Le nucléaire civil

NeoGeek

Elite
Oui c'est un des éléments qui font que c'est pas bien combinable avec le renouvelable mais c'est pas une justification pour fermer des centrales fonctionnelle et déjà amortis tant qu'elles sont utiles...

Après , pour l'avenir je pense pas que ça soit intéressant d'en construire plus que ça effectivement.
 

THiBOo

Elite
Il n'y avait juste pas de plan B en fait, l'histoire de la feuille A4 c'est incroyable.



De Croo & TDVS sont en train de foutre encore plus en l'air le pays, main dans la main, tout en sourire & grassement payé pour filer à l'Europe ensuite ? :baille:
Y a pas la fin ? Je suis scandalisé par Groen/Ecolo sans déconner elle devrait démissionner si tout ça est vrai ...
 
1er
OP
StarflaM

StarflaM

Elite
En tout cas je remarque une chose étonnante. A l'ouverture du thread en 2019, vis à vis de l'opinion générale, c'était pas gagné du tout. C'était impensable et inaudible qu'en fait le nucléaire est pas aussi dangereux que l'on ne l'imagine sans même parler de ses autres vertus et ce "catastrophes" comprises. Ça provoquait même une certaine ire générale...

Aujourd'hui c'est complètement renversé. Assez fascinant... Une fois que ça concerne les gens, ils s'instruisent seulement. Assez égoïste non ?
 

Liandoran

Redeemer and Destroyer
Je ne pense pas que le thread n'ait jamais été réellement anti nucléaire malgré quelques exceptions.
Vu la classe sociale assez élevée (IT) des gens ici en moyenne, le topic a toujours été globalement en faveur du nucléaire :)
Je conçois par contre qu'on peut s'afficher plus facilement "pour" maintenant qu'avant ;)
 
1er
OP
StarflaM

StarflaM

Elite
En fait avec le nucléaire, il ne faut même pas se défendre cad : juste dire que c'est pas dangereux... Mais dire qu'en fait c'est super safe !

C'était un peu le ton du début et ça surprenait !
 

Suntheran

Fléau des Hordes Mongoles magnolia1234BypassPaywal
Aujourd'hui c'est complètement renversé. Assez fascinant... Une fois que ça concerne les gens, ils s'instruisent seulement. Assez égoïste non ?
Nature humaine, la plupart des gens se foutent de ce qui ne le concerne pas directement
 

Digitql

Madame Irma - frotteur de boules
Oui aux éoliennes, mais pas chez moi
 

Gregoire

〰 🌞 〰
Y a pas la fin ? Je suis scandalisé par Groen/Ecolo sans déconner elle devrait démissionner si tout ça est vrai ...
C'est en plusieurs parties, voici la suite ;)




Un Acte 3 dans les jours à venir ? Déprimant à lire ceci dit, je suis sans doute biaisé sur TDVS mais elle devrait dégager :beuh:
 

Gregoire

〰 🌞 〰
Et pendant ce temps, à la CREG, avec un directeur technique inapte pour le Selor, magnifique o_O

Blocage en vue dans la procédure de nomination d'un président à la Creg?


Les trois directeurs de la Creg, (de gauche à droite) Andreas Tirez, Koen Locquet et Laurent Jacquet, ont dépassé leurs mandats depuis 2019. ©Photo News

MAXIME VANDE WEYER
Aujourd'hui à 18:30
Sans président et avec des directeurs ayant dépassé leur mandat, la Creg attend que la ministre de l'Energie présente sa suggestion de nouvelle gouvernance au kern ce vendredi . Une option, avec deux intérimaires, est sur la table et divise la majorité.
C'est un dossier qui traîne et qui fait souvent l'objet de critiques de la part des détracteurs de la ministre de l'Energie, Tinne Van der Straeten (Groen). Légué par sa prédécesseure, Marie Christine Marghem (MR), le feuilleton de la procédure de nomination d'un nouveau président et d'un nouveau comité directeur à la Creg, le régulateur fédéral de l'énergie, pourrait, enfin, s'achever ce vendredi. Mais, déjà, l'ombre d'un blocage plane sur le kern.
D'après nos informations, Van der Straeten s'apprêterait à soumettre une suggestion aux vices-premiers ministres prévoyant la reconduction de Koen Locquet (Vooruit), l'actuel président ad interim, ainsi que celle de Laurent Jacquet, le directeur de la tarification. Pour compléter le tableau, la ministre opterait pour la promotion à titre intérimaire de deux employés actuels du régulateur au rang de directeur.
Le MR tire le frein à main
Craignant pour la robustesse du régulateur en ces temps de crise énergétique, certains partis de la majorité - MR en tête - se seraient déjà dressés contre la proposition de la ministre lors d'une réunion des chefs de cabinet des vice-premiers ce jeudi. "Ne nommer que deux candidats pour quatre postes vacants ne semble pas opportun pour un régulateur fort", nous glisse une source bien informée.

Problème, la procédure du Selor visant à déterminer les candidats aptes aux quatre postes en question n'en n'a retenu que trois: Locquet, Jacquet et Charles Cuvelliez, un ancien membre du conseil de direction de l’IBPT sans étiquette politique (mais qui n'a candidaté que pour le poste de président). Une option alternative à celle de la ministre aurait donc été mise sur la table, prévoyant la nomination de ces derniers. "Ce plan B sera débattu en kern vendredi mais aucune option ne fait l'unanimité", nous chuchote une autre source.

LIRE AUSSI
Andreas Tirez, adversaire gênant de la ministre de l'Énergie, va quitter la Creg

"Faisant fonction"
Dans tous les cas, au moins un poste de directeur sera pourvu à titre intérimaire. Et, si certains noms circulent, le flou subsiste quant à la manière dont l'heureux élu sera sélectionné.

Rappelons ici que le directeur technique actuel, l'Open Vld Andreas Tirez, ne pourra pas être reconduit, le jury du Selor l'ayant jugé "inapte". En réaction à la déconvenue, l'homme avait alors indiqué qu'il quitterait les rangs du régulateur une fois son mandat terminé.
Entre la couleur politique des candidats et la nécessité d'avoir un régulateur fort et indépendant, il fait peu de doute que le dossier sera vivement débattu ce vendredi. Espérons simplement que la fumée blanche finisse par être au rendez-vous.
 

Suntheran

Fléau des Hordes Mongoles magnolia1234BypassPaywal
  • J'aime
Les réactions: NeoGeek
Haut