un travail décent. De plus les patrons n'hésitent plus à payer (exploiter) des gens pour une bouchée de pain car de toute façon si ça te convient pas, t'auras toujours une autre personne pour accepter le boulot. Sans parler des CDD (salaire plus bas, peu d'indexation) qui sont constamment renouvelés ce qui empêche le travailleur de faire des prêts ou d'avoir des projets sur plus de 5 ans. Car il risque à tout moment de perdre son boulot.

    Aussi dis toi est-ce qu'il y a assez de place en Belgique pour les centaines de mathématiciens qui sortent par an des universités. Est-ce que la place sociale et salariale rendra compte de tes 5 années d'études universitaire ? Perso je ne le pense pas.

    Fais ingénieur civil ou industriel, là tu n'auras pas à te poser ces questions :cool:
    StarflaM, 7 Mars 2010
    #9
  10. Offline
    eSb` That's Poker!
    C'est vrai en 1BA mais plus après. En 1BA, y a des interros en novembre et en mars (je pense) dispensatoires pour les examens, donc si c'est raté, pas grave.
    Les années après, y a deux sessions comme partout (janvier/juin) et pas moyen de gagner des points avant.

    Les labos, c'est à double tranchant. On peut se dire qu'on a un avantage à en avoir pendant l'année, oui mais... ces labos, tu peux pas les improviser, tu dois les préparer, faire les rapports, etc. En gros, ça te bouffe la majorité de ton temps et tu n'ouvres pas tes cours avant les blocus. Faut pas croire que les labos sont forcément liés à ce qu'on a vu en cours, ça serait trop logique...

    De plus, les labos sont généralement une branche annexe des cours, donc ça ne sauve en rien le cours, tu rates le labo, t'es bien dans la merde parce que tu sais pas te rattraper (une seconde sess' de labos n'est pas envisageable). Ce n'était pas le cas il y a 2-3ans où labos et cours étaient englobés dans la même cote.


    Encore une fois, question de point de vue. Quand t'as des sessions de 10-12 examens à 2-5 ETCS (sont rares ceux à 5) et bien c'est bien pénible de passer d'un cours à l'autre avec des sessions de taré (je le rappelle, on ne sait pas étudier avant les blocus) où les examens s'enchainent (t'es content quand t'as un jour où tu n'as rien...).
    De plus, étudier des cours valant si peu, c'est pas motivant du tout. L'année passée, j'ai du étudier un cours de 220pages pour 1,25ETCS, hmmm...

    Autant en civil, vous pouvez "négliger" les cours à 2ECTS, autant chez nous, c'est la majorité et on se doit de les réussir.

    Ce n'est pas faux... en théorie :D. C'est le bordel depuis 2ans niveau organisation. Par exemple, actuellement, le TFE c'est 2j/semaine à partir de novembre avec des cours tout au long de l'année, donc en juin, grosse session + TFE. Session qu'on ne sait pas étudier avant parce que le TFE prend tout le temps...

    Dans l'ensemble, on a donc des cours techniques donnés bien après le commencement de nos TFE, ce qui est absurde.

    L'avantage des 5ans n'est pas très clair pour le moment, hormis l'aspect stages qui est positif.

    Pour les projets, je me doute bien qu'on vous tient pas la main ; ), mais faudrait vraiment voir chez nous comme on ne nous aide pas.

    Pour le dernier point, tout à fait d'accord, c'est le cas chez nous aussi, y a un certain décalage pour les gens qui ne s'impliquent pas un peu hors des cours. Mais bon, je pense que ce décalage a plus de chances à apparaître en civil. En même temps, quand je vois les projets que cite killarg, je trouve que ça permet de se faire déjà bien la main et de voir ce que ça donne concrètement, ce qui me paraît vraiment bien.

    Honnêtement, je suis curieux de voir la place qu'on aura (en industriel) depuis qu'on est passé en 5ans. Au vu des programmes de civil qui paraissent de plus en plus pratiques, j'aurais tendance à privilégier cette formation au niveau intérêt des études.

    Pour la suite, je ne suis pas sûr que les entreprises fassent forcément la distinction, ça se joue à la capacité d'adaptation et d'autonomie (et au salaire :d - industriel sera privilégié), qui vont dépendre plus des gens que des études.
    eSb`, 7 Mars 2010
    #10
  11. Offline
    StarflaM Elite
    Sache que je parlais quand même en connaissant de cause via 2 copains, un en ingé indu et un autre qui est passé d'ingé indu à civil via la passerelle possible. J'ai eu leurs avis et je disais pas ça totalement d'un point de vue externe. Mais je vois que le cursus dépend tout comme nous de l'école où l'on est.

    J'ai peut-être été caricatural car atom avait une idée très floue (et c'est normal) de nos études ;) C'était pour donner une idée générale des différents points entre nos études qui sont fort semblables (onay toujours dans la mayrde §§§ :-D).

    - Parenthèse ON -

    Je pense pas que c'était utile de m'épingler point par point comme tu l'as fait. Mais ça me fait tiquer donc je vais réagir.

    Je pense pas me tromper si je dis que t'es légèrement de mauvaise foi niveau points et contrôles continus... mais on va pas rentrer en gueguerre car c'est propre à ton école alors.
    Deuxio, (à l'ULg) nos cours sont quasi tous >5 ECTS (11 pour physique en 1er bac et UN seul examen) et outre le l'herbe est-elle toujours plus verte dans le pré du voisin je sais, mais crois moi on préfère tous se chopper un max de petits cours et peut-être beaucoup plus d'exams. C'est plus faisable (sauf peut-être l'une ou l'autre exception) et c'est indiscutable imo, les chiffres sont là pour le prouver, ce qui fait la difficulté d'ingé civil est surement ce type d'interrogation j'en suis quasi persuadé.

    Je n'ai jamais raté de cours <4 ects là ou je ne compte plus sur les doigts de mes 2 mains les échecs dans d'autres cours :D

    - Parenthèse OFF -

    Perso je pense que nos places seront fort proches et d'ailleurs c'est vrai je me demande ce qui motive les entreprises de choisir tel ou tel type d'ingé (mis à part que les civils sont plus rares :D).

    Faut savoir que nos études ne nous auront appris qu'à nous préparer à apprendre -enfin- un métier et ça je n'ai eu de cesse de l'entendre de tous les ingé actifs que j'ai pu rencontrer...
    StarflaM, 7 Mars 2010
    #11
  12. Offline
    eSb` That's Poker!
    Ca c'est clair ! :D

    - Parenthèse ON -
    Nah, je continue de t'épingler ! Bah, le but est pas de démentir ce que tu me dis surtout si tu as d'autres vrais échos mais en tout cas, chez nous, c'est bien comme ça (je n'ai aucun intérêt à défendre mes études qui ne m'ont pas vraiment satisfaites).

    Cela dit, je suis tout à fait prêt à en discuter si tu as des exemples plus concrets ; ).

    Juste que quand je compare à pas mal de gens faisant l'université (Master en math, ingénieur commercial ou autres, pas d'ingénieurs civils, je l'admets) pourtant mise plus haut que les HE, j'ai du mal à le comprendre. L'université me paraît beaucoup plus "peinard" pendant l'année ; ). J'ai aussi l'impression qu'il y a des choses bizarres chez nous moins courantes chez vous du genre, si on a un projet qui nous bouffe une grosse partie de quadri, on peut avoir une présentation du projet + un examen sur le cours; il me semble que c'est plutôt soit le projet, soit l'examen chez vous.


    C'est évident qu'avoir de tels examens me paraît suicidaire :D mais je doute que notre système soit vraiment beaucoup mieux. Même si on a des petits cours, peu sont vraiment en adéquation avec le volume horaire ou le nombre d'ECTS. Et puis, il faut l'admettre, dans nos petits cours, y en a quand même pas mal sans grand intérêt...

    - Parenthèse OFF -

    Le coût, l'autonomie, les compétences, le type de boulot, etc.
    Dans beaucoup d'annonces (et je sais que ça emmerde certains civils), on voit "recherche ingénieur civil ou ingénieur industriel".

    Dans un domaine plus pointu, de la R&D, le civil sera privilégié pour ses connaissances théoriques de base bien plus poussées. Pour des applications plus pratiques, les industriels conviennent bien (en théorie, vite opérationnels).

    Mais bon, tout ça, c'est toujours du blabla et je ne suis pas RH, ni chef d'entreprise, donc c'est dur à dire.

    Je pense que ça résume bien le tout même si c'est perturbant, après 5ans d'études, d'en être qu'au début ; ).
    eSb`, 7 Mars 2010
    #12
  13. Offline
    Mykel ex membre
    Salut Anthony,

    C'est vrai que ingénieur civil est plus orienté projets, plus de polyvalence etc.

    En math, c'est la construction des concept théoriques utilisés par les ingénieurs.
    On fonde les bases sur les axiomes et à partir de la on monte le temple des mathématiques et de la physique.
    Le niveau d'abstraction en mathématique et en physique est clairement plus élevé.

    Le taux de réussite est de l'ordre de +/- 50% en première.

    En pratique :
    Laboratoires physique (vraiment chouettes)
    Matlab dans les salles ordi... (et chez soi !)

    Les débouchés ne sont pas que les sociétés bancaires etc. il y a aussi de grands centres de recherche et d'industries qui demandent des mathématiciens pour modéliser en MATLAB.

    Aussi, (si t'es vraiment bon) tu peux essayer de résoudre l'un des problèmes du prix du millénaire. à chaque problème, un prix de 1million de dollar est attribué à celui qui trouve une solution correcte.
    Le denier en date a avoir été résolu était la conjecture de Poincaré (problème topologique). G.Perelman, qui a résolu ce problème, a refusé le prix !!! (C'est pour te dire qu'il y a tout de même des gens intelligents qui ont aussi une araignée au plafond)

    Si tu veux plus t'amuser et ne pas trop creuser dans les difficultés théoriques, va en ingénieur.
    Cela ne signifie pas que c'est plus facile. Les concepts théoriques sont plus faciles mais il y a plus de labeur.

    Si tu veux rentrer dans la théorie et de savoir d'où viennent les concepts théoriques en physique et ou en mathématiques, alors c'est en math que tu dois aller.
    Cela signifie pas que c'est plus facile, il y a aussi beaucoup de travail et beaucoup de travail théorique.

    Je pense de loin que les études en mathématique et en physique sont les études les plus difficiles.
    Mykel, 7 Mars 2010
    #13
  14. Offline
    concepts théorique plus facile ?

    J'peux pas comparer par rapprot aux études math/physique vu que j'ai jamais test, mais de la a dire que la théorie est facile faut pas déconner, t'as pas encore saigné sur des cours d'analyse numérique ou de théorie des matrices toi xd
    killarg, 7 Mars 2010
    #14
  15. Offline
    StarflaM Elite
    Ben perso math en ingé, le cours d'analyse de premier bac et surtout celui de 2ieme bac n'avait rien à envier au cours d'analyse mathématique ! On a du se farcir des trucs conceptuels mais OMG quoi. D'ailleurs analyse II, le cours était donné par une mathématicienne pure et dure (et à coté de ses pompes).

    @eSb : franchement tu peux pas comparer avec d'autres études universitaires :D y a eux et les ingés. Sérieux, les vacances on connait pas et tu peux venir voir au campus de l'ulg, y a mass d'ingé qui zonent en salle d'étude et passé 17H il ne reste que ça, alors que le reste a déserté depuis belle lurette :p
    StarflaM, 7 Mars 2010
    #15
  16. Offline
    nem Fanatique
    Je voudrais ajouter trois choses concernant les maths:

    En première, il n'y a pas 50% d'échec, il y a 50% d'abandon. La moitié des étudiants qui entament ces études ne trouvent pas leur bonheur dans ces études et signent aux examens en première (=ne les passent pas). Mais dans ceux qui bossent réellement, le taux de réussite est assez élevé, et dans les années suivantes il y a très peu de reoublement

    Dire qu'il est difficile de trouver de la place pour les centaines de matheux qui sortent ça me fait bien rire, à l'UCL on est 15 en maths depuis la deuxième. L'année qui suit, ils sont un peu plus, c'est vrai. Mais l'année au dessus il étaient cinq... Néanmoins, pour les quelques uns qui veulent faire de la recherche, il y en a qui déchantent, au bout de quelques années de doctorat, de voir que la recherche ne paie pas si bien, et ils partent soit dans le privé soit dans l'enseignement. Maintenant dans l'enseignement il y a de la place tant que tu veux!

    Et juste pour alimenter le débat, j'ai suivi théorie des matrices en deuxième bac, alors que dans le programme des ingé il se donne en master. Alors je ne sais pas hein, mais... Les ingé ont beaucoup de compétences que les matheux n'ont pas, mais il ne faut pas venir dire que leurs cours de maths sont plus poussés que les nôtres.

    Finalement, je veux juste ajouter, pour avoir kotté avec des gens de toutes sortes d'études différentes et avoir passé beeeaucoup de temps avec eSb`, les études à l'ECAM, en tous cas pour quelqu'un qui veut faire les choses bien et comprendre un peu, valent tout à fait celles d'ingé civil, et demandent plus de boulot que d'autres études à l'unif (notamment les maths :) ) . On peut avoir des cours avec de la théorie moins poussée qui sont du coup moins clairs, et l'ECAM produit quelques cours très flous (mon ego de matheuse s'est pris un coup en ne comprenant pas où certains profs voulaient en venir dans les cours de eSb`).

    Maintenant, Anthony, ne te dis pas que les maths c'est trop facile, ça n'est pas le cas, c'est abstrait, c'est déconnecté de la réalité, parfois (souvent) ça "ne sert à rien", ça demande donc une bonne motivation. Mais il y a relativement peu de travaux qui prennent du temps à écrire, et personnellement, même si je suis contente d'être en dernière année, je me suis bien amusée.

    Et va à l'UCL! Ya pas que la murge, ya les kots-à-projets, ya plein de trucs à faire, c'est piéton, ... bon ya du mal à en dire aussi, évidemment mais franchement c'est cool comme ville, louvain-la-neuve :)
    nem, 7 Mars 2010
    #16
  17. Offline
    Nan mais t'as pas suivi la, je relevais le fait qu'il disait que "cest pas trop théorique, cest facile" en ingé ces cours la. Pas été dire que vos cours étaient moins poussé que les notre dans ce domaine (d'ailleurs relis, j'ai dit "j'en sais rien j'connais pas ces études").

    Quand tu te payes des espaces d'hilbert et autre truc, que tu sois en math ou en ingé, ça reste pénib.
    killarg, 8 Mars 2010
    #17
  18. Offline
    Dieu Bisounours a.k.a FFS
    Une chose à retenir : Les guguerres entre université et HE existent toujours et on peut rajouter la mise en avant des études de chacun.

    Stop votre manque de neutralité (sauf Killarg) ---> toutes les études sont difficiles; à toi de décider car chacun a une vision différente.
    Dieu Bisounours, 8 Mars 2010
    #18
  19. Offline
    atom Touriste
    Merci à tous !

    Je vais prendre le temps de reflechir, de peser le pour et le contre de chacun étude et unif.

    Je n'hésiterai pas si j'ai encore des questions ! :)

    Anthony
    atom, 8 Mars 2010
    #19
  20. Offline
    II doki- II Prof de maths !
    Je répondrai plus tard si j'ai le temps (vu que j'ai fait maths à l'ULB mais que si je devais le refaire je ferais ingé civil probablement) ...

    Y a juste un truc qui m'a fait rire et que killarg a souligné : les cours théoriques ne sont pas les plus faciles, loiiiin de là.

    Je me souviens toujours de mon oral d' "Analyse Supérieure" en 1ère licence ... ben même à cours ouvert omg.
    Deux anecdotes sur ce cours d'ailleurs : Premièrement c'est le seul cours du cursus où on te laissait parfois passer avec un 6/20 si ta moyenne était suffisante. Deuxièmement, depuis la refonte des programmes, ce cours a disparu de la filière "Stats/Probas" des masters :)
    II doki- II, 8 Mars 2010
    #20