[Politique] Pour Dehaene, les problèmes de la Belgique sont dus aux Francophones...

Discussion dans 'Actualité' créé par Squall89, 3 Août 2007.

Statut de la discussion:
Fermée.
  1. Offline
    La scission? Pour en arriver à Dirupoland ou pour se faire manger par les francais? non merci :-D
    T-killah, 17 Août 2007
  2. Offline
    Moving 1337
    Le Roi Albert II entre en scène pour calmer le jeu
    ELECTIONS 2007 jeu 16 août
    Petite pause. Les négociations de Val Duchesse sont suspendues. C'est le Roi qui mène désormais la danse suite à la 'crisette' communautaire. Albert II a déjà commencé ce vendredi soir les consultations des partis de l'orange bleue. Il a reçu à 17 heures Jo Vandeurzen pour le cartel CD&V/N-VA. Plus tard dans la soirée, il devrait recevoir le président du MR Didier Reynders. Les présidents de l'Open Vld Bart Somers et du cdH Joëlle Milquet seront reçus samedi.

    Une pause suite au rapport du formateur

    Ce midi, le Roi Albert II a reçu en audience au Château du Belvédère Yves Leterme. Le formateur lui a fait une troisième fois rapport sur l'évolution de sa mission.

    Suite à ce rapport, le Roi a pris la décision d'avoir des consultations politiques, a annoncé le Palais Royal.Durant cette période, les négociations de Val Duchesse seront donc suspendues.

    Le rapport du formateur ne pouvait être que négatif. Suite aux déclarations tant francophones que flamandes depuis que les revendications francophones sont sur la table, l'orange-bleue semble aller droit dans le mur. Face à cette situation de 'crisette' à Val Duchesse, le Roi a donc décidé de geler les négociations le temps de reprendre des consultations.

    Albert II dispose d'une marge de manoeuvre non négligeable. Il pourrait également décider de nommer un nouveau formateur ou encore de négocier l'entrée en jeu d'un troisième parti. Mais face aux Flamands bien décidés à ne pas abandonner leurs points nécessitant une majorité des 2/3 pour la réforme de l'Etat, le pronostique d'un accord gouvernemental, même avec une tripartite, reste peu encourageant. En effet, au delà des idéologies de différents partis pouvant constituer une majorité gouvernementale, se dessine un affrontement flamands contre francophones, indépendant des couleurs politiques.

    Revendications francophones

    Les revendications francophones sont tombées hier soir, provocant des réactions négatives côté flamand. L'agenda des négociations de Val Duchesse en a d'ailleurs été bouleversé: la poursuite de la négociation sur le volet justice de la note du formateur prévue vendredi matin a été annulée. Le mot "crisette" a été lâché, ce qui fait poindre une nouvelle impasse pour la formation du gouvernement...

    Les représentants du MR et du cdH ont déjeuné ensemble, hier, séparément des représentants des partis flamands pour mettre au point la réponse des francophones à la longue liste des revendications flamandes.

    On a appris que les francophones n'allaient pas se contenter de répondre aux exigences flamandes mais allaient formuler des revendications qui leurs sont propres. Il s'agit notamment de points relatifs au statut de Bruxelles, à son autonomie constitutive, à la transformation du Sénat en Sénat paritaire et à l’élargissement des frontières de la région au détriment de la Flandre en réponse à toute demande de scission de l’arrondissement de Bruxelles-Halle-Vilvoorde.

    Les présidents Didier Reynders et Joëlle Milquet ont transmis leurs réponses au formateur Yves Leterme lors d'une réunion trilatérale hier vers 18 heures 30. Ils ont utilisé la même procédure que celle qui a été appliquée pour leur transmettre les revendications flamandes. Ils ont donc communiqué leur réponse oralement.

    Dans la réponse que les partis francophones ont apporté aux revendications flamandes, MR et cdH soulignent qu'étant donné que le gouvernerment orange bleue ne disposera pas de la majorité des 2/3, toutes les revendications qui nécessitent une majorité spéciale, y compris celles des francophones, ne peuvent qu'être renvoyées après la constitution du gouvernement dans le cadre d'une procédure à déterminer avec d'autres partenaires.

    Ces points ne feront donc pas partie de la négociation pour la formation du gouvernement, précisait-on encore.

    Réactions flamandes : "inacceptable", "pas sérieux", ...

    Après avoir pris connaissance des demandes francophones, Yves Leterme a rencontré les présidents des formations flamandes qui participent à la négociation, à savoir le carlel CD&V/N-VA et l'Open Vld.

    Le ministre flamand Geert Bourgeois, par ailleurs négociateur CD&V/N-VA pour le volet justice, a déclaré en quittant Val Duchesse que pour son parti, la position des partis francophones qui consisterait à reporter toute négociation sur les points qui nécessitent une majorité des deux tiers après la formation du gouvernement, est inacceptable.

    Et en quittant Val Duchesse hier soir, les francophones devaient manifestement déjà connaître la réponse des formations flamandes CD&V/N-VA et Open Vld à leur position face aux demandes en matière de réforme de l'Etat même si le président du MR Didier Reynders disait encore attendre la réponse les partis flamands. "Crisette" pour le sénateur cdH Francis Delpérée, "impasse temporaire" pour la présidente cdH Joëlle Miquet.

    Quelques minutes à peine après la sortie des négociateurs francophones, les présidents du CD&V et de l'Open Vld, Jo Vandeurzen et Bart Somers, se présentaient en effet ensemble aux grilles du domaine pour faire une courte déclaration commune. Pour eux, la position des partis francophones n'est pas sérieuse. "Nous avons fait des propositions constructives. Nous ne demandons pas des réformes pour des réformes mais parce que nous sommes convaincus qu'elles amèneront à une meilleure gestion", ont-ils dit.

    Et d'ajouter que sur des points aussi importants, ils n'avaient pas l'intention de marchander.

    Par ailleurs, en fonction de la réaction des partis flamands, le président du MR Didier Reynders pourrait prendre l'initiative, ce week-end ou au début de la semaine prochaine, d'organiser une concertation avec les deux autres partis francophones qui ne sont pas parties prenantes à la négociation, à savoir le PS et Ecolo.

    Les élections ont eu lieu le 10 juin. Le roi a désigné Yves Leterme comme formateur le 15 juillet. Depuis un mois, les discussions ont avancé difficilement sur bon nombre de points et la mission bute sur les écueils communautaires.


    http://www.rtlinfo.be/news/article/24391/--Le Roi Albert II entre en scène pour calmer le jeu
    Moving, 17 Août 2007
  3. Offline
    Abe@Mat Touriste
    la base du problème: leterme et ses rapports
    question: ses rapports "négatifs" ont-ils été fait par un homme totalement impartial ou par un homme dont on savais déjà que ses résultats seraient négatifs?
    Abe@Mat, 18 Août 2007
  4. Offline
    PunkDeLuxe condom
    Le boeuf wallon en route ?
    Finie la sodomie d'une mince partie nordiste ... Il était temps qu'on leur rende la monnaie.

    Et en lisant ce passage :
    J'aime ! :love:

    Pas sérieux tout ça ... normal pour une fois les politiciens ont compris que si ils bougeaient pas leur cul on allait pas revoter pour eux ! DOnc maintenant ils attaquent de front ces flaminguants de merde ! Si la Belgique les fait autant chier go Holland ... Ha ouais mais même leur frère de langue ne veulent pas d'eux et leur patois !

    SI ca arrive je fais personnellement sauté le parlement wallon, les dirigeant, et avec tout ça l'Elysée ... je me sens pas Français pour un sous ...
    PunkDeLuxe, 18 Août 2007
  5. Online
    THiBOo Elite
    Bah le souci c'est que Leterme, ses 800 000 voix derrière lui, il les doit au flamand du fond de la Belgique, ceux qui voient jamais le moindre Wallon et qui écoutent bêtement l'idée comme quoi "Tout ce qui va pas c'est la faute aux Wallons". Je caricature mais c'est à peine cela. Du coup, il est "obligé" d'y faire attention à ces revendications et d'aller dans leur sens, il ne faut pas oublier la filiale NVA non plus qui sont plus que copain avec le VB, du moins sur les idées communautaires (enfin communautaire c'est le beau mot pour dire anti-wallon).

    Du coup, fatalement il est influencé dans la manière de tenir les négociations et ne sera pas "au dessus de la mêlée" comme l'a dit Joelle Milquet au JT de la RTBF, mais plus engagé dans la voie de la réforme institutionnelle.

    Ce que je trouve amusant (entendez par là hypocrite), c'est que les réformes constitutionnelles désirées par les flamands sont à la "vas-y que je prend ce qui m'intéresse". Quid de la régionnalisation des pensions ? Aaaaaaaah ça non, on laisse ça au niveau fédéral. Pourquoi ? Parce que ce sont les wallons qui majoritairement payent les pensions des flamands. Tout comme les flamands payent les soins de santé des wallons, mais ça faut le régionnaliser...
    Et ce n'est pas le seul exemple.

    A côté de ça, le gros sujet qui fache, c'est Bruxelles, la Flandre veut en faire la capitale de la Flandre et veut supprimer les communes à facilité, il ne faut pas oublier que ces communes sont à majorité francophone. Pour moi, aggrandir Bruxelles serait une bonne idée, tout comme il faudrait laisser à Bruxelles une plus grande "auto-gestion".

    Après, pour moi, la Belgique ne durera plus bien longtemps à mon avis, 10 ans au maximum, les tensions sont trop forte et plus rien ne nous rattache. Toutefois, là où ils se mettent le doigt dans l'oeil jusqu'au coude, c'est au niveau de Bruxelles, si jamais scission de la Belgique il y a. Il y a fort à parier que Bruxelles n'ira pas aux mains des flamands, mais deviendra un état indépendant, une sorte de zone franche car Bruxelles appartient à l'Europe. Du moins, les quartiers de la Loi.

    Enfin bref, c'est le boxon, on le savait, faudra voir ce qu'il en sort ... Mais je suis sceptique, très sceptique.

    edit :
    Quant à l'éternel sujet de l'utilité du flamand, stop joke quoi. C'est aussi utile "dans le monde" que de parler wallon. Par contre, à cause d'une forte identité flamande exacerbée, en Belgique, on est obligé d'apprendre ce patois.
    Pour moi, la meilleure des solutions serait d'apprendre l'anglais à l'école et de parler l'anglais dans les sociétés bilingues. Garder sa langue maternelle, mais converser le plus possible en anglais, la langue la plus internationnale qui soit. Parce que c'est bien beau de nous farcir de néérlandais mais l'utilité est proche du néant pour la bonne et simple raison que la plupart des sociétés à caractère internationnal ont adopté l'anglais comme "langage de base". Même en Hollande, la plupart des sociétés ont adopté l'anglais. Pourquoi persiste-t-on à continuer à vouloir garder le flamand ... Je me le demande.
    THiBOo, 18 Août 2007
  6. Offline
    PunkDeLuxe condom
    Le chinois c'est encore mieux ... parlé par plus 1.3 milliard (et pour le mandarin : 885 millions). Pour rire hein.

    Je vois aussi l'utilisation de l'anglais comme tu l'énonce ;)
    PunkDeLuxe, 18 Août 2007
  7. Offline
    Bartdude Touriste
    En même temps, l'anglais est déjà enseigné chez nous, et même si c'est une langue internationale, c'est pas forcément la panacée non plus. Pour bosser en Belgique, que ca plaise ou non, le néerlandais reste relativement important. Il n'y a pas que des sociétés internationales ! Et ca concerne tous les secteurs : le niveau de néerlandais me pose aussi bien des problèmes dans mon job pour une banque qu'à un pote qui est magasinier au colruyt.

    Bref, en habitant en Belgique, (et donc dans un zone où les néerlandophones sont concentrés), je ne trouve pas que l'utilité du néerlandais soit si proche du néant que ca... Après tout on maintient bien le latin et le grec...
    Bartdude, 22 Août 2007
  8. Offline
    'Faudrait pas oublier le côté culturel, hein...


    J'ai l'impression qu'ici les gens sont plus concernés par la sauvegarde d'un animal quelconque qu'il ne verront de toutes façons jamais de leur vie que par celle d'une langue parlée dans notre pays, par nos voisins, et qui nous influence... :oops:
    Mr Jones, 22 Août 2007
  9. Offline
    Abe@Mat Touriste
    un vie est plus importante qu'une culture même si j'avoue c'est très dommageable qu'elle disparaisse
    Abe@Mat, 22 Août 2007
  10. Offline
    - Lo0 Elite
    On pourait dire l'exacte contraire ;)
    - Lo0, 22 Août 2007
  11. Offline
    Abe@Mat Touriste
    bah ça, ça dépend du point de vue
    Abe@Mat, 22 Août 2007
  12. Offline
    Zaene *
    Alors la, en l'espéce, a 100% !

    Et meme si c'est certainement encore un effet d'une certaine misanthropie avouée, , cette "culture" ne sera pas une perte inestimable vu le tour qu'elle prend, je ne regrette en rien la culture Franquiste ou "Mussolinienne" (?), car il ne s'agit que de ça, le risque de se priver de ce qu'elle est et deviendra, le passé lui étant immuable par définition.

    Elle est relativement utile ... pas indispensable... et c'est précisement toute la différence et une bonne partie de la frustration flamingante soutenant directement leur intégrisme linguistique.
    Zaene, 22 Août 2007
  13. Online
    THiBOo Elite
    Pourtant je trouverais bien plus "utile" et surtout ce serait moins "vexant pour eux" que chacun parle sa langue maternelle dans sa région et que dans des commerces/sociétés bilingues on parle anglais.

    Parce que le flamand à part être obligé de l'apprendre pour que ça me serve éventuellement si je travaille en Belgique, sur Bruxelles dans une société non-internationnale. Ca fait beaucoup de conditions quand même.

    A côté de ça, l'anglais me sert tout le temps et pour tout, les recherches d'informations tout particulièrement. Le flamand ça me sert quand je veux aller acheter mon kilo de pomme de terre au marché ;-/
    THiBOo, 22 Août 2007
  14. Offline
    PunkDeLuxe condom
    Les francophones l'ont déjà fait ... de perdre leur langue régionale. Y a 50 ans on oubliait complètement le wallon pour n'apprendre et n'utiliser que le français.
    PunkDeLuxe, 22 Août 2007
  15. Offline
    Atrouille Elite
    c'est marrant ce terme : "intégrisme linguistique"...

    Je demande qui est le plus "intégriste" obtus (pour ne pas dire imbécile) entre :
    • le flamingant voulant parler flamand partout en Belgique
    • et le francophone vouant une haine aux néerlandophones et à leur "langue inutile"..
    Mouais...


    Je trouve ça incroyable comme certain francophones rabaissent violemment (et de manière insultante) leurs cocitoyens néerlandophones... surtout quand ces même personnes se plaignent des néerlandophones qui font pareil :-'

    Bah, je ne sais pas qui sont les plus frustrés entre les intégristes du nord et du sud de notre pays mais ce qui est sûr, c'est aussi bien d'un côté que l'autre, ils atteignent des somments en connerie humaine et ce post en est une preuve accablante...
    Atrouille, 22 Août 2007
  16. Online
    THiBOo Elite
    Y a une grosse nuance entre en avoir rien à foutre qu'on parle français partout et vouloir absolument qu'on parle flamand partout.

    C'est ça qui me dérange qu'on m'oblige à parler cette langue à mes yeux totalement inutile. Personne n'oblige tout le pays à parler Wallon. Ou même Français.
    Je vois pas en quoi c'est une connerie d'affirmer que le néérlandais à un intérêt "mondial" somme toute limité. Et que l'on nous oblige à apprendre cette langue à cause d'une population linguistique intégriste.

    Je parle flamand quand je vais à ma commune, je fais l'effort de le faire mais il y a des flamands qui voudraient m'interdire de séjourner en flandre sous prétexte que je ne parle pas parfaitement flamand ? Qui voudraient me lapider parce que je suis francophone ? (Aux dernières élections communales, il y a eu du grabuge du côté de Beersel si je me souviens bien ou pas loin).

    D'où mon idée. Chacun parle sa langue chez soi et on essaye au maximum de parler entre nous une langue plus internationnale.
    T'imagine que sous prétexte que t'es en Belgique à Bruxelles, tu peux éventuellement rater une année en Ecole Supérieure à cause du Néérlandais parce que ce cours est obligatoire dans la plupart des Ecoles de la ville de Bruxelles (même supérieur) ?
    Fin pour moi, y a un souci.
    THiBOo, 22 Août 2007
  17. Offline
    maars2006 Touriste
    T'es encore sympas en appelant ça une langue... :roll:
    maars2006, 22 Août 2007
  18. Offline
    Abe@Mat Touriste
    mouais...
    perso j'ai bien l'impression que les flamands aujourd'hui sont beaucoup plus dur envers les francophones que l'inverse
    peut-être que je me trompe mais je n'ai pas entendu des francophones dire que les problèmes de la belgique sont à mettre sur le dos des flamands
    Abe@Mat, 22 Août 2007
  19. Online
    THiBOo Elite
    Les problèmes de la Belgique sont dû à un manque de communication et de "plan commun", d'unité en somme. Pourquoi ? Parce que les Flamands sont catégoriques et font toute une histoire de soucis communautaires. L'arrondissement Bruxelles-Halle-Vilvoord, quelle catastrophe si cela n'est pas réglé au plus vite, la Belgique sera plongé dans un gouffre économique sans pareil !

    Je parodie mais ça en est presque là. Mais les soucis ne sont pas que là, la main-mise du Parti Socialiste sur Charleroi (et même une partie du sillon Sambre-Meuse) et la gestion totalement anarchique de la sidérurgie a pas mal coûté à la Wallonie. Il y a des soucis économiques et sociaux des deux côtés, mais il n'y a qu'un seul des deux côtés qui rammène à chaque fois ces soucis communautaires qui n'en sont pas ou presque.
    Quand une décision est prise au niveau flamand, elle l'est souvent dans un esprit "communautaire" ou régionnal. Dans leur intérêt unique et le plus amusant c'est que lorsque les francophones ont opposés à leurs (50?) revendications de réforme institutionnelle (dont certaines totalement abhérantes) des revendications francophones, ceux-ci se sont esclaffés et ont crié au scandale !

    Allez comprendre ... Pour moi, la Belgique est au bord d'un grand souci. Les flamands en ont plus rien à foutre des wallons et inversemment. Le gros souci dans tout ça, ce qui fait qu'on est encore rattaché en un même pays, c'est le cas de Bruxelles que ni l'un, ni l'autre ne veut lacher.

    Et il faut quand même souligné une différence dans l'attitude flamande et francophone au niveau de la gestion du communautaire l'un veut un changement à tout prix et par n'importe quel moyen, l'autre se dit "tant que ça marche comme ça pourquoi changer?".
    Nous n'avons pas la même culture, le même "tempéramant", y a plus grand chose qui nous rattache.
    Vincent Kompany le disant dans une interview par rapport aux performances pitoyables de la Belgique que même au sein de l'équippe nationnale il n'y a que très peu d'ententes entre francophone et flamand ...
    THiBOo, 22 Août 2007
  20. Offline
    Abe@Mat Touriste
    bah si la Belgique se sépare, vu que Bruxelles est une région elle choisira elle même son sort non? en plus y a déjà un "gouvernement"
    je suis Bruxellois et fier de l'être, je n'ai ni envie d'être rattaché à la flandre ni à la wallonie
    Abe@Mat, 23 Août 2007
Statut de la discussion:
Fermée.