Les Suisses font le ménage

Discussion dans 'Actualité' créé par l'Elfe@[-DeuS-], 28 Novembre 2010.

  1. Online
    koraz Tiède
    J'ai trouvé une nouvelle manière d'agressé quelqu'un... De dos :)
    koraz, 2 Décembre 2010
  2. Offline
    Durango Six-Roses Jack
    Parce qu'il n'y a pas spécialement plus de raison que ce soit l'état d'origine qui se les farcissent vu qu'il n'a plus rien à voir avec l'individu en question.

    Je sais pas moi, mais t'acceuille quelqu'un, pendant vingt ans il fait partie de ton pays et de ton système... Si il fait une connerie, ça me paraît logique que ce soit le système pénal du pays dans lequel le délit à été effectué qui rentre en jeu. Voilà au nom de quoi l'état d'acceuil devrait être impliqué. C'est un jeu d'avantage et d'inconvénient, les deux parties asssument. Il n'y a a pas réellement plus de raison pour retaper les emmerdes chez les autres sous prétexte qu'il est juste né chez eux ou qu'il a eu sa nationalité la-bas.
    Durango, 2 Décembre 2010
  3. Offline
    Bowman 2busy4u
    Puis renvoyer quelqu'un dans son pays, c'est faire l'autruche. Autant rétablir la peine de mort, c'est plus radical
    Bowman, 2 Décembre 2010
  4. Offline
    linkiller aka Mayoche
    Eux ils foutent pas le bordel dans le pays...

    Je vois pas en quoi c'est de la xenophobie de renvoyer un étranger criminel dans son pays... va à Charleroi, promène toi à 21h dans la rue, et va voir qui va te faire chier.
    C'est pas pour en faire une généralité, mais il faut avouer que ce genre de pratiques ne peuvent que diminuer la criminalité venant des étrangers... pour ce qui est de la criminalité des belges de pure souche (oulalala, je parle comme un nazi!!), c'est encore une autre chose.
    linkiller, 2 Décembre 2010
  5. Online
    Skarbone I would rather be snowboarding

    Le mec qui passe 20 ans dans un pays en restant bien, sans faire de délit grave, y'a pas de raison que d'un coup il viole les filles des voisins en même temps..
    Skarbone, 2 Décembre 2010
  6. Offline
    ishou Wombo Combo
    L'idée en elle-même n'est pas un mal. Au contraire. Ce qui me dérange c'est l'état d'esprit des électeurs, je les imagine, pour la plupart, jubilant à l'idée de jarreter hors du territoire ces enfoirés d'immigrés, en particulier les plus visibles d'entre eux.

    Et si cette loi concerne les immigrés de deuxième génération comme j'ai pu le lire, elle vaut à mes yeux son pesant de BS.
    ishou, 2 Décembre 2010
  7. Offline
    Durango Six-Roses Jack
    Boarf, quand tu vois tout les cas "un temps soit peu" médiatisé, ça semble arriver beaucoup plus souvent que tu ne le sous-entend.

    Le bonne femme qui tue ses 5 gosses à nivelles, c'était pas une jeunette qui débarquait. La Clottemans (présumée coupable) qui aurait sectionné un parachute non plus. Et j'ai malheureusement pas trop de mal à imaginer un pédophile passer à l'acte après avoir atteint la trentaine d'année. Pareil pour un mec qui ferait une fraude/détournement de fond pas piqué des vers depuis son job. Ou encore un mec qui pète un plomb dans une bagarre après un concert ou match de foot et qui tabasse un gars qui en décède. (Et malheureusement, ce genre d'incident c'est encore vérifié Lundi en Angleterre à la sortie de L'O2 academy où un père de 34 ans à priori tranquille s'était mis en tête d'aller chercher des explications à la sortie du concert avec deux gars qui s'étaient engeulé avec un des ami du mec de 34 ans en question. Ca a dégénéré en baston, 1 mort et un autre blessé)

    Bref, c'est que des exemples par-ci par-là, mais avec la multitude de cas qui arrive tous les jours, le cas de figure que je présentais arrivera forcément, et sans doute plus rapidement qu'on ne le croit...
    Durango, 2 Décembre 2010
  8. Offline
    Tarouk Homo Sapions
    C'est bien ça le problème avec la Suisse: ils pondent des référendum sans trop y réfléchir ... et ils votent sans vraiment se rendre compte de ce pourquoi ils votent. Ils votent pour une idée, et non un texte de loi réfléchi à la virgule près et c'est là qu'est le danger.

    Parce que bon, il y a certaines questions qui font peur:
    - "est-ce que le pays d'origine doit reconnaître la justice suisse?";
    - "est-ce que le pays d'origine doit appliquer la peine comme si il était incarcéré en Suisse?"
    - "est-ce que le pays d'origine a le droit de rejuger le criminel?";
    - "quid des modifications en cours d'incarcération (remise de peine par exemple)? Suivront-elles les lois suisses ou les lois du pays d'origine?"
    - "des accords entre pays doivent-ils être obligatoires pour expulser quelqu'un?"


    A côté de ça, il y a plusieurs choses qui me font peur.

    Il y a perte idéologique de la présomption d’innocence. Il y a des risques de voir des procès plus vite torchés, un peu bâcles,voire même biaisés.
    J'imagine sans mal la plaidoirie. "Cet étranger est un violeur: en le condamnant, on l'interdit de séjour dans notre beau pays pendant 15 ans, la société n'aura plus à en avoir peur". C'est un putain d'argument choc qui peut purement et simplement renverser une perception: l'éradication pure et simple du danger, un peu comme la peine de mort, c'est un peu une sorte de baguette magique ... le fait de condamner quelqu'un à l'échafaud en moins, c'est toujours ça de pris pour sa conscience.

    Et il y a aussi les conditions pour être expulsés: va-t-on mettre sur le même pied un violeur et un type qui fait des heures sup' en black? Si c'est le cas, ce serait purement et simplement immonde: prenez 30 ans pour un vol à l'étalage, que je vois votre gueule face au jugement...
    Et puis bon, en Suisse, quand on connaît la masse d'argent sale qui transite sans problème par leur système bancaire, expulser quelqu'un pour fraude pour quelques malheureuses heures en black, ce serait quand même grandiose.
    Tarouk, 6 Décembre 2010
  9. Offline
    RentaHero Eviscérateur de castors
    Putain t'imagines s'ils chopent un étranger qui fait du téléchargement illégal?!
    RentaHero, 6 Décembre 2010
  10. Online
    Skarbone I would rather be snowboarding
    Alors, tchi tchi :D
    Skarbone, 6 Décembre 2010