Hadopi: Bientôt en Belgique?

Discussion dans 'Actualité' créé par Benji, 26 Janvier 2010.

  1. Offline
    Nicool_ Motherfucker
    J'ai pas tout lu mais c'est quand même rigolo de voir à quel point les gens crient au scandale dès qu'on parle de faire payer l'art en général. Musique ou cinéma, on dirait que tout est un dû et qu'on se fout bien des gens qui sont derrière et qui en vivent.

    Sans savoir où certains travaillent, je me demande la tête qu'ils feraient si on leur annonçait que demain ils devront travailler gratuit parce que c'est anti démocratique (sic) autrement.
    Nicool_, 28 Janvier 2010
    #41
  2. Offline
    null ose();
    Personne n'avait vu l'article sur une licence globale ? Il s'agissait de payer un montant fixe (c'était de l'ordre de 5€ ou 10€/mois) et on aurait le droit de télécharger absolument tout.

    Le truc c'est que ça ferait gagner beaucoup plus aux majors que ce qu'ils gagnent maintenant (avec le piratage). Ils refusent l'idée car sans le pirate, ils gagneraient encore plus sauf qu'ils sont dans l'optique que les "pirates" achèteraient tous les ce qu'ils ne pourraient pas télécharger.

    C'est dommage, ça aurait pu être une bonne piste.

    #edit: Voir La licence globale
    null, 28 Janvier 2010
    #42
  3. Offline
    RentaHero Eviscérateur de castors
    C'est bien simple, si je devais arrêter de télécharger illégalement je le ferai. Je continuerai à écouter de la musique à la télé ou à la radio (reliées à mon PC pour enregistrer le son en mp3) et je continuerai à regarder des films en location DVD ou à la télé. Mais je n'achèterai toujours rien qui ne me fasse pas réellement envie.
    En gros je ne dépenserai pas plus de fric en divertissement que ce que je dépense actuellement. Donc tous ceux qui croient qu'ils vont se remplir les fouilles en empêchant le téléchargement illégal ils se mettent le doigt dans l'oeil.

    Les majors devraient se demander "pourquoi" on pirate plutôt que "comment", ça résoudra pas leur problème mais ça les fera déjà bien avancer.
    RentaHero, 28 Janvier 2010
    #43
  4. Offline
    Skarbone I would rather be snowboarding
    de toute facon, au lieu de telecharger les trucs, ca s'échangera par disque dur externe et voila...
    Quand je vois, a mon école, sur le temps de midi, des centaines de go sont échangés, je pourrais remplir mon disque de 1 terra sans aucun problemes avec ce que les autres ont avec eux (et je pourrais sans aucun doute remplir 20 fois ca si ils prenaient tout ce qu'ils ont)...

    on attendra juste un peu plus pour des dvd rip quoi... Ca sera peut etre plus un marché aussi accessible qu'aujourd'hui, mais ca continuera...
    Skarbone, 28 Janvier 2010
    #44
  5. Offline
    La licence globale c'est une grosse blague... C'est pas aussi rentable que tu ne le prétends et surtout la répartition de l'argent de manière juste est totalement impossible.

    Faut arreter de prendre les majors pour des imbéciles, si c'était plus rentable pour eux, ils pousseraient dans cette direction...
    Methylene, 28 Janvier 2010
    #45
  6. Offline
    Pourquoi les gens piratent? Parce que c'est facile et gratuit et avec un danger très réduit...
    Methylene, 28 Janvier 2010
    #46
  7. Offline
    .MalixXx ex membre
    Quand on voit quand même les bénéfices que ça engendre...

    Et quand on voit qu'on est prêt à claquer un demi milliard pour un film, voilà quoi.
    .MalixXx, 28 Janvier 2010
    #47
  8. Offline
    Nikolas Cscup
    C'est marrant mais personne ne fait de scandale sur le prêt de livres??

    Un ami me prête un livre, je ne l'achète pas et pourtant je vais profiter de cette "culture"....

    Même chose pour le prêt d'une cassette vidéo d'une émission filmée sur canal+, belgacom tv ou sur le satellite. Cette façon de présenter les choses ne choque pas car on l'a fait il y a 15 - 20 et pourtant c'est bien du piratage.

    La copie a toujours existé et ce n'est pas pour ça que les majors ont vu leur chiffre d'affaire chuté.

    C'est un raisonnement à la con qui permet de justifier hadopi en se basant sur le principe que les gens achèteraient si ils ne téléchargeaient pas.




    Rien à voir :

    Petit observation par rapport à ce qui se passe en Haiti qui résume bien la mentalité des majors :

    Quelques vedettes qui gagnent bien leur vie, offrent de l'argent pour aider les habitants.

    Que font les majors?? alors qu'en pourcentage ce sont ces sociétés qui gagnent le plus sur un support.





    J'avais posté pas mal d'infos sur le téléchargement dans la partie vendetta voici un copié collé:
    je m'auto-pirate .

    La loi belge n'est pas assez complète pour poursuivre les consommateurs. Elle s'applique à toute personne faisant du profit en vendant ou partageant du contenu illicite via site, serveur ftp ou .....
    Au niveau du peer-to peer, ce n'est pas clair et je ne pense pas que quelqu'un ait déjà été condamné.
    Tu peux lire les articles en bas, ils sont très intéressants.

    En france, avant Hadopi, il y a eu Davsi qui a mis les bases des condamnations et ensuite Hadopi est arrivé. En Belgique on est encore très loin de tout ça, et ça n'a rien avoir avec les quotas.

    http://www.droit-technologie.org/act...-mai-2006.html

    De plus les résultats de ce type de flicages ont montrés leurs limites. La Belgique attend de voir avant d'agir, ce qui pour une fois n'est pas plus mal.

    un résumé de ce qui se fait à l'étranger et les résultats :

    http://www.lefigaro.fr/medias/2009/0...contestee-.php


    Je t'invite à lire ces articles sur la loi belge :



    Le téléchargement est-il légal en Belgique ?

    En principe le téléchargement d’œuvres sonores ou audiovisuelles est illégal s’il est effectué sans l’accord de l’auteur ou de la personne exploitant les droits d’auteur sur l’œuvre.

    En Belgique, cette matière est réglée depuis 1994 par la loi relative aux droits d’auteur et aux droits voisins (LDA). Cette loi leur confère des droits exclusifs, qui leur permettent d’autoriser ou d’interdire la reproduction de leurs oeuvres, leur mise à disposition au public par la vente, l’échange ou la location et leur communication au public. La LDA prévoit également une série d’exceptions au régime des droits d’auteurs et droits voisins dont l’exception de copie privée.

    S’agissant des oeuvres sonores et audiovisuelles, les reproductions effectuées à titre gratuit dans le cercle de la famille et réservées à celui-ci sont autorisées (LDA, article 22, §1, 5°). Cette disposition marque la tolérance de la loi pour des pratiques impossibles à contrôler. Des redevances sur les supports d’enregistrements, versées par les fabricants de ces supports, forment la compensation financière des producteurs.

    L’exception de la copie privée peut-elle dès lors justifier le téléchargement illicite de musique sur Internet ? Le problème réside justement dans le flou juridique qui entoure cette notion

    En droit belge, l’exception de copie privée fait l’objet d’un régime extrêmement complexe, qui diffère selon le type d’oeuvre concernée. Ainsi, comme nous venons de le voir, s’agissant des oeuvres sonores et audiovisuelles, seules les reproductions effectuées « dans le cercle de la famille et réservées à celui-ci » sont autorisées. En outre, au terme de la loi, la copie privée n’est pas à proprement parlé un droit mais plutôt une cause d’irresponsabilité pénale puisque nul ne peut être poursuivi pénalement dès lors que les critères posés par l’article 22, §1, 5° de la LDA sont remplis.

    La difficulté du régime juridique de la copie privée réside en ce que seul l’usage qu’en fait le copiste est visé. Or, le copiste est défini par la jurisprudence comme étant celui qui effectue la copie. Ainsi, dans le cas d’un téléchargement en P2P, ce dernier est celui qui télécharge l’oeuvre et non pas celui qui la met à disposition. Dans ces conditions, seul l’usage qu’en fait celui qui télécharge est susceptible de déterminer le caractère privé ou non de la copie.

    Aucun critère ne porte sur l’origine de la copie privée. En effet, seul compte l’usage que fera le copiste de celle-ci. On pourrait alors argumenter que le copiste qui permet à d’autres personnes de copier l’oeuvre dont il dispose ne fait plus un usage privé de sa copie, mais, encore une fois, seul compte l’usage privé du copiste qui est maintenant le copiste secondaire.

    Les tribunaux belges n’ont pas encore eu à se pencher sur la légalité du téléchargement sur Internet. Il est néanmoins probable que cela ne saurait tarder.

    S’ils n’ont pas encore eu à se prononcer sur cette question, les tribunaux belges se sont déjà attardés sur des problématiques connexes.

    Ainsi, le Tribunal correctionnel de Bruxelles a condamné une personne qui avait mis à la disposition des Internautes un nombre important de fichiers musicaux au format MP3 à partir d’un serveur FTP à plus de 100.000 euros de dommages et intérêts et à la confiscation de son matériel informatique. Il a toutefois bénéficié de la suspension du prononcé de la condamnation pénale.

    Dans une autre affaire, la SABAM, qui avait intenté une action contre fournisseur d’accès pour bloquer les téléchargements illégaux, a obtenu gain de cause. Le tribunal indiquait dans son jugement que le fournisseur d’accès, en n’empêchant pas ses clients d’avoir accès aux logiciels P2P, a bel et bien permis une atteinte aux droits d’auteur, tout en indiquant que par ailleurs la véritable infraction est plutôt à chercher du côté des internautes. Concernant le blocage technique du P2P que la SABAM avait demandé, le tribunal s’est néanmoins estimé incompétent pour juger de la faisabilité d’un tel procédé et a nommé un expert pour étudier cette possibilité.


    Conclusion

    La condamnation d’un Internaute en France a relancé le débat sur le caractère illégal ou non du téléchargement sur Internet. Le législateur serait bien inspiré de s’intéresser rapidement à cette question, qui touche à la vie quotidienne et qui met en cause l’avenir de la création artistique. Dans cet intervalle, les tribunaux belges vont certainement être amenés à se prononcer sur l’exception de la copie privée. Fort est à parier qu’une solution proche de celle retenue par le tribunal de grande instance de Pontoise verra le jour dans les prochaines années en Belgique.




    Bertrand Geradin
    Avocat au barreau de Bruxelles - HOCHE

    Source : DroitBelge.Net - 10 février 2005


    Sinon il y aussi ça :

    http://www.droitbelge.be/news_detail.asp?id=220


    et ça

    http://www.lesoir.be/la_vie_du_net/a...1-695227.shtml
    Nikolas, 28 Janvier 2010
    #48
  9. Offline
    RentaHero Eviscérateur de castors
    Voilà tu mets le doigt sur trois notions importantes:

    - facilité: tu veux un mp3 en particulier, il te suffit de chercher dans Google et 5 minutes après tu l'as. Pas besoin de s'habiller, sortir et aller au magasin de disques pour faire la file. En plus, avec un lecteur mp3 t'as pas besoin de jongler avec plusieurs CD si tu veux te faire une compil. Et ça reste plus facile de pirater que de chercher des mp3 à télécharger légalement. Sans compter que le choix est beaucoup plus réduit.

    - gratuit: parce qu'on estime que c'est trop cher. Soit trop cher pour ce que ça vaut, soit trop cher dans l'absolu.

    - danger réduit: c'est justement ça que les majors veulent changer en mettant en place des lois "liberticides et culturicides", au lieu de se remettre en question sur les deux premiers points.
    RentaHero, 28 Janvier 2010
    #49
  10. Offline
    - Le téléchargement légal est aussi si pas plus facile que l'illégal...

    - Pas cher c'est toujours plus cher que gratuit... et quand les gens ont le choix, la grande majorité ne paie pas. Si ils pouvaient ne pas payer le gsm ils le feraient... idem pour la télé (d'ailleurs pas mal ne dénonce pas un raccordement tjs actif de la teledis et l'utilise sans la payer qd c'est possible). Qd on juge un produit trop cher, on ne l'achete pas... le voler n'est pas une solution... Et si le produit n'est pas bon on ne le consomme pas...

    - Les majors font ce qu'elles veulent de leur propriété... Et oui la propriété est un droit de l'homme... Rien ne les oblige à faire quoi que ce soit, mais faut arreter de prendre les majors pour des imbéciles, si ils étaient plus rentables de faire autrement, ils le feraient.... Quant à parler de loi liberticide et culturicide, j'attends de voir... Déclarer le téléchargement illégal et y associer des peines n'a rien de liberticide, après les mesures pour détecter peuvent etre liberticide mais pas obligatoirement.
    Methylene, 28 Janvier 2010
    #50
  11. Offline
    Tarouk Homo Sapions
    Faut pas croire que tous ceux qui téléchargent sont les plus gros radins ou les plus gros enculés du monde.
    Si on devait claquer chaque fois 16-18€ pour chaque CD qu'on veut, idem pour les DVD (et je ne parle pas des Blu-Ray), faudrait avoir une chié de 0 (et pas après la virgule bordel:p) sur son compte en banque pour se les faire tous.
    Si les prix baissaient de manière substantielle, on pourrait acheter pour le même budget plus de CD ou DVD.

    Un groupe comme 113 a eu raison: sortir "dans l'urgence" à 10€, ça donne envie d'acheter. Ca devient abordable, intéressant et même si c'est une stratégie marketing, ça fait du bien au portefeuille (et il se serait encore mieux porté via le téléchargement, mais non là l'effort vient pour une fois de l'artiste, tu peux le remercier pour son geste).

    Baisser le prix des media, ça encouragerait à diversifier sa culture en regardant / écoutant plus de choses différentes. Et puis, tu emmènerais avec toi les gens qui se disent "ah là, ça devient intéressant: va pour l'original vu le prix attractif".
    Tu ne diminuerais pas les téléchargement illégaux de 70% mais tu en aurais quand même moins.
    Tarouk, 29 Janvier 2010
    #51
  12. Offline
    RentaHero Eviscérateur de castors
    Avec l'illégal t'as (souvent) pas besoin de t'inscrire où que ce soit, ou de télécharger un certain programme, ou de sortir ton numéro de carte de crédit. Je pense aux adolescents qui n'ont pas de carte de crédit: comment ils vont payer leur téléchargement légal?

    Le truc c'est que sur internet quand on clique on n'a pas l'impression de voler quoique ce soit. C'est pas comme quand tu flippais alors que tu sortais de l'épicerie avec un paquet de Chocotoffs caché sous ton pull. Dans le fait de télécharger il n'y a pas le stress que procure le fait de voler. Finalement, l'internaute a plus l'impression de "trouver" que de "voler". C'est pas pour rien que les internautes disent souvent qu'ils prennent ce qu'on leur propose en téléchargement sans se poser de questions et sans aucun remords.
    RentaHero, 29 Janvier 2010
    #52
  13. Online
    EINST Elite
    Je m'y connais pas trop mais j'ai cru voir des "cartes prépayés" iTunes en magasin. Je crois que la cible de ces cartes est en partie les jeunes donc l'excuse ne marche pas.
    EINST, 29 Janvier 2010
    #53
  14. Offline
    Skarbone I would rather be snowboarding
    Depuis quelques temps, oui. Mais quel jeune va vouloir acheter une carte a 25 euros pour acheter sa chanson du moment?
    Skarbone, 29 Janvier 2010
    #54
  15. Online
    EINST Elite
    Bah je suppose que faut pas tout dépenser d'un coup et que ça fonctionne à la manière des prepaid gsm, on recharge son compte avec une carte de 15,25,50. L'avantage du dématérialisé, c'est qu'on peut faire son album à la carte. C'est certain qu'il faut investir un montant à la base mais avant Internet quand on avait pas d'autre choix d'aller acheter un CD, ben on économisait et on utilisait son argent de poche, je vois pas pourquoi il en serait autrement aujourd'hui... Je trouve l'idée de ces cartes assez pratique et ça peut être également utilisé comme cadeau de la part de mamy plutot que de recevoir un CD qui ne plait pas forcément ou de l'argent de poche.


    Évidemment et c'est mon point de vue, l'argument "les CD's sont trop cher si c'était moins cher, je ne downloaderai pas" est légèrement utopique. Franchement, entre avoir quelque chose gratuit (même dans l'illégalité) ou payer un peu, la majorité des personnes (et en particulier les jeunes) vont se tourner vers le gratuit, faut pas se voiler la face.
    EINST, 29 Janvier 2010
    #55
  16. Online
    EINST Elite
    [JOKE]A quand une brigade qui vient saisir les clés USB, disque dur dans les cours de recré, sur la voie public, ... ?

    "Ah désolé Monsieur, vous avez dépassé la limite légal. Vous détenez plus d'1G de médias obtenu illégalement sur vous."

    :-D

    [/JOKE]
    EINST, 29 Janvier 2010
    #56
  17. Offline
    RentaHero Eviscérateur de castors
    Ah oui tiens, j'avais oublié ça :)

    Selon moi il existe deux sortes de facteurs qui entraînent le piratage: les facteurs prédisposants et les facteurs favorisants.

    Les facteurs prédisposants sont ceux qui existent déjà avant le piratage proprement dit, ceux qui donnent envie aux gens de ne pas payer pour leurs médias:
    - argent précieux: hardware trop cher, inflation, crise financière tout ça.
    - mauvaise qualité du média: j'avais payé 6€ pour aller voir Destination Finale 4 au cinéma, je me suis senti enflé.
    - parlant de cinéma, c'est désagréable tous ces gens qui causent, qui laissent sonner leurs gsm, qui salissent les fauteuils...
    - peu d'avantages à payer: genre une jaquette bien laide, un livret tout moche en noir et blanc...
    - pas de disponibilité: jeu resté au Japon par exemple, ou qui met un temps excessif à arriver en Europe.
    - foutage de gueule de la part d'un éditeur: si un éditeur de jeu prend un malin plaisir à entuber ses consommateurs, on aura moins de scrupules à pirater ses jeux (je pense notamment à Namco-Bandai). ça peut aussi être classé dans les facteurs favorisants.

    Les facteurs favorisants sont ceux qui n'entraînent pas l'envie de télécharger, mais qui aident le piratage une fois que l'envie est là:
    - accès à un internet haut-débit (car soyons réalistes: personne ne télécharge des films en 56k)
    - disponibilité du contenu piraté sur la toile et facilité d'accès à ce contenu.
    - relatifs anonymat et impunité de l'internaute.
    - côté communautaire de l'échange de données, qui rappelle les échanges de cartouches NES dans les cours de récré de notre enfance.
    - facilité et coût du hacking de la machine.
    - facilité de copie du média original.

    Les majors et autres éditeurs ne font que tenter d'enrayer les facteurs favorisants tout en ignorant éperdument les facteurs prédisposants. S'ils y arrivent tant mieux pour eux, mais la frustration du consommateur sera toujours là, et il cherchera TOUJOURS un autre moyen pour contourner les protections mises en place.
    C'est comme les rébellions, révolutions et mutineries: on peut emmerder la population et la réprimer avec des forces armées pour engrosser son propre bénéfice au détriment de celui du peuple, ou contenter la population pour le bénéfice de tous (sauf le sien propre qui sera inférieur, et encore c'est pas sûr vu que moins d'argent sera investi en forces armées).
    RentaHero, 29 Janvier 2010
    #57
  18. Offline
    Arrete de jouer l'angelisme... Tu sais aussi bien que moi que spécialement dans la musique rap, les gens sont des crevards... Si non tu retrouverais que des albums mainstream en téléchargement chez nos potes les russes, mais en vérité tu trouves toute les mixtape ou les street cds qui ont rien du vendre.

    Discuter du prix des choses moi ca me derange pas, oui c'est effectivement trop cher... mais le fait que ce soit trop cher ne justifie pas le vol, l'iphone 3gs est trop cher ca change pas le fait que tu n'iras pas le volé.

    Et encore une fois, ce que vous proposez, les majors l'ont étudié et si ils ne le font c'est que ce n'est pas rentable pour eux ou au moins pas plus rentable que la situation actuelle... Faut arretez de les prendre pour des imbéciles.

    Je suis entierement d'accord avec toi... mais ca change pas le probleme.

    Ils trouvent bien l'argent pour recharger son gsm non? Si ils pouvaient il ferait pareil que pour le téléchargement mais là comme il ne le peut pas, il paye. Ou est la justice?

    Moi ca me fait rire qu'on trouve que la musique, le ciné et les jeux devraient etre gratuit alors qu'on trouve tout à fait normal de payer l'eau, l'electicité, le chauffage ou le pain... Qu'est-ce qui est indispensable et qu'est ce qui est un confort? Réfléchissez y.
    Methylene, 29 Janvier 2010
    #58
  19. Offline
    AcidBird Touriste
    je ne peux que plusoyer ! Pour ma seule (et probablement unique) expérience avec une plateforme légale, il m'a fallut plus de 5 heures de recherche, un logiciel (et son crack évidement) et une bonne dose de patiente pour pouvoir transférer un album acheté via I-tunes sur mon lecteur mp3 avec en prime une perte de qualité. 10 min pour choper le même album au format approprié illégalement. Quand les majors auront enfin comprit que leur sécurité halacon ne fait que les déservir, elles auront déjà fait un grand pas.

    Payer pour un oeuvre, c'est normal. Payer pour avoir une copie sur mon ordi, une au boulot, une sur mon lecteur Mp3 et une sur cd, non merci ... y a pas écrit bécasse ici :p
    AcidBird, 29 Janvier 2010
    #59
  20. Offline
    Durango Six-Roses Jack
    Parce que je payerais pas pour télécharger. Je paye bien sûr pour la musique, mais je paye aussi pour un support, un coffret ou un boitier, un livret couleur avec photos et des textes.

    Si c'est payer juste pour un fichier numérique, sans rien d'autre, je dis va te faire foutre. Tu va me dire que la musique est le principal et que ça vaut le prix : Oui, mais si ça vaut son prix, alors ça vaut bien que je mette un peu plus pour avoir "l'objet matériel" qui va avec.

    Perso, j'achète les albums que j'aime et ceux des artistes que j'apprécie ou des albums que j'ai déjà écouté et dont je sais qu'ils ne me décevront pas. Et cette mentalité de "test avant l'achat" semble être de plus en plus présente : De plus en plus d'artiste commence à mettre des avant goût de l'entierté de l'album en streaming sur des sites. Parce qu'un single en radio, c'est bien beau, mais de un, j'écoute pas des trucs qui passent en radio, et de deux, si c'est pour avoir une seule chanson qui vaut le coup sur l'album, t'as bien l'impression de te faire enfler.

    Il m'est souvent arrivé de télécharger un album et de l'acheter par après. Ou de ne pas l'acheter si j'estime qu'il est pas mal mais qu'il ne vaut pas son prix exorbitant de 20€. Mais je garde quand même les mp3 et c'est parfaitement illégal. Si je peux écouter/ tester à volonté en streaming, crois moi que je vais moins me faire chier à passer mon temps dans un download de 500 méga (même si ça va vite). Et je peux décider d'acheter ou pas. Les majors sont pas plus gagnant au final : Si j'achète après écoute streaming, j'aurais quand même acheté si j'avais dl, et si t'achète pas après ça, t'aurais quand même pas acheté après dl, mais au moins tu garde pas les mp3 en partage.
    Durango, 29 Janvier 2010
    #60