fautes médicales

Discussion dans 'Santé' créé par fredfred, 13 Juin 2007.

Statut de la discussion:
Fermée.
  1. Offline
    Depuis quand est ce que c'est un motif de plainte ?
    J'suis mal accueilli a l'unif, j'porte plainte ?
    J'suis mal accueilli au Quick j'porte plainte ?



    Nananan, il doit aussi assumer, en plus d'etre conscient du risque.


    Man, t'en as encore des exemples POURRIS ?

    Le jeune en mob, dont tu parles, n'a pas été voir ton voisin pour se faire soigner :-(

    Tandis que dans les cas ici, les 2 patients ont été a la rencontre du medecin, et PAS L'INVERSE.

    Soit, pour moi cette discution est close, si t'es pas capable d'apporter des exemples valables, n'en donne pas.
    [Pneumonia], 14 Juin 2007
    #41
  2. Offline
    admix G!v3 m3 a 60v3rnm3n7
    Tu parlais d'aller discuter avec son chirurgien, mais selon ce qu'il nous explique il n'y a plus moyen de comuniquer sereinement.


    Et pour les exemples (volontairement provocateur)... pour moi c'est du pareil au même, je ne parle pas de la mission, mais bien de la faute.

    En cas de plainte comme il entend procéder, il y aura recherche de la faute, si faute il y à, c'est bien le nerf de la guerre dans ce contexte de plainte.

    Comme tu dis en tentant de soigner le(s) patient(s), une conséquence non désirée est apparue, il faudra déterminé s'il y a eu ou non faute soit de jugement soit durant l'intervention.
    admix, 14 Juin 2007
    #42
  3. Offline
    ok mes posts disparaissent tout seuls lolz

    Cela dit, l'acceuil a l'hosto n'a pas été des meilleurs, et alors ? Ce n'est en rien un motif de plainte valable.

    Ton voisin n'essayait pas de lui sauver la vie, contrairement à ce que le medecin à fait.
    Donc exemple a revoir.
    [Pneumonia], 14 Juin 2007
    #43
  4. Offline
    PunkDeLuxe condom
    Je veux pas être méchant mais y a de nombreux incompétents chez les médecins ... enfin ce n'est p-e pas le mot ... mais de nombreuses personnes bornées sur un type de traitement ...

    Je prend exemple mon père :
    Il y a un ans mon père il a eut les symptomes d'une attaque ... ma mère appelle les urgences. Et il est hospitalisé à Tirlemont (ce n'est pas un gros hopital juste un truc "au cas où ..."). Le cardiologue local contre l'avis du cardiologue de mon père (il a ds problèmes cardiaque ...) voulait absolument qu'il se fasse opérer (coeur ouvert etc) ... après un refus de mon père, de ma mère, de certains médecins de l'hopital ... Mon père a pû être transféré dans l'hopital où se trouvait son chirurgien ... Après une chiée de tests mon père ressortait avec juste un traitement pour le liquide gastrique ... (il avait un brulant puissance 20 ... d'où les symptomes de mal dans la poitrine etc) ... Et le pire si mes souvenirs sont bons, ce n'est même pas le cardiologue qui le suivait à Tirlemont qui a signé le papier pour partir ... mais un autre médecin.

    Maintenant oui y a des chirurgiens qui opère pour que dalle, pasque comme ça ils otn à leur palmares personnel une opération ... Donc faut arrêter de dire que le chirurgien est intouchable si erreur il y a, il doit payer .
    J'entend erreur, erreur qui aurait pû être évitée, biensur des complications "non attendue" il est hors de question ... mais si l'opération pouvait être évitée et non obligatoire il y a bien erreur du médecin.
    PunkDeLuxe, 14 Juin 2007
    #44
  5. Offline
    fredfred Touriste
    purée :gne:

    ben ouais, moi aussi j'ai longtemps hésiter a porter plainte mais quand j'ai vus que le chirurg. ne voulais plus me soigner en disant que ce n'était plus son problème et que l'endocrino du meme hopital disait pareille... alors la j'ai compris qu'il se passait quelque chose et qu'ils se le cachait, en fait de compte j'ai été a "la rue" médicalement parlée et leurs attitude m'a révolté;

    ok l'erreur est humaine mais c'est pas aux victimes d'assumer les soins qui viennent après et les médicaments qui coutent un fortune...

    J'aurais surement pas voulu porter plainte mais quand la discution n'est plus possible entre les medecins et le patient victime de l'erreur il n'y a pas d'autres recourt;
    fredfred, 16 Juin 2007
    #45
  6. Offline
    Peanuts* ex membre
    Je trouve que beaucoup confondent une erreur faite "de bonne foi" (je voulais faire de mon mieux pour vous soigner, j'ai échoué, l'erreur est humaine) et une négligence (Tiens, j'aime pas sa tête à celui-la, je vais pas m'en occuper je caricature bien sûr ).
    Tout l'enjeu est là, un patient doit certes avoir conscience des risques d'une opérations, mais il n'a pas à assumer une négligence de la part du médecin...

    Donc, selon moi, la question est: est-ce que les médecins ont réellement fait de leur mieux pour soigner le patient? Et apparemment, dans le cas de Fredfred, d'autres médecins ont par la suite trouvé que ça n'était pas le cas, donc c'est peut-être une bonne idée d'aller consulter quelqu'un (un avocat ou que sais-je :) )

    Maintenant, les assurances (a des prix exorbitants pour les métiers à risque comme chirugiens je pense) sont là aussi pour jouer leur rôle: ce n'est pas le chirurigien ni l'hopital qui payera des millions d'indemnités... Maintenant, je suppose que d'autres mesures (autres que financières je sous-entends) peuvent être prises dans le cas de négligences graves...

    Bon allez, moi je vais finir sur une annecdote qui m'a évité une erreur médicale qui est arrivée à une relation (ce que je n'ai appris que bien plus tard):
    Un jour au soir (le jour d'urgences à la télé tiens) on m'envois à l'hopital avec un mot du médecin pour suspicion d'appendicite. Déjà on me prend tout de suite grâce au certificat du médecin. On me fait des examens (prise de sang, on me tapotte gentiment le ventre, on me fait faire pipi dans un pot comme à la visite médicale, on m'amène faire une radio en chaise roulante alors que j'aurais surement pû marcher), et résultat: on pense bien que c'est une appendicite et on va surement devoir m'opérer. Mais, on va quand même attendre demain (je n'ai pas de vomissement, et visiblement l'échographie peut attendre le lendemain).
    Et encore heureux qu'on a attendu le lendemain, parce qu'à l'écho, mon appendice allait visiblement très bien (moi un peu moins quand la fille appuyait comme une malade en me disant "ça fait mal?" "ben oui ça fait mal" "bizarre, tu n'as rien").
    Résultat: j'avais une infection urinaire, (ou rénale, enfin, 2 ans plus tard on a toujours pas très bien compris) et on a évité de m'ouvrir pour rien ;-D
    Peanuts*, 16 Juin 2007
    #46
  7. Offline
    Sergei Buddha !
    Un médecin reste un homme.
    Un homme n'est pas prafait .

    Cherchez des coupables ne calme que l'ego .
    Il faut chercher des solutions !

    ----------------------------------------------------------------

    Comme dit prcédement il y a un monde de différence entre une erreur professionnelle et une erreur due a une pulsion. Il ne faut pas tout confondre ni tout meler , c'est reducteur et à la limite de la bétise.

    Les médecins sont tous devant le même problème : chaque être humain est unique et différent par son métabolisme. Ce que leur corpus ( la médecine ) contient c'est une généralisation des symptomes et les traitements qui se SONT REVELES LE PLUS EFFICACE SUR UNE MAJORITE DE PATIENTS.

    Donc evitons de generaliser.

    Dans le cas de FredFred, est ce une erreur ?
    Si oui à quoi est due cette erreur ?

    Connaître les causes d'un probleme c'est en detenir une partie de la solution.

    Il est vrai qu' partir du moment où l'un des partis refuse le dialogue, il est dur de pouvoir avancer !

    Je suis aussi scandaliser par les frais medicaux ... je trouve pour faire court , que ce n'est pas normal que des firmes s octroyent des marchés sous pretexte de brevets et vampirisent les malades.

    il ne faut pas oublier qu'un malade est d'abord une victime, il n a jamais demandé de plein gré à être malade !

    ---------------------------------------------------------------------

    Je te souhaite , FredFred , un promt retablissement et que tu puisses prendre du recul par rapport à ton cas et a ton experience pour faire toute la lumière quant aux questions qui te turlupinent.

    S'agit -il d'une erreur due à une néglicgence où le médecin qui te traitait
    pensait il que le traitement qu'il t'imposait était le plus optimal pour ton cas ?




    Bon courage à toi FredFred. Continue à te battre.


    Ps: L expercience que tu as vécue à l'hopital Saint Pierre est scandaleuse ! Et l'attitude de certains medecins que tu décris est vraiment hallucianante. courage !
    Sergei, 16 Juin 2007
    #47
  8. Offline

    @ Peanuts* : L'appendice n'est pas une glande importante, elle est meme presque inutile dixit le chirurgien qui a opéré mon frere au bord de la mort. Il a meme ajouté qu'il valait mieux l'enlever plus tot qu'attendre qu'elle s'infecte ou quoi que ce soit qui pourrait etre mortel (si ca explose dans l'abdomen, ca crée une jolie hemorragie interne, hémorragie que tu ne ressens pas, jusqu'au moment où tu tombes dans les pommes... et meurs.)




    Personnellement, si j'ai un patient qui arrive comme ca, de toute urgence au bord de la mort, et que, consciemment, je sais qu'en lui faisant une thyrodiectomie je lui sauve la vie, meme si il a des "effets secondaires" desagréables, je le ferai sans hesiter la moindre seconde.
    S'il décide de m'attaquer en justice, tout ce que je dirai sera :
    Que veux tu contre-argumenter la dedans ? J'comprends pas ? Tu es en VIE, mais tu souffres, et en plus de souffrir, tu dois payer pour te soigner. Je comprends bien que ca te casse les cou*lles, mais MEME si le chirurgien t'avais dis avant l'opération :
    Eh bien je suis CERTAIN a 10000000% que t'aurais choisi de garder la vie, meme si ca doit te couter la peau des fesses. C'est une réaction NORMALE face à la mort, TOUT LE MONDE aurait accepté de payer des sommes astronomiques pour rester en vie. D'ailleurs, la peur de cet instant, et le manque de reflexion auraient poussé n'importe qui a accepter, suffit d'etre honnete avec soi meme.

    Donc que tu portes plainte pour refus de suivi post-op, j'veux bien, mais que tu portes plainte parce qu'il t'a accordé un délai supplémentaire avant ta mort... j'trouve pas pas "cool" du tout.

    Aussi, tant qu'on est dans le type de discussion "glauque", j'ai envie d'ajouter : Tot ou tard nous devons mourir, donc pourquoi perdre du temps en justice avec un gars qui n'a fait que retarder ta mort ? Aurais tu preferer mourir dans la salle d'attente des urgences ? Profites des instants qui t'ont été octroyés par cet homme, passes les avec ta famille au lieu de l'attaquer parce qu'il t'a rendu service. (ce que t'arrives pas a accepter, c'est qu'il n'ait pas virer cette calcémie, et ce n'est pas virable, mets toi bien ca en tete.)


    Sur ce, bonne nuit, et profitons bien des moments que nous avons, sans les regretter.
    [Pneumonia], 16 Juin 2007
    #48
  9. Offline
    fredfred Touriste
    non pneumonia j'était pas en hypocalcémie avant l'opération!


    j'avais juste une hyperthyroïdie sans nodules.
    fredfred, 17 Juin 2007
    #49
  10. Offline
    "Juste"

    Quand tu sais que ta thyroide régule ton métabolisme de base et que ce sont les parathyroides qui regulent le métabolisme phospho-calcique, j'vois pas pourquoi tu veux porter plainte ? Le chirurgien t'a retirer quoi ? Ta glande thyroide ? C'est "normal" vu qu'elle avait une taille disproportionnée par rapport a une glande normale.
    Ce qui etait aussi prévisible, c'est le fait que tout ton métabolisme soit perturbé, et que les equilibres ne soient plus tres stables...
    Cela dit, une glande qui fonctionne plus tres bien peut etre tres dangereuse, je laisse les pros t'en parler plus longuement.
    [Pneumonia], 17 Juin 2007
    #50
  11. Offline
    fredfred Touriste
    oui mais on ne m'as pas prévenu du risque
    fredfred, 17 Juin 2007
    #51
  12. Offline
    Peanuts* ex membre

    Tu voulais qu'on m'opère alors que mon appendice se portait visiblement à merveille selon l'échographie faite le lendemain? o_O

    Parce que malgré tout, une opération (aussi bénigne qu'elle soit) comporte une série de risques et d'effet secondaire (après une anesthésie générale, je suis restée patraque pendant un bon bout de temps). Tu l'as assez répété non: un patient doit assumer les risques d'une opération. Alors je pense que les médecins et chirgurgiens ont fait preuve d'énormément de bon sens en attendant le lendemain.

    Je connais qqn que l'on a opéré, pour ensuite se rendre compte "une fois ouverte" que son appendice allait bien (on lui a quand même retirée, tant qu'on y est) et par la suite on lui à fait suivre un traitement pour ce qui s'était avéré être une pielonéphrite (mais comment ça s'écrit?). En soi ce n'est pas extrèment grave, mais tant qu'à éviter une opération inutile, autant le faire ;)

    Je précise quand même que j'étais bien sûr à l'hopital, que j'étais loin d'être "au bord de la mort" comme ton frère, et qu'au moindre signe inquiétant (vomissement, montée de fièvre ou autre) je pense qu'on m'envoyait directement au bloc ;) Les médecins ont juste sû attendre le peu de temps qu'il fallait (et je pense qu'il voulaient p-e aussi attendre que je sois à jeun le lendemain, mais j'en sais rien ça :p)
    Peanuts*, 17 Juin 2007
    #52
Statut de la discussion:
Fermée.