Nucléaire en Iran

Discussion dans 'Actualité' créé par cyriak, 12 Avril 2006.

Statut de la discussion:
Fermée.
  1. Offline
    MaRTIaL Dayvan Cowboy
    Je suis entrain de me dire qu'il serait p-ê plu simple de faire un "blocus" sur l'uranium pour l'Iran. Ce pays en possède déjà mais ses futurs besoins .. qui les lui fournira? Ne serait pasplu simple d'agir de côté là?
    MaRTIaL, 12 Avril 2007
  2. Offline
    Tchaikovsky ex membre
    pas beaucoup
    Tchaikovsky, 12 Avril 2007
  3. Offline
    MaRTIaL Dayvan Cowboy
    parce que la prétendue al quaida est sunnite?
    MaRTIaL, 12 Avril 2007
  4. Offline
    MaRTIaL Dayvan Cowboy
    alors pourquoi les USA s'emballe comme ça ? Si tu as une idée
    MaRTIaL, 12 Avril 2007
  5. Offline
    abider Touriste
    Sunnite oui exactement et encore c'est pas tout anti TOUT gourvernement des pays dit "arabe" "musulman" parce qu'ils sont TOUS gouvernés par des dictatures soite mises en place ou tout simplement soutenuent voir les deux par les USA en majorité et donc ils gouvernent et font ce que les USA dictent, Al Qaeda est la seulle qui combat ces gouverneurs des pays Arabes et espere ainsi les faire tomber un a un et creer l etat islamique regroupant plusieurs pays.
    En irak Al Qaeda et des dizaine d'autre faction se sont mis sous la meme banniere et on cree un etat islamique sunnite(partie ouest de l Irak) zone interdite (des qu'ils mettent les pieds ils se font descendre) aux troupes de la cooalition et les troupes gouvernement irakienne et chiite.
    En Afghanistan les Talibans reprennent petit à petit du terrain. C'est ca la realite du terrain, Al Qaeda gagne sa guerre en ce moment.
    abider, 12 Avril 2007
  6. Offline
    MaRTIaL Dayvan Cowboy
    et après ça il y en a un qui veut gagner la guerre contre le terrorisme alors qu'il n' a fait que l'empirer pour écrire un euphémisme


    beau chaos en perspective...


    et tu en penses quoi? Chiites ou sunnites qui finiront par "gagner" ( si seulement il y aura un "vainceur")?
    MaRTIaL, 12 Avril 2007
  7. Offline
    abider Touriste

    Les Chiites ne repressente que 10% des musulmans, mais avant qu'il y ait une reele confrontation contre les chiites, Al Qaeda et les autres factions qui ont preté serment q Al Qaeda ou a l Etat Islamique Irak doivent d'abord se debarasser des gouvernements dictatoriaux des pays arabes, plutot ils doivent se debarasser de toutes presence militaire Americaine (et autre allié) dans la regions, parceque sans eux les pays arabes tomberont comme des mouches, mais comme on peut le voire pour les USA c'est tres mal parti pour eux tant en irak qu en Afghanistan...

    C'est seulement a ce moment la qu'ils pourront en decoudre avec les chiites...

    L Iran s'arme pas seulement contre Israel ou USA mais belle et bien et surtout meme, contre une eventuel victoire des groupes sunnites djihadique
    (Al Qaeda Etat Islamique d Irak d Afghanistan etc... ils sont bcp portent bcp de nom mais combatent tous pour la meme cause et surtout ils sont unis)
    qui un jour ou l autre finiront par prendre le controle des pays arabe.
    abider, 12 Avril 2007
  8. Offline
    MaRTIaL Dayvan Cowboy
    wé, pour le moment ça reste "limité" en Irak à du massacre chiites-sunnites

    quand à la présence américaine au Moyen Orient, te fais pas d'illusion elle est la pour longtemps encore


    [IMG]

    [IMG]

    [IMG]


    source


    donc les états arabes ne sont pas prêts de tombés comme des mouches et je pense pas qu'ils attendent cela pour en découdre avec les chiites...


    on est encore loin d'un état musulman regroupant plusieurs pays ( à mes yeux c'est une belle utopie d'intégristes, bcp de musulmans doivent s'en cogner royalement) où la femme est "élévée" au rang de mousticaire sur pattes
    et c'est tant mieux comme ça.

    il y a un excellent article concernant le futur de l'Irak qui vient d'être diffusé ( Le Soir en a parlé)



    extraits:



    Le scénario le plus probable: Nettoyage ethnique et guerre avec l’Iran


    McPeak : Nous allons assister à une guerre totale entre les communautés qui ne s’éteindra que lorsque l’une des parties sera complétement détruite, réduite à rien. Les Kurdes tenteront de rester à l’écart, mais je ne vois pas comment ils pourraient y échapper, tout spécialement dans la région de Kirkurk, où ils sont assis sur une grosse réserve de pétrole. Cela prendra la forme d’un nettoyage ethnique comme nous en avons connu au Kosovo ou en Bosnie, mais sur un mode majeur, considérable. Et nous ne pouvons pas l’arrêter.


    Le pire des scénarios: Troisème guerre mondiale


    article ici


    La guerre contre l'Iran du même site, intéressant les USA sont prêts lancer un nouveau bourbier...
    MaRTIaL, 12 Avril 2007
  9. Offline
    - Lo0 Elite
    Une guerre US-Iran, je ne sais pas trop quoi en penser. Sur l'article de mondialisation.ca, ils parlaient deja d'une attaque le 6 avril. Elle n'a pas eu lieu. Un autre site disait que pour diverse raison elle avait simplement été reportée. Qu'en est il ?
    Vous pensez vraiment que les USA ont les moyens de faire la guerre en Iran ? Pour ce qu'est de l'utilisation de bombe atomique tactique, ca me paraitrait encore plus dangereux de la part des américains. Aussi, n'y a t'il pas des sociétés américaines implentées en Iran ? Dans ce cas, les Etats-Unis auraient encore plus a perdre dans une guerre contre l'Iran.
    - Lo0, 13 Avril 2007
  10. Offline
    MaRTIaL Dayvan Cowboy
    s'ils les USA rentrent dans un nouveaux conflit ça va allumer un brasier inutile ( à mes yeux)

    chiites mis au pouvoir en Irak par les USA.... chiites en Iran

    je pense qu'il faudrait attendre les prochaines élections tout en faisant gaffe à l'Iran


    mais j'ai bien peur que le gouvernement de vraicons (cela n'engage que moi) de Washington qui nous a déjà démontrer tout leur talent en bâtisseur de démocratie au travers 2 pays ne soit pas à une belle bourde de plus.

    Je sais qu'une partie de la population est favorable à l'"occidentalisation" en Iran ( faut que je retrouve ma source mais je pense que je l'ai lu dans un journal il y a qqs mois)


    et comme d'habitude dans ce genre d'affaire on ne nous dévoile pas tout
    à crier au danger comme cela alors que rien n'est à craidre avant 5 ans... ( j'ai pas dit qu'il fallait attendre comme des idiots que qq chose nous tombe dessus mais en 2/3 ans bien des choses peuvent se passer - élections entre autres-)


    je peux pas m'imaginer un 3 conflits armés, je veux pas
    MaRTIaL, 13 Avril 2007
  11. Offline
    Maximilian Touriste
    Du peu que j'apprend avec les médias sur la situation, j'ai quand même l'impression que comme souvent on parle beaucoup mais rien n'est jamais fait.
    Ces fameuses "sanctions" contre l'Iran, elles ont l'air mais très éfficases dis donc, tellement que leur foutu programme d'armement lui avance sans relache.
    La menace que constiute l'Iran avec la posséssion d'armes nucléaires n'est elle pas assez flagrante pour certains?

    il est plus que jamais temps d'agir! je laisse le soin de repondre au comment, aux spécialiest ..(a tort peut etre?)

    :-( :-( :-(
    Maximilian, 13 Avril 2007
  12. Offline
    DUke- Touriste
    D'abord je crois qu'il est important de souligner les dommages collatéraux à l'économie US qu'entraieneraient une agression contre l'Iran. Les USA sont au paroxysme de leurs endettements, 5,8% du PIB sont utilisés dans des dépenses militaires, c'est énorme (alors que 10% du peuple américain crève de faim). Si jamais les USA attaquent l'Iran, il faudra réentreprendre ce qui était fait avec l'Irak mais de manière plus imposante ce qui entrainera des couts encore plus élévés. Doublés la facture à l'heure actuelle, alors que l'admnistration Bush a déjà du mal à justifié les dépenses irakiennes. Serait un suicide politique et économique pour les USA.

    Je crois que les américains sont en stand by et attende une agression majeur de la part de l'Iran envers la communauté internationale genre un attentat énorme en Europe qu'on pourrait être attribuer à des factions islamistes basées en Iran ou encore une attaque de l'Iran vis à vis d'un pays voisin. Les USa ont déjà isolés l'Iran politiquement, si l'Iran commet un faux pas, l'Europe, la Russie, le Japon se sont engagées à emboiter le pas, ce qui soulagerait évidemment l'économie américaine. Mais les iranniens sont trop malins et jouent plus vite la carte de la provocation intelligente.

    Dans le fond, le danger ne vient pas réelement des états en eux mêmes, ces derniers sont trop conscients des enjeux économiques d'une guerre et éviteront de couper la branche sur laquelle y sont assis. Par exemple, l'Iran ne fera jamais le premier pas vers une guerre en tant qu'état. Comme les USA ne saboteront jms les pipe line iraniens qui alimentent une bonne partie de la consomation mondiale alors que finalement ils ruineraient en quelque mois l'Iran par cette méthode. Le problème viendra plus vite des groupuscules qui minent tous ces pays. Eux n'en ont que faire de la santé économique d'un pays voir même la santé économique mondial, ils sont capable de tout faire pèter tant que ça sert leurs idéaux.

    Les réels dangers:

    Les groupements radicaux chiites pourraient renverser le gouvernement iranien qui dans le fond essayent un peu de provoquer tout en restant trop sage pour les groupuscules extrémistes. Si c'est le cas, ces derniers n'auront pas peur de déstabiliser l'ordre mondial en sabotant pipe line, en opérant à des génocides et attaquer les pays arabes sunites.

    Les groupements pétroliers américains, leur influence est énorme et a été maintes fois démontrées. Ils aimeraient avoir la main mise sur le marché irakien et iranien. Ils gangrenent les républicains aux USA et ils ont la totale main mise sur le gouvernement Bush. Le financement de sa campagne a été sponsorisé par le lobby du pétrole. Bush tente de freiner les ardeurs mais pour combien de temps encore?

    Israel, sa position délicate pousse parfois le gouvernement israélien à des dérives. La dernière prise de position au Liban a été très mal vue par le monde arabe. Il pourrait dans la précipitation lancer encore une attaque qui les dépasse.

    La mouvance sunnite dans les hautes instances du monde arabe, qui fournissent un support underground aux groupements sunites en Irak. Ils entretiennent finalement l'insécurité.

    Finalement, les USa ont créer, la plus grande poudrière mondiale jamais réalisée. Pour une soit disant guerre contre le terrorisme, ils ont détroné leur plus fidèle allié: "Saddam". Qui malgré ces méthodes de tyran, il arrivait à canalyser les esprits béliqueux de tous les camps. Contrairement à ce que les américains ont toujours laissé croire, Saddam ne s'est jamais équipé dans le but d'attaquer l'occident. Saddam a tjs sur qu'il était dans une position délicate et sont seul moyen d'encrer sa position, était d'avoir une armée forte et impressionnate. Certe, il a foiré avec le Koweit. Mais il a tjs été un rempart contre l'extrémisme musulman. En le déstituant, les usa ont ouvert la porte à un embrasement général du Moyen Orient.

    La solution la plus fiable à l'heure actuelle, remettre en place un dictateur sunnite avec une bonne petite armée bien alimentée par les voisins arabes. Et tout rentrera rapidement dans l'ordre...

    Triste monde quand même non?
    DUke-, 13 Avril 2007
  13. Offline
    MaRTIaL Dayvan Cowboy
    "Les mesures envisagées comprennent un embargo sur les achats d'armes à l'Iran et des restrictions volontaires aux ventes d'armements à ce pays, des restrictions financières et commerciales, ainsi que sur les voyages de certaines personnalités iraniennes liées au programme nucléaire."



    si tu t'étais renseigné, une arme nucléaire ne se construit pas en 3 jours...

    pour faire quoi exactement?

    stp lis un peu ce qu'il y a écrit dans ces dernière page,merci :)



    Tchaikovsky revient ; ), t'as l'air d'^tre bien calé niveau militaire, ton avis pourrait être enrichissant, tu bosses dans quoi en fait?
    MaRTIaL, 13 Avril 2007
  14. Offline
    DUke- Touriste
    Les sanctions? Contre qui? Contre un pays qui alimente 4% des réservoirs de pétroles mondiaux. Genre y coupe le robinet, on se retrouve avec un taux de chomage de 60% en Europe en moin de 6 mois. Je crois que justement, il vaut mieux faire semblant de sanctionner durement d'un côté et discretement dire: " Ben, tu peux continuer mais essaye de faire ça discretement hein"

    Dis toi une chose, si l'Iran lance un missile nucléaire, il s'en prendra 20 dans la tronche avant même que le premier n'ait atteint sa cible. De plus c'est bien d'avoir une ogive nucléaire, mtnt il faut savoir la propulser et aussi se défendre car qui sème une ogive en récolte 300 autres dans la gueule. Le gouvernement iranien est loin d'être suicidaire. Il essaye de rester en place malgré les pressions extrémistes. Un jour, il joue le gladiateur anti us kalash à la main prêt à tout bousiller en occident. Le lendemain, il relache 15 marins anglais en disant que l'iran ne veut pas la guerre et veut discuter. Tracasse pas dans une semaine, Téhéran sera à nouveau chaud pour un jihad, et dans deux semaines, il dira que c'était juste pour rire et qu'il est fan de Britney spears!
    DUke-, 13 Avril 2007
  15. Offline
    MaRTIaL Dayvan Cowboy
    un texte intéressant du monde diplo, lisez le puis demandez vous de quand il date


    Iran, la cible


    Dans les belles avenues de Téhéran, engorgées par des embouteillages apocalyptiques, on ne sent, chez les passants, nulle angoisse liée à une éventuelle menace militaire des Etats-Unis, désormais présents en Irak et en Afghanistan, aux portes de l’Iran. Aucune fébrilité dans les aéroports, où les mesures de sécurité, comparées à celles en vigueur en Europe ou en Amérique, semblent ridiculement laxistes. Les médias locaux non plus n’en rajoutent pas, qui consacrent leurs manchettes à d’autres thèmes : le voyage du président Khatami en Afrique, le procès de Charles Graner, le « tortionnaire d’Abou Ghraib », ou les élections irakiennes.


    Mais, derrière ce calme apparent, l’inquiétude perce. Ainsi, la presse s’est hâtée de reproduire, dès le lendemain de sa parution dans The New Yorker, l’intégralité de l’enquête de Seymour Hersh « The Coming Wars (1) ». Ce journaliste y affirme que, après l’Irak, la « guerre contre le terrorisme » va se poursuivre par une attaque contre Téhéran. Conseillé par les « civils du Pentagone » (MM. Donald Rumsfeld, Paul Wolfowitz et Douglas J. Feith), M. George W. Bush aurait autorisé des missions secrètes à l’intérieur de l’Iran. Avec l’aide de renseignements fournis par Israël et le Pakistan, des commandos chercheraient, depuis juillet 2004, à obtenir des informations sur plus de trois douzaines d’objectifs relevant des programmes nucléaire, chimique et balistique iraniens. Des attaques de précision lancées par les forces spéciales pourraient bientôt les viser. Le Pentagone n’a pas démenti. Et le président Bush, à qui la chaîne NBC demandait s’il écartait une action militaire contre l’Iran, a répondu, menaçant : « J’espère que nous pourrons régler cela de façon diplomatique, mais je n’exclus aucune option. »


    Officiels ou contestataires, les interlocuteurs que l’on rencontre à Téhéran restent sereins. « Cela fait maintenant vingt-cinq ans, nous déclare le professeur Mahmoud Kashani, opposant modéré, ancien candidat à la présidence de la République, que les Etats-Unis ont placé l’Iran dans leur ligne de mire. Depuis 1995, Washington a décrété contre l’Iran un embargo, aggravé depuis par la loi D’Amato (2). Ensuite, M. Bush nous a classés parmi les pays de l’“axe du Mal”, et la nouvelle secrétaire d’Etat, Mme Condoleezza Rice, vient de définir l’Iran comme l’un des “postes avancés de la tyrannie” dans le monde. Nous sommes habitués à leur hostilité. L’affaire du nucléaire n’est qu’un nouveau prétexte. »


    Le ministre iranien de la défense, M. Ali Chamkhani, s’est montré plus ferme : « Nous sommes en mesure d’affirmer, a-t-il déclaré, en réponse aux menaces de Washington, que nous possédons un tel niveau de force qu’aucun pays n’a intérêt à nous attaquer. Aucun de nos adversaires ne connaît avec précision la puissance de notre capacité militaire, ni notre habileté à mettre en ½uvre des stratégies inédites. Nous avons produit rapidement des équipements qui nous confèrent la plus grande puissance de dissuasion (3). »


    L’Iran a toujours affirmé que son programme nucléaire avait un caractère civil et se situait dans le cadre du traité de non-prolifération des armes nucléaires (TNP), dont Téhéran est signataire (4). Il s’est engagé, en novembre 2004, à suspendre ses activités d’enrichissement d’uranium, à la suite de négociations avec le Royaume-Uni, l’Allemagne et la France, trois puissances cette fois unies dans une démarche diplomatique commune destinée à faire renoncer définitivement Téhéran à toute ambition nucléaire militaire, et à éviter une escalade semblable à celle qui conduisit, en mars 2003, à l’invasion de l’Irak (5).


    Mais Israël est persuadé que le programme nucléaire iranien aura bientôt atteint un point de non-retour. « Si rien n’est fait, l’Iran pourra produire de l’uranium enrichi d’ici six mois, ce qui devrait lui permettre de produire sa première bombe atomique d’ici à 2008 », a affirmé le général Aharon Zeevi, chef du renseignement militaire israélien, le 12 janvier 2005. Il a également souligné que l’Iran disposait déjà d’un missile, le Shihab-3, d’une portée de 1 300 kilomètres, « capable d’atteindre le c½ur d’Israël ».


    A l’heure où l’Iran se prépare pour l’élection présidentielle de juin 2005 – à laquelle le réformiste Mohammad Khatami, qui achève son second mandat, ne pourra se représenter –, ces menaces tombent mal. Pour nombre d’opposants, elles pourraient paradoxalement renforcer un régime islamique essoufflé. « Les abus de l’islam radical, nous déclare un journaliste laïc, ont entraîné une réaction du peuple, en particulier des femmes, qui réclament plus de démocratie. La plupart des Iraniens ont vu avec sympathie les interventions américaines contre l’Afghanistan des talibans et contre l’Irak de Saddam Hussein parce qu’elles nous ont débarrassés de deux régimes férocement hostiles à notre égard. Mais les menaces actuelles servent, en revanche, les courants les plus conservateurs, et propulsent vers la présidence les candidats les plus antiréformistes. Pour les démocrates iraniens, c’est un désastre. »
    Ignacio Ramonet.




    Spoiler
    février 2005
    MaRTIaL, 13 Avril 2007
  16. Offline
    MaRTIaL Dayvan Cowboy
    Catastrophe annoncée: la décision des Néoconservateurs de bombarder l’Iran



    :pfiou:
    MaRTIaL, 13 Avril 2007
  17. Offline
    ImMorT4L Touriste
    L'Iran aura l'arme nucléaire... Et alors ??? :Z

    Au moindre pet de travers, ils savent que leur pays est irradié pour les 10.000.000 d'années à venir avec ce qu'ils vont prendre sur la tronche des US / Israël / les UK et probablement quelques autres joyeux lurons dont les bombes sont technologiquement différentes des pétards mouillés Iranien développés à la va-vite :pfiou:

    Le plus gros danger pour nous est de loin Al-Qaida avec ses attaques ciblées à la voiture piégée et, pire, les armes bactériologiques qui sont plus que probablement en leur possession... Aucune riposte possible, ils sont... Partout :burp:
    Je vois pas ce qui les empècheraient de frapper à Bruxelles, Liège ou Charleroi...

    L'Iran, on peut pas les rater, c'est un pays dessiné sur une carte... Avec la précision et la puissance des armes actuelles, une risposte serait... Sans pardon, ils sont un peu crétins-fanatiques sur les bords, mais pas suffisemment pour ignorer ça :oops: Fin, faut espérer :-D
    ImMorT4L, 13 Avril 2007
  18. Offline
    C@n Elite
    Leur but c'est peut-être de blinder de pétanium la terre pour en faire une terre-oriste intergalactique. o_O
    C@n, 13 Avril 2007
Statut de la discussion:
Fermée.